Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/08/2015

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES *AS*

 saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaise

Jeudi 27 août 2015

Léo emballe les arènes pleines

saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaise

L'action du jour : Léo sur Youssef Zekraoui 

"Heureusement que j'ai les fesses musclées", rigole Youssef Zekraoui en regardant Frédéric Raynaud en haut du toril. En effet, le raseteur vient d'essuyer un fulgurant emportement de Léo, la corne entre les fesses, et un catapultage dans le public. Le spectaculaire cocardier des Raynaud a enchanté les arènes archi-pleines par un final en fanfare. Et heureusement que le CT Le Trident l'avait récupéré de la course annulée du dimanche, car, avant lui, les occasions de s'enflammer n'avaient pas été très nombreuses. Malgré les arènes archi-pleines, l'implication totale des membres du CT, et l'affiche somme toute prometteuse. Mais, pour la plupart les cocardiers aujourd'hui avaient la poudre d'escampette dans la tête amenant un travail brouillon de la part des raseteurs. Ressortent tout de même, le premier Belagio de Saumade sérieux et solide, Juvénal de Nicollin (3e) auteur d'un bon quart d'heure, quelques bons passages de Bayle de Vinuesa (4e) et de Dalloz de Cuillé (5e). Mais tout ça a manqué de liant.

saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaisePhoto:
la détermination
de Sabri
avec Belajio
Belajio (Saumade).- Avec son beau gabarit, il roule les mécaniques, se montre agressif et rigoureusement placé. Ignore parfois les importuns mais fuse corne pointée sur le raset engagé de Zekraoui. Lequel insiste et, par quatre fois, des corps à corps serrés. Entre retenue et méchantes offensives, un bon premier. Rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Jivago (Blatière-Bessac).- Il court, il court, chasse, ignore ou lâche le raset. Mais envoie un pétard-surprise à Zekraoui. Des sauts intempestifs, des trajectoires aléatoires. Bref...

saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaisePhoto:
Ziko et Juvénal

Juvénal (Nicollin).- Se livre bien aux rubans, se place aux ficelles et Katif l'embarque, Allouani l'enroule, il s'envoie et bascule. Des frappes lourdes (Aliaga, Allouani), se soulève (Outarka, Zekraoui), des actions abouties (Allouani, Zekraoui). Dans ses cornes cannelées, les ficelles s'inscrustent, les hommes insistent, et Juvénal en garde une. Bon quart d'heure. 6 Carmen et retour.

saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaisePhoto:
Bayle cornes pointées sur Victor Jourdan
Bayle
(Vinuesa).- Le plus souvent le long des planches, il faut l'intéresser, alors il vient fort comme ce coup de barrière sur Katif. Mais les hommes manquent de liant et lui un peu de tonus. De belles actions pourtant comme lorsqu'il se cabre après Katif (2), Jourdan (2), Aliaga. Un goût d'inachevé pourtant. Les ficelles rentrent 5 Carmen et retour.

saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaise► Photo:
Aliaga
à la tête de Postier

Postier (Janin).- A grandes enjambées, il visite toute la piste, enchaîne à bonne allure sans jamais se poser. Brouillon il est, brouillons les hommes sont ! Parfois, il s'arrête, alors il fait parler sa vitesse d'exécution. Katif allonge, beau raset, belle réplique. Mais il reprend son marathon, et même s'il adhère à tous les rasets, il bâcle un peu le travail. 2 Carmen et retour avec une ficelle.

 

saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaise

▲  Dalloz s'envoie sur Victor Jourdan

Dalloz (Cuillé).- Lui aussi a la bougeotte mais quand il prend Jourdan dans le collimateur, c'est action frappée. Energique, un peu fou fou, il s'évade de bon coeur. Décidément avec Jourdan, c'est l'osmose pour encore 2 gros coups de barrière, et un pour Ouffe. Après il saute dans l'élan après Aliaga, Katif. Un dernier gros et vrai tampon sur Katif et rentre une ficelle. 3 Carmen et retour. 

Léo (Raynaud, hp).- Remuant, violent, il se livre et s'envoie méchamment après Zekraoui à qui il manque trouer les fesses et qui se retrouve dans les gradins. Une bonne dizaine de beaux et forts engagements parfois en rafale (Zekraoui, Katif, Outarka). Il tire la lanque, tempère un peu, mais repart au combat, la fleur au fusil, comme un boulet de canon. Et la dernière salve et pour Lahcène Outarka. Plein de Carmen !

Texte et photo

MARTINE ALIAGA

▼ LEO de Raynaud
à l'attaque sur Lahcène Outarka

saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaise

Jérémy Aliaga et Dalloz de Cuillé

saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaise

Ziko Katif et Bayle de Vinuesa

saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaise

Youssef Zekraoui et Belajio de Saumade

saint-geniès-des-mourgues,léo de raynaud,course camarguaise

 

Entrée : plein. Org. CT Le Trident. Président : Claude Chevallier. Raseteurs droitiers : Allouani, Katif, Outarka, Jourdan. Gauchers : Aliaga, Zekraoui, Ouffe, Mebarek. Tourneurs : Jockin, Tourki, Khaled, Estève, Daniel.

Trophée des As : Katif, 15 points ; Allouani,  14 ; Outarka, 6 ; Aliaga, 6 ; Zekraoui, 2 ; Ouffe, 2.

Les commentaires sont fermés.