Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/08/2015

LANSARGUES *TROPHEE DES AS*

Mercredi 12 août 2015
 
1,  2, 3 … ACTION !
JUSQU’AU CARMEN GENERAL EN GENERIQUE DE FIN

lansargues,as,course camarguaise

▲ Cruchot aux trousses d'Amine Chekade

 
Il fallait avoir du moral pour sortir en 1re partie de ce concours de manades comptant pour le Trophée des As de la fête locale. Et du moral, Castor et Beleù en ont eu, se défendant comme de vrais diables, chacun dans son registre.. Même si les hommes ont dû être remis à l’ordre une fois seulement par un président de course autoritaire et ô combien compétent, menant sa course avec fermeté et dynamisme. Bravo Monsieur, un bel exemple ! Quant à ceux de la 2e partie, plus réfléchis, ils ont remis de l’ordre dans les rangs et ont demandé de l’investissement appliqué chez les blancs.
S. Allouani, B. Four, J. Ouffe et surtout Z. Katif et A. Chekade, entraînant le reste de la troupe dans leur élan ont animé à merveille avec respect l’après-midi. Comme quoi !
 
Ventareu (Guillierme – n°575) : Sans paniquer et volontaire, il se défend avec un léger coup de revers en poussant ses réactions épisodiquement jusqu’au fil des barrières où il peut passer la corne (Four – Katif). Manquant parfois de retenue, il s’incline à la 10e minute avec les honneurs joués 2 fois en course.
lansargues,as,course camarguaisePhoto:
Castor et Chekade
Castor (Saumade – n° 701) :
Surpris, il cède cocarde et glands en moins d’1 minute. Mais aux ficelles, il se place et zieute  partout. Dès qu’il voit l’homme s’élancer, il fait le pas pour prendre de l’avance et venir menacer de sa corne tombante tout fessier traînant. Ainsi, R. Bruschet, A. Chekade, S. Allouani, B Four ne pourront pas toujours atteindre la tête du biou qui passera sur les planches en conclusion. Cédant sa 1ère ficelle à A Chekade à la 8’, la seconde retourne au toril avec le disque pour la 6ème fois. 
lansargues,as,course camarguaisePhoto:
Beleu et Four
Avant les rafraîchissements Beleù (Lou Pantaï – n°307)  allait fournir une course d’une extrême volonté. Les principaux attributs partant en moins d’1 minute, c’est donc aux ficelles que le biou va se révéler et se mettre en valeur, surtout lorsque celles-ci seront démarmaillées et la pression montant. Du terrain des planches, qu’il ne quitte guère, ne serait-ce que pour se dégager, il enchaîne les rasets et percute à l’arrivée derrière Allouani (4 dont 2 avec saut), Chekade (2), Four (2) ou encore Bruschet et Katif, ce dernier le délestant de sa 2nde ficelle à la 14e minute. Les applaudissements et un 8e Carmen le raccompagne au toril.
 
A la place de quatrième, Cruchot (La Galère – n°522) allait calmer les esprits et mettre les troupes au garde à vous, ne serait-ce  par son positionnement aux planches et sa manière de réagir, pas toujours régulière. Quand il vient, ce n’est pas avec la flemme. Ses répliques sont serrées (Katif – Ouffe – Chekade) et conclues (Four – Katif – Allouani). Les enchères montent, la 1ère ficelle est à 380€, l’enfermée sur Chekade collé-serré est à couper le souffle. Elle sera pour Four une minute plus tard. La 2nde, tout autant primée, rentrera là encore avec le disque joué  plusieurs fois en piste et fortement applaudi.
lansargues,as,course camarguaisePhoto:
Desbana - J. Martin
Après cette pointure, l’on aurait pu craindre le pire pour Desbana (Lautier – n°616) surtout que d’entrée, à la vision des tenues blanches il va trouver refuge dans le couloir à 3 reprises. Une fois en piste, il va se battre jusqu’à en perdre le souffle, rendant ces 5 dernières minutes très difficiles. Malgré tout, pas moins d’une douzaine de finitions aux planches (Four 6 – Katif 3 – Chekade – Ouffe – Martin) et un saut derrière Allouani pour un ¼ d’heure où il a conservé son 2e gland près de 13 minutes. Des Carmen pendant, un Carmen final  et les ficelles à la maison.
Avec Saint-Eloi (La Galère- n° 654), c’est un peu comme avec Cruchot. Il ne vient pas toujours. Mais, quand un crochet lui gratte le frontal, la réplique et surtout la finition vaut  son pesant d’or. Dès le 1er raset, il s’envoie en contre piste derrière Katif  avant de récidiver derrière Allouani et Outarka. La montée fulgurante des primes encourageant les hommes, ces derniers, ne vont guère lui laisser de répit et c’est ainsi que les coups aux planches vont raisonner sous les platanes lansarguois une dizaine de fois (Katif – Allouani 4 – Outarka 2 – Four 2) avant que Katif ne le prive de la 1re ficelle (à 13’20) richement primée (590 €). Pour lui aussi, des Carmen en piste, joué par la pena à son retour au toril.
Pour conclure, on attendait Chambao (Bon – n°456). S’il a perdu son côté fantasque (du moins aujourd’hui) il n’en demeure pas moins spectaculaire. Sans difficulté majeure sur le raset, il s’avère imprévisible en bout de course ou il peut taper dans les planches (Allouani 3 – Katif 2 – Martin) ou les enjamber (Allouani 2). 10 minutes fort agréables car en supplément et hors point et le Carmen final pour la 6e fois.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
▼ Chambao de Bon sur Allouani

lansargues,as,course camarguaise

▼ Saint-Eloi - Katif

 lansargues,as,course camarguaise

 
Entrée : Le plein. Organisateur : Cté des Fêtes. Présidence : Philip CHABANON. Raseteurs : S. Allouani – R. Bruschet – B. Four – Z. Katif – J. Martin – L. Outarka – J. Ouffe – M. Sanchez – A. Chekade
Tourneurs : F. Garrido – J. Daniel – L. Esteve – R. Tourki – JL. Fouque

Les commentaires sont fermés.