Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2016

BEAUVOISIN *AVENIR*

beauvoisin,avenir,course camarguaise

Lundi 28 mars 2016

A Vigneron et Marignan
le challenge Barban

beauvoisin,avenir,course camarguaise

Les lauréats

Entrée : demi-arène. Organisateurs : Club Taurin L’Aficion.  Présidence : Michel Saez. Raseteurs droitiers : S Dunan, J Soler, V Marignan, J Deslys, R Ortiz.   Gauchers : Y Martin, M Meric, M Gougeon. Tourneurs : S Fargier, JR Grando, D Dunan, J Daniel.

La compétition est ouverte. Les hommes ne sont pas venus faire de la figuration… Avec Marignan et Dunan en crocheteurs efficaces, les jeunes Deslys et Martin assistés de Soler et Méric qui font preuve de style, plus Gougeon et Ortiz qui ne sont pas restés sur la touche,  la course a été rythmée (parfois trop) du début à la fin.  Si Pharaon s’avère le plus régulier de la première partie, Tariquet et Vertige animent la seconde. Mais le prix ira au final à Vigneron.

Sérapis (Plo) : 7 petites minutes vont suffirent aux hommes pour en venir à bout en l’amenant dans de jolis échanges récompensés par les honneurs 4 fois pendant et retour.

beauvoisin,avenir,course camarguaise►PHOTO
Pharaon - Dunan
Pharaon
(Labourayre):
Après un petit tour de chauffe où cocarde et glands partent, avec bravoure et régularité il répond avec détermination jusqu’à conclure au-dessus des planches derrière Dunan (3), Deslys, Gougeon et Marignan. 11 minutes saluées par le disque qui avait tourné 6 fois au préalable.

Patou (Occitane) : Forcé et dans les planches il s’engage puissamment  pour raccompagner jusqu’à la limite où il va se dresser sur Dunan, Ortiz et Deslys avant de s’envoler derrière ce dernier. Petit coup de revers et irrégularité  font qu’il cède son 2 eme gland à l’ultime minute. 5 Carmen plus rentrée.

Vigneron (Lagarde) : Distrait  et sans tenir en place il ne va guère inspirer les hommes qui vont l’aborder avec prudence. Mieux positionné, tête baissée il part sur le raset mais à tendance à ne pas en prendre la sortie ce qui ne permet guère aux hommes d’y prendre le dessus. Privé seulement de sa cocarde il réintègre le toril aux accents de son unique Carmen (?)

beauvoisin,avenir,course camarguaise◄ Photo Tariquet
et Soler
Tariquet (Cavallini) :
Ce n’est qu’aux ficelles (4 eme) que ce jeune biou va réaliser où il est en adoptant un placement qui lui est favorable et en réalisant quelques allonges ou finitions. Volontaire au possible, il fait front au travail soutenu mais cède en vain sa 2 sde ficelle juste avant la sonnerie finale. 2 Carmen + Rentrée.

Merlot (Caizac) : C’est vaillant, c’est volontaire, c’est plaisant, et ça sait conclure, mais c’est trop court. Le disque 3 fois sur des poursuites collées-serrées ou finitions renouvelé à sa rentrée (7 eme).

beauvoisin,avenir,course camarguaise► Photo Vertige
- Gougeon
Vertige (Martini) hors points:
Bien que sérieux en jouant aux quatre coins, il s’engage sans réticence des deux côtés et raccompagne jusqu’au fil des planches où il glisse la corne moult fois, passe la tête ou effectue un bel engagement sur Deslys. 2 Carmen plus rentrée.

Texte et photos
CYRIL

 

Trophée de l’Avenir : V Marignan 15, S Dunan 12, M Meric 8, Y Martin 7, R Ortiz 4, J Soler 4,  J Deslys 1

28/03/2016

LUNEL *AS* 1re journée du Pescalune

Lundi 28 mars 2016 - Royale

Rassir tient tête aux Ricard

Les blancs au régime sec

lunel,ricard,course camarguaise

Trident : placement sévère et arrivées aux planches compliquées.
Avec Rassir,  un bel engagement

 

Les cocardiers de Ricard à Lunel, on savait que ce serait difficile pour les raseteurs. Ces grands banus, charpentés, fantasques et barricadiers ont de quoi impressionner. Hier, les cornus ont mis la barre haute pour les hommes, trop haute pour la plupart d'entre eux (11 à la capelado, 5 tourneurs) sauf Rassir (non invité) qui a osé les plus belles actions, ainsi que Belgourari. Allouani fait le job, et par moments Chekade et Four. 

Côté taureaux, Vaccarès 1er, Trident 2e (rentre ses glands) et Perroquet 4e (conserve sa cocarde) tiennent les blancs en respect. Les trois ont du placement, et pour Perroquet de sévères finitions en plus ; une fois entrepris Garlaban 5e et Absolut 6e trouvent leurs limites mais gardent ses deux ficelles pour le premier et une pour le second ; Beefeater (3e) le plus classique est plaisant ; plein de sang, le jeune Brusc (7e) impressionne dans des engagements aux planches superbes. Un bel espoir !

Vaccares : attaqué tambour battant - ça ne va pas durer longtemps - il se sort de l'étau, se déplace en tamponne après J. Martin, 2 minutes les pompons. Dans une dure série, il défend son terrain et se place. Durcit son jeu, et frappe méchamment (Faure, Poujol). Le rythme est intense, heureusement, il sait se tenir. Rentre une ficelle. Bon premier. 4 Carmen et retour.

Trident : première tentative de Rassir, il saute après et bascule. Du coup, grand calme en piste. Bien campé sur sa position, il toise les blancs, la crainte est dans leur camp.  Quelques enchaînements, Rassir, déjà le plus assidu, écope d'un coup aux planches. Trident bascule avec Four, inflige une petite pointe au bras d'Allouani. Avec un peu plus d'engagement sur les gauchers, il rentre un gland. En silence....

Beefeater : à grandes foulées et sans jamais vraiment se poser, il offre son frontal et occasionne de jolis enchaînements. Se soulève après Rassir, serre Bouhargane, avec Belgourari jusqu'aux planches. 11e, dans une série de feu, Bouhargane met un terme. Classique et plaisant. 4 Carmen et retour.

Perroquet : première tentative de Belgourari, un saut et passe les planches. Rigoureusement placé, Perroquet s'établit un large cercle dissuasif. Le moindre raset à blanc est sévèrement raccompagné, les blancs tirent des plans. Le chrono tourne, le public gronde. Rassir s'investit, coup de barrière, Belgourari à son tour, Perroquet s'explose. Allouani tente, conclusion frappante et au saut, Perroquet envoie voltiger un spectateur pas assez rapide. Course arrêtée 7 minutes. A la reprise, toujours placé, il attend, s'ennuie et saute. Rassir et Belgourari essaient encore, peine perdue, Perroquet rentre sa cocarde seulement coupée par Rassir. 2 Carmen et retour.

▼ Perroquet aux trousses de Mehdi Belgourari

lunel,ricard,course camarguaise

Garlaban : Pas attaqué, il promène, saute. 1 série, coupe cocarde à la 6e. Rassir et Belgourari sonnent l'attaque, entrepris, à vouloir tout prendre,  Garlaban montre ses limites. Un gros enchaîneemnt et chekade fait le 2e gland à 14e. Rentre ses ficelles, en silence.

Absolut : il rode sans trop de sollicitations. Coup de barrière après Allouani. Attaqué, répond avec franchise et ponctue de belle manière. 3 minutes les premiers attributs. Promène jusqu'au beau cite de Rassir après qui il part à l'abordage, explose après Belgourari. Le rythme monte, dans le désordre, pour la 1re ficelle à 14'30. Absolut tire la langue mais sauve sa 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Brusc (hors points Trophée Taurin et Pescalune) : fringant, tête haute, explosif, il a du sang et se montre explosif. Rassir (2)et Belgourari (1)seront les seuls à le provoquer pour trois ripostes cinglantes, haut et fort. Un bel espoir. 3 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Entrée : le public a répondu présent par trois quart d'entrées.
Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, Allouani, Belgourari, Chekade, Faure. Gauchers : Bouhargane, Errik, Four, J. Martin, Poujol, Rassir, Allam. Tourneurs : Ull, Labrousse, C. Garcia, Galibert, Fouque.

▼ La puissance de frappe de Brusc
sur Rassir

lunel,ricard,course camarguaise

************************

 

27/03/2016

LUNEL *LUNDI PASCAL*

Lundi 28 mars 2016 - 1re journée du Trophée Pescalune

La Royale de Ricard à San Juan

«Nous saurons lundi soir si c’est une Royale ou une complète... , tempère d’entrée Xavier Guillot, en évoquant avec réalisme la sortie de ses cocardiers, ce lundi de Pâques à Lunel. Nos taureaux sont très fantasques, c’est le petit plus ou le moins de la race, avec eux on peut s’attendre à tout». En tout cas, cette affiche inhabituelle a le don de titiller la curiosité des afeciouna. Les taureaux de la manade Ricard avec leur fort gabarit ont la réputation de compliquer les échanges, d’être des sauteurs d’obstacles qui se jouent des barrières et s’envolent régulièrement au-delà des tubes. Alors à Lunel? «C’est une piste qui plaît à nos taureaux, explique le manadier, Pacific et Larios autrefois s’étaient taillé de vifs succès. Leur capacité a être très présents aux planches voire au-dessus les font craindre par les raseteurs».
Alors, les frères Guillot ont aligné leurs meilleurs atouts qui se présenteront en piste dans l’ordre suivant: Vaccarès ouvrira la course, alternant cul aux planches et finitions possibles. Trident, lui, peut cumuler le placement, les enfermées, les anticipations, les finitions, «il a été très bon à Beaucaire l’an passé». Beefeater est d’un genre plus classique, sérieux, il peut néanmoins conclure, «il est un peu différent...». Perroquet, 4e, «il est très fantasque, mais le jour où il a envie, il est impressionnant». De retour de blessure à une patte (Sommières, 31 mai 2015), Garlaban est un “percussionniste” de haut vol. Absolut, «c’est la valeur sûre», vaillant et frappeur à répétition. Le petit jeune pour finir c’est Brusc (7 ans, hors points), «il n’a jamais été trop raseté, mais quand on le cherche, il répond toujours présent»Les hommes sont prévenus, il va falloir s’accrocher.
Avec six taureaux à Noves dimanche dernier «une deuxième partie très bonne», sept à Pérols (Avenir, 15h30, 9€), ce dimanche «un mix de jeunes et de plus expérimentés, vu la qualité des raseteurs alignés» et la Royale à Lunel, lundi, la manade Ricard attaque la saison sur un rythme aussi explosif que le caractère de leurs cocardiers.

MARTINE ALIAGA


Lundi, 15h30, 12€. Raseteurs<ET>: Allouani, Auzolle, Belgourari, Bouhargane, Chekade, Errik, Faure, Four, J. Martin, Poujol. Réservations<ET>: tél.<TH>04 67 71 13 26

25/03/2016

ARLES

BLOGCAPELADO.jpg

Vendredi 25 mars 2016

Coup double pour le boss

BLOGGRECOALLOUANI.jpg

Sabri remporte le Trophée Lucien Volle
et le 1er Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin
(en photo avec Greco)

Décidément le boss est toujours bien présent. Sabri Allouani attaque dès le premier taureau avec l'envie d'un jeune loup et affiche une belle présence toute la course. L'affiche de cette ouverture de la Feria était superbe, sur le terrain elle manque de panache malgré de bons moments.
A déplorer la blessure de Ratis sur un dur raset de Loïc Auzolle. Marcias fait un très bon premier. Baryton un peu léger pour cette 2e place. Banaru passe à côté. Mignon dans son style classique se montre sérieux. Ratis offre 10 belles premières minutes avant de se blesser. Greco manque de nerf mais produit des coups d'envergure aux planches. Optimus fait un excellent septième et prend le prix Rami.

Sabri Allouani fait la course en tête, Ziko Katif, actif, mais pas encore dans le tempo, très bonne course du jeune François Martin. De bons passages avec Four, Favier, Aliaga, Chekade en première partie.

A noter que le public a répondu présent remplissant grosso modo un tiers d'arène pour cette course de début de saison intéressante. Blancs et noirs cherchent leurs marques en ce mois de mars, rien de plus normal.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

La capelado met à l'honneur les professionnels camarguais. Défilent en piste portant la Reine d'Arles et ses demoiselles d'honneur Frédéric Lescot, Patrick Alarcon, Pierre Vitou, Pascal Mailhan, Patrick Lautier, Aurélien Peytain, Thierry Trazic, Bérenger Aubanel, Louis Galeron.

Les raseteurs droitiers : Dunan, F. Martin, Ayme, Chekade, Katif, Auzolle, Allouani. Gauchers, M. FAvier, Aliaga, Four, Zekraoui. Tourneurs: Ull, C. Garcia, Estève, Bensalah, Fouque.

BLOGMARCIASALLOUANI.jpgMarcias de Fabre-Mailhan a la rude tâche d'ouvrir la course. Très sollicité, il fonce dans le tas et se rebelle à grands coups de tête à la rencontre des avant-bras. Bacèle après Chekade. Le cocardier se déplace opportunément, frappe après Allouani pour trois minutes les premiers attributs. Réticent à gauche, c'est sur les droitiers qu'il s'illustre par de méchants engagements Chekade, Allouani, Ayme. Les ficelles sont travaillées, Marcias les garde. Bon premier. 6 Carmen et retour

Baryton de Lautier prend toutes les invites comme ça vient. Aux ficelles, F. Martin et Zekraoui allongent les trajectoires, Baryton affiche beaucoup de coeur, de franchise et se montre régulier dans ses ripostes mais un peu léger. Environ 10 minutes. 1 Carmen et retour.

Banaru du Rhône promène longuement et se désintéresse. Difficile de capter son attention, il laisse beaucoup passer. Quelques jolies tentatives d'Aliaga, F. Martin, Allouani, Four pour des réactions épidermiques de Banaru. Pousse après Zekraoui, s'encagne sur F. Martin. Aliaga fait le premier gland à la 9e, Chekade, la cocarde à 14'30. Décevant.

BLOGMIGNONZEKRAOUI.jpgphoto Mignon avec Zekraoui
Toujours aussi beau avec son port de tête royal, Mignon de Cuillé est vite en place. Avec fougue, il raccompagne les hommes. Prend un raset ou deux et se replace. Belle trajectoire avec Four pour 7 minutes les premiers attributs. Au diapason avec Ziko, un début d'anticipation sur Allouani, Four pour 2 Carmen. Sérieux, rentre se ficelles. J'ai pas entendu la musique au retour (?).

Toujours chouchou du public, Ratis de Raynaud fait une entrée explosive. Un peu dans le désordre, les hommes lui subtilise ses pompons. Se déplaçant le long des planches, Ratis laisse parler son agressivité après Auzolle, Aliaga (2). Tient sérieusement ses positions et explose superbement après Allouani. Sur le raset d'Auzolle, pris à contre-pied, il se blesse à la patte arrière et boîte méchamment. Quel dommage !

Greco de Saint-Antoine entre calmement et laisse ses pompons sur les rasets de passage. Katif essaie de renouveler son duo de la finale des As et l'embarque pour une belle riposte. Pas trop attaqué, Greco jauge froidement les blancs. Encore deux beaux engagements après ZiKo mais ça manque d'enthousiasme autant du taureau que des blancs. Les primes montent, les hommes s'affolent et Greco sanctionne durement à la planche Allouani, F. Martin, Katif et un coup aux planches d'envergure après Allouani. Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

Il n'a pas une grosse carcasse Optimus des Baumelles, mais son enthousiasme aux planches libère le public. Avec volonté, il s'efforce de répondre à tout et ponctue de belles envolées. Auzolle, Allouani, Ayme, Favier, à plusieurs reprises, sont gratifiés aux barrières. Toujours disponible, Optimus offre son coeur sur le rythme intense proposé. Sauve une ficelle dans une belle prestation récompensée du prix Rami. 7 Carmen et retour.

▼ RATIS ET ALIAGA

BLOGRATISALIAGA.jpg

▼ GRECO ET KATIF

BLOGGRECOZIKO.jpg

▼ OPTIMUS AVEC MAXIME FAVIER

BLOGFAVIEROPTIMUS.jpg

▼ OPTIMUS ET BASTIEN FOUR

BLOGOPTIMUSFOUR.jpg

Il manquait une photo de François Martin,
c'est l'ami Norbert Raynaud
qui vous l'offre, avec Banaru

arles,feria,course camarguaise

▼ LES PHOTOS DE GEORGES MARTIN

▼ Mignon et Aliaga

arles,feria,course camarguaise

▼ Optimus et Katif

arles,feria,course camarguaise

****************

 

LES PRIX

Le Souvenir Lucien Volle décerné aux points à Sabri Allouani.
Le prix Rami, meilleur taureau, à Optimus des Baumelles
Le prix du 1er Grand Rendez-Vous au meilleur raseteur, à Sabri Allouani

BLOGPUBLIC.jpg

Le public a répondu présent

***********************

DES NOUVELLES DE RATIS

Aujourd'hui, samedi, Aude Raynaud a donné des nouvelles du taureau sur facebook : au chevet de Ratis, le vétérinaire a diagnostiqué une entorse du boulet (juste au dessus du sabot). Le Biou d'Or 2013 est au repos jusqu'à nouvel ordre.

****************

 

65e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

65e trophée taurin midi libre - la provence,course camarguaise

Vendredi 25 mars 2016

Respect des cocardiers et qualité


Pour une compétition équitable et des plateaux attractifs


65e trophée taurin midi libre - la provence,course camarguaiseEn course camarguaise, aucun règlement ne pourra être bénéfique sans être intelligemment accepté et appliqué. Par tous. Ce “spectacle vivant” reposant sur la confrontation des hommes et des cocardiers, est totalement tributaire du comportement des uns et des autres. Sa réussite en est aléatoire car l’émotion dégagée n’est pas programmable. Il n’y a pas de recette miracle au bonheur d’une après-midi réussie mais seulement des ingrédients à conjuguer pour “cadrer” au mieux les impondérables.
Après avoir frôlé la catastrophe cet hiver avec la FFCC, le monde taurin s’est enfin réveillé de sa torpeur, bien décidé à tout faire pour dynamiser ses pratiques en faisant travailler ensemble toutes les parties prenantes. D’abord s’accorder sur l’essentiel, le respect du taureau. La bête noire doit être le centre de toutes les attentions. La prise de conscience et l’implication des raseteurs dans l’organe fédéral laissent espérer des avancées dans les mentalités déjà visibles par moments l’an passé. Après, il y a la compétition à gérer. Côte à côte, la FFCC, le Trophée Taurin, les associations (raseteurs, manadiers, organisateurs) ont travaillé afin de maintenir une saine émulation et l’équité entre les hommes pour que les Trophées As, Avenir et Raseteurs supports du Championnat de France Elite, Espoir, restent attractifs.
Le taureau au centre
de toutes les attentions
Les Grands Rendez-Vous sont maintenus en tant que vitrine, la commission du Trophée Taurin veillera à ce que les critères exigés soient respectés et les quotidiens Midi Libre et La Provence leur réserveront une médiatisation privilégiée. Ces courses particulières bénéficiant des meilleurs cocardiers et raseteurs se dérouleront principalement dans les grandes pistes et leurs organisateurs ont d’ores et déjà apporté leur pierre à l’édifice par des récompenses particulières. Mais la commission n’écartera aucune piste qui produirait une affiche à la hauteur. Exigence qualitative également des courses du Trophée des As avec une vigilance accrue sur le nombre de raseteurs du groupe1 invités à participer afin que chaque homme ait ses chances et que les forces en présence présentées aux spectateurs ne soient pas un leurre. Et toujours quatre cocardiers classés requis.
Restent les grands chantiers des courses à l’Avenir afin que là aussi les plateaux soient équilibrés entre de jeunes cocardiers et raseteurs débutant ensemble leur carrière. Ce qui obligera à se pencher sur un Trophée des Raseteurs à valoriser. Du travail en perspective.
Alors que la saison débute, l’entente entre tous les acteurs de la course camarguaise doit apporter aux afeciouna les meilleures conditions pour un spectacle à la hauteur... Il y a eu beaucoup de bonnes paroles, maintenant il faut passer aux actes.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

DES POINTS DU REGLEMENT

Les différentes pistes
Pour que les difficultés à raseter soient prises en compte aux Trophée des As, les pistes ont été classées en trois sortes. Grandes pistes : Arles, Nîmes, Palavas, Alès, Châteaurenard, Lunel. Pistes moyennes : Beaucaire, Fontvieille, Le Grau-du-Roi, Lansargues, Marsillargues, Mouriès, Pérols, Saintes-Maries, Saint-Gilles, Saint-Martin-de-Crau, Saint-Rémy, Sommières, Vauvert. Toutes les autres pistes.
Les coefficients
Dans les grandes pistes, un cœfficient de 2 sera appliqué aux points des raseteurs du groupe 1. Moyennes pistes, cœf. 1,5. Autres pistes, cœf. 1.
Nombre de raseteurs
Pour l’équité de la compétition et l’équilibre des forces en présence, il est requis pour les courses aux As, 5 raseteurs des As invités si le nombre d’invités minimum est de 6, 6 As si le nombre est 7, 7 As si le nombre est 8.
Si ce critère n’était pas respecté, le cœfficient sera diminué de 0,5. Sauf pour les journées à 3 ou 4 courses aux As. Et toujours 4 taureaux classés.
Grands Rendez-Vous : les plus belles affiches seront retenues par la commission du Trophée Taurin en tant que Grand Rendez-Vous, sur des critères rigoureux. 4 cocardiers parmi les meilleurs du moment et 6 raseteurs sur les 12 premiers du classement du Trophée des As. Nouveauté : à l’issue de chaque course, un jury désignera le meilleur raseteur sur ses qualités : style, efficacité, respect du public, de la présidence, du taureau... A l’issue de la saison, les arènes ayant organisé ces Grands-Rendez-Vous remettront un prix au raseteur ayant été le plus de fois récompensé.
Course unique prévue à la grille
Dans ce cas, le coefficient sur les points du groupe 1 sera diminué de 0,5, y compris pour les Grands Rendez-Vous, sauf Cocarde d’Or et finale Palme d’Or.
Les coefficients seront annoncés sur les grilles des quotidiens Midi Libre - La Provence.
Invités d’honneur : l’invité d’honneur ne compte pas dans le nombre des raseteurs entrants.
Juillet et août : le nombre des entrants est de 2. Plus 1 le reste de la saison.

Trophée des Raseteurs : En accord avec l’association des raseteurs, les raseteurs du groupe 2 marqueront leurs points à partir du dimanche 17 avril.

***************
Aux organisateurs
Les organisateurs doivent finaliser leurs courses au plus tard
le jeudi fin de matinée à la FFCC, auprès de Karine Roux, mail : roux.karine@gmail.com.
Après 14h, il n’y aura plus aucune modification.
Les grilles des quotidiens Midi Libre et La Provence qui paraissent le vendredi feront foi auprès des raseteurs, des tourneurs, des entrants.

****************

 

24/03/2016

ARLES *PAQUES*

arles,grand rendez-vous,course camarguaise

Vendredi 25 mars 2016


La Feria s’ouvre
sur un Grand Rendez-Vous
du Trophée Taurin


arles,grand rendez-vous,course camarguaiseLe Biòu d’Or 2015 Mignon de la manade Cuillé, le Biòu d’Or 2013 Ratis de Raynaud, le meilleur taureau de la finale des As 2015 et son historique quart d’heure, Greco de Saint-Antoine, le grand espoir Optimus des Baumelles, et pour corser l'affaire Banaru du Rhône, récompensé du prix de la Feria arlésienne l’an passé... Accompagnés de Marcias de Fabre-Mailhan, et Baryton de Lautier...
► Photo : les récompensés 2015, Banaru et Maxime Favier

Le dernier vainqueur du Trophée des As Ziko Katif, son dauphin Bastien Four, le haut du panier des raseteurs et une paire de jeunes loups... Voilà l’affiche brillantissime de l’ouverture de la Feria d’Arles. Le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence ne s’y est pas trompé et tous les critères requis étant présent, a inscrit l’après-midi en 1er Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin.
Séduire les afeciouna
et le public de la feria
SAS Ludi Organisation, empresa des arènes explique: «La course camarguaise faisait déjà partie de la feria d’Arles, mais cette année, nous avons voulu la placer en ouverture du week-end. Un jour important - le premier - pour cet art taurin majeur. La tauromachie du terroir qui ouvre la Feria c’est un magnifique symbole».
Une opportunité pour le milieu camarguais d’étaler ses qualités, ses performances, son panache et toute sa vivacité. «Nous avons voulu cette affiche de très haut niveau pour combler les afeciouna mais aussi conquérir le public de la feria dans son ensemble...», reprend l’empressa. Et pour profiter du chatoiement des traditions, un défilé partira de la place de la mairie pour rejoindre les arènes et introduire la capelado. En ambassadeurs à cheval, les présidents des associations de maintenance dont Frédéric Lescot, pour la Confrérie des gardians, Mandy Graillon, Reine d’Arles, et ses demoiselles d’honneur.
En récompense pour les acteurs de la course, les traditionnels prix Volle au meilleur raseteur animateur, prix Rami au meilleur cocardier. Dans le cadre des Grands Rendez-Vous, un jury composé de membres de la commission et de personnalités attribuera le prix au meilleur raseteur. Une après-midi à ne rater sous aucun prétexte. Que la fête commence !


MARTINE ALIAGA


L’AFFICHE
Vendredi 25 mars, 16 h, 14 €
Fabre-Mailhan : MARCIAS
Le Rhône : BANARU
Lautier : BARYTON
Cuillé : MIGNON
Raynaud : RATIS
Saint-Antoine : GRECO
Les Baumelles : OPTIMUS
Raseteurs : Aliaga, Allouani, Auzolle, Dunan, M. Favier, Katif, F. Martin, Four, Zekraoui. Tourneurs : Elberack, Estève, Fouque, Garcia, Ull.
15 h 30, mairie, départ du défilé vers les arènes.
Réservations : 08 91 70 03 70

22/03/2016

MARGUERITTES *AVENIR HT*

Dimanche 20 mars 2016

NOIRS ET BLANCS EN ANALOGIE

marguerittes,ct la bouvina,course camarguaise

Murano de Fournier avec Robert

Entrée : 1/5e d'arène. Organisateurs : Club Taurin La Bouvina. Présidence : Christian Privat. Raseteurs droitiers : V. Félix, Y. Pradier, JH Oudjit. Gauchers : C Clarion, J Gaillardet, L Garcia, J Robert. Tourneurs : M. Arnel, P. Rado, A. Duran.

Les hommes sont déjà en forme et les taureaux sortent de l’hiver. Mais lorsque les premiers s’adaptent aux seconds, la mayonnaise prend…. A l’arrivée,  le Duo (Brigand et Murano) de la Famille Fournier est en ce jour légèrement supérieur, El Paso (La Galère) n’est pas en reste alors qu’Elégant (Lautier) fait un bon premier.  Oudjit à droite et Robert à gauche sont les plus chanceux alors que le jeune Félix prend ses marques. Mais, chacun apporté sa pierre à l’édifice…

Elégant (Lautier) : Un premier qui va pousser ses répliques sur les rasets allongés. Anticipatif par moment, abordable dans d’autres, Robert (2) et Gaillardet (2) créeront l’émotion pour autant de Carmen rejoué à son retour porteur d’une ficelle.

El Paso (La Galère) : D’entrée, enferme Félix et s’illustre dans des séries rondement menées et sévèrement conclues. Secoué, avec hargne, il répond au coup par coup avant de se dégager. Termine derrière Félix et Pradier. 4 Carmen + Rentrée

Brigand (Fournier) : Calmement, il défend ses principaux attributs en se mettant en évidence derrière Robert, Gaillardet et Garcia où il tape. Sans quitter le périmètre, il défend son 2sd gland récalcitrant jusqu’à la dernière minutes sans flancher. 6 Carmen + Rentrée.

Couteron (Lautier) : Sérieusement, mais en toute franchise, même si ces réactions vives et se font cornes pointées en avant,  les hommes en viendront en bout en 11 minutes récompensées par le disque joué 2 fois.

Murano (Fournier) : Chaque provocation va trouver réponse et sera raccompagnée jusqu’au fil des planches. A l’aise dans les séries où il s’échauffe  et accélère sur les longueurs, il affiche une bravoure à toute épreuve, et conclut avec  la corne à l’arrivée. 13 minutes menées tambour battant pour 4 Carmen.

Farfadet (La Galère) : Abordé avec parcimonie il arpente la piste. Positionné, c’est à grandes foulées qu’il se jette sur le raset, pour conclure les plus serrés, tête sur les planches derrière Clarion, Pradier (2), Félix et Garcia.  Secoué, il répond jusqu’à bout de souffle jusqu’à en perdre pattes. 6 Carmen + Rentrée avec sa 2nde ficelle.

Texte et photo
CYRIL

21/03/2016

ALLEINS *AVENIR*

Samedi 19 Mars 2016

UNE REPRISE TRANQUILLE SANS ÉTINCELLES.....

IMG_9214.jpg

Gusto (Lautier) derrière Joey Deslys

Entrée: ¼ Organisateur: CT Le Bastidon. Présidence: C Crouzatier. Droitiers: Félix, Maurel, Moine, Pradier. Gauchers: Deslys, Martin, Matéo, Zbiri. Tourneurs : Arnel, Dumas, Duran, Lebrun.

Course de début de saison avec des taureaux volontaires et des raseteurs travailleurs mais il manque l'étincelle et le final nécessaire. La première partie est vaillante et le seconde plus âpre avec Marinet sérieux et Laos dangereux mais Moritus rate le final. La manière pour Pradier, l'expérience pour Martin et l'efficacité pour Zbiri mais au final beaucoup de reprises. Pour la manade Lautier, GUSTO (1er) me plait surtout avec les gauchers sans négliger les droitiers. Il défend âprement ses rubans et ne baisse pas la garde venant conclure nombre de rasets tête aux planches. Rentre une ficelle en musique jouée à 5 reprises. A vouloir tout prendre, PARIGOT (3ème) subit la tourmente même s'il se cabre sur Deslys. Joey se retrouve dans les cornes mais s'en sort bien. S'ensuivent des séries rythmées durant lesquelles il se livre sans rechigner jusqu'à rentrer une ficelle. 3 Carmen et rentrée. Calme, LAOS (5ème) envoie une corne dangereuse à l'arrivée sans s'éloigner des planches. Au fil des rasets s'améliore et brille dans les séries venant pointer derrière Martin qui a trébuché et coincer le pied de Zbiri. Un bon potentiel et 2 Carmen et retour avec une ficelle. Pour la manade Allard, GACHOLE (2nd) perd ses rubans en quatre vingt secondes. Il prend tous les cites sans difficulté. Il enferme Deslys et fait preuve de combativité en brisant les planches après ce dernier. Il parvient à conserver une ficelle vaillamment. 3 Carmen dont retour. Rapide, MARINET (4ème) s'engage tête baissée avec beaucoup de détermination au ras des planches. Bien placé, il surveille les départs et perd son second gland après dix minutes. Aux ficelles, cocardier et expérimenté, il domine et les conserve. 3 Carmen et rentrée. Vaillant, MORITUS (6ème) manque de jus et de pattes. Un peu plus de dix minutes  durant lesquelles il boit les rasets sans soif et s'engage sans trop de mordant. Un final qu'on aurait espéré plus enjoué. 1 Carmen et retour généreux tout comme le Carmen général du président. 

IMG_9211.jpg

 Gusto (Lautier)  pointe les cornes sur Zbiri

IMG_9220.jpg

Galoche (Allard) à la poursuite de Félix

IMG_9228.jpg

David Maurel à la tête de Parigot (Lautier)

IMG_9238.jpg

Marinet (Allard) serre de près Smaïn Zbiri

IMG_9252.jpg

         Laos (Lautier) dangereux aux trousses de Smaïn Zbiri  

IMG_9266.jpg

                    Moritus (Allard) au petit trot avec Joey Deslys         

                                                                                          Texte et phoptos Éric AUPHAN

 

20/03/2016

VENDARGUES *AVENIR HT*

Dimanche 20 mars 2016

Une bonne première Main

vendargues,main d'or (1),course camarguaise

Magistrale anticipation de Laos sur Rassir

Sous une pluie fine jusqu’au quatrième taureau, les spectateurs, les raseteurs et les organisateurs ont tenu bon et finalement, le temps s’est un peu levé ensuite. Le choix des cocardiers aux caractères divers est bon, et si les hommes s’emballent au début, chacun redevient vite raisonnable. Dans les difficultés, Katif et Rassir sont aux commandes. Laos est nettement au-dessus, les deux jeunes Melgueil et Saint-Loup se reverront avec plaisir.


Sourire (Blatière-Bessac).- Il a le mérite de supporter l’hyperactivité des blancs et, sans être fracassant, il tient la distance par sa bonne volonté et de beaux engagements après Rassir. Rentre ses ficelles.4 Carmen et retour.
Pharmacien (Cuillé) ne s’arrête pas de courir la moitié de son temps où il prend les rasets de passage. Quand il se pose, il demande de l’investissement, “monte” sur les hommes. Pas facile à gérer avec ses réactions intempestives, décourageant côté gauche, il garde ses ficelles en musique (1 Carmen en course).
vendargues,main d'or (1),course camarguaisePHOTO Dalloz pousse après Rassir
Plein de jus, Dalloz (Cuillé) attaque au grand galop et saute dans la foulée. Mais il donne du jeu dans les échanges qu’il peut conclure (Rassir). Indiscipliné mais toujours motivé, les hommes le délaissent. Il rentre avec ses ficelles après s’être dressé après Katif et Rassir. 
4 Carmen et retour.


vendargues,main d'or (1),course camarguaise► Photo Laos et Katif
Laos
(Cyr), la difficulté majeure du jour. De suite en place, il déjoue la première tentative de Rassir par une sèche anticipation. Les hommes le craignent. Il est patron et tient tout le monde à carreau, tourneurs compris. Belle trajectoire avec Katif puis prend le pas sur le Vendarguois, et sur I. Benafitou. Totalement dominateur et fin prêt pour le haut niveau, il rentre tous ses attributs. 3 Carmen et retour.

Melgueil (Rouquette).- Tout feu, tout flamme, ce jeune élément encore vert a de bons principes et beaucoup de coeur. Il ponctue aux planches avec fougue, saute... Vif dans les séries, il bascule après Rassir, Katif l’embarque jusqu’aux planches tout comme Rassir et I. Benafitou. La fatigue joue sur la fin tant il s'est dépensé mais il rentre une ficelle, 7 Carmen et retour.
Omega (Blatière-Bessac).- Agressif, indiscipliné, sauteur, s’excite après les planches... S’il prend bien le raset, il lâche trop souvent la sortie notamment avec les droitiers. S’éternise en contre-piste et rentre une ficelle.
vendargues,main d'or (1),course camarguaiseSaint-Loup (Vellas).- Leste, il se joue des planches dans les deux sens, saute seul ou après l’homme et déploie beaucoup d’énergie. Certes, il se gaspille mais quand on l’intéresse, il répond présent. Et par quelques anticipations, séries et actions aux planches, il déploie de bien belles qualités. A revoir. Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Saint-Loup : et hop... retour en piste

vendargues,main d'or (1),course camarguaise

19/03/2016

LES RASETEURS 2016

TROPHÉE DES AS - Gr1
ALIAGA Jérémy (G)
ALLAM Fayssal (G)
ALLOUANI Sabri (D)
AUZOLLE Loïc (D)
AYME Anthony (D)
BELGOURARI Mehdi (D)
BENAFITOU Adil (G)
BENAFITOU Iliass (D)
BOUHARGANE Jamel (G)
BRUSCHET Romain (D)
CADENAS Joachim (D)
CHEKADE Amine (D)
CIACCHINI Jérémy (D)
ERRIK Radouane (G)
FAURE Lucas (D)
FAVIER Maxime (G)
FOUR Bastien (G)
GLEIZE Alexandre (D)
GROS Romain (D)
KATIF Ziko (D)
MARTIN Jérôme (G)
MASCARIN Romain (D)
OUFFE Julien (G)
POUJOL Hadrien (G)
RASSIR Sofiane (G)
VILLARD Benjamin (D)
ZEKRAOUI Youssef (G)

TROPHÉE DES RASETEURS
Gr.2
ALARCON Loïc (G)
ALIAOUI Farid (G)
ANANE Mehdi (G)
AROCA Samuel (D)
BENAFITOU Nabil (G)
BENOIT Benjamin (D)
BINI Benjamin (D)
BOUDOUIN Aurélien (D)
BOURNEL Marc (D)
BOYER Frédéric (G)
CAIZERGUES Kévin (D)
CANO Guillaume (D)
CARRASCO Maxime (D)
CARTALADE Kévin (G)
CASTEL Cyril (D)
CHIG Mohamed (D)
CLARION Christophe (G)
DOUVILLE Thibaud (D)
ELHAJJOUJI Fouad (G)
FERRIOL Jeoffrey (G)
FOUGERE Dimitri (D)
GARCIA Ludovic (G)
GAUTIER Anthony (D)
GOUGEON Mickaël (G)
GUIN Romain (G)
GUYON Rémi (D)
IBANEZ Cyril (G)
IBARRA Rémy (D)
JODAR Emmanuel (D)
JOURDAN Victor (D)
LAURENT Jean-Michel (D)
LOPEZ Mickaël (G)
MARQUIER Mathieu (D)
MARTIN COCHER Damien (G)
MARTINEZ Damien (D)
MAUREL David (D)
MEBAREK Sidi (G)
MIRALLES Cédric (D)
MOINE David (D)
MONDY Romain (D)
MONDY Thomas (G)
MOUTET damien (D)
OLESKEVICH Nicolas (G)
OUDJIT Jean-Henri (D)
OUFDIL Hicham (D)
PAPARONE Nicolas (D)
PEREZ Yannick (D)
PINOT Jérôme (D)
PINTER Jérémy (G)
REY Julien (D)
RICCI Jean -Louis (G)
RODRIGUEZ Vivien (G)
ROIG Thomas (D)
RUIZ Olivier (G)
SABATIER Danid (D)
SABOT Benjamin (D)
SALINESI Sylvain (D)
SANCHEZ Marc (G)
SANCHIS Boris (D)
SANTELLI Michaël (D)
VIC Jonathan (D)

TROPHÉE DE L’AVENIR Gr3
AMERAOUI Loïc (D)
BEN AMMAR Sofian (G)
BERNARD Enzo (G)
BRESSY Ludovic (D)
CHARRADE Antoine (D)
DESLYS Joey (G)
DUNAN Stéphane (D)
FAVIER Nicolas (G)
FELIX Vincent (D)
GAILLARDET Joan (G)
LOPEZ Florian (G)
MARIGNAN Vincent (D)
MARQUIS Rudy (G)
MARTIN Yannick (G)
MARTIN François (D)
MARTINEZ Corentin (D)
MATEO Ludovic (G)
MERIC Marvin (G)
MONTESINOS Gabriel (D)
NAIM Yassin (G)
ORTIZ Rodrigue (D)
PRADIER Yoan (D)
RADO Florian (D)
ROBERT Geoffrey (G)
SOLER Jérémy (D)
VACARESSE Tom (D)
ZBIRI Smaïn (G)