Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/12/2015

FFCC (suite)

ffcc,batifort,vote statuts,course camarguaise

Lundi 21 décembre 2015 à Fourques : les adhérents ont voté


Les nouveaux statuts recalés

ffcc,batifort,vote statuts,course camarguaise

Les licenciés signent les listes d'émargement

Lundi soir à Fourques, à 21 h 25, les résultats du vote des licenciés tombent de la bouche du président Gérard Batifort : à la première question sur la modification des statuts, c’est non ; oui, en revanche, pour le budget prévisionnel.
Dans un brouhaha indescriptible, les chiffres semblent erronés (les totaux ne correspondant pas) mais la déclaration officielle est faite. Alors...
Retour sur une soirée où l’imprécision et l’amateurisme ont prévalu.
Dans une salle Georges-Brassens bondée, aimablement prêtée par la municipalité de Fourques, les émargements, vérifications de pouvoirs et procurations puis votes se déroulent jusqu’à 20 h. Deux questions sont posées. La première portant sur un changement de statuts pour intégrer un fonctionnement collégial, requérant l’approbation du 2/3 des votants. La seconde, sur le budget 2016 (augmentation des licences, etc.) ne demandant - selon les statuts FFCC - que la majorité des votes.
Avant de passer au dépouillement, Maître Gilles attestait, dans une prise de parole très applaudie, que les nouveaux statuts proposés n’étaient pas contraires au code du sport, ce qui a été confirmé par Sandrine Douceur du ministère concerné. Le juriste s’est vigoureusement élevé contre les « assertions calomnieuses faites à son encontre » semant le doute sur la véracité de ses propos. Mettant les licenciés devant leurs responsabilités, il martelait avec conviction : « On n’a pas le droit de laisser partir la course camarguaise à vau l’eau. Il faut que l’intérêt général passe avant l’intérêt particulier... » Applaudissements.
20 h, le dépouillement commence. Il durera 1 heure 20. Le président Batifort annonce les chiffres (voir ci-dessous) mais des voix s’élèvent déjà pour souligner que les bulletins sont « mal foutus », que leur interprétation donne lieu à litige... Et avec le bruit ambiant, peut-être les scrutateurs ont-ils fait des erreurs. Il est décidé de recompter. A 22 h 50, d’autres chiffres tombent (ils resteront non officiels puisque les premiers résultats ont été proclamés). De toutes façons c’est “non” qui l’emporte. La messe est dite.
31 voix d’écart
La majorité des licenciés présents est partie, il reste encore une cinquantaine de personnes - beaucoup de jeunes - autour des tables de dépouillement pour passer au peigne fin les listes d’émargement. Certains parlent de recours... Tous critiquent l’organisation peu fiable du vote. D’autres vitupèrent après l’AGNS votant “non” comme un seul cavalier, et contre certains clubs taurins qui, pour ne pas se sentir assez représentés dans le nouvel organigramme proposé, ont fait capoter l’affaire.
En résumé, comme d’habitude, rien n’est clair et net. Le peu de voix (une trentaine) de différence faisant pencher la balance contre les nouveaux statuts, attise les rancœurs et pose de nouvelles questions.
Quels seront les hommes en place dans le comité directeur, après les démissions déposées hier dans la journée, dont celle du président (lire ci-dessous) ? Quelle gestion va être mise en place ? Encore une fois l’incertitude est de mise. Et la course camarguaise renvoie l’image d’une pétaudière ingérable.
A la veille de Noël, voilà un cadeau empoisonné dont les gens de bouvine se seraient bien passés.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER


LE PRESIDENT GERARD BATIFORT DEMISSIONNE


ffcc,batifort,vote statuts,course camarguaiseMardi, à 16 h, Gérard Batifort a démissionné de son poste de président de la FFCC. « J’ai réuni le bureau fédéral, et j’ai démissionné. Je n’ai qu’une parole et je l’avais annoncé à Vauvert le 22 septembre si les perspectives d’un redressement et d’un nouveau fonctionnement de la FFCC n’étaient pas envisageables ». L’ex président a remis au secrétaire Lucien Pallix, les dossiers, « à lui d’informer le ministère qui donnera la conduite à tenir et la préfecture ». Ni aigri ni amer mais usé après « ces trois mois compliqués», Gérard Batifort souhaite bon courage à l’équipe en place. Il poursuit : « Si j’ai été déçu, c’est cet été, après la découverte des problèmes comptables. J’aurais aimé aller au bout de mes 4 ans de mandat puis laisser la place aux jeunes. Mais ils m’ont usé, chacun veut faire à sa manière... ».
Quant à la suite de la FFCC : « Grâce à l’argent récolté pour l’instant, les salaires sont assurés... Les assurances - entre autres - ont accepté de reporter leurs échéances... Après, je ne sais pas, c’est à l’équipe en place de décider ».

Hier, au moins 7 personnes du comité directeur auraient démissionné.


LE GROUPE DE TRAVAIL COMMUNIQUE

Le groupe de travail tient à remercier l'ensemble des adhérents, manadiers, clubs taurins, présidents de course, délégués, organisateurs, adhérents directs, organisateurs privés, gardians professionnels... pour le vote de confiance exprimé lundi à Fourques. Celui-ci représente 64,5% des votes exprimés et 73% hors AGNS (association des gardians non salariés).
Les 1 183 bulletins favorables ne représentant pas la majorité des 2/3 des votes exprimés suivant les statuts actuels, n'a pas permis l'adoption des nouveaux statuts. Compte tenu de la situation, la démission - hier - du président Batifort, et de plusieurs membres du comité directeur (manadiers, raseteurs et autres), le groupe de travail, à travers les associations représentées, demande à tous les licenciés de se rapprocher de leur association avant de prendre leur licence.


LES CHIFFRES OFFICIELS


Résultat des votes
Nombre de licenciés inscrits : 2 524. Votants : 1 856. Bulletins blancs ou nuls : 32. Exprimés : 1824.
1re question sur les nouveaux statuts : Pour 1185 - Contre 644. Non adoptée.
2e question sur le budget prévisionnel : Pour 1298 - Contre 449. Adoptée.

*************

Les commentaires sont fermés.