Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/03/2016

LUNEL *AS* 1re journée du Pescalune

Lundi 28 mars 2016 - Royale

Rassir tient tête aux Ricard

Les blancs au régime sec

lunel,ricard,course camarguaise

Trident : placement sévère et arrivées aux planches compliquées.
Avec Rassir,  un bel engagement

 

Les cocardiers de Ricard à Lunel, on savait que ce serait difficile pour les raseteurs. Ces grands banus, charpentés, fantasques et barricadiers ont de quoi impressionner. Hier, les cornus ont mis la barre haute pour les hommes, trop haute pour la plupart d'entre eux (11 à la capelado, 5 tourneurs) sauf Rassir (non invité) qui a osé les plus belles actions, ainsi que Belgourari. Allouani fait le job, et par moments Chekade et Four. 

Côté taureaux, Vaccarès 1er, Trident 2e (rentre ses glands) et Perroquet 4e (conserve sa cocarde) tiennent les blancs en respect. Les trois ont du placement, et pour Perroquet de sévères finitions en plus ; une fois entrepris Garlaban 5e et Absolut 6e trouvent leurs limites mais gardent ses deux ficelles pour le premier et une pour le second ; Beefeater (3e) le plus classique est plaisant ; plein de sang, le jeune Brusc (7e) impressionne dans des engagements aux planches superbes. Un bel espoir !

Vaccares : attaqué tambour battant - ça ne va pas durer longtemps - il se sort de l'étau, se déplace en tamponne après J. Martin, 2 minutes les pompons. Dans une dure série, il défend son terrain et se place. Durcit son jeu, et frappe méchamment (Faure, Poujol). Le rythme est intense, heureusement, il sait se tenir. Rentre une ficelle. Bon premier. 4 Carmen et retour.

Trident : première tentative de Rassir, il saute après et bascule. Du coup, grand calme en piste. Bien campé sur sa position, il toise les blancs, la crainte est dans leur camp.  Quelques enchaînements, Rassir, déjà le plus assidu, écope d'un coup aux planches. Trident bascule avec Four, inflige une petite pointe au bras d'Allouani. Avec un peu plus d'engagement sur les gauchers, il rentre un gland. En silence....

Beefeater : à grandes foulées et sans jamais vraiment se poser, il offre son frontal et occasionne de jolis enchaînements. Se soulève après Rassir, serre Bouhargane, avec Belgourari jusqu'aux planches. 11e, dans une série de feu, Bouhargane met un terme. Classique et plaisant. 4 Carmen et retour.

Perroquet : première tentative de Belgourari, un saut et passe les planches. Rigoureusement placé, Perroquet s'établit un large cercle dissuasif. Le moindre raset à blanc est sévèrement raccompagné, les blancs tirent des plans. Le chrono tourne, le public gronde. Rassir s'investit, coup de barrière, Belgourari à son tour, Perroquet s'explose. Allouani tente, conclusion frappante et au saut, Perroquet envoie voltiger un spectateur pas assez rapide. Course arrêtée 7 minutes. A la reprise, toujours placé, il attend, s'ennuie et saute. Rassir et Belgourari essaient encore, peine perdue, Perroquet rentre sa cocarde seulement coupée par Rassir. 2 Carmen et retour.

▼ Perroquet aux trousses de Mehdi Belgourari

lunel,ricard,course camarguaise

Garlaban : Pas attaqué, il promène, saute. 1 série, coupe cocarde à la 6e. Rassir et Belgourari sonnent l'attaque, entrepris, à vouloir tout prendre,  Garlaban montre ses limites. Un gros enchaîneemnt et chekade fait le 2e gland à 14e. Rentre ses ficelles, en silence.

Absolut : il rode sans trop de sollicitations. Coup de barrière après Allouani. Attaqué, répond avec franchise et ponctue de belle manière. 3 minutes les premiers attributs. Promène jusqu'au beau cite de Rassir après qui il part à l'abordage, explose après Belgourari. Le rythme monte, dans le désordre, pour la 1re ficelle à 14'30. Absolut tire la langue mais sauve sa 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Brusc (hors points Trophée Taurin et Pescalune) : fringant, tête haute, explosif, il a du sang et se montre explosif. Rassir (2)et Belgourari (1)seront les seuls à le provoquer pour trois ripostes cinglantes, haut et fort. Un bel espoir. 3 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Entrée : le public a répondu présent par trois quart d'entrées.
Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, Allouani, Belgourari, Chekade, Faure. Gauchers : Bouhargane, Errik, Four, J. Martin, Poujol, Rassir, Allam. Tourneurs : Ull, Labrousse, C. Garcia, Galibert, Fouque.

▼ La puissance de frappe de Brusc
sur Rassir

lunel,ricard,course camarguaise

************************

 

Les commentaires sont fermés.