Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/01/2016

GMABTC

Samedi 30 janvier 2016

Groupement des manadiers d'abrivado,
bandido et traditions Camargue

Eduquer une nouvelle génération
de cavaliers

groupement des manadiers d'abrivado,bandido et traditions camargue,gmabtc,aubanel,courses camarguaisesIl y a des mots qui blessent et que Bérenger Aubanel, président du Groupement des manadiers d’abrivado, bandido et traditions Camargue, ne veut plus entendre. Tels “goudronneurs”... ou “abrivadeurs”. Impliqué dans le groupe de travail qui planche sur la FFCC et à la tête de l’association GMABTC depuis fin 2014, assisté de Sophie Chapelle-Brugeas, Bérenger Aubanel sait de quoi il parle quand il évoque les obligations et les risques des manadiers et cavaliers au XXIe siècle. Il appelle les 34 manadiers de l’association et leurs amateurs à se recadrer. « Il faut évoluer et mettre un terme à cette rupture entre le monde des courses et celui des abrivado. Il y a déjà de gros changements, après l’abrivado, on va à la course. La culture de l’apéro jusqu’à la bandido, c’est fini. Cela n’empêche pas d’aller faire la fête entre cavaliers après... ».
Ce constat établi, reste le point noir des assurances des gardians volontaires. La licence FFCC proposée actuellement aux cavaliers ne donnant pas toute satisfaction, le Groupement a travaillé sur le sujet et va proposer (c’est en cours de finalisation) un pack licence-assurance.

« C’est le Groupement qui délivrerait la licence, explique Jessica Vitou, en charge du dossier, ce pack couvrirait, par la licence à la Fédération française d’équitation, les cavaliers en pays (ferrade, tri...), en défilé, jeux gardians, représentation... plus une responsabilité civile avec un produit spécifique proposé par Allianz qui assurerait les cavaliers en abrivado, ceux sur les camions.... »
Le montant total se situerait dans une fourchette de 100 à 150 € selon les options. « L’idée c’est de responsabiliser les cavaliers, de les impliquer. De fédérer les gens de l’équitation et ceux des courses dans un esprit de solidarité ». Diplômée d’Etat et élue au comité régional d’équitation, (responsable équitation de travail), Jessica Vitou rappelle la devise de la FFE : « Rigueur, responsabilité, ligne de conduite ». Bérenger Aubanel complète : « Il faut grandir, se respecter, respecter les autres autant que les animaux. Eduquer les cavaliers, les attrapaïres, respecter la tenue... Et faire éclore une nouvelle génération ».
Lors de l’assemblée générale le vendredi 5 février à 18 h, à Méjanes, le Groupement ne manquera pas d’expliquer à ses manadiers, la teneur du pack proposé aux cavaliers.


MARTINE ALIAGA


Contact : Jessica Vitou, mail, vitoujessica@gmail.com

MANADE AUBANEL BARONCELLI SANTENCO

Samedi 30 janvier 2016

Rencontre avec Bérenger Aubanel

"Retrouver notre place en course"

BERENGERAUBANEL.jpgRencontrer Bérenger Aubanel c’est plonger dans l’histoire de la manade Santenco (aujourd’hui Aubanel Baroncelli Santenco) puisqu’il est en charge - avec son frère Réginald - de l’illustre élevage. Les fils de Pierre, petits-fils d’Henri Aubanel, arrière petits-fils du Marquis de Baroncelli sont, aujourd’hui à la tête des fers “rouge et blanc” du Marquis et “bleu et blanc” de Pierre Aubanel. « Mon frère Réginald, lui, est l’homme du “pays” qui s’occupe des taureaux au quotidien, sans lui rien ne serait possible. Je travaille plus dans la gestion ». Aujourd’hui, il y a 650 bêtes à suivre. « Selon les volontés de notre grand-père Henri Aubanel, nous devons perpétuer ce patrimoine, être fiers d’être une même maison pour simplifier la gestion, mais avec deux élevages qui suivent une sélection différente. Le côté économique est important, pour cela on s’est structuré, mais l’esprit Baroncelli-Aubanel est toujours présent. Notre effort porte sur la sélection pour la course en pointe, la mémoire génétique de la manade est bien présente grâce aux carnets des familles de taureaux. Grâce à ça on peut avancer. Il y a une place à retrouver en course camarguaise dans le respect des autres manadiers. Avec un orgueil bien placé pour le travail des générations précédentes... ». Un gros effort est aussi entrepris pour les multiples abrivado, bandido, courses au plan, etc. : « Nous avons un apport de jeunes cavaliers à qui il faut donner des règles en particulier pour les abrivado les plus risquées. Dans les plans, nous essayons de jeunes bêtes, il faut les protéger, les mettre en valeur... Nous mettons des gens sur le terrain pour “cadrer” les comportements... »
Avec tact et réalisme, sans renier le “romantisme” de ses aînés, Bérenger et Réginald Aubanel tracent aux couleurs de leurs cœurs un avenir balisé certes mais aussi plein d’espoirs.


MARTINE ALIAGA

Les cocardiers : Spartacus, Zintkala, Vincent, Vosgien, Enzo et Fanfan, Triton.

29/01/2016

FFCC *ELECTIONS*

Samedi 30 janvier 2016

Une seule liste candidate
pour le prochain comité directeur

2016FFCC.jpgHier soir, 17h, au siège de la Fédération française de course camarguaise, le dépôt des listes (complète ou pas) de candidats aux élections du comité directeur était clos.
Dans les locaux où Karine Roux, la secrétaire, enregistrait au fil de l’après-midi, les dossiers 2016 de licence, Jacques Mailhan accompagné de Christian Vallat, Hadrien Poujol, Loïc Auzolle et Marc Moucadel avait, un peu plus tôt, déposé l’enveloppe contenant les noms des trente-cinq candidats de la liste “Rassemblement de tous pour la course camarguaise”. La commission électorale devant encore vérifier nom par nom la recevabilité de chaque candidature, l’identité des prétendants ne sera donc dévoilée que la semaine prochaine.
Issue du groupe de travail qui œuvre depuis quatre mois pour remettre la FFCC en état de marche, la liste portée par le manadier Jacques Mailhan reprend l’idée d’impliquer tous les acteurs de la course camarguaise. Elle est composée de neuf raseteurs, neuf manadiers, neuf clubs taurins et huit sympathisants.
Le vote des licenciés se déroulera, comme déjà prévu, le 29 février, à Vauvert. Puis le nouveau comité directeur élira un président qui s’entourera d’un bureau de sept personnes.
Aux commandes jusqu’en 2017, les nouveaux dirigeants devront exploiter les chantiers ouverts par le comité de pilotage et travailler sur l’avenir de la FFCC.


MARTINE ALIAGA

CASTRIES

Les 23 et 24 janvier 2016

FESTIVAL DES RENCONTRES DE CULTURES TAURINES

Une bonne cuvée pour la 8e édition

castries,films,courses camarguaisesLe rideau est tombé dimanche soir sur le 8e festival des rencontres de cultures taurines avec la remise des prix des différents concours. Une bonne cuvée mélangeant les images camarguaises, espagnoles et landaises pour un public nombreux et bon enfant.

► Photo : Goya a été évoqué en paroles et en images avec les anciens raseteurs et Jean Roumajon

Et si le niveau qualitatif oscille largement pour les films amateurs en concours « manquant souvent d’angle et de scénario construit », a indiqué le président du jury Philippe Brochier, cela est compensé par la passion des cinéastes transmise au travers des différents sujets. De la maladresse certes mais beaucoup d’amour à partager. L’intérêt premier du festival à savoir le mélange des cultures taurines a été largement respecté. Toreros, raseteurs, ganaderias, manades, écarteurs et vaches landaises se sont partagé l’écran tout le week-end. Tandis que les exposants recevaient les badauds et acheteurs dans la salle ou à l’extérieur et le CT Le Trident assurait avec brio l’intendance.
La 9e édition est déjà sur les rails et même la 10e. Gilbert Pastor, maire de Castries, n’a-t-il pas lancé à Jean Roumajon : « Il faudra prévoir une édition spéciale pour 2018... » Voilà qui est de bon augure.


M. A.
Photo C. I.

▼ Le CT Le Trident mobilisé
pendant les deux jours du festival (photo A. C.)

castries,films,courses camarguaises

LES PRIX

DIAPORAMA

1 - Au coeur de la Camargue de Benjamin Alcon

2 - Garlan, les adieux de Christian Itier

3 - Mignon de Benjamin Alcon

CORRIDA

1 - Mon tercio de varas de Maurice Daussant

2 - Ganaderia San Sebastian du Cercle taurin Toros y toreros

3 - Marc Serrano torero de Jacques Lemerre

CAMARGUE

1 - Sus li piado d'uno reino d'Alain  Berizzi

2 - Insolentes beautés de Bernard Porras

3 - Par amour par passion de Gérard et Nicole Osty

COUP DE COEUR

Le curé de Valverde de Jean Roumajon

PRIX DU PUBLIC

La bête du Vaccarès de Valentin, Crepon et Soler

 

 

22/01/2016

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

5.jpg

Dimanche 17 janvier 2016 - Assemblée générale

Chaleureuse journée à la Vidourlenque

AMBIANCE.jpg

IMG_0974.JPGLa veille un vent glacial, le lendemain une pluie neigeuse, au milieu un dimanche ensoleillé dont a bénéficié l’Amicale des chroniqueurs et photographes à la manade La Vidourlenque à Saint-Laurent-d’Aigouze. Une journée sous le sceau de l’amitié pour une Amicale qui maintient son but de créer du lien entre les gens de presse écrite, les photographes et aujourd’hui les nombreux créateurs d’images qui font circuler les bons (et parfois les mauvais) moments aux arènes ou en pays. Ecrivez, cliquez, filmez… pour informer, illustrer et transmettre la fe, c’est le credo de l’association.
Le secrétaire Cyril Daniel a listé, lors de l’assemblée générale, les différentes sorties proposées aux adhérents ainsi que les réunions tenues par le bureau pour organiser au mieux ces journées dont la fréquentation suit une courbe ascendante.


Pour cela les finances sont tenues au plus près par le trésorier Eric Auphan et son adjoint Rémy Martin. Avec pour seules ressources, les cotisations des adhérents et sympathisants et l’aide précieuse de partenaires, les comptes affichent un bilan très positif.

L’assemblée pouvait élire ensuite, parmi un panel choisi par le bureau, les diplômés (prix remis au printemps lors d’une soirée). Avec beaucoup de sérieux et d’enthousiasme, les adhérents et sympathisants ont choisi le cocardier N.909 Chicharito de la manade Caillan, le raseteur Fabien Grammatico, le cinéaste Alain Berizzi, le manadier Georges Navarro. Le coup de cœur du bureau allant à Rachid Ait Idir (Jonquières) et le prix de la fe à Benjamin et Nadine Alcon.

MANADE VIDOURLENQUE.jpgIl était temps d’aller visiter les cocardiers Mithra, Apollon et Camaï en pays avec le manadier Thierry Teyssier, homme de passion s’il en est.
Tous se retrouvaient ensuite pour l’apéro agrémenté d’une brasucade de moules faisant l’unanimité des gourmands.

L’accueillante salle de la manade se remplissait alors des convives reçus par Alain Rubio chargé de faire décoller une ambiance déjà bien chaleureuse. Avec talent, bienveillance et humour, le Vauverdois assisté de Jeannot n’a eu qu’à craquer l’allumette pour mettre le feu. Adieu la morosité, place aux chants et aux rires avec, entre autres les prestations de Ringo et Sheila, Stone et Charden et la capelado des photographes. Le soir venu, les Amicaliers ont eu du mal à se séparer.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CYRIL DANIEL, CHRISTIAN GELLET
GEORGES MARTIN, MALI

DIPLOMES : Chicharito de Caillan, élu devant Sultan de Vellas et Campéon de Pagès.
Alain Berizzi élu devant Yves Granier et Daniel Eymonet.
Fabien Grammatico élu devant Michel Martel et Serge Denis.
Georges Navarro élu devant Rémi Vellas et Etienne Villiet (manade Occitane)

BILAN FINANCIER : solde créditeur 2015, 1 683,29 €, livret A, 738,61 €, soit au final, 2 421,90 €.
BUREAU : Georges Martin remplace Josée Jimenez, démissionnaire. Présidente Martine Aliaga. Vice-présidents Yves Bustin, Patrick Pons, Michel Naval. Secrétaire Cyril Daniel. Ttrésorier Eric Auphan, vice-trésorier Rémy Martin. Membres Jean-Claude Vianes, Georges Martin, Christian Gellet. Commissaire aux comptes Denis Gouin.

LA JOURNEE EN IMAGES

ASSEMBLEE GENERALE

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

Visite des bêtes avec le manadier Thierry Teyssier

IMG_0972.JPG

▼ MITHRA

IMG_0996  - MITHRA.JPG

▼ BRASUCADE DE MOULES ET APERO

IMG_7774.JPG

IMG_7765.JPG

IMG_7767.JPG

IMG_7775.JPG

IMG_7783.JPG

IMG_7757.JPG

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

A TABLE

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

DUOS

Stone et Charden - Sheila et Ringo

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

La capelado des photographes

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

PAROLES DE MANADIER

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

LA BENJAMINE DE LA  JOURNEE ET MASCOTTE DE L'AMICALE
Mademoiselle Noemie Daniel

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

************************

Le reportage de Norbert Raynaud

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

amicale des chroniqueurs,manade vidourlenque,course camarguaise

**************************

CASTRIES *8e FESTIVAL DES RENCONTRES DE CULTURES TAURINES*

CASTRIES  CTLETRIDENT.jpg

L'équipe du Cercle taurin Le Trident

Ce week-end


Taureaux et toros sur grand écran

castriesfestival2.jpg

Jean Roumajon présentera les films entouré des Arlésiennes


S’il fallait encore démontrer la passion suscitée par le monde taurin qu’il soit camarguais, espagnol ou landais, il suffirait de s’installer salle Hippolyte-Paulet, ce week-end, à Castries et se laisser porter par les images. Amateurs ou professionnels, les films et diaporamas présentés y revendiquent tous l’amour incommensurable porté à la culture du taureau. Comme un fer marqué sur le cuir des bêtes, l’emblème du taureau s’inscrit d’une manière indélébile dans le cœur et les traditions des gens d’ici.
Passion portée par le Cercle taurin Le Trident, né le 11 mai 1950 et qui toujours fringant du haut de ses 66 ans, attaquera sa saison les 14 et 15 mai. Un programme de 14 courses par an (Ligues, vaches, Trophée des As et de l’Avenir) qui mobilise la trentaine d’adhérents autour des seize membres d’un bureau mené par le président Michel Moysset, le trésorier Alain Courteille et les secrétaires Françoise Guérin et Françoise Senaux. Ils seront tous à la disposition des Festivaliers assurant l’intendance et la gestion de la salle.
Passion également chevillée au cœur pour Jean Roumajon - instigateur, présentateur et pourvoyeur du Festival - qui depuis plus de trente ans filme dans les arènes de Languedoc et de Provence, ainsi qu’en pays landais. Au sein d’Aqueduc Vidéo, le Castriote est à la tête d’une vidéothèque impressionnante. « J’ai sélectionné pour ce 8e Festival, quarante-cinq films et diaporamas entre les amateurs en concours et les professionnels, explique cet amoureux des biòu et de l’image, Il y en a pour tous les goûts, sur les manades, les courses et les gens de bouvine, des portraits de torero, de caballero ou des ganaderias et personnages landais ».
L’organisation est bien rôdée maintenant « Didier Laurent sera à mes côtés pour animer entre les projections, et Philippe Brochier présidera le jury, poursuit le vidéaste, j’espère que les afeciouna seront au rendez-vous ».
Avant de reprendre la direction des arènes, ce week-end castriote se présente comme une reprise de contact avec le monde taurin. A partager sans modération.


MARTINE ALIAGA

Quelques-uns des films prévus : “Anecdotes sur Goya”, “De bonne mémoire” sur les gens de bouvine, “Brindis à Christian Brette”, “Mignon”, “Garlan”, “Etre landais”, les images de Tendido Sud, “Juan Bautista” etc.

LE PROGRAMME

castries,festival films,course camarguaise

castries,festival films,course camarguaise

castries,festival films,course camarguaise

****************

 

 

FFCC

TOUS MOBILISES


ffcc,course camarguaiseLa prise de conscience de l’état désastreux de la Fédération française de la course camarguaise a été longue à venir. Les afeciouna se sont réveillés finalement quand l’épée de Damoclès menaçait de tomber et de tuer la course camarguaise. Aujourd’hui la mobilisation suit une belle dynamique avec l’élection d’une nouvelle équipe dirigeante prévue le 29 février, à Vauvert mais l’urgence reste les finances.
Norbert Nesti, vice-président resté aux commandes jusqu’à la prochaine assemblée générale élective : « On manque toujours de trésorerie pour faire face aux factures qui s’accumulent et j’appelle encore une fois les adhérents à prendre rapidement leurs licences pour faire rentrer de l’argent frais. Nous avons, en concertation avec le groupe de travail, écrit un courrier à toutes les municipalités de la zone taurine demandant de l’aide. Les villes et villages sont économiquement impactés par l’activité “bouvine” et nous avons déjà reçu des retours favorables ».
Le groupe de travail ne chôme pas non plus multipliant les rendez-vous avec les élus, les mairies et les collectivités territoriales. La liste qui sera présentée aux votes des licenciés est « bouclée à 99 %, explique Jacques Mailhan, nous la dévoilerons fin janvier ».
Et si l’ACCM (Communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette) a déjà mis la main à la poche par l’intermédiaire de Daniel Grzyb (élu et président du Parc de Camargue), les villes de Beaucaire et d’Arles ont aussi promis de soumettre au vote de leurs conseils municipaux respectifs, une subvention exceptionnelle. Des maires, députés, conseillers départementaux et régionaux ont affiché leur soutien. L’Union des Jeunes de Provence et du Languedoc a lancé sur Internet une collecte qui affiche déjà 4 450 €.
La mobilisation est grande, elle doit se poursuivre pour enfin envisager un avenir serein.


M. A.


Collecte sur Internet : https ://www.leetchi.com/c/sauvons-la-course-camarguaise

00:00 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ffcc, course camarguaise

15/01/2016

MANADIERS DE L'AETCC

aetcc,courses camarguaises

Vendredi 15 janvier 2016

2016 année du trentenaire

aetcc,courses camarguaises

« Amitié, solidarité, entraide et confiance ». Trente ans après sa création (1986) , les valeurs de l’Association des éleveurs de taureaux de course camarguaise (AETCC) n’ont pas changé et la plupart des membres fondateurs toujours présents. A l’origine créée par de jeunes manadiers voulant voir courir leurs taureaux dans les arènes, l’association compte aujourd’hui 31 manades.  

Samedi dernier, au Mas du Pont de Rousty, la grande majorité d’entre eux entouraient la présidente Françoise Peytavin obligée souvent de manier la cloche de rappel à l’ordre pour endiguer la verve de ses ouailles et poursuivre constructivement les débats des assemblées générales.

Tout d’abord celle de l’AETCC Languedoc Roussillon forte de 21 manades, qui a enregistré la démission du bureau de Magali Renaud, après désaccord sur la crise FFCC. Rogé Andreo assurant l’intérim en tant que doyen, en attendant que le bureau se réunisse à nouveau pour élire un nouvel organigramme. L’association poursuit son travail de gestion avec un bilan moral 2015 très satisfaisant et un compte financier positif. Côté pistes, le Trophée des jeunes pousses amorce une prochaine saison sous le sceau du 30e anniversaire de l’AETCC  dont le programme est en cours d’élaboration. Pour ce faire, il n’y aura pas de courses de sélection mais trois courses en pointe qui mettront à l’honneur les cocardiers et les manades issus des Jeunes pousses (Pérols, Saint-Rémy, Le Crès).

Pour l’AETCC, Françoise Peytavin et Francis Caillan listent un bilan financier également positif. Côté activités, la satisfaction est de mise : « Les cocardiers de l’AETCC ont figuré en bonne place dans toutes les pistes et toutes les compétitions avec des représentants à la finale de l’Avenir (Chicharito de Caillan), à la Cocardière d’Or, aux finales de Ligues, à la finale des Tau, à Cabanes (Catigo de Sylvéréal), au Tau d’Or à Saint-Rémy… » Le bilan sanitaire ne souffre d’aucun souci majeur : « Quasiment plus de tuberculose mais la vigilance est toujours de mise pour ne pas se remettre en péril ».   L’AOP taureau de Camargue fonctionne très bien : « Les trois-quarts des manadiers AETCC trouvent dans la vente directe un très bon débouché ». L’association a également travaillé, lors d’une journée d’information, sur des traitements (produits anti-inflammatoires, parasitologie, etc.) pouvant être appliqué aux cocardiers. Et avec un réel soulagement pour la sortie de crise à la FFCC, l’association a invité ses adhérents à accélérer les dossiers de prise de licence.  

Après une longue après-midi de discussion, l’AETCC est en ordre de marche pour assurer la saison 2016 et fêter comme il se doit son 30e anniversaire.

TEXTE ET PHOTOS
MARTINE ALIAGA

JEUNES POUSSES

De 2012 à 2015, le Trophée des Jeunes pousses a permis de faire émerger de jeunes cocardiers qui  ont accédé par la suite aux catégories supérieures. Tels Ruscassié de Caillan, Cenote de l'Aurore, Docard des Termes, Quintillien, Muiron, Calliste du Ternen et d'autres des manades Saliérène, Cyr, Pagès, Agu, etc. Ce sont aussi des élèves des écoles de raseteurs de Baillargues Metropole et Vendargues qui tels Méric et Martin ont aussi monté pas à pas les échelons.

14/01/2016

FFCC : LICENCES ET ELECTIONS

ELECTIONS LE 29 FEVRIER
Après la démission des dernières personnes du comité directeur, des élections vont pouvoir se dérouler. Pour être en adéquation avec les textes légaux, l’assemblée générale élective prévue le 15 février a dû être repoussée au 29 février 2016, salle Bizet à Vauvert, à partir de 18h.
Les listes des candidats (complètes avec 35 noms ou incomplètes) accompagnées de leur projet sportif doivent être enregistrées au siège de la FFCC avant le vendredi 29 janvier, 17h.
Le groupe de travail a d’ores et déjà annoncé qu’il présenterait une liste.

IMPRIMES TELECHARGEABLES
Tous les imprimés nécessaires au dossier pour les licences sont téléchargeables sur le site fédéral, ffcc.info

ACCUEIL FFCC
Les bureaux de la FFCC, 485, rue Aimé-Orand à Nîmes sont ouverts au public les lundi (9h-12h et 13h-19h) et jeudi (9h-12h et 13h-17h), tout comme l’accueil téléphonique, 04 66 26 05 35.

18:11 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ffcc, course camarguaise

10/01/2016

FFCC

Dimanche 10 janvier 2016

ELECTIONS EN VUE...

ffccelections.jpgLa semaine du 4 au 10 janvier a été décisive... Réunions en chaîne, mobilisation des licenciés, rapprochements, décisions... Et finalement, samedi (9 janvier), les derniers membres du comité directeur s'entendent pour démissionner amorçant ainsi la sortie de la crise fédérale et annonçant de futures élections (lire le communiqué fédéral dans le précédent article ci-dessous).

Norbert Nesti, Philippe Bayle et Christian Vallat géreront la période jusqu'au 15 février où les licenciés choisiront les nouveaux représentants du comité directeur. Les futurs candidats ont jusqu'au 29 janvier 2016 pour déposer leur liste.

Après ce dangereux épisode où la gestion de la course camarguaise a frôlé dangereusement le pire, l'heure est à la reconstruction. Cela ne va pas être facile, il va maintenant falloir coordonner les bonnes volontés qui sont montées au créneau, s'assurer l'appui des hommes politiques et collectivités territoriales qui se sont manifestés et envisager avec sérieux un projet durable et équitable.

Et s'il ne devait y avoir qu'un seul rayon de soleil après cette tempête, ce serait la prise de conscience générale de l'importance de la course camarguaise par l'ensemble des licenciés qu'ils soient acteurs principaux, gens de bouvine ou par les pouvoirs publics. 

Il faut maintenant exploiter toute cette mobilisation et s'entendre... Il y a du pain sur la planche et du travail en perspective pour tous.

MARTINE ALIAGA

Le groupe de travail appelle
les adhérents à prendre leurs licences 

 

Communiqué de presse du groupe de travail

Ce samedi 9 janvier 2016, le comité directeur de la FFCC a enfin pris ses responsabilités en décidant l'organisation d'une assemblée générale le 15 février 2016 en vue de nouvelles élections et en annonçant la démission de tous ses membres, sauf Norbert Nesti, Christian Valat  et Philippe Bayle qui accompagneront la fédération jusqu'aux nouvelles élections.

Afin de redresser les finances de la FFCC et préparer la saison 2016, le groupe de travail, en accord avec le président par intérim Norbert Nesti, va mettre toutes les propositions faites lors des différentes assemblées en oeuvre. Nous demandons à ce que tous les licenciés s'acquittent de leur cotisation. Nous allons monter les dossiers de subventions et nous allons rencontrer l'assureur, le banquier et les différentes parties prenantes. Notre expert comptable, M. Bégout, va continuer son travail auprès des services fiscaux et préparer un plan de restructuration financière. Nous allons également préparer le début de saison 2016 en rencontrant le Trophée Taurin, les Ecoles Taurines et l'organisation des Ligues. Nous finaliserons le calendrier 2016.

Le groupe de travail, à travers son investissement depuis le mois d'octobre, a toujours souhaité faire preuve de transparence et de professionnalisme pour sortir la FFCC de la plus grande crise de son histoire. Nous nous sommes opposés à la cessation de paiement, nous nous sommes dressés face à l'irresponsabilité de certains. Pour continuer ce travail, nous présenterons une liste de 35 membres lors de l'assemblée générale du 15 février 2016.

Nous tenons à remercier tous les élus qui nous ont aidés, Me Gilles (notaire), M. Bégout (comptable), M. Attias (directeur du GDS13), le Parc Naturel Régional de Camargue, la presse, et tous les gens de bouvine : clubs taurins, organisateurs privés, manadiers, gardians, raseteurs et aficionados qui nous ont encouragés dans notre démarche.

 

12:15 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0)