Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/11/2015

TRADITION

Samedi 5 décembre, départ 4 heures du matin

Nuit blanche avec le Charroi des olives

Charroi2012PHRD.jpg

C’est un peu antinomique mais il y a des traditions... nouvelles. Comme celle instaurée depuis neuf ans, par un groupe de gens du terroir de Saint-Geniès-des-Mourgues. Curieux du mode de vie des arrière grands-parents - voire plus loin encore - ils ont décidé d’en retracer un des épisodes dictés par les saisons. A savoir la récolte des olives et leur trajet jusqu’au moulin réalisé de nuit pour ne pas perdre un jour de travail. Férus de chevaux pour la plupart, et d’attelages pour quelques-uns, ils ont décidé de reprendre le flambeau, de ressortir leurs charrettes, leurs costumes d’époque et d’attaquer aux premières heures du matin les 20 kilomètres les séparant de Villevieille. Ainsi naissait le 1er Charroi des Olives.

En 2015, l’équipe est rodée, les chevaux aussi, autour du club taurin Le Trident de Saint-Geniès-des-Mourgues, de la manade Vitou et de passionnés venant du Lunellois ou du Montpelliérain. Samedi 5 décembre, à 4 heures du matin précises, les attelages anciens de chevaux lourds partiront de Saint-Geniès chargé des olives et accompagné des marcheurs. Halte-café à Saint-Christol, livraison au Moulin de Villevieille, déjeuner à Sommières et retour, tranquille, au pas des chevaux pour rejoindre le Téléthon... Connaître le froid et la fatigue d’une nuit blanche, redécouvrir des bruits et des odeurs, voir le jour se lever ensemble, aux côtés des chevaux... Voilà le périple, voilà leur simple bonheur.

M. A.

Photos Rémi Dumas et Martine Aliaga

charroi,saint-geniès-des-mourgues,sommières,course camarguaise


PRATIQUE
Renseignements : 06 36 55 82 03.

Prix : 17 € dont 2 € reversés au Téléthon.
Impératif : porter des vêtements à l'ancienne, pas de couleurs fluos.
Déroulement : rendez-vous à Saint-Geniès. 4 h précises, départ.
Livraison des olives vers 7 h 30.
Déjeuner à Sommières vers 8 h.
Retour au pas pour les attelages et les marcheurs volontaires, en minibus gratuit pour les autres marcheurs.
 
***************
Avant de les convoyer
il faut ramasser les olives

charroi,saint-geniès-des-mourgues,sommières,course camarguaise

Nicolas Vitou sur ses terres au milieu des biou

charroi,saint-geniès-des-mourgues,sommières,course camarguaise

Parfois on se sent tout petit....

********************

ACHILLE au Charroi

charroi,saint-geniès-des-mourgues,sommières,course camarguaiseIl a 5 ans et participera à son premier Charroi des Olives. Produit d'un père âne des Pyrénées et d'une mère percheronne américaine, Achille le mulet affiche 1,71 m au garrot. "Il a une force impressionnante et le pied sûr. Il est encore trop jeune et pas assez aux ordres pour lui faire tirer une charrette de nuit, explique Nicolas Vitou son propriétaire, mais je lui mettrai des bâts et il portera sa cargaison d'olives. Avec lui, il ne faut pas se tromper dans le dressage, il faut faire venir les choses de loin et en douceur mais une fois qu'il a compris, c'est acquis. Il est très intelligent".  Avec la mule Margueritte et le Camargue Bazille, c'est le trio équin de Vitou au Charroi.

 
 
 
 
 
 

27/11/2015

LANSARGUES

Dimanche 20 novembre 2015


LE TRIDENT D’OR DANS L’HERAULT

La 58e AG adapte le règlement à la conjoncture

trident d'or,lansargues,course camarguaise

De g. à d. : MM. Pallix, Roccia, Massard, Vallat,
Bouisseren, Carlier, Vignal, Mme Bruguière

 
trident d'or,lansargues,course camarguaiseAvec les taureaux peints par Jean Marignan, les photos et autres symboles taurins habillant ses murs, la salle Simone-Signoret affiche haut l’amour des Lansarguois pour les traditions et la bouvine. Une passion des traditions, des courses et d’un art de vivre rappelés par Sylvain Bouisseren, président du CT Frédéric-Durand, hôte de l’assemblée, et défendus par les élus présents Michel Carlier maire de Lansargues, Patrick Vignal député de la 9e circonscription et Marie-Thérèse Bruguière, vice-présidente de l’Agglo Etang de l’Or. Le président Christian Vallat replaçait, lui, la ville dans l’histoire du Trident d’Or : « Depuis 2007 à Mauguio, nous n’étions pas revenus dans l’Hérault. Lansargues a rejoint notre compétition en 1961, a organisé trois demi-finales (1975, 76 et 79). Le Lansarguois Henri Jaoul a présidé le comité de 1977 à 79. En 2012, après un arrêt de presque 30 ans, les courses ont repris ici. D’où le plaisir d’être là aujourd’hui pour cette 58e assemblée générale, nous reviendrons le 19 juin et pour la finale le 11 septembre 2016 ».
Les débats pouvaient commencer avec le bilan financier de Christian Massard annonçant un déficit pour l’exercice 2015 de 371,47 € (qui sera compensé par quelques restes à encaisser) pour un solde disponible de 4 042,49 €. Soit de quoi voir venir... Le bilan moral présenté par Gilles Roccia, remplaçant Jean-Paul Marteau excusé, faisait état de 26 manades en compétition en 2015 pour 13 pistes et revenait sur les 5 courses annulées à cause de la météo et dont 2 seulement ont pu être reprogrammées. Ces non reports ont pénalisé certaines manades et entraîné des frictions avec la FFCC dont Lucien Pallix, le représentant présent à la tribune, a eu la lourde charge de défendre le calendrier surchargé.
Christian Vallat reprenait la main pour adapter le règlement de cette compétition qui - rappelons-le - porte sur de jeunes cocardiers (4 à 7 ans) sortant des Ligues et faisant leurs premières armes au Trophée de l’Avenir. « Vu la défection de quatre organisateurs, décision a été prise de faire courir pour les premières séries, trois manades par course au lieu de deux ». 9 courses pour 27 manades qualifiées (voir ci-dessous le tableau). Autre nouveauté, la coupe du meilleur taureau des premières séries sera offerte par le club taurin où ce cocardier aura couru. Légère augmentation pour la location des taureaux, soit 250 € (les 2). Tout cela adopté à l’unanimité.
Restaient les questions diverses qui relançaient les flammes de la discorde avec la FFCC sur la crise actuelle. Lucien Pallix avertissant : « Si le 4 décembre, les statuts n’étaient pas votés, la FFCC pourrait perdre l’agrément du Ministère et il n’y aurait pas de course en 2016, sauf pour les organisateurs de spectacle ». Se fâchant tout rouge, le maire Michel Carlier assenait : « Nous trouverons une solution. Nous nous battrons avec les élus pour que les courses se fassent ». Le député Patrick Vignal, défendant le côté culturel et persuadé de l’atout économique assurait : «S’il le faut, je mobiliserai les 27 députés de la région et on vous soutiendra... Mais il faut régler vos problèmes en famille »
Juste un petit coup de chaleur dans une assemblée générale consensuelle et bon enfant.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER


trident d'or,lansargues,course camarguaise* Le prix du meilleur cocardier des courses des 1res séries 2015 a été octroyé à Tamarin de la manade L’Amarée.
* Renouvellement du bureau :
ont été réélus messieurs Rocarpin du CT Cavaillonnais, Ciprario et Tarascon du CT de Cabannes, M. Jauselme du CT Le Clairon de Beaucaire, Dijol du CT Le Mamaï de Vallabrègues.

***********


CHAPEAU BAS


trident d'or,lansargues,course camarguaiseUn des temps forts de l’AG du Trident d’Or, est le tirage au sort des courses de 1res séries pour la saison suivante. Il ne pourrait s’agir que d’un banal calendrier à mettre en place. Que nenni ! Au Trident d’Or, c’est tout autre chose. Le tirage est empreint de solennité, habilement pensé, mathématiquement au point. Un peu compliqué à suivre au début mais avec un peu de bonne volonté... Voyons voir... 4 chapeaux (un rouge, deux blancs, un noir). Le premier détermine l’ordre dans lequel les manades vont être tirées par course (3 élevages). Ensuite trois chapeaux numérotés 1, 2 et 3 contenant chacun 9 manades pour représenter les 27 de la compétition. Il ne reste plus qu’à tirer les trois manades de la course, une par une des chapeaux dont le numéro correspond à l’ordre déterminé par le premier... Vous n’avez pas compris ? C’est pas grave voilà ci-contre le résultat du tirage au sort.


2016 : PREMIERES SERIES


27 mars 2016, Cavaillon, manades Lautier, L’Amarée, Raynaud.
28 mars, Saint-Rémy-de-Provence, Guillierme, Blanc-Espelly, Ribaud.
9 avril, Saint-Etienne-du-Grès, Saint-Antoine, Saliérène, Nicollin.
10 avril, Manduel, Joncas, Plo, Le Rhône.
24 avril, Caissargues, Blanc, Fournier, Chauvet.
8 mai, Vallabrègues, Baumelles, Navarro, Caillan.
22 mai, Cabannes, Lou Pantaï, Gillet, La Galère.
28 mai, Saint-Etienne-du-Grès, Lagarde, Mermoux, Saint-Pierre.
5 juin, Saint-Andiol, Grand Salan, Allard, Richebois.
La première manade nommée mènera le 1er et le 6e cocardier de la course, la seconde les 2e et 5e, la troisième assurera les 3 et 4e place. Cet ordre là pouvant être modifié après entente entre les manadiers.

trident d'or,lansargues,course camarguaise

MANADE CHABALLIER *Vaches cocardières*

Dimanche 15 novembre 2015

3e titre pour Valsière

chaballier,valsière,vaches cocardières,course camarguaise

Sélection. C’est le mot clef de tout manadier qui se respecte. Et si le CV du géniteur a son importance, les qualités des mères apportent des atouts indispensables. Un intérêt supplémentaire de participer aux courses de vaches et une valeur ajoutée aux titres que l’Association des vaches cocardières - Trophée Philippe-Thiers décerne. « Avec deux titres de Cocardière d’Or à Raynausie et le 3e cette année pour Valsière, ta manade est le haut du panier de notre compétition », dira Patrick Garcia, président des Vaches à Claude Chaballier, lors de la journée sur les terres marsillarguoises de la manade. En tout simplicité, le manadier ce jour-là avait réuni famille et amis pour « marquer le coup » et fêter Valsière. Jacques Roumajon félicitait Valsière pour sa 3e couronne et le raseteur Thomas Dumont, pour sa 3e victoire, rappelant : « La manade Chaballier participe à toutes les finales depuis longtemps, et il ne faut pas oublier que cette sélection rigoureuse porte ses fruits avec les cocardiers Cotti Chavari ou Papalino ».
Des vaches combatives et couronnées, des cocardiers en pleine éclosion... Avec ses deux filles à ses côtés, Claude Chaballier peut voir venir sereinement.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

La bouillonnante Valsière au Grau-du-Roi

chaballier,valsière,vaches cocardières,course camarguaise

************************

Sous un doux soleil, une matinée bien agréable

chaballier,valsière,vaches cocardières,course camarguaise

chaballier,valsière,vaches cocardières,course camarguaise

chaballier,valsière,vaches cocardières,course camarguaise

*****************************

24/11/2015

ARTISANAT

Les fers de Camargue

les fers de camargue,artisanat,bouvine,course camarguaiseIl transporte avec lui toutes ses créations. Il a du savoir faire et de l'imagination. Julien Ceaglio crée une multitude d'objets reprenant les thèmes chers aux afeciouna. Des lampes, bougeoirs, des dessous de plats, boucles de ceinture, dérouleur de papier ménager, porte-clefs... L'intérêt c'est qu'il peut les personnaliser aux marques des manades, à vos initiales... 

Vous pouvez le retrouver sur les marchés et foires de la région ou à son magasin à Plan d'Orgon (63, route de Saint-Rémy-de-Provence).
Tél. 06 17 80 01 50 - lesfersdecamargue@outlook.fr -

les fers de camargue,artisanat,bouvine,course camarguaise

23/11/2015

BAILLARGUES

Mardi 17 novembre 2015

Le Trophée 3M servi sur un plateau

tv sud,montpellier métropole,trophée 3m,course camarguaise

Ecrans télés, musique, micros, spots... Le Trophée Montpellier Méditerranée Métropole a servi ses vainqueurs sur le plateau de TV Sud installé à l’Espace Vigneron à Baillargues. Une nouvelle compétition créée par la Métropole sous la houlette de son vice-président en charge des sports et maire de Baillargues, Jean-Luc Meissonnier pour « perpétuer notre culture et ce sport extrême, tout en respectant les taureaux et le public ». Notamment aux moyens de points de bonification récompensant les raseteurs auteurs de belles et sincères courbes sur le sable et d’un cercle tracé en piste pour donner le bon départ aux rasets. Postulat repris en chœur par les membres du jury, les raseteurs Jacky Siméon, Frédéric Durand, David Meséguer qui ont rappelé à tour de rôle : « Cela permet de mettre les taureaux en valeur... Le principe c’est de bien raseter... Je pensais que l’idée était utopique mais dès la première course, le plaisir de raseter, les risques pris m’ont convaincu, le public était ravi... ». Mandy Graillon, Reine d’Arles, éclairait de sa grâce et de sa vivacité le plateau : « Ici aussi les traditions sont vivantes. L’union fait la force. Nous sommes unis dans les traditions, le costume et les nouvelles idées ».
Neuf courses dans les villes de la Métropole
tv sud,montpellier métropole,trophée 3m,course camarguaiseLes neuf courses (6 au Trophée de l’Avenir, 2 au Trophée des As) ont effectivement été de bonne tenue et ont satisfait le public en témoignent les comptes rendus parus dans Midi Libre, partenaire de la Métropole. Au final, Le Trophée 3 M désignait ses vainqueurs : les raseteurs Ziko Katif (1er), Sofiane Rassir (2e) et Joachim Cadenas (3e). Un Montpelliérain, un Montfrinois, un Arlésien. Les trois départements taurins sont représentés. Salués par Jacky Siméon : « Ces jeunes ont compris que la course camarguaise c’est aussi un spectacle et de l’émotion ». Côté taureaux, bien sûr les élevages locaux étaient les plus représentés sur le podium : les manades Joël et Bertrand Paulin, Rémi Vellas et Robert Michel. Quant aux clubs taurins organisateurs - Saint-Geniès des Mourgues et Vendargues - ils ont été félicités pour leurs efforts de capelado mais « tous méritent le prix », a déclaré Serge Hermet de la Muleta vendarguoise.
Jean-Luc Meissonnier, quant à lui, concluait : « Le président de la Métropole Philippe Saurel est satisfait et nous a demandé de faire plus... Alors... »


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

tv sud,montpellier métropole,trophée 3m,course camarguaise

 

tv sud,montpellier métropole,trophée 3m,course camarguaise

* A voir sur TV Sud, Emission “Noir et Blanc” présentée par Patrick Mallet.
* Villages participants : Saint-Geniès-des-Mourgues, Castries, Baillargues, Villeneuve-lès-Maguelone, Pérols, Le Crès, Lattes, Saint-Georges-d’Orques, Vendargues.

RAPPEL DES NEUF COURSES

1er mai à Saint-Geniès des Mourgues, ont été récompensés Cadenas et Marengo de Vellas.

16 mai, à Castries, Katif et Cupidon de Paulin.

30 mai à Baillargues, Katif et Quintilien du Ternen.

4 juillet, à Villeneuve-lès-Maguelone, Katif et Doriano de Michel.

14 juillet à Pérols (As), Rassir et Marengo de Vellas.

18 août au Crès (As), Katif et Queyras de Paulin

22 août, à Lattes, François Martin et Trélus de Saumade.

29 août à Saint-Georges d’Orques, Katif et Tamarin de Plo.

7 novembre à Vendargues, Rassir et Doriano de Michel. 

******************

20/11/2015

SAINT-GILLES *AG FFCC*

ffcc,assemblée générale,course camarguaise

Réunion du mercredi 18 novembre 2015

Pour sauver la course camarguaise

ffcc,assemblée générale,course camarguaise

Le comité le pilotage a rendu compte de ses travaux : audit financier, état des lieux, projets de status et restructuration de la FFCC.


ffcc,assemblée générale,course camarguaiseL’heure n’est plus à la division mais à la collaboration totale de tous les acteurs de la course camarguaise pour pallier la crise que traverse la Fédération. « La situation est grave, a exposé en préambule Jacques Mailhan, devant la nombreuse assemblée, il faut trouver de l’argent. Si nous sommes ici ce soir, c’est pour sauver la course camarguaise. Pour qu’elle reste un sport populaire et que les clubs taurins puissent continuer à organiser les courses... » Le président des manadiers de la Raço di biòu, membre du comité de pilotage (14 personnes plus le président de la FFCC, Gérard Batifort) a remercié « tous ceux qui ont travaillé dans le bon sens lors des nombreuses réunions, notamment les raseteurs dans un esprit d’ouverture rarement vu, les secrétaires de la Fédération et tous ceux qui se sont investis ».
La mobilisation a été totale. A la recherche de financement et d’aides, chacun a pris son bâton de pèlerin et sollicité mairies, conseils généraux, les Régions, les agglos, les métropoles. « Nous avons eu des promesses (notamment de l’Agglo de Nîmes qui se porterait caution d’un prêt pour payer le personnel jusqu’à la fin de l’année) mais nous avons aussi eu des demandes d’effort vers plus de professionnalisme, de représentation équitable, de projets à présenter... »
Et les professionnels donc d’entrer en jeu : l’expert-comptable M. Begout a réalisé l’audit financier pour établir la situation. Ce fut clair et net : « Au 30 septembre 2015, il manquait 40 000 €. La dégradation des comptes a débuté en 2010. Fin 2013, les clignotants étaient au rouge... Aujourd’hui, la FFCC est en état de cessation de paiement... Il manque 120 000 € ». Maître Jean-Pierre Gilles, lui, a élaboré le projet de nouveaux statuts (lire ci-dessous)ffcc,assemblée générale,course camarguaiseFrancis Trinquier (photo), conseiller technique, a travaillé sur le budget prévisionnel 2016... Très impliqué également, Hadrien Poujol a tiré la sonnette d’alarme côté assurances tandis que les clubs taurins représentés par Aimé Hugon et Christian Valat ont présenté les propositions quant aux licences et forfaits sur les courses qui évidemment vont augmenter. « On n’est pas là pour donner des leçons mais pour que la Fédération vive, avec les collèges, nous voulons équilibrer. Il faudra des efforts financiers, sinon on sera en liquidation », conclut Hadrien Poujol. Et Jacques Mailhan de renforcer : « Il n’y a pas d’intérêt personnel dans ce qui a été fait. On est tous liés les uns aux autres. Réfléchissez bien, prenez vos responsabilités et votez le 4 décembre ».


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Lors de cette assemblée générale, 197 licenciés FFCC ont émargé les listes de présence. Plus de 300 personnes étaient présentes.
Calendrier : le 4 décembre à Fourques, salle Georges-Brassens, les licenciés seront amenés à voter pour ou contre les propositions présentées. En janvier, les élus des 4 collèges éliront le nouveau conseil d’administration.
TECHNIQUE
ffcc,assemblée générale,course camarguaisePlus de DTN les raseteurs s’investissent
Le poste de directeur technique ne pourra pas être maintenu en 2016 après le départ en retraite du DTN actuel Gérard Barbeyrac.
Hadrien Poujol a exposé : « L’Association des raseteurs propose de faire appel à ceux d’entre nous qui veulent s’investir auprès des écoles de raseteurs et des jeunes de Ligue pour assurer et perpétuer le travail fait jusqu’alors ». « Qui, mieux que les raseteurs eux-mêmes, peut assumer ce rôle auprès des jeunes ? » a renchéri Jacques Mailhan.
PROPOSITIONS
Préconisations après l’audit financier : limiter et simplifier les tarifs (licences, contribution des organisateurs. Mettre en place une politique cohérente de demande de subventions (projets). Charges : renégocier le contrat de location de matériel particulièrement onéreux ; embauche d’un directeur ; se doter d’un outil de contrôle budgétaire.
Projet de statuts : conseil de 4 collèges (manadiers, raseteurs, organisateurs, acteurs) qui élira un conseil d’administration. Les membres sont élus par leurs pairs à l’intérieur de chaque collège. Ce projet devra être avalisé par le Ministère des Sports.
ffcc,assemblée générale,course camarguaiseAimé Hugon et Christian Valat ont fait le point sur le prix des licences

Licences et cotisations forfaitaires sur les courses : augmentation de la part fédérale de la licence, seuls les élèves raseteurs ne seront pas impactés, et peu pour les gardians professionnels. Pratiquement tous les autres passeront à 150 €. Forfait ajusté pour tous les organisateurs. Augmentation des agréments pour les non associatifs (exemple les mairies) et pour les spectacles de rue. Tous les détails sur ffcc.info.

 

19/11/2015

BEAUCAIRE *ASSOCIATION CAMARINA*

Vendredi 13 novembre 2015

Meneghini, Serme et Gréco
les "Camarina" 2015

CAMARINA2.jpgDans une salle du Casino  bondée, le monde de la Bouvine s’était donné rendez-vous à Beaucaire pour cette 21e Soirée des Trophées Camarina.

Etait à l’honneur Patrice MENEGHINI, qui revenait sur ses terres Beaucairoises après tant d’années, lui le vainqueur de la Palme d’Or et de la Cocarde d’Or en….1976 !

Puis au travers de René SERME, bayle gardian de la manade Chauvet chacun a pu mesurer la difficulté mais aussi la beauté du quotidien de ces hommes de terrain.

Enfin la famille CLAUZEL était venue au grand complet cueillir les fruits mérités de la gloire de leur taureau GRECO.

Une soirée empreinte d’émotion avec la fin du mandat de Président de Jean Pierre Ode (20 années de présidence…. !) et le début de celui de Bernard Dumarcher, nouveau président de Camarina.

Une évolution en douceur puisque les deux compères ont échangé leurs postes de président et secrétaire au meilleur intérêt de leur association. Ce n’est même pas une page qui se tourne, c’est l’histoire qui continue tout simplement.

Une salle superbement décorée, des discours ovationnés, un apéritif dans une ambiance de feu, une soirée comme on aime les vivre dans le milieu taurin.

17/11/2015

4e TROPHEE DES JEUNES POUSSES

Vendredi 13 novembre 2015

SEMEZ, SEMEZ...
LES BELLES PLANTES FLEURIRONT

aetcc,4e trophée jeunes pousses,course camarguaise

La grande famille des jeunes pousses

 

aetcc,4e trophée jeunes pousses,course camarguaiseL’esprit du Trophée des Jeunes Pousses n’a pas été galvaudé cette année encore, et Françoise Peytavin, présidente de l’AETCC, résume : « Ce concours d’élevages tient ses promesses, félicitations aux manades et aux jeunes des écoles de raseteurs. Ce que je souhaite, c’est retrouver au fil des années qui passent, ces taureaux et vaches jeunes ayant passé les étapes et rasetés par ces mêmes éleves devenus raseteurs au Trophée de l’Avenir et pourquoi pas aux As ». Roger Andréo ne dit pas le contraire : «Effectivement après 4 ans de sélection, certains des taureaux révélés aux Jeunes Pousses ont acquis la notoriété... Et quelques-uns seront programmés en 2016, pour les 30 ans de l’AETCC aux 3 courses projettées à l’Avenir : le 31 mai, aux Crès dont le club est à l’origine du Trophée avec en priorité des raseteurs issus des écoles partenaires (Méric, Martin, Naim...), le 14 juillet à Pérols et le 11 novembre à Saint-Rémy... ». Et pour mieux préparer cet anniversaire qui se clôturera en novembre à la manade Caillan par une soirée de gala, les courses de sélection seront mises en sommeil, mais reprendront en 2017.
Jeannot Venture, qui a présidé le jury octroyant les notes à chaque bestiau, a souligné le sérieux des “notateurs” qui, au vu, du début de carrière de certains taureaux, ne se sont pas trompés sur leurs qualités.
Toute la famille des Jeunes pousses était donc réunie vendredi soir à la manade du Ternen et, en toute simplicité et convivialité, chacun a reçu sa part de congratulations avant de passer à la remise des trophées de cette 4e édition. Concours d’élevages : 1er, manade Agu ; 2. Le Ternen ; 3. Saliérène. Meilleur vache : la N. 1035 manade Cyr. Meilleur taureau : le N.1050 manade Saliérène. Coup de cœur : le N.1026 manade Thibault. Remerciements chaleureux aux écoles de raseteurs Baillargues-Métropole et Vendargues.
Sélection des taureaux, implication des manades de l’AETCC, des écoles de raseteurs, des présidents de course, du jury, des clubs taurins, des élus, des partenaires, de la presse... Les Jeunes Pousses ont cette année encore pleinement fonctionné. A poursuivre donc !

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

16/11/2015

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE

Dimanche 15 novembre 2015

Les Bajans marsillarguois
clôturent à Saint-Laurent-d'Aigouze

saint-laurent-d'aigouze,marsillargues,ct les bajans,manade occitane,course camarguaise

Ajax a conclu en force
cette belle complète de la manade Occitane

Il a fallu aux jeunes du Bajan une bonne dose de passion pour pouvoir clôturer leur saison après la fin de non recevoir de la mairie de Marsillargues. Heureusement, la solidarité a joué à plein et les voisins saint-laurentais, leur maire Laurent Pellissier et le CT Lou Bandot leur ont ouvert leurs portes. C'est donc la piste gardoise voisine qui a profité de l'affluence des spectateurs à l'heure de la capelado. L'intérêt pour les pensionnaires de la manade Occitane toute proche n'y est pas étranger, mais aussi l'envie de voir les derniers cocardiers de la saison, et le contexte tout particulier de ces journées post-attentats de Paris. 

L'Occitane a présenté sept cocardiers de qualité, notamment des jeunes plein de fougue. Prévoir les taureaux pour la grande piste de Marsillargues et se retrouver dans un espace moindre à Saint-Laurent, c'était la difficulté du jour. Mais le pelot Etienne Villiet n'avait pas besoin de se ronger les sangs à la terrasse contre l'église, la complète a tenu la route, finissant en apothéose avec Achille et Ajax. Dans l'équipe blanche, deux hommes se détachent - Cadenas et Bouhargane - et Clarion se démultiplie surtout sur la fin.

Bel Ami, c'est une force de la nature. Ses engagements brutaux en témoignent. Bien meilleur bien sûr quand il garde le terrain des planches comme ces actions poussées après Bouhargane et Cadenas. Solide premier comme il se doit, un peu raide sur la fin, rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

Le jeune Boxer (6 ans) montre sa volonté et se livre bravement dans de longues séries (2 Carmen) avec un placement flottant certes mais beaucoup d'envie. 11'30.

A grandes foulées, Patou repousse les hommes qu'il balade et tient à l'oeil. Ne reste pas longtemps en place, mais bien emmené, il s'engage comme un bolide aux trousses de Cadenas et bascule. Quelques enfermées époustouflantes (Cadenas, Bouhargane). Il surprend les blancs par ses départs intempestifs, attentif à tous mouvements. Très intéressant. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Brenus affiche d'entrée une grosse autorité. Offensif, il termine au minimum cabré. Trouve vite le bon placement et de là anticipe les départs. Une série furieuse et les hommes calculent. Brenus s'impose même s'il semble manquer de place par moments. Les blancs ne lui font pas de cadeaux. Mais lui s'engage méchamment après Vic, Bouhargane, puis cette formidable et pétante action après Bouhargane raccompagné haut et fort sur les tubes. Très bon, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Fougueux et brouillon, le jeune Castillan (5 ans) se disperse beaucoup mais ne rate pas le cite de Bouhargane qu'il conclut vigoureusement (8e minute). Il perd beaucoup d'énergie en contre-piste, mais serre encore Bouhargane de près. 1 Carmen et retour avec une ficelle.

Avec Achille, la première tentative de Clarion termine en tampon monumental. Fier, tête haute, brutal... Il se joue des planches qu'il explose volontiers au terme des enchaînements prudents des raseteurs. Mais Cadenas, Bouhargane et Clarion vont le défier. Cadenas passe en force, Ulysse conclut méchamment. Clarion s'élance, la sentence est au bout. Après Cadenas, il traverse les planches ; après Bouhargane, il explose, encore après Vic, Méric. Des coups à l'ampleur allant crescendo pour un quart d'heure de haute tenue. Les ficelles à la maison. 7 ans et beaucoup de domination, on a hâte de le revoir. Des Carmen à la hauteur de ses qualités.

Attendu en vedette, Ajax n'a pas déçu. Dès sa sortie, il surveille tout et maîtrise piste et contre-piste. Une tour de contrôle où les hommes sont priés d'ajuster leur sortie de raset. Peu osent le défier. Clarion met ses dernières forces dans les duels, Ajax traverse après lui, Cadenas pas en reste le sent passer près, un en biais après J. Martin, ça passe juste ! Cadenas et Clarion pour les derniers essais. Ajax signe Furax et justifie au mieux sa réputation. Les glands au toril pour 10 minutes excitantes. Des Carmen.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Entrée : plein. CT Lou Bajan. Président : Aurélien Laget. Raseteurs  droitiers : Cadenas, Roig, Vic. Gauchers : Bouhargane, Clarion, Méric, J. Martin. Tourneurs : Ull, Grando, Lopez.

 

15/11/2015

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER

Samedi 14 novembre 2015

La dernière enfermée de Garlan

les saintes-maries-de-la-mer,course camarguaise

Lucas Faure a eu beaucoup de chance de s'en sortir sans trop de mal

Les Saintes-Maries-de-la-Mer, le CT Boisset et la manade des Baumelles ont mis le paquet pour que la dernière course de Garlan soit un hommage rendu à son extraordinaire carrière et un souvenir impérissable. Dès le matin, la foule se pressait aux Baumelles pour le tri de la course, tout comme les spectateurs faisant la queue aux arènes dès 12h30. Et sous les températures estivales, ce sont des gradins pleins qui accueillaient la pena La Gardounenque, les groupes folkloriques et l'équipe de Renaud Vinuesa, les couleurs blanc, gris, rouge flottant en devises géantes. Beaucoup d'émotion dans les discours retraçant les années "Garlan", et dans les paroles d'un manadier - Joël Linsolas - toujours émerveillé par "Ce taureau pas comme les autres" et pour qui en ce jour "le spectacle est terminé".  La belle histoire entre ces deux-là n'est, elle, pas finie mais elle se poursuivra désormais dans l'intimité de la manade. Belle retraite Garlan !

La course

Regain.- Au petit trot sans forcer, distribue quelques séries, pousse quelquefois aux planches. Un petit rythme, rentre ses ficelles. 1 Carmen et retour.

Artemis.- Offensif, il part souvent en chasse. Utilise tout le pourtour et suit jusqu'au ras des planches. Cadenas pleine piste pour une trajectoire trépidante. Jusqu'au bout avec Ouffe. Comme Regain, il balance souvent les cornes à la rencontre surtout à droite. En revanche, s'engage fort avec les gauchers (Four, Ouffe). 13 minutes, 5 Carmen et retour.

Attila.- Se livre, suit jusqu'aux planches sur les rasets engagés avec conclusions mais de nombreux sauts lui font rendre une copie brouillonne. Rentre une ficelle. 

Rodin se joint à la fête pour reformer quelques minutes son duo avec Sabri Allouani. Le bougre, à 16 ans, il sonne la charge sur une longueur. Applaudissements nourris.

Garlan se laisse admirer le temps de lire son palmarès long comme trois bras. Prend vite position, renvoie Auzolle, Four au loin. Mais à la 4', anticipe Faure, le bouscule, et le malmène, heureusement sans mal. L'animal a encore frappé. Dans la foulée, Cadenas se fait embarquer à la limite de l'accrochage. Garlan c'est Garlan, à 15 ans, il est toujours maître sur son terrain. Faure encore, Allouani, Four... S'il ne démarre pas à tous les coups, sa sortie sur Cadenas est impressionnante, tout comme ses ripostes sur les derniers rasets du jeune raseteur. Et l'air du cocardier joue longtemps pour accompagner son dernier retour au toril, sous les applaudissements du peuple de bouvine debout.

Aioros.- Des poursuites serrées (Faure, Aliaga, Cadenas), des séries conclues (Allouani), Faure obligé de rentrer les reins. Cadenas et sa façon de rester dans le berceau des cornes fait passer le frisson. Aioros enchaîne à vive allure, Sabri passe de justesse, Cadenas idem. Cornes pointées sur Aliaga. 10' les rubans. Domine et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Optimus.- Début un peu décousu vu les circonstances (malaise en contre-piste, puis chute dans les gradins). Un peu esseulé, Optimus baroule, saute. Mais quand ça démarre, les ripostes sont pleines de fougue. Tour à tour Four, Auzolle, Cadenas, Ciacchini, Allouani sont énergiquement expédiés au-delà du pourtour pour un final tout en musique, les glands à la maison.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER