Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/07/2015

LUNEL *TROPHEE DES AS*

Samedi 18 juillet 2015

AYME ET SYLVERADO S’OFFRENT LE MUSCAT

Garlan, toujours stratège, pour sa dernière course lunelloise.

Hier. Entrée : 3/5e d’arène. Organisateur : Lunel Toro.  Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Ayme,
I. Benafitou, Chekade, Katif. 
Gauchers : Aliaga, Four, J. Martin. Tourneurs: Garcia, Estève, Khaled, Fouque, P. Rado.

La finale du Muscat manque de pétillant malgré de bons passages. Si Maître Garlan, pour sa dernière course, donne encore une leçon de maîtrise, Sylverado (5e) remporte les suffrages avec la prestation la plus complète de l’après-midi. Ayme totalise et soulève la coupe du Muscat mais Katif, Aliaga et Allouani, invité de dernière heure, tiennent le tempo du début à la fin.

Papagaï (Lagarde).- Bien allongé, il se livre et peut se soulever en finition. Pas toujours placé, mais toujours présent, prend une rafale sur la 1re ficelle ouverte, livre une dernière étincelle après Chekade et rentre la 2e. 2 Carmen et retour.

Aramis (Saint-Antoine).- Il va vite sans trop de suite dans les actions. Puis se place et ne supporte pas les présences trop intrusives, change de poste ou monte sur les tourneurs. Obligés de le citer de loin ou de le raseter en déplacement, les hommes ne sont pas à la fête, d’autant qu’il se garde de plus en plus. 1 ficelle rentre.

Castor (Saumade).- Séries, poursuites serrées, placement, vite retourné, il joue toute la gamme du cocardier. Les blancs le sollicitent par rafales où il tient pied pointant ses cornes inégales qui menacent les avant-bras. S’il perd un peu en intensité sur la fin, il livre 14 bonnes minutes. 3 Carmen et retour.

bloglunelgarlanphCI.jpg

▲Un des trois rasets de classe d'Ayme à Garlan


Garlan (Les Baumelles).- A 15 ans, il pète la santé et reconnaît longuement la piste pendant la lecture de son long palmarès. Bien sûr, il faut s’engager pour mériter sa charge, ce que font Chekade et Allouani sur les premiers cites. Puis c’est Katif qui s’illustre, Ayme pour trois actions de classe, Aliaga, Four, les rasets sont calculés. On ne passe toujours pas facilement le triple Biòu d’Or. Stratège jusqu’au bout des cornes, il rentre ses ficelles à 1 000 €. 5 Carmen et retour.

BLOGSYLVERADOPHCI.jpg

▲ Cocarde, 1 gland et 1 ficelle levés
par Sabri Allouani à Sylverado

Sylverado (Nicollin).- Raccompagne fermement cornes pointées et enchaîne de bon cœur. I. Benafitou, Allouani, Aliaga allongent les trajectoires et Sylverado brille, accroche le tibia d’Allouani qui revient en piste motivé pour la 1re ficelle. Jusqu’au bout avec Aliaga. Prend la bourre sur sa 2e ficelle mais la rentre après une prestation aboutie. 6 Carmen et retour.

Ratis (Raynaud).- Lui aussi a droit à la lecture de son beau palmarès. Bien calé, il attaque avec entrain, enchaîne à belle allure et frappe droit devant. Les primes montent enfin, Ratis affirme sa présence, il en veut et s’engage fermement après Allouani. Belles actions avec Four, Aliaga, I. Benafitou. Et s’il termine un peu réservé, il rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Scipion (Saumade).- Hors point Trophée, compte pour le Muscat. Pas attaqué avec régularité c’est son côté fantasque qui prend le dessus. Place de jolies anticipations et poursuites serrées après Katif, Aliaga, I. Benafitou, Katif. Et d’un coup se balance après I. Benafitou pour le seul coup de barrière de l’après-midi. Rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée des As : Ayme, 21 points ; Allouani, 18 ; Katif, 16,5 ; Chekade, 13,5 ; Aliaga, 9 ; I. Benafitou, 6 ; Four, 6 ; Auzolle, 4,5

 

Les commentaires sont fermés.