Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/12/2015

MANADIERS DE LA RACO DI BIOU

Vendredi 11 décembre 2105, à Lattes

Toutes les facettes du métier

MANADIERS1.jpg

L’élevage, la course camarguaise, l’AOP en passant par la PAC
et la FFCC, tout est lié

MANADIERS2.jpgAlors que les brumes matinales s’estompent sur les étangs palavasiens et lattois, l’ambiance dans la grande salle du mas de Fangouse est studieuse.  Les manadiers de l’AMERBCC, reçus par la manade Michel pour leur assemblée générale, ont abordé tous les sujets propres au métier : en priorité la PAC (politique agricole commune) et la FFCC. En préambule, le président Jacques Mailhan avait présenté « les demandes particulières des éleveurs de la Raço di biou liées à la réforme de la PAC ». Visiblement après quantité de réunions avec les autorités compétentes - à ce jour (vendredi 11 décembre) et dans l’attente d’autres rendez-vous complémentaires -  les spécificités de l’élevage camarguais ne semblent pas prises en compte.

MANADIERSATTIAS.jpgSébastien Attias (directeur du Groupement de défense sanitaire et responsable du pôle élevage à la chambre d’Agriculture des Bouches-du-Rhône) a souligné «  la complexité des dossiers à monter appelant une extrême vigilance », il a annoncé : «  des contrôles sur les surfaces déclarées avec risque de pénalités financières graves ».  Les manadiers demandent donc une année transitoire et poursuivent les négociations.

Les problèmes sanitaires ont aussi été abordés. Tout d’abord l’épisode fièvre catarrhale du printemps 2015   « même si nous avons, en unissant nos forces, réussi à sortir rapidement de cette crise, insiste Jacques Mailhan. Actuellement, l’ensemble de nos départements taurins se situent en zone réglementée, il n’y a pas de problème de circulation des taureaux à l’intérieur ». Propos détaillés par Sébastien Attias : « Nous avons eu cette alerte au printemps, qui a impacté 110 000 brebis et 12 000 bovins, le problème a été réglé mais nous avons eu chaud. Au niveau de l’IBR, nous essayons de trouver un protocole alternatif pour rester dérogataires… » Plus optimiste sur la tuberculose : « On  n’en entend presque plus parler, vous avez réussi à assainir les cheptels ».

La crise fédérale a évidemment fait partie des débats. Les manadiers ont participé au groupe de travail mis en place : « pour éviter le dépôt de bilan et le retrait de l’agrément du Ministère des Sports, et, à moyen terme, de construire l’avenir, explique Jacques Mailhan. Je m’inquiète de l’approbation des nouveaux statuts et du budget prévisionnel par les adhérents qui voteront lundi 21 décembre à Fourques. La course camarguaise est en péril, cela ira très vite pour que la FFCC perde l’agrément, ce sera plus long et compliqué pour le reprendre». Invités à apporter leur éclairage de la situation Christian Bigout, expert comptable et réalisateur de l’audit, Icham Fadli et Hadrien Poujol, représentants les raseteurs, n’ont pas dit autre chose. A leurs yeux, il faut qu’une nouvelle organisation se mette en place à la FFCC sous peine d’impacter l’organisation des courses.

Comme un baume sur les problèmes, le succès de l’AOP viande de taureau Camargue a été salué par Magali Saumade présidente de la structure. L’AOP fêtera ses 20 ans en 2016 et demande un élargissement de son périmètre (lire ci-dessous). Olivier Roux, représentant la Sté Alazard et Roux a lui aussi souligné, « la bonne image de l’AOP, à laquelle les abattoirs de Tarascon apportent toute leur vigilance. Il faut protéger la filière, nous, nous jouons la transparence… » malgré des bémols (l’histoire des abattoirs d’Alès qui a eu des conséquences néfastes tout autant que la campagne sur les côtés nocifs de la consommation de viande).

Au final, les manadiers devront rester vigilants car, conclut Jacques Mailhan : « la saison 2016 va être chargée. La colère gronde sur le terrain pour défendre nos intérêts sur l’application de la PAC et, d'autre part, assurer la continuité de la course camarguaise  en votant “oui” lundi prochain à Fourques. Tenons-nous prêts pour, tous ensemble, relever le défi de l’année qui arrive ».

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

AMERBCC : Association des manadiers éleveurs de la raço di biou pour la

Renouvellement du tiers sortant : les manadiers  Emmanuel Lescot et Guillaume Linsolas sont démissionnaires et Frédéric Lescot ne se représentant pas sont élus : Iris Lafon, Hugues Clavel et Jean-Pierre Fournier.

LES 20 ANS DE L’AOP

MANADIERSMAGALI.jpgMagali Saumade a fait le point sur l’AOP viande de taureau Camargue qui fêtera ses 20 ans en 2016 : « La révision du cahier des charges est lancée  avec une demande d’élargissement du périmètre ». La manadière a rappelé le poids économique de l’AOP et de ses 90 éleveurs et l’image valorisée du territoire qu’elle défend. « Notre démarche est saluée par la France entière. L’appellation pérennise nos terres, notre culture et notre économie. » Et si le cahier des charges définit la localisation des troupeaux, la race, le mode d’élevage, les différents registres à tenir,  elle stipule aussi la participation des taureaux aux jeux taurins. « L’appellation marche bien, insiste la manadière, mais elle est aussi tributaire de la bonne continuation de la course camarguaise, donc de la FFCC ».

*****************

LA MANADE MICHEL RECEVAIT LES MANADIERS

MANADIERSAG2PHMALI.jpg

Entourant le président de l'AMERBCC Jacques Mailhan, Robert, Christine Michel et les enfants.

Les commentaires sont fermés.