Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/04/2016

VENDARGUES *TROPHEE DES AS*

Dimanche 3 avril 2016 - Main d'Or 3e journée


Margasse conclut superbement

vendargues,main d'or,course camarguaise


Avec Dardaillon et Queyras,
le tau de Rambier forme un trio aux belles qualités


Entrée : 4/5e d’arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, I. Benafitou, Katif, Ayme. Gauchers : Aliaga, M. Favier, J. Martin, Rassir, Zekraoui. Tourneurs : Estève, Abbal, Bensalah, Fouque. 
Fait marquant : Queyras inflige un coup de corne à Sabri Allouani (voûte plantaire). Aux dernières nouvelles sans trop de dégâts.


Seule rescapée météorologique du week-end languedocien, la course vendarguoise finit superbement bien avec Margasse. Rasetant équitablement en première partie, au retour des vestiaires, les blancs s’excitent sur la 1re ficelle d’Aïoros et gaspillent Queyras, pour retrouver un peu plus de discernement aux deux derniers dans un ensemble en dents de scie.
Vergézois (Blatière-Bessac).- Placement et déplacements bien gérés, il s’engage aux planches sur les bonnes invites (Favier, 2 fois). Il se garde un peu plus les dernières minutes mais reste volontaire. Garde une ficelle. 2 Carmen et retour.
vendargues,main d'or,course camarguaisePhoto: Dardaillon
et Rassir

Dardaillon (Lafon).- A 6 ans, le moindre mouvement est accompagné vitesse grand “V”, les larges cornes bien affûtées menacent dangereusement. “Daille” méchamment après Benafitou, Aliaga et Rassir. Toujours dans les planches, tient les tourneurs à distance et mène le jeu à sa guise. Il prend le pas sur les blancs et s’emporte après Favier. Complique encore plus le jeu sur la fin où il faut aller le titiller au plus près. Rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Cerf (Saint-Pierre).- De la bravoure à revendre pour arriver rapidement aux ficelles. Toujours le long des planches, il enchaîne de bon cœur, se dresse après Allouani. Des séries bien menées, des poursuites serrées (Zekraoui), tire la langue mais rentre une ficelle. 2 Carmen en course.
Aïoros (Les Baumelles).- Premiers échanges serrés, cornes pointées jusqu’au ras des planches pour 5 minutes les premiers attributs. Le rythme s’accélère aux ficelles, Aliaga, Favier, Benafitou, Rassir sont serrés de près. 1re ficelle ouverte c’est la ruée, Aïoros ne sait plus où donner de la tête. Du coup, il faut davantage aller le chercher pour la 2e qu’il garde. 4 Carmen et retour.
vendargues,main d'or,course camarguaisePhoto
Queyras et Allouani
Queyras
(Paulin) est attaqué plein pot, il ponctue régulièrement aux planches mais c’est sans ménagement que les blancs le travaillent. Sans trop se poser - en a-t’il le temps - les passes s’enchaînent méchamment malgré les rappels de la présidence avec des conclusions quand même bien frappées. Contestations sur la 1re ficelle. Allouani a pris un coup de corne à la voûte plantaire. Course arrêtée. Queyras rentre à la 14e avec une ficelle. 4 Carmen et retour.

Laurier (Richebois) se livre franchement et bien emmené se dresse (Carmen), bascule après Martin. Profite de l’accalmie chez les raseteurs et se prête aux enchaînements d’autant mieux conclus que l’invite est sincère. Rassir met un terme à 10 minutes.
Margasse (Rambier, hp).- Le bel étalon alterne offensives musclées et placement solide. Il choisit ses partenaires et quand il vient, c’est un bolide aux trousses des blancs qui explose aux planches. Plus d’une dizaine d’impacts pour autant de Carmen, dont un où il brise les planches après Katif. 13 minutes de qualité. Garde ses ficelles.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER


Trophée des As (cœfficient 0,5) : Katif, 8 ; Allouani, 7,5 ; Ayme, 4,5 ; Favier, 3,5 ; Rassir, 3 ; J. Martin, Aliaga, I. Benafitou, 2.

**************

EN MATINEE

vendargues,main d'or,course camarguaise

Ces journées de pluie sont autant de galères pour les organisateurs afin de tenir les pistes en état. Et ce week-end comme le précédent, pelles, brouettes, tracteurs, râteaux ont fait partie de la panoplie matinale. Dimanche, en certains endroits, il pleuvait depuis la veille annulant les courses une à une. L’UT de Remoulins tenait bon jusqu’à 12h30, mais une averse l’obligeait à faire machine arrière; à Saint-Laurent-d’Aigouze déjà la veille la piste n’était plus praticable.
Restait Vendargues (photo Christian ITIER) qui, après une bonne matinée de ratissage et séchage, pouvait accueillir les spectateurs et, en récompense, terminer la course sous un beau soleil.

****************

Les commentaires sont fermés.