Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/09/2015

PALAVAS-LES-FLOTS *TROPHEE DES AS*

Dimanche 27 septembre 2015

A Four et Biterrois le Trophée Albert-Dubout

 palavas,biterrois de rouquette,course camarguaise

 ▲Les lauréats

Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : CT Fiesta y Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, I. Benafitou, Chekade, Katif. Gauchers : Aliaga, Favier, Four. Tourneurs : Daniel, Estève, Fouque, Khaled, Tourki.

La saison pèse dans les jambes des raseteurs (ou la proximité de la course de la finale) et le rythme leur a été imposé par les cocardiers, Desbana, puis crescendo, Mesrine, Biterrois et Margasse. Et si l’ambiance a mis du temps à s’installer dans les gradins, au final la finale du Trophée Albert-Dubout laisse une très belle impression. « A Garlan, Seigneur des Baumelles et Seigneur de Camargue, Palavas dit merci », a conclu Christian Jeanjean, maire de la ville, à l’issue de la remise des prix, en hommage à la carrière du triple Biòu d’Or des Baumelles.

Avec 80 points, Bastien Four remporte haut la main le prix de la saison ainsi que Pourpier de Saumade, à Biterrois celui de la finale.

Viennois (Gillet, remplace Gregau). - Répond avec plus ou moins d’allant à un rythme trépidant qui retombe vite. Deux trois jolies poursuites après Four, Aliaga, Katif et laisse sa 1re ficelle à 14’30 sans convaincre.

Lebrau (Cyr).- Cornes pointées, il ne se laisse pas manœuvrer, prend souvent le pas sur les hommes et pousse ses actions au ras des planches. Le travail au compte-gouttes ne le sert pas mais bien cité par I. Benafitou, la poursuite est intense, l’anticipation sur Katif tout autant. Serre Aliaga et menace Chekade de ses cornes. Pas facile, rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.

Desbana (Lautier).- Il ne paye pas de mine mais avertit vite les hommes: vitesse, attention, percussion sont ses atouts. Du coup les débats s’animent et l’émotion passe (enfermée sur Katif, Favier), coups aux planches (Four 2), Chekade. Le Lautier domine et ne laisse sa cocarde qu’à la 14e. Patron, il rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Garlan (Les Baumelles).- Se délimite un large terrain... chasse gardée. Placement et déplacements idéalement gérés. Qui pour le 1er raset ?. 5 minutes de tergiversations, le public gronde. Très sélectif à droite c’est avec Bastien Four qu’il collabore le mieux pour 10 minutes les rubans. Les primes aux ficelles s’envolent (1 500 €), il en reste maître bien sûr, malgré quelques essais de Katif et I. Benafitou. 8 Carmen et retour.

Mesrine (Vinuesa).- Se déplace avec prestance, et offre 5 minutes de feu aux rubans. De multiples coups puissants et violents avec bascule et fracas de planches. Le tempo tombe un peu ensuite mais Mesrine honore tous les cites et rentre ses ficelles sans forcer. 5 Carmen et retour.

Biterrois (Rouquette).- A 7 ans, affiche son envie et sa grande volonté avec franchise. Et quel panache aux barrières ! Des engagements sincères et d’envergure (une quinzaine) où les planches cèdent sous les rafales. Une ficelle à la maison et le prix du jour avec la musique, déjà jouée une douzaine de fois.

Margasse (Rambier, hp).- L’étalon impose son physique, son calme, sa rigueur de placement et une impressionnante méchanceté aux planches. Cornes punitives aux barrières, vitesse, vista, Margasse joue toute la gamme du cocardier finisseur. Un très beau final au rythme des Carmen, pour un gland qui rentre.

MARTINE ALIAGA

▼ Superbe final avec Margasse

palavas,biterrois de rouquette,course camarguaise

▼ Joël Linsolas reçoit les honneurs
pour la dernière course et la carrière de Garlan

palavas,biterrois de rouquette,course camarguaise

POINTS - PRIX

Trophée des As : Four, 25,5 points ; Favier, 13,5 ; Katif, 12 ; Chekade, 10,5 ; I. Benafitou, 6 ; Allouani, 3 ; Aliaga, 3.

Trophée Albert Dubout : 1er, Four, 81 points ; 2. Chekade, 42 ; 3. Favier, 30. Meilleur animateur, Ziko Katif.

Meilleur cocardier de la finale : Biterrois de Rouquette.

Meilleur cocardier de la saison (course du 8 mai), Pourpier de Saumade.

Prix spécial à Garlan pour ses adieux à Palavas et l’ensemble de sa carrière.

***********

Les commentaires sont fermés.