Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/01/2016

GMABTC

Samedi 30 janvier 2016

Groupement des manadiers d'abrivado,
bandido et traditions Camargue

Eduquer une nouvelle génération
de cavaliers

groupement des manadiers d'abrivado,bandido et traditions camargue,gmabtc,aubanel,courses camarguaisesIl y a des mots qui blessent et que Bérenger Aubanel, président du Groupement des manadiers d’abrivado, bandido et traditions Camargue, ne veut plus entendre. Tels “goudronneurs”... ou “abrivadeurs”. Impliqué dans le groupe de travail qui planche sur la FFCC et à la tête de l’association GMABTC depuis fin 2014, assisté de Sophie Chapelle-Brugeas, Bérenger Aubanel sait de quoi il parle quand il évoque les obligations et les risques des manadiers et cavaliers au XXIe siècle. Il appelle les 34 manadiers de l’association et leurs amateurs à se recadrer. « Il faut évoluer et mettre un terme à cette rupture entre le monde des courses et celui des abrivado. Il y a déjà de gros changements, après l’abrivado, on va à la course. La culture de l’apéro jusqu’à la bandido, c’est fini. Cela n’empêche pas d’aller faire la fête entre cavaliers après... ».
Ce constat établi, reste le point noir des assurances des gardians volontaires. La licence FFCC proposée actuellement aux cavaliers ne donnant pas toute satisfaction, le Groupement a travaillé sur le sujet et va proposer (c’est en cours de finalisation) un pack licence-assurance.

« C’est le Groupement qui délivrerait la licence, explique Jessica Vitou, en charge du dossier, ce pack couvrirait, par la licence à la Fédération française d’équitation, les cavaliers en pays (ferrade, tri...), en défilé, jeux gardians, représentation... plus une responsabilité civile avec un produit spécifique proposé par Allianz qui assurerait les cavaliers en abrivado, ceux sur les camions.... »
Le montant total se situerait dans une fourchette de 100 à 150 € selon les options. « L’idée c’est de responsabiliser les cavaliers, de les impliquer. De fédérer les gens de l’équitation et ceux des courses dans un esprit de solidarité ». Diplômée d’Etat et élue au comité régional d’équitation, (responsable équitation de travail), Jessica Vitou rappelle la devise de la FFE : « Rigueur, responsabilité, ligne de conduite ». Bérenger Aubanel complète : « Il faut grandir, se respecter, respecter les autres autant que les animaux. Eduquer les cavaliers, les attrapaïres, respecter la tenue... Et faire éclore une nouvelle génération ».
Lors de l’assemblée générale le vendredi 5 février à 18 h, à Méjanes, le Groupement ne manquera pas d’expliquer à ses manadiers, la teneur du pack proposé aux cavaliers.


MARTINE ALIAGA


Contact : Jessica Vitou, mail, vitoujessica@gmail.com

Les commentaires sont fermés.