Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/02/2016

SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES

Les 26, 27 et 28 février

François de Luca : «L’âme du Festival
c’est la course camarguaise»

francoisdelucaPHMALI.jpg

L'an dernier quand François de luca offrait
avec humour du foin à un manadier

Ils n’ont plus d’arènes mais bénéficient d’un club taurin “de compétition”. Ils n’organisent pas de courses mais, depuis 19 ans, font vibrer les afeciouna... Paradoxe d’une petite ville où la passion des taureaux camarguais et des pratiques de la piste s’expriment par l’image rééditant chaque année l’exploit de déplacer quelques milliers de spectateurs. L’Union taurine a la course camarguaise dans les gènes et son Festival en contient tout l’ADN.
Une seule direction donc ce week-end : Saint-Geniès-de-Malgoirès et son Festival du film taurin et camarguais.
« La course camarguaise c’est le fleuron, la locomotive. Le jour où elle se se sent mal, tout le monde va mal..., attaque François de Luca, la course camarguaise c’est l’âme du festival ». Et si les projections font la part belle aux traditions, au costume, aux chevaux, aux grandes figures de tous les temps, à l’environnement, aux archives... ce sont les cocardiers, leurs éleveurs et les raseteurs qui font vibrer. « 2015, c’est la saison du renouveau, avec les jeunes raseteurs qui nous ont fait palpiter tels Katif, Zekraoui, Cadenas et des événements comme la Cocarde d’Or, le taureau Greco à la finale des As, ou la dernière année de Garlan... les films sont là pour en attester ».
francoisdeluca2PHMALI.jpgDes images coups de poing, du rythme, du son qui tiennent les spectateurs en haleine.... Karine Vianès et François de Luca à la présentation, un jury présidé par Thierry Bourdy pour le concours, et des invités de prestige tels Mandy Graillon, Reine d’Arles, les organisateurs arlésiens ou les héros de la Cocarde d’Or...
Avec un enthousiasme toujours renouvelé, l’Union taurine et son président Robert Féline ont élaboré l’ordre des films, ont apprêté les salles de projection, préparé des matinées animées (samedi et dimanche, festivals d’abrivado) et prévu des tentes chauffées pour les repas. A Saint-Geniès pas de chichi ponpon, mais du dévouement, de la spontanéité et du savoir-faire pour du plaisir, de l’humour et des émotions à partager.


MARTINE ALIAGA


*Si les abrivado, samedi ou dimanche, étaient annulées par la météo, les organisateurs ont prévu une projection de films entre 10 h 30 et 11 h.

LE PROGRAMME

FRANCOISDELUCA3PHMALI.jpg

Vendredi 26 février : 18 h, ouverture avec “Le Pont de Laute” (Michel) vainqueur 2015 et “Les portiers” ( Vigne). 
Projections : 21 h : “Impression taurine autrement” (Soler, Deluca), “Ventadour” (Delon,Curran), “Au-dela des risques” (Quesnet), “Fabien Grammatico” (Studio FM), “Orthèses” (Vigne), “Au cœur de la roussatine” (Bonnet).
Samedi 27 février : 9 h, déjeuner sur le site, 10 h, festival d’abrivado (11 manades). 11 h, course de la manade Thibaud.
Projections : 15 h 30, “Si je vous parle d’elle” (Montjaux), “Au pays des Moines Citeaux” (Osty), “Parodie Poujol”, “Charles Fidani” (Studio FM), “Toril” (Berizzi), “La passion l’emporte” (Hucheda), “La Camargue gardoise” (Michel), “La Rencontre François - Garlan” (Vigne, Masse, Michelier, Arnaud, Deluca).
A partir de 21 h, “Course libre” (Montjaux), “Luc Mézy” (Vigne), “Fleur de rocaille” (Ripert), “Jan Matiéu” (Auguste, Brun ), “Le petit Lucas” (Roux), “Cuillé, 5 Biòu d’Or” (Studio FM).
Dimanche 28 février : 9 h déjeuner sur le site. 10 h, festival d’abrivado (11 manades), défilé camarguais, animation “Les fanfarons”.
Projections : 14 h 30, “Mon idéal” (Auguste), “La Requête” (Lou Pissou), “Il était une fois nos arènes” (Deluca, Faget). “Greco, 15 minutes de bonheur” (Studio FM). 16 h 30, palmarès en présence de la Reine d’Arles. 17 h, projection du film vainqueur. 17 h 30, film “Duel sur le sable, 83e Cocarde d’Or” (Deluca).
19 h, apéritif offert par UCTPR et l’Union taurine de Saint-Geniès-de-Malgoirès.
 
Tout le week-end : restauration possible sur place sous chapiteaux chauffés (14 €, enfants 8 €), vendredi soir, samedi midi et soir, dimanche midi. 

 

FFCC *Election du comité directeur*

Vendredi 26 février 2016

Une seule liste
soumise au vote des licencés

ffcc,élections,courses camarguaises

« On a besoin de tout le monde, c’est pas gagné ! » Ce fut lundi soir le leitmotiv des futurs dirigeants de la FFCC, lors de la deuxième réunion de présentation de leur programme, à Aigues-Vives. Face aux licenciés - principalement du Gard et de l’Hérault - les candidats de la liste menée par Jacques Mailhan ont repris les grandes lignes de la crise fédérale, du travail du groupe de pilotage, et présenté leurs projets pour les dix mois à venir puisqu’il y aura de nouvelles élections en 2017, année olympique.
La composition de la liste maintient l’équité de représentation entre les acteurs de la course camarguaise au comité directeur avec des commissions qui feront “remonter” les idées. « Nous avons presque une année pour restructurer et préparer des projets pour la suite en direction principalement des jeunes et pour changer l’image de la FFCC », a expliqué le raseteur Hadrien Poujol. Revenant sur les assurances, il précise : « Tout le monde est assuré pour 2016 et nous renégocierons pour 2017 ». Florence Clauzel insiste sur les finances : « L’année 2015 est déficitaire en fonctionnement de 80 000 €. L’augmentation des licences et cotisations forfaitaires sur les courses devrait équilibrer le fonctionnement en 2016 mais cela reste fragile. Reste les dettes à éponger. Toutes les licences ne sont pas encore rentrées, les subventions non plus, nous avons rééchelonné l’URSSAF, les assurances.... C’est pas gagné, cela demande l’effort de tous... ».
Côté gardians salariés, le Groupement des manadiers d’abrivado travaille toujours sur un nouveau système en cours de finition avec une partie licence FFE et une assurance complémentaire...
L’accent est mis sur le projet sportif et une commission d’une quinzaine de membres dont les raseteurs Poujol, Allouani, Auzolle, Fadli, Villard, etc. qui veulent s’engager auprès des jeunes, leur donner une perspective dynamique..
Les idées sont là, l’engagement aussi, reste à avoir le soutien total des licenciés. Pour cela il faudra que les adhérents se sentent concernés autant que lorsqu’ils ont craint un arrêt de la FFCC. En se déplaçant à Vauvert lundi, même si l’élection est acquise, ils prouveront tout l’intérêt qu’ils portent à l’avenir de leur Fédération et par-delà à la course camarguaise.


MARTINE ALIAGA
PHOTO GEORGES MARTIN



MODALITES
Avec l’aide de la Direction régionale Jeunesse, Sport et cohésion sociale et de l’association “Profession Sport et loisirs 34”, une commission électorale a été mise en place qui a analysé les statuts et veille au bon déroulement de ces élections. Rappelons que la licence 2016 et la carte d’identité sont indispensables et qu’un bulletin comportant des noms barrés sera annulée. Peuvent voter : toutes les associations affiliées représentant une voix chacune ; les établissements agréés ; les licenciés à titre individuels. Qui vote : 1.- Le président de l’association vient voter. Il dispose d’une voix pour l’association, une voix pour lui, et peut disposer de 11 procurations. Soit 13 voix. 2.- Le président ne vient pas voter. Il donne procuration de l’association à un autre membre qui vote aussi pour lui, et peut disposer de 10 autres procurations. Un autre membre de l’association doit venir voter individuellement pour faire les 13 voix. 4.- Sauf accord avec l’association, tout licencié peut venir voter individuellement. Dans ce cas-là il ne donne pas sa procuration.

A VAUVERT
Lundi 29 février, assemblée générale FFCC, salle Bizet. 18 h à 19 h 30, émargement. Tout licencié qui veut voter se présente à la table de son collège muni de sa carte d’identité. Il présente ses procurations, les garde, on lui remet le nombre d’enveloppes et de bulletins correspondants. Il signe pour lui et pour ses “procurations”. S’il a des procurations d’un autre collège, il devra se présenter à la table correspondante. 19 h 30 à 20 h, discours.
20 h, vote. A l’appel de son collège, le licencié se présente à la table muni de sa carte d’identité et de ses procurations, il signe pour lui et pour toutes les procurations. S’il a des procurations pour un autre collège, il devra se présenter à la table correspondante.
Dépouillement et proclamation des résultats.

*****************

19/02/2016

CLUBS TAURINS ORGANISATEURS

Samedi 13 février 2016 - ACTO - 6e assemblée générale

Actifs et largement impliqués

acto,assemblée générale,courses camarguaises

De g. à d.  :Serge Colombaud intervenant pour le Scamandre, Rémi Dumas,
Aurélien Laget, Alain Laget, Ludovic Estevan

Une brochette de jeunes dirigeants aux côtés de cadres expérimentés

acto,assemblée générale,courses camarguaisesLe Scamandre et sa nature protégée... Le Mas des Iscles et les cocardiers légendaires de Blatière. Quelques pas pour passer de l’un à l’autre et d’un seul coup se sentir appartenir à ce monde enchanté où les hommes respectent l’environnement et ceux qui l’occupent. Animaux des roubines et étangs, oiseaux, taureaux, chevaux...

acto,assemblée générale,courses camarguaisesL’ACTO a choisi le bon endroit pour exprimer la fe de ses clubs taurins organisateurs... et la bonne personne - Jacques Blatière - pour donner le coup d’envoi d’une assemblée générale bien dans cet esprit : « Le taureau est au centre de nos préoccupations, il est garant d’espaces protégés, garant de l’économie, garant des traditions et vecteur touristique... Respectons-le dans l’arène, dans les rues, en pays... Il faut donner l’exemple ».
Et l’ACTO en est un bon. Elle qui s’implique depuis des mois pour trouver un remède à la crise de la FFCC. Comme l’expliquait Aurélien Laget dans le bilan moral : « Nous avons travaillé d’abord dans le comité de pilotage avec deux de nos membres puis nous nous sommes incrits sur la liste de Jacques Mailhan pour participer au prochain comité directeur ». Seule association de clubs taurins affiliée à la FFCC, l’ACTO sera donc représentée par Sébastien Gonfond, Frédéric Niguet, Aimé Hugon et Aurélien Laget.
acto,assemblée générale,courses camarguaisesDes précisions furent ensuite apportées par Aimé Hugon sur la situation fédérale : « Nous avons dix mois pour agir avant de nouvelles élections en 2017. La nouvelle équipe sera accompagnée par un expert-comptable et un conseil d’éthique et surveillance est envisagé ». L’accueil des différents élus étant positif, les futurs dirigeants de la FFCC jouent le jeu de la transparence. L’idée d’une grande course (Nîmes, Arles) pour aider la Fédé suit son chemin. Pour le vote du 29 février, de nouvelles dispositions ont été mises en place (Nous y reviendrons, prochainement, NDLR) et Alain Laget, président de l’ACTO fera partie de la commission de vote...

acto,assemblée générale,courses camarguaisesLéopold Rosso, élu au Conseil départemental du Gard et président du centre du Scamandre, allait dans le même sens : « Promouvoir, défendre la culture et l’économie camarguaise, c’est le but recherché par nous tous et félicitations dans la conjoncture actuelle de vous engager...»
Seule ombre au tableau, le manque d’adhérents à l’association ce qui fera réagir le représentant du CT d’Uchaud : « L’ACTO sert à diffuser l’information, pourquoi ne sommes-nous que vingt... » Une réflexion à creuser et peut-être une piste ouverte « en invitant les meilleurs acteurs des courses de nos clubs taurins à l’assemblée générale »...
Après un film pédagogique et efficace proposé par Serge Colombaud du Scamandre, les conversations se poursuivaient avec un estrambord crescendo dans la salle chargée d’histoire des Iscles.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER


ACTO : président Alain Laget. Vice-présidents Nicolas Beltri, Rémi Dumas. Secrétaires Jacques Servière, Aurélien Laget. Trésorier Ludovic Estevan.

acto,assemblée générale,courses camarguaises

******************************

16/02/2016

FFCC

Communiqué : élections FFCC du 29 février

LA LISTE RASSEMBLEMENT DE TOUS LES ACTEURS
DE LA COURSE CAMARGUAISE
AUX SERVICES DES LICENCIES


ffcc,élections,courses camarguaisesAprès la réunion du  mardi 16 février aux Paluds-de-Noves, la liste conduite par Jacques Mailhan viendra à la rencontre de tous les licenciés
lundi 22 février à 18h45
à Aigues-Vives, salle salle Marius École
(à l'entrée du village)


Cette présentation est bien sûr ouverte à tous les licenciés et notamment ceux du Gard et de l'Hérault.
Compte rendu du travail effectué par le groupe de restructuration, la présentation de la liste et ses
projets, le mode de vote pour les élections du 29 février 2016 et réponses aux questions diverses seront à l'ordre du jour.


Merci de votre présence et votre participation à le remise en route de la FFCC.

12/02/2016

VACHES COCARDIERES *ASSEMBLEE GENERALE*

vaches cocardières,assemblée générale,courses  camarguaises

Dimanche 7 février 2016

La passion l'emporte

Les subventions sont en baisse mais l'association reste très active. La grande famille des "vaches" est plus que jamais mobilisée


vaches cocardières,assemblée générale,courses  camarguaisesPénalisée sur son budget 2015 par une subvention promise par Gilbert Collard (député du Gard) et toujours pas créditée puis, sur le prévisionnel 2016, par l’arrêt du partenariat avec l’UCTPR ainsi que la diminution des aides du Conseil général du Gard, l’association des vaches cocardières a pris les devants. Les membres du bureau ont mis la main à la poche en prêtant 4200€. «Tout le monde a été payé, on ne doit pas d’argent», précise Patrick Garcia, président de l’association mais «nous avons fait des choix pour 2016. Il y aura des courses en moins, les prix de la finale aux raseteurs et manadiers seront minorés et avec la création de cartes de membres et la tombola, on devrait s’en sortir». Jacques Roumajon rappelait: «Depuis 36 ans, malgré les difficultés, nous avons toujours fait front et lançons le défi de continuer».
L’association est saine, la saison 2015 en piste a connu de beaux succès, il reste encore du public à conquérir... et des vaches à découvrir.

Alors les nouvelles rassurantes sont tombées et les bonnes volontés se sont manifestées: «La subvention promise par Gilbert Collard arrivera c’est sûr, les méandres de l’administration sont parfois très longs... » a assuré son représentant Nicolas Meizonnet, conseiller départemental. Le comité des fêtes de Saint-Chaptes par la voix de Guy Chanéac a proposé «de prendre tous les frais en charge pour la course de présélection du 27 avril», position déjà prise par Serge Denis et le CT Le Trident de Saint-Georges-d’Orques. Claude Chaballier (vainqueur à maintes reprises du Trophée des Vaches cocardières) annonçait: «Si j’ai quelques taureaux c’est un peu grâce à vous. Aussi, je vous propose d’organiser une course en début de saison (seul ou avec des confrères manadiers) à votre bénéfice. Je pense le devoir à l’association des vaches cocardières». Yves Granier du comité des fêtes de Gallargues, quant à lui, lançait: «J’ai une course prévue le 1er mai, serait-il possible de la faire compter au Trophée des Vaches cocardières?».

Françoise Peytavin, présidente AETCC, rappelait son attachement aux courses de vaches: «Nous sommes fidèles depuis le début car cela nous permet de détecter nos meilleures reproductrices... » et félicitait les membres du bureau pour leur engagement financier. Mêmes sentiments exprimés par Florent Lupi (manadiers Race di biòu): «Sans tapage, vous avez fait face. L’association a des valeurs, de l’humilité et ce n’est pas normal de ne pas l’aider... »
Gage de la bonne image de cette compétition qui motive un nombre conséquent de spectateurs, Patrick Garcia rappelait: «les arènes de Pérols ont demandé la finale 2016, Vauvert celle de 2017 et les Saintes-Maries sont aussi candidates... Ça donne de l’espoir».
Le mot de la fin revenait à Cyril Daniel, membre de l’association et président du CT Les Enganes de Codognan: «L’intérêt général a primé sur l’individuel.... Ce fut une réunion de passionnés».


MARTINE ALIAGA

vaches cocardières,assemblée générale,courses  camarguaises



PAROLE D’ELUS

Nicolas Meizonnet conseiller départemental: «Je suis prêt à me joindre à vous».
Christian Barlaguet, 1er adjoint, et Philippe Gras, maire, de Codognan: «Pourquoi pas une finale des vaches à Codognan».
Jean Denat, conseiller régional et maire de Vauvert: «J’essayerai de trouver au sein de la grande Région les moyens de vous aider».

vaches cocardières,assemblée générale,courses  camarguaises► Bruno Pascal, adjoint à Vauvert: «J’ai programmé un gros plateau de vaches pour la fête»
Jean-François Laurent, maire de Vestric-et-Candiac: «Toujours prêt à aider»...

LA SAISON 2015
Courses de présélection: 8 courses de Ligue plus la finale. Vainqueurs: la N.007 de Briaux et le raseteur Enzo Bernard.
Trophée des Vaches cocardières
15 courses. Finale à Saint-Martin-de Crau: Cocardière d’Or, Valsière de Chaballier. Cocardière d’Argent, Octopussy de Chapelle. Baïonnette de Pagès, meilleure vache de la finale. Raseteur vainqueur, Thomas Dumont. Meilleur animateur, Rémi Guyon.
SAVOIR
vaches cocardières,assemblée générale,courses  camarguaisesCompte rendu financier par Francis Vidal (photo ci-contre), trésorier: après le prêt de 4200 €, les comptes s’équilibrent à 18329,50 € pour 2015 avec un résultat final de 1172,07 €.
Bureau: Christian Linares et Guy Martinelli quittent le bureau, Bernard Maty entre.
En bref: les courses à Salin-de-Giraud se poursuivront en 2016. Le nombre de courses de présélection passera de 9 à 6. Cabannes ne renouvelle pas sa participation aux courses de présélection.

******************

05/02/2016

FFCC : élection du prochain comité directeur

Vendredi 5 février 2016

Trente-trois noms et des projets concrets

ffcc,élection comité directeur,courses camarguaises


ffcc,élection comité directeur,courses camarguaisesVendredi dernier, ils ont déposé leur liste, lundi elle a été examinée par la FFCC et mercredi, les noms ont été dévoilés à la presse. La liste “L’union pour le renouveau de la Fédération française de la course camarguaise” a officialisé « les courageux qui s’investissent », dixit Jacques Mailhan, en tête des trente-trois candidats. Issue en droite ligne du groupe de travail, la liste met côte à côte manadiers, raseteurs, clubs taurins et “sympathisants” (médecin, communiquant, organisateur privé, etc.) et détermine ses priorités pour 2016, sachant qu’il y aura de nouvelles élections en 2017, année olympique oblige.
Retrouver la crédibilité
Première obligation « remonter financièrement la FFCC, explique Jacques Mailhan, puis lui redonner ses lettres de noblesse et sa crédibilité notamment auprès des élus. Christian Begout, l’expert comptable a établi le bilan 2015 et monté le budget prévisionnel 2016 ». Deuxièmement, restructurer : « revoir ces statuts obsolètes qui ne permettent pas d’avancer et qui ne sont pas démocratiques ». Maître Jean-Pierre Gilles poursuivra donc ses travaux sur les statuts. Ensuite le projet sportif, Hadrien Poujol prend la parole : « Il y a une saison à préparer... notamment les Ligues. Avec Sabri (Allouani), Loïc (Auzolle), nos efforts vont porter sur les jeunes, notamment les écoles de raseteurs pour faire évoluer les mentalités, leur donner envie de faire partie des meilleurs... Puis, nous préparerons des projets et trouverons des subventions pour les courses de taureaux jeunes et aiderons les clubs taurins à les organiser... ». Discours salué par Jacques Maillhan : « Enfin des raseteurs qui s’investissent avec une vision de l’avenir... ils pensent à transmettre pour des jeunes qui perpétueront les traditions... » Sollicité à son tour, Aurélien Laget explique : « On a essayé de prendre des représentants des clubs taurins de tous les départements... La saison 2016 sera constructive ». Et si Jacques Mailhan appelle toutes les bonnes volontés à s’investir dans les commissions, la première à répondre fut Françoise Peytavin. « Nous avons privilégié de plus “jeunes” représentants de l’AETCC que moi, a dit la manadière avec humour, mais je suis disponible pour la commission sanitaire... ». Reste maintenant à ce que les licenciés - à jour de leur cotisation 2016 - se mobilisent pour voter le 29 février à Vauvert : « Même s’il n’y a qu’une liste, il faut que les adhérents montrent leur attachement et leur intérêt pour leur FFCC. J’aimerais que tout le monde se rassemble pour aller dans le même sens. L’équipe est représentative et la porte est ouverte à tous », a conclu Jacques Mailhan.


MARTINE ALIAGA


ffcc,élection comité directeur,courses camarguaisesLe pack licence-assurance des gardians est disponible
auprès du Groupement des manadiers d'abrivado

Le Groupement des manadiers d’abrivado, bandido et traditions Camargue est réprésenté sur la liste des candidats au comité directeur FFCC par Bérenger Aubanel et Sophie Brugeas.
Lors de la présentation de la liste à la presse, les deux coprésidents aux côtés de Jessica Vitou en charge du dossier, ont annoncé avoir finalisé l’offre proposée aux gardians (lire Midi Libre du 30 janvier). Le Groupement peut donc délivrer aux gardians intéressés le pack licence-assurance (aux alentours de 100€) couvrant les risques de leurs pratiques. Tous les renseignements complémentaires seront donnés après demande par Jessica Vitou (vitoujessica@gmail.com).

CLUBS TAURINS PAUL-RICARD

Méjanes,UCTPR,courses camarguaises

Samedi 30 janvier 2016

A Méjanes, l'Union au beau fixe

Méjanes,UCTPR,courses camarguaises

Le soleil brille sur Méjanes et dans le cœur des “Ricardiens”.

Méjanes,UCTPR,courses camarguaisesDominique Perron, le président de l’UCTPR, est de retour et même s’il est toujours en convalescence après l’accident de Bayonne, il n’a rien perdu de son humour et de son bagout. Les clubs taurins Paul-Ricard sont de plus en plus nombreux - 652 membres dans 369 clubs taurins -, les finances sont saines et les rapporteurs des commissions (corrida Sud-Est, Sud-Ouest, course camarguaise, course landaise) mettent toujours autant de passion dans les comptes rendus avisés de leurs saisons respectives.
Samedi dernier, au domaine Paul-Ricard de Méjanes, les aficionados et afeciouna ont mélangé leurs cultures avec grand bonheur.
Aux manettes, Arnaud Fesquet a orchestré en rythme les trois heures de discours, films et récompenses de la grand messe annuelle. Et si les chroniqueurs des corridas et courses landaises ont, avec talent, résumé leurs temporadas, la course camarguaise - sans parti pris, vous vous en doutez - s’est taillé un joli succès. Force des images sans doute, reflets d’une saison 2015 attrayante et porteuse d’espoirs mais surtout charisme de ses défenseurs. Tout d’abord, Mandy Graillon ambassadrice impliquée qui de tout son charme, son érudition et sa ferveur a séduit tout le public. La jeune Reine d’Arles mêlant le provençal et le français a lancé : « Ici toutes les tauromachies se mélangent (...), soyons unis et déterminés (...) Après les turbulences de la FFCC, il faut que la passion reprenne le dessus.... Il faut des raseteurs compétiteurs mais respectueux des taureaux.. Simplement, soyons fiers de nos traditions ». Des mots qui ont fait mouche tout autant que ceux de Jérémy Serrano, rapporteur de la course camarguaise : « 2015, c’est mieux passé en piste qu’en coulisse (crise FFCC), notons une amélioration aux As et une bonne année à l’Avenir malgré une finale à Châteaurenard, un peu en dessous ». Citant les cocardiers vedettes de la saison - Greco bien sûr,  Mignon Biou d'Or, Optimus, Ratis, Pourpier -  et les espoirs (Lou Papé, Eos, Marengo, Coquillon, Cupidon Biou de l'Avenir, etc.)  le Gardois a eu à cœur de stigmatiser une pratique qui tend malheureusement à se répandre : « un taureau ne se siffle pas, il s’applaudit ».  La salle a manifesté son approbation. Quelques clins d’œils faits aux anniversaires des manades Gillet, Plo, Blanc, aux désormais ex-raseteurs Fabien Grammatico et Lahcène Outarka, à Garlan et à la Cocarde d’Or 2015, puis des espoirs pour « que la sérénité revienne à la FFCC »... 

Méjanes,UCTPR,courses camarguaisesUne dernière ovation pour son dernier jour de travail à l'UCTPR a été offerte à Hubert Hugon en récompense du travail accompli et de "son aficion immense"... Départ  pour une nouvelle qui commence toujours au plus près des taureaux.

Une fois tous les trophées décernés, il était alors temps de profiter du verre de l'amitié sous les températures clémentes de ce déjà début d'après-midi.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

LES RECOMPENSES

Corrida Sud-Est

Novillero non piquée : Tibo Garcia
Novillada piquée : ganaderia Robert Margé
Matador de toros : Alberto Lopez Simon

Corrida Sud-Ouest

Novillade sans picador : ganaderia du Lartet, famille Bonnet
Novillero sans picador : Adrien Salenc
Ganadero : ganaderia Pedraza de Yeltes, Luis Uranga
Matador de toros : Juan del Alamo
Coup de coeur : Paul Hermé "torofiesta.com"

Course camarguaise

Raseteur Avenir : Joachim Cadenas
Raseteur As : Sabri Allouani
Manade Saumade, prix remis à Magali Saumade et Emmanuel Lescot

Course landaise

- Ecarteurs : champion des jeunes Kevin Guillevic
champion de France, Alexandre Duthen

- Sauteurs : champion des jeunes Simon Lesparre
champion de France Guillaume Vergonzeanne

- Coup de coeur : ganaderia Deyris

*********************