Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/04/2016

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Samedi 16 avril 2016 - Printemps des Royales

Un vert et blanc nommé Rubicon

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade cuillé,course camarguaise

▲ Méric en difficulté devant l'intransigeant Rubicon

Entrée: 2/3 d’arène. Organisateurs: CT Lou Bandot. Présidence: Thierry Cure. Raseteurs droitiers: Bressy, Faure, Félix, Montesinos. Gauchers: Clarion, Méric, Robert, Sanchez. Tourneurs: Arnel, Fouque, Grando.


Dans le cadre du Printemps des Royales, la course de la manade Cuillé a reposé sur la prestation de Rubicon. Et à un degré moindre, Coubertin. Dans l’ensemble le public est resté sur sa faim… Mention doit être faite aux hommes pour leur implication sans temps mort, en parfait respect des taureaux avec un plus cependant en 1re partie à Vincent Félix alors que Christophe Clarion du premier au dernier, semble retrouver ses jambes de vingt ans.

▼ Vincent Félix travaille la ficelle de Campagnol

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade cuillé,course camarguaise

Campagnol.- Cinq petites minutes ou avec franchise, il répond sans difficulté majeure. 1 Carmen.
Ventoux.- Plus expérimenté et sans jamais quitter les planches, il se montre présent en poussant ses réactions jusqu’à la limite. Imposant son rythme, il rentre une ficelle avec le disque joué pendant sur une série.
Coubertin.- D’entrée, enferme Félix, anticipe Méric et tape des cornes en conclusion derrière Robert (2) et Clarion. Bien que n’étant pas à l’aise dans la pression, il honore chaque site, en appuyant davantage derrières les gauchers où il se dresse à l’arrivée. 5 Carmen plus rentrée.
Rubicon.- Sans conteste le meilleur en ce jour. Placé, il épie tout ce qui se passe. Vif, il s’engage avec force, en coupant légèrement et avec une corne qui frôle les bras. Méric, dans un raset d’école s’embarque avec lui et lui ôte sa cocarde (10e), Méric remet ça... Avec hargne, Rubicon s’engage dans les séries. Sa course monte en intensité au fil du temps, ne cédant que sa cocarde et un gland. Applaudissements nourris et le disque joué 5 fois le raccompagnent.
Veyron.- Il en a sous le capot. Sans cesser de courir en slalomant entre les hommes, il défend ses principaux attributs 8 minutes. Un peu plus assagi aux ficelles, il va se la jouer dans l’irrégularité. Rentre ses ficelles en silence.
Pavillon.- Un début où il s’impose par son placement et son engagement, certes naïf sur les rasets qu’il conclut au fil des barrières. Mais au fil du temps, a tendance à durcir sa course ou à se montrer attiré par la contre-piste. Retour en silence avec ses ficelles.
Talanquera (hp).- Avec volonté, il va remuer sa grosse carcasse pour honorer chaque site ou séries qui lui seront proposés en venant au bout chaque fois, mais la finition manque. Dommage. 1 Carmen plus rentrée.


CYRIL DANIEL
PHOTOS CYRIL DANIEL ET CHRISTIAN ITIER

Trophée de l’Avenir: Félix, 15 points; Robert, 11; Méric, 9; Montesinos, 5.

Les commentaires sont fermés.