Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/09/2015

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Jeudi 17 septembre 2015 - 1re journée du Trophée de la Mer

Bastien Four fait la course en tête

le grau-du-roi,1re journée du trophée de la mer,bastien four,course camarguaise

La 2e ficelle de Sugar dans le crochet de Bastien Four

 

Elégant, efficace, Bastien Four met son empreinte sur la 1re journée de la Mer. Avec Jérémy Aliaga, peu payé de son travail, et Sabri Allouani, toujours là et bien là, le Saintois mène la course de la plus belle des manières. Une belle équipe de raseteurs où Cadenas et Katif sont un peu en dessous des attentes.

Côté cocardiers, Agassoun de Blanc est un premier qui ne se laisse pas manoeuvrer et, par deux poursuites serrées (Cadenas, Allouani), montre son caractère intempestif (11 minutes). Canio de Blatière-Bessac, attaqué tambour battant, réagit avec volonté et reste à l'affut de la moindre faute, comme cette dangereuse finition après Four. 6 minutes. Aïoros des Baumelles affiche sa difficulté. Tricote des cornes face à une équipe de crocheteurs motivés, et riposte cornes pointées. Guerrier bien affûté, il s'engouffre dans des séries soutenues. Allouani, par deux rasets bien "templés" fait soupirer d'aise les connaisseurs. Zekraoui chahuté dans le berceau des cornes. Les hommes ne le lâchent pas, lui fait le tri pour un très bon quart d'heure où il rentre ses ficelles.

Frédéric Bon reçoit un bouquet des mains de Vincent Ribera et du maire Gérard Crauste pour marquer la despedida de Clodomir. Le cocardier finissant sa carrière sur un très bon cite de Sabri honoré d'un non moins beau coup de barrière. Carmen !

A son habitude, Sugar de Nicollin raccompagne de ses longues cornes toutes les invites. Aliaga et I. Benafitou passent juste. Sugar répond consciencieusement et accélère, change de terrain. Anticipations sur Aliaga, Allouani, Four pour 13'30 agréables.

Bayle de Vinuesa sélectionne, répond cabré à quelques actions (I. Benafitou, Katif) et garde ses glands 10 minutes. Se retient parfois mais livre un beau combat sur la fin avec des finitions appuyées (Allounai, Cadenas, Katif) et garde ses ficelles.

Volontaire et vaillant, Chico de Lautier pousse les hommes à la confiance, il se livre sincèrement et sur un fort tempo. Mais gare, il voit tout et peut accélérer dangereusement. Ziko démarre à l'aventure, Chico lui fait traverser toute la piste plein gaz. Intelligemment, le cocardier se ménage quelques instants de récupération puis relance les duels pour lâcher sa 2e ficelle à 14'20. Bon taureau.

Dommage que les blancs laissent tomber Trancardel de Bon (hp). Pas assez incité, le taureau s'en tient à une prestation cocardière et finit ses actions au ras des planches. Un saut par surprise où un spectateur manquant de réaction, frôle la catastrophe et termine ses 12 minutes avec ses ficelles.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Les commentaires sont fermés.