Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/10/2015

VENDARGUES *CONCOURS DE MANADES*

 vendargues,13e trophée roger-itier,serpatier d'espelly-blanc,sofiane rassir,course camarguaise

Dimanche 25 octobre 2015 - 13e Trophée Roger-Itier

Intéressant du début à la fin

vendargues,13e trophée roger-itier,serpatier d'espelly-blanc,sofiane rassir,course camarguaise

▲ Serpatier d'Espelly-Blanc
et Sofiane Rassir remportent les suffrages

 

Quelle belle idée de faire défiler à cheval, les petits-enfants et arrière petits-enfants de Roger Itier pour la 13e édition du Trophée qui porte son nom. Impeccables sur leurs "Camargue", Lucie, Naïs, Aubin, Emma, Mathis, Valentine, Léopold, Martin,  et Victor (âgés de 7 à 16 ans) ont mené l'abrivado des taureaux d'Agnel, en piste, avec application et dextérité. Sous l'oeil du capitaine de la Nacioun Gardiano, Guy Chaptal et de Binbin (fils de Michèle Itier). Et la petite Lucie d'offrir le bouquet à Simone, épouse de Roger.

Une belle équipe de raseteurs et du bétail de qualité, dans des arènes pratiquement pleine, voilà de quoi passer un bel après-midi.

Sobrero (Vellas).- Le magnifique étalon impressionne et, rigoureusement placé, il annonce la couleur "Il va falloir passer très près pour me séduire". Quelques planches qui volent, des fusées agressives... Le surprendre reste la seule possibilité de lui faire exprimer toute sa méchanceté (Favier, Allouani, Cadenas, Aliaga). Coriace ! Rentre ses ficelles.

A l'inverse Saladin (Nicollin) est un partenaire idéal. Pas un refus, bonne poussée dans les trajectoires. Les hommes allongent, Saladin enchaîne de bon coeur mais 6 minutes suffisent. 5 Carmen et retour.

Cruchot (La Galère).- Remuant mais bien placé, lâche quelquefois l'affaire. Mais attentif, quiche après Cadenas sur toute la longueur. S'engouffre dans le raset après Aliaga, Katif, Cadenas. Affirme son placement et demande plus d'investissement. Un beau mouvement sur Aliagha, puis Allouani, 9 minutes bien cocardières. 2 Carmen.

Serpatier (Espelly-Blanc).- Chasse, repousse les blancs, menace par quelques sauts-surprise. Sa rapidité prend souvent les hommes de vitesse, et il frappe en finition. Des coups aux planches après Katif, des bascules (Allouani, Ziko). Un zeste d'anticipation, un trait de rapidité, et deux doigts de finition pour un Serpatier servi frappé. Des conclusions encore après Rassir, Allouani, I. Benafitou, pour 12'30 très intéressantes et le prix du jour. 6 Carmen et retour.

Galan (Saint-Germain).- Agressif, casse quelques planches, s'évade. Toujours le long des planches, aux aguets, chaque raset engagé trouve une grosse finition (Rassir, Favier). Enchaîne de bon coeur avec plus d'investissement sur les gauchers, notamment Rassir. Avec une bonne occupation de la piste, dix minutes de qualité. 3 Carmen et retour.

 vendargues,13e trophée roger-itier,serpatier d'espelly-blanc,sofiane rassir,course camarguaise

▲ Chamabo et Ziko Katif

Etonnant Chambao (Bon) avec son unique corne. Toujours d'attaque ! Avec lui, c'est action, percussion... Des cabrages, des sauts après l'homme, des planches cassées ou carrément traversées, une douzaine de conclusions volontaires et brillantes. Et les ficelles à la maison. 8 Carmen et retour.

Dijau (Richebois).- Aussitôt dehors, il fait la planche. Certes il trace la route et les rasets peu précautionneux se multiplient mais il s'envoie haut et fort après Favier. Exprime un gros moral de combattant, explose après Favier, Katif, fracasse les planches. Energique et méchant, il laisse quelques plumes dans les incessants cites que les blancs lui délivrent mais finit encore après Aliaga, Rassir. 6 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

vendargues,13e trophée roger-itier,serpatier d'espelly-blanc,sofiane rassir,course camarguaise

*************************

 

Les commentaires sont fermés.