Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/05/2016

SOMMIERES *AS*

Dimanche 29 mai 2016 - Royale de Ricard


Manque d’inspiration partagé

IMG_0741.JPG

Tête à tête Joachim Cadenas et Perroquet

Les membres du CT Lou Carmen ont travaillé comme des forçats repoussant la course de demi-heure pour rendre la piste praticable. Travail accompli, le soleil est là, les gradins sont pleins... mais les hommes et les taureaux ont été bien peu inspirés dans l’ensemble pour faire de cette Royale de Ricard un grand cru. Certes, les cocardiers de Méjanes ont joué les équilibristes, les sauteurs, les percussionnistes... Quelques enfermées émotionnantes, quelques coups de barrière vigoureux, des planches brisées, quelques frissons avec les rasets engagés de Joachim Cadenas, un peu Ziko Katif, un peu Sabri Allouani... un peu chacun son tour. Mais les blancs l’ont joué trop perso et au ralenti, et la plupart des noirs participaient à contre-temps, à contre-coeur... Les deux plus aptes à se donner en spectacle - Absolut et Marquis - se blessent (9e et 8e) et doivent réintégrer. Il y a des jours comme ça !
Toutes les ficelles rentrent hormis la 1re de Brusc.
Trident.- Effectue un tri hautement sélectif. Des sauts-surprise, des démarrage quand il décide, des refus et de méchants tampons. Compliqué. 3 Carmen pendant.

▼ Trident et Poujol

IMG_0654.JPG


Vaccarès.- Une rafale le cueille à sa sortie. Se montre généreux dans ses réparties au début plus des sauts intempestifs. Campé devant le toril, reste volontaire, puis se fait réservé. Il faut l’obliger pour qu’il enchaîne ou lui rester devant comme l’ose Cadenas pour de chaudes enfermées . 4 Carmen.

Garlaban.- Désordonné, balade, prend les rasets au passage, saute, frappe (Allouani, Cadenas, Carmen) pour 4 minute les pompons. Placé, collabore plus ou moins. Une série pour finir un quart d’heure pas terrible.
Perroquet.- Inspecte froidement les lieux, se place et les blancs ne lui sautent pas dessus. Cadenas prend les choses en main pour des rasets pleine tête, osés, qui trouvent des ripostes plus ou moins poussées, des bascules en contre-piste, parfois à  contre-temps. 8 minutes les rubans. Puis Perroquet s’inscruste sur ses positions, ignore ou répond mollement. 2 Carmen pendant.
Absolut.- Fait le show en se riant des barrières, cherche les spectateurs, et oublie de protéger ses pompons (1’). Aucun placement, mais Cadenas le capte pour des finitions de haute volée, un bon coup après Rassir. A force de sauter et de casser les planches, il se blesse sous le ventre et rentre à la 9e. 1 Carmen et retour.
Marquis.- Des sauts aller et retour pour 3’50 les premiers attributs. Se place enfin, les hommes lui allongent quelques belles trajectoires pour des ripostes frappantes (Aliaga, Cadenas, Katif, Allouani) et des bascules planches explosées. A ce jeu, il se blesse au poitrail. 7’30. 3 Carmen et retour.

▼ Marquis aux trousses d'Aliaga

IMG_0814.JPG


Brusc (hp).- Même scenario. Des sauts lestes, haut et fort. Et quelques beaux emportements avec fracas sur Allouani, Cadenas...

IMG_0832.JPG

IMG_0849.JPG

 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Cadenas, 6 points ; Allouani, 3,5 ; Favier, 3,5 ; Katif, 3,5 ; Zekraoui, 1 ; Poujol, 1 ; Aliaga, 1.

Les commentaires sont fermés.