Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/08/2015

MONTFRIN *AVENIR*

Mardi 4 août 2015 

La finale du Gland d’Or
sans l’esprit montfrinois

 montfrin,56e finale du gland d'or,rémi guyon,arlésien de chauvet,course camarguaise

Arlésien de Chauvet avec François Martin

 

Entrée : pratiquement plein. Org. CT Lou Pougaou.  Président  Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Charrade, Faure, F. Martin, Sanchis, Grammatico, Dunan. Gauchers : Ouffe, Bouhargane, Gaillardet. Tourneurs: Estevan, Cuallado, Dunan, Lévy.

Rémi Guyon, blessé donc absent de la piste, a déjà gagné le Gland d’Or avant la course (69 points). Le 2e, Cadenas (41), est lui aussi blessé. Restent 3e ex aequo Dunan et Gaillardet (37 points). Alors la bataille va être rude pour s’octroyer cette 2e place. Quand raseteurs et tourneurs s’emballent pour finalement pas grand chose, les taureaux trinquent et les spectateurs ne se régalent pas. Esprit montfrinois où étais-tu ?

Saint-Omer (Guillierme).- D’entrée c’est la pagaille accentuée par Saint-Omer qui n’arrête pas de bouléguer. Quelques poursuites accentuées notamment sur Bouhargane, en musique, trois fois pour 7 petites minutes.

Pistou (Fabre-Mailhan).- “Il envoie” lance un blanc, mais ça n’empêche pas la foire d’empoigne. Pistou, lui, n’en fait qu’à sa tête, sélectionne ou fonce dans le tas. Aux ficelles, parfois menace jusqu’aux planches, ou se décale, ou fuse... Stoïque, laisse passer, légèrement plus intéressé par les gauchers. Un long quart d’heure.

Arlésien (Chauvet).- C’est un “bonbon”. Certes, il n’a pas un bon placement mais quelle générosité. Rapide, il suffit de l’allonger pourqu’il se livre et conclut. Sous les beaux cites de François Martin - de retour après blessure - et Faure, il montre une réelle volonté. Avec Ouffe également. Généreux pour 8 petites minutes. 3 Carmen et retour.

montfrin,56e finale du gland d'or,rémi guyon,arlésien de chauvet,course camarguaisePHOTO
Bouhargane
avec Poulidet
Poulidet
(Cuillé).- Se gaspille en déplacements inutiles mais entrepris par les gauchers, il ponctue trois fois. Les raseteurs baffoue les règles les plus élémentaires avec ce taureau qui ne s’arrête jamais de courir, sans que le président de course n’arrive à les discipliner. Aux ficelles, il balade les blancs qui tentent de le piéger bien sûr sur ses déplacements. Il tire la langue mais se bat, coups de barrière, cabrage, la corne pointée après Martin... Et des sollicitations jusqu’à épuisement. Sauve une ficelle. 4 Carmen et retour.

montfrin,56e finale du gland d'or,rémi guyon,arlésien de chauvet,course camarguaisePhoto
Gaillardet et Vauban
Vauban
(Blanc).- Attaqué à l’emporte pièce, il frappe aux planches à répétition. Mais sollicité à tort et à travers, au fil des minutes, les hommes arrivent à lui casser le moral alors qu’il se montrait brillant et volontaire. Encore quelques poussées (Ouffe, Bouhargane), mais éreinté, il laisse sa 2e ficelle sur la sonnerie. 5 Carmen et retour.

Frisé (Ricard).- Avec son esprit fantasque et sa réputation, les blancs tout d’un coup deviennent frileux. Alors, à grandes foulées, il s’approprie l’espace, se rit des planches, fait le show avec les spectateurs de la contrepiste, pour 8 minutes les pompons. Vers la 10e, il se calme un peu mais quand Bouhargane l’entraîne, il traverse les planches à ses trousses. Tape violemment après Ouffe et s’envole carrément après Bouhargane propulsé dans les spectateurs. Rentre ses ficelles après avoir semé une brave pagaille. 4 Carmen et retour.

Tyrosse (La Galère, hp).- Les hommes ne le craignent pas et lui aussi à la bougeotte mais il ne faut pas beaucoup le gratter pour qu’il tamponne. Coup de barrière sur Martin, traverse les planches après Gaillardet. Mais sur une frappe après Charrade où il frappe fort, il semble perdre de la combativité et sa course n’est plus la même. Rentre une ficelle.

▼ PHOTO FRISE SUR OUFFE

 

montfrin,56e finale du gland d'or,rémi guyon,arlésien de chauvet,course camarguaise

 

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Gaillardet, 16 ; Dunan, 11 ; Faure, 8 ; F. Martin, 4.

56e Gland d'Or

Vainqueur Rémi Guyon. Meilleur animateur : Jamal Bouhargane. Meilleur taureau de la finale : Arlésien de Chauvet.  Meilleur taureau du Gland d'Or : Ourazy de Blanc. 

****************

Clin d'oeil

Tout avait pourtant bien commencé par un réveillon...

Journée ordinaire de gens de bouvine. Immanquable dans le calendrier d'une saison, la finale du Gland d'Or. Et au premier rang. Aussi, il faut être là dès midi. Devant les guichets. ça s'organise. La logistique suit. Tables, sièges, glacières, repas... A l'ancienne, quoi ! Il ne manque rien, jugez-en ! Tapenade-crouton, saumon fumé, serrano-melon, salade composée, rôti... Et même un chapon, rescapé du dernier 31 décembre... Tarte maison, fruits de saison, le tout poussé par une cuvée Jefferson, rouge de Saint-Georges-d'Orques... Quelques bougnettes plus tard, c'est le café qui clôt les agapes. Sous les platanes, on parle taureaux évidemment, on rigole, on galèje, chacun donne ses recettes ("aveque un peu d'huile d'olives"). "Boudiou manque plus que le champagne..."
En un clin d'oeil tout est rangé, on attend les guichetières, il est 13h30. 

M. A.

 

Les commentaires sont fermés.