Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/05/2016

SOMMIERES *AS*

Dimanche 29 mai 2016 - Royale de Ricard


Manque d’inspiration partagé

IMG_0741.JPG

Tête à tête Joachim Cadenas et Perroquet

Les membres du CT Lou Carmen ont travaillé comme des forçats repoussant la course de demi-heure pour rendre la piste praticable. Travail accompli, le soleil est là, les gradins sont pleins... mais les hommes et les taureaux ont été bien peu inspirés dans l’ensemble pour faire de cette Royale de Ricard un grand cru. Certes, les cocardiers de Méjanes ont joué les équilibristes, les sauteurs, les percussionnistes... Quelques enfermées émotionnantes, quelques coups de barrière vigoureux, des planches brisées, quelques frissons avec les rasets engagés de Joachim Cadenas, un peu Ziko Katif, un peu Sabri Allouani... un peu chacun son tour. Mais les blancs l’ont joué trop perso et au ralenti, et la plupart des noirs participaient à contre-temps, à contre-coeur... Les deux plus aptes à se donner en spectacle - Absolut et Marquis - se blessent (9e et 8e) et doivent réintégrer. Il y a des jours comme ça !
Toutes les ficelles rentrent hormis la 1re de Brusc.
Trident.- Effectue un tri hautement sélectif. Des sauts-surprise, des démarrage quand il décide, des refus et de méchants tampons. Compliqué. 3 Carmen pendant.

▼ Trident et Poujol

IMG_0654.JPG


Vaccarès.- Une rafale le cueille à sa sortie. Se montre généreux dans ses réparties au début plus des sauts intempestifs. Campé devant le toril, reste volontaire, puis se fait réservé. Il faut l’obliger pour qu’il enchaîne ou lui rester devant comme l’ose Cadenas pour de chaudes enfermées . 4 Carmen.

Garlaban.- Désordonné, balade, prend les rasets au passage, saute, frappe (Allouani, Cadenas, Carmen) pour 4 minute les pompons. Placé, collabore plus ou moins. Une série pour finir un quart d’heure pas terrible.
Perroquet.- Inspecte froidement les lieux, se place et les blancs ne lui sautent pas dessus. Cadenas prend les choses en main pour des rasets pleine tête, osés, qui trouvent des ripostes plus ou moins poussées, des bascules en contre-piste, parfois à  contre-temps. 8 minutes les rubans. Puis Perroquet s’inscruste sur ses positions, ignore ou répond mollement. 2 Carmen pendant.
Absolut.- Fait le show en se riant des barrières, cherche les spectateurs, et oublie de protéger ses pompons (1’). Aucun placement, mais Cadenas le capte pour des finitions de haute volée, un bon coup après Rassir. A force de sauter et de casser les planches, il se blesse sous le ventre et rentre à la 9e. 1 Carmen et retour.
Marquis.- Des sauts aller et retour pour 3’50 les premiers attributs. Se place enfin, les hommes lui allongent quelques belles trajectoires pour des ripostes frappantes (Aliaga, Cadenas, Katif, Allouani) et des bascules planches explosées. A ce jeu, il se blesse au poitrail. 7’30. 3 Carmen et retour.

▼ Marquis aux trousses d'Aliaga

IMG_0814.JPG


Brusc (hp).- Même scenario. Des sauts lestes, haut et fort. Et quelques beaux emportements avec fracas sur Allouani, Cadenas...

IMG_0832.JPG

IMG_0849.JPG

 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Cadenas, 6 points ; Allouani, 3,5 ; Favier, 3,5 ; Katif, 3,5 ; Zekraoui, 1 ; Poujol, 1 ; Aliaga, 1.

27/05/2016

SOMMIERES *AS* ROYALE DE RICARD

Ce dimanche 29 mai, la Royale de Ricard

Frissons garantis

Imprévisibles et bondissants, les cocardiers de Méjanes
conjuguent difficulté et spectacle

somblog.jpg

L'an dernier, Garlaban et Cadenas

Ils sont capables de tout, ces cocardiers-là. Grands gabarits que rien n’arrête lorsqu’ils l’ont décidé, les cocardiers de Méjanes affectionnent les grandes envolées aux planches à la poursuite des hommes. Pour corser l’affaire, certains s’y entendent à deviner les trajectoires pour des enfermées torrides quand d’autres affichent une vaillance rare qui les fait s’emporter en chaudes conclusions. Le tout pimenté d’un caractère fantasque et rebelle. Les “Ricard” savent se faire craindre des hommes et la dernière sortie de la Royale à Lunel le 28 mars, ne peut que conforter leur réflexion.
A un taureau près (Marquis à la place de Beefeater), les “bleu, jaune et rouge” s’aligneront dimanche dans la même configuration qu’en terre pescalune avec Vaccarès, Trident. Perroquet, Garlaban, Absolut, Brusc (hors points). Fidèle aux pensionnaires de la famille Guillot, le CT Lou Carmen les programme régulièrement. Le caractère spectaculaire des bêtes s’épanouit en cette piste où la proximité avec le public décuple les émotions ressenties.
Pour catalyser les qualités des Ricard, les hommes en blanc devront déployer stratégie et arguments. Les organisateurs ont invité Aliaga, Allouani, Cadenas, Errik, M. Favier, Katif, Poujol et Rassir... Une équipe à la hauteur. Capelado à 16 h.


MARTINE ALIAGA


LA SAISON SOMMIEROISE
TROPHEE DES AS
Dimanches 5 juin (concours)
 19 juin (Royale Nicollin)
 26 juin (concours)
31 juillet  (concours)
7 août (concours, Trophée Emile-Bros)
4 septembre (concours).

TROPHEE DE L’AVENIR
Jeudi 14 juillet (concours, Souvenir Panissier-Depeyre)
samedi 6 août (Royale de Bon).

LIGUES
Samedi 30 juillet
 mardi 2 août
 mercredi 3 août
 jeudi 4 août.

TAUREAUX JEUNES
Vendredi 5 août.

26/05/2016

25/05/2016 VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE* 4e Sélection Vaches cocardières*

TONIQUE !!!!

IMG_2501 - n°279 (Nicollin) sur P. LAURIER.JPG

Action de la n°279 de la manade NICOLLIN sur Pascal LAURIER

 Entrées : 169

Présidence : Jacques Roumajon

Raseteurs : M. Abbal, N. Longuet, S. Molina, P. Laurier, J. Ortega, J. Breau

Tourneurs : S. Lebrun, T. Toureau

Avant-dernière couse de sélection avant la finale (15 juin) pour le Trophée Ph. Thiers qui a reposé sur les prestations des pensionnaires d es manades Brestalou, Nicollin, Allard et Chaballier. Chez les stagiaires, les jeunes M. Abbal et J. Ortega et S. Molina prennent de l’assurance. Les autres prennent confiance et s’acclimatent.

N°141 (Chaballier) : Indisciplinée, elle ne pense qu’à sauter et ne prend même pas la peine de revenir en piste pour le faire. Elle saute les IMG_2369 - n°141 (Chaballlier) sur J. ORTEGA.JPG

portes lui faisant barrage et ce une bonne dizaine de fois. Par contre en fin de course, effectue une jolie longueur derrière S. Molina (2) , J. Breau où elle passe la corne à l’arrivée. 4 Carmen plus rentrée.                      Joris ORTEGA et la n°141 de la manade CHABALLIER                                                         ⇒

IMG_2409 - n°907 (Salierene)  sur J. BREAU.JPGN°907 (Salierene) : Très classique, elle s’engage à droite comme à gauche en baissant outrageusement la tête à la rencontre, le bout des cornes visant les mollets. 2 petites séries déclenchent le disque tout comme son retour au toril.

⇑  Johan BREAU à la tête de la n°907 de la manade SALIERENE

N°206 (Brestalou) : Rapide, vive et d’entrée dans le bain, à chaque raset, elle coupe le terrain notamment dans les séries rondement menées. Une finition sur P. Laurier pour une très bonne prestation. 5 Carmen plus Rentrée - ⇓   Photo du bas sur Mathieu ABBAL 

N°256 (Caillan) : Elle se place mais ne tient pas place une minute. Consenti avec réservé à sa décharges, elle se montre fuyarde (7 sauts) sans pour autant convaincre des plus. D’ailleurs son retour se fera en silence.

N°121 (Rousty) : Après s’être signalée derrière P. Laurier et N. Longuet en franchissant les planches, elle va elle aussi prendre goût à la contrepiste à une dizaine de reprises lui rendant difficile les dernières minutes bien que faisant entrevoir une débauche d’énergie et de méchanceté.

N°279 (Nicollin) : Quel monument !  Elle se place et en impose par son imposante stature. Consentie, elle sort avec force pour à l’arrivée, s’envoler derrière la tenue blanche et une demie dizaine de fois (N. Longuet, S. Molina 2, P. Laurier (3)….Même si rasetée à un rythme plus soutenu elle a tendance à se rendre, ses arrivées se font pattes sur l’estribo. 5 Carmen plus rentrée avec tous ses attributs.

IMG_2543 - n°232 (Allard) sur S. MOLINA.JPGN°232 (Allard) : Il fallait qu’elle ait du moral, tellement elle fut mise à contribution. Et elle l’a eu. Du tac o tac, elle répond, elle enchaîne les rasets et se permet même de conclure en allant au-delà des planches derrière P. Laurier (2), N. Longuet. 4 Carmen plus rentrée.

⇐    Arrivée de la n°232 de la manade Allard sur Sébastien MOLINA

N°347 (Chaballier) : Cette petite ternenque à fait preuve d’une belle vivacité. Après avoir franchi les boisIMG_2551 - n°347 (Chaballier) sur P. LAURIER.JPG

derrière N. Longuet (2), P. Laurier, S. Molina et pose plusieurs fois le mourre sur les planches en conclusion

de ses réparties. 2 Carmen plus retour.                                    La n°347 de la manade CHABALLIER sur Pascal LAURIER       ⇒

 

                                                                                                                              Texte et Photos Cyril DANIEL

IMG_2458 - n°206 (Brestalou) sur M. ABBAL.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

24/05/2016

BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

Dimanche 22 mai 2016 - Retour sur la finale du Muguet d'Or

Cadenas ! Cadenas !
scande le public en joie

beaucaire,muguet d'or,anciens raseteurs,cadenas,course camarguaiseC’est indéniable, quand ce garçon-là rasète, il se passe toujours quelque chose. Et dimanche à Beaucaire, Joachim Cadenas a encore montré la place à part qu’il est en train de se tailler sur le sable. Parole rare, regard planté sur le taureau, trajectoire directe à la tête et sortie étirée jusqu’aux planches. Joachim transmet... Joachim fait peur... Joachim enthousiasme... Le frisson passe dans les gradins.
Et quand l’art rejoint l’efficacité, cela fait 2 coupes, 5 cocardes, 6 glands, 2 ficelles dans le crochet et le trophée du Muguet d’Or à soulever sous l’ovation.
Dans cette journée de finale, dédiée aux raseteurs, anciens, beaucairois ou actuels en piste, les hommes ont payé. Encore une fois. Si Joachim Cadenas frise souvent la sanction tant sa prise de risque est intense, c’est Jamel Bouhargane qui sort, après une chute au 3e taureau. 5 côtes cassées. C’est Anthony Ayme, en tête du Muguet, qui se fait fracturer le tibia à Fontvieille par Aroujo (16 mai) et qui, dimanche, vient chercher son 2e prix, en fauteuil roulant...
C’était aussi jour de reprise pour d’autres qui, eux aussi, ont été touchés : Chekade, Zekraoui...
Aux hommes en blanc d’hier, d’aujourd’hui ou qui viendront ensuite, juste ces quelques lignes en hommage et pour rappeler que défier des taureaux requiert du courage et doit, en retour, inspirer le plus grand des respects.


MARTINE ALIAGA

ANCIENS RASETEURS

beaucaire,muguet d'or,anciens raseteurs,cadenas,course camarguaise

Devant le monument aux raseteurs morts en piste,
le club des anciens raseteurs
aux côtés du maire Julien Sanchez


Présents, le matin, aux côtés de la municipalité, les anciens raseteurs l’étaient aussi à la capelado de la finale du Muguet d’Or. Une ribambelle d’hommes ayant porté la tenue blanche, dans toutes les époques, a accueilli les raseteurs beaucairois Patrice et Christian Meneghini, Gérard Muscat, Jean-Claude Izoird, Sébastien Garcia, Olivier Molina, Michel Chalon...
Au centre de la piste, ils ont reçu les applaudissements du public à la lecture de leur palmarès et les félicitations de Mandy Graillon, Reine d’Arles et ses demoiselles d’honneur. Avant de passer le flambeau aux raseteurs de la course.

**************

23/05/2016

*BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

Dimanche 22 mai 2016

Très convoité, le Muguet d’Or
trouve sa part de succès


Un Joachim Cadenas des grands jours
qui s’offre le prix sous l’ovation

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise

Notaire toujours menaçant aux planches
et Cadenas qui vole vers la victoire

Jonglant entre les gouttes, une jolie averse et quelques rayons de soleil, cette finale du Muguet d’or après une capelado des grands jours mettant à l’honneur les anciens raseteurs, s’est avérée très intéressante. Si Notaire est le plus complet, Aramis un excellent premier, Beleu et Léo apportent du brio. Chez les hommes, l’ascension de J. Cadenas pour le trophée local est fulgurante. Zekraoui, Chekade marquent aussi de leurs griffes cette finale qui dans son ensemble n’aura pas souffert du trop peu de travail.
Aramis (Saint-Antoine).- Jouera pleinement son rôle de premier. Calé aux planches il s’élance derrière les droitiers et tricote des cornes pour atteindre l’homme. Cadenas par 3 fois l’entraînera avec lui. A gauche, il demande plus d’engagement mais la suite est aussi sévère. Seulement 1 Carmen plus rentrée avec sa seconde ficelle.
beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise Photo
Beleu
sur Chekade
Beleu (Lou Pantaï).- Menées tambour battant, 2 actions derrière Auzolle et Cadenas le temps des principaux attributs (1’). Aux ficelles, avec la bagarre, il redouble d’activité et enchaîne les rasets tant qu’il y en a. Se signale à nouveau derrière Auzolle dans 7 minutes honorées par le disque joué 3 fois.

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaisePhoto
Zekraoui
et Banaru
Banaru (Rhône).- 3 minutes de totale instabilité et la pluie lui fait réintégrer le toril pour 5 minutes. De retour, sa tenue est meilleure mais ses réactions demeurent énigmatiques. Il peut venir franchement, ou anticiper (Zekraoui, Cadenas 3) et ralentir, une fois le contact établi. Ficelles autour des cornes, Carmen, déjà joué 2 fois le raccompagne.

Notaire (Cuillé).- Avec lui, tout s’organise. Positionné aux planches, il sort lestement pour ne cesser sa réponse qu’aux barrières où il peut passer le mourre ou la plupart du temps menacer avec la corne (Chekade, Cadenas, Zekraoui) ou se lever (Chekade, Cadenas, Auzolle). Anticipateur par instant il rentre une ficelle. 6 Carmen et retour..
Attila (Lautier) .- Une petite minute seulement pour les principaux attributs (coupe, cocarde, 1e gland pour Cadenas) puis, avec un placement irréprochable, il n’hésite pas à faire fuir les tourneurs. Les rasets s’espacent, un enchaînement par ci par là, une allonge (Zekraoui , Cadenas, 2) et la 1re ficelle à Four à l’ultime instant. 5 Carmen plus rentrée.
Camerone (Paulin).- Il s’engage lourdement sur les rasets qu’il stoppe la plupart du temps à la vue des planches hormis derrière Cadenas (4), Chekade (2) et Auzolle où il tamponne avec plus ou moins d’engagement pour 2 Carmen. Seconde ficelle sur la tête, son retour se fait en silence
beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaisePhoto
Léo
sur Cadenas

Léo (Raynaud, hp).- Un début en fanfare avec en plus d’une omniprésence, des percussions aux planches sur Chekade, Villard, Ouffe, Auzolle, Allam et Cadenas où elles vont casser. Assailli de toute part pour une ficelle balourde, il va avoir du mal à s’imposer et deviendra alors plus vulnérable. 11 minutes, 4 Carmen et retour.


CYRIL
PHOTOS GEORGES MARTIN ET MALI


Classement du Muguet d’Or : 1. Cadenas, 47 points ; 2. Ayme, 38 points (blessé, n’a pu défendre son avance). 3. ex aequo Chekade et Bouhargane (blessé au 3e taureau), 37 points.
Meilleur taureau : Jupiter (Laurent), course du 24 avril.

Entrée : 3/4 d’arène. Org. : Service des affaires taurines. Présidence : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Auzolle, Cadenas, Chekade, Ciacchini, Villard. Gauchers : Bouhargane, Allam, JOuffe, Zekraoui, Four.
Tourneurs : Joseph, Khaled, Beaujard, Lopez, Kerfouche. Fait Marquant : Bouhargane percute violemment les planches durant la prestation du 3e.

 

Le crochet de Joachim et le gland de Léo
en plein vol

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise

PHOTO GEORGES MARTIN

**********************

L'oeil de l'artiste sur le Muguet...
signé Norbert Raynaud

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise
▲ Léo et Cadenas

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise

▲ Leo sur Ouffe

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise

▲ Camerone sur Cadenas

*******************

 

22/05/2016

ISTRES *AVENIR*

Dimanche 22 Mai 2016

UNE DEMI-COURSE …

IMG_9718.jpg

Étincelle dans la grisaille Istréenne
que cette action de Cilaos (Gillet) avec Robert

 

Entrée: 1/20° Organisateur: Toro-Club Istréen. Présidence: P Gibert. Droitiers: Gautier, Marquier, Martinez, Roig, Soler. Gauchers: Aliaoui, Deslys, Ferriol, Robert, Zbiri. Tourneurs: Lebrun, Lieballe, Moulin, Sagnier.

Ce n'est pas avec ce type de course que les aficionados vont remplir les arènes du Palio qui s'inspire du stade vélodrome. Les raseteurs à l'image des olympiens n'y sont pas. Temps morts, déplacements d'un côté, de l'autre, pas de raset à blanc et pas d'entente devant la difficulté. Seul Geoffrey Robert échappe aux critiques. Trois taureaux sont délaissés ce qui donne une demi course. Toutes les ficelles rentrent......

Le Bad boy noir, CANAILLE (Richebois) joue l'intimidation dès son entrée en piste sous la pluie. Il coupe les jambes des braves raseteurs et seul Deslys s'y essaie pour la coupe de la cocarde à la douzième. Il perd un gland sur la sonnerie sans avoir été raseté. Pourquoi pas Carmen de domination au retour. Plus mobile, RAPLAÙ (Chauvet) est aussi plus accessible même si quatre minutes sont nécessaires pour les rubans. Il est régulier, se livre dans les séries avec un petit plus pour les gauchers. Il conserve ses ficelles sans avoir été bousculé. 2 Carmen et retour en silence? Avec AMARILLO (Ribaud) les hommes ne rient pas jaune même si parfois il vient menacer cornes aux bois. Ils enclenchent les rasets mais à mi-course le bioù laisse passer et les hommes en gardent sous les baskets pour une course irrégulière. 1 Carmen et rentrée généreux.

Dangereux, PÉDRO (Lautier) ramène tout cornes clouées dans les planches jusqu'à parfois trébucher sous le choc (Robert). Bien placé, volontaire il ne rechigne jamais. Dominateur, il conserve ses ficelles. 3 Carmen et retour. Coureur, GRILLON (Pagès) à des fourmis dans les pattes. Il trépigne de longues minutes, saute, chasse les hommes en panne de rasets à blanc. Deux rasets de Ferriol, un saut et un coup de barrière après Robert ce sera tout. Ah si cocarde pour Aliaoui sur son unique raset. 4 Carmen dont rentrée. Un saut avant la trompette et CILAOS (Gillet) défend âprement ses rubans. Aux ficelles attentif et rapidement tourné, il décolle derrière Robert. Ce qui douche les dernières velléités blanches. Placé, il attend, les primes montent et le public gronde enfin. Elles retournent au toril en musique joué une fois. Désespérant...

IMG_9678.jpg

Canaille (Richebois) avec Joey Deslys

IMG_9684.jpg

Jérémy Soler à la tête de Raplaù (Chauvet)

IMG_9688.jpg

Amarillo (Ribaud) poursuit Anthony Gautier

IMG_9696.jpg

Grosse arrivée de Pédroi (Lautier) sur Geoffrey Robert

IMG_9703.jpg

Poursuite spectaculaire de Grillon (Pagès) sur Geoffrey Robert

IMG_9716.jpg

Encore Geoffrey Robert exempt de reproches avec Cilaos (Gillet)

Texte et photos
ERIC AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Robert (10) Zbiri (4) Deslys (3).

Trophée des Raseteurs: Martinez (5) Gautier (4) Ferriol (3) Aliaoui, Marquier (2)

LE CRES *AVENIR*

Samedi 21 mai 2016 - Les 30 ans de l'AETCC - Trophée 3M

 ▼ Autour de leur présidente Françoise Peytavin,
les manadiers
de l'Association des éleveurs
de taureaux de course camarguaise

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise


Les honneurs à François Martin et Burano

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise


Hier. Entrée : 1/3e d’arène. Org. : CT Joujou. Président : T. Tosas. Raseteurs droitiers : Ameraoui, I. Benafitou, R. Martin, Oudjit, Vic. Gauchers : J. Deslys, Aliaga, Y. Martin, Ben Ammar, Méric. Tourneurs : Estève, Daniel, Jockin, Grando.


François Martin, plus efficace en seconde partie, empoche le prix de la 3e étape du Trophée 3 M. Tout comme Burano de l’Aurore, le plus sérieux de cette course anniversaire des manadiers de l’AETCC, présidée par Françoise Peytavin. Concours ouvert par un joli tableau équestre de dressage en liberté de Carla Pelissier, avec présentation des manades en lice au son de la peña l’Occitane. Les cocardiers du concours ont un peu manqué de conviction face à une grosse équipe en blanc, même si l’ensemble tient la route.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Armaguédon et Ilias Benafitou


Armaguédon (Saliérène).- Les ripostes sont vives, cornes pointées, pour 1’40 aux premiers attributs. Bien positionné, tient tête à la pression, se rebelle après I. Benafitou (Carmen). Au terme de séries rythmées, lâche sa 2e ficelle à 5’30.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Renard prend le pas sur Yannick Martin


Renard (Brestalou).- Souple sur les pattes arrière, s’enfile droite-gauche sans frémir. Attentif, se livre sur des séries (Carmen), sans un refus. Défend sa 1re ficelle sur un petit périmètre, jamais lassé, jamais rassasié. Le Carmen manque à sa rentrée avec une ficelle.
le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaisePhoto avec Méric
Burano
(L’Aurore).- Utilise tous les bons placements et de là pousse après les hommes qu’il sait faire courir à bon escient. Vainqueur dans les tête-à-tête, force après Méric, Deslys. Ses finitions prennent de l’envergure après I. Benafitou, Deslys. Dose ses efforts sur la fin, mais frappe encore après Deslys et se garde sa 2e ficelle. 6 Carmen et retour.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Archimède et François Martin

Archimède (Caillan).- Se délimite un large terrain le long des planches où il ne tolère pas grand monde. Les hommes hésitent un peu. Puis les enchaînements se dessinent. Volontaire des deux côtés, régulier mais sans passer la vitesse supérieure, lâche sa 2e ficelle à 11’30. 2 Carmen et retour.
le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaisePhoto :
Ilias Benafitou
à la tête de Taquirou
Taquirou
(Grand Salan).- Un peu brouillon aux premiers échanges, cherche des repères mais emboîte I. Benafitou, Deslys. Prend de vitesse I. Benafitou, se chauffe pour un gros coup aux planches, bascule après Y. Martin. Tire la langue sous la pression mais appuie encore après F. Martin et Méric. Rentre sa 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Quintillien (Le Ternen).- Il se dégourdit longuement les pattes pour 2’30, les pompons sur ses déplacements. Premier coup de barrière d’envergure sur Ameraoui, énorme sur I. Benafitou qu’il prend ensuite de vitesse. Mais il ne se pose jamais et il faut le capter pour qu’il exprime sa verve barricadière comme après Ameraoui, puissamment bombardé. 10 minutes, 3 Carmen et retour.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Quintillien sur Ameraoui


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : F. Martin, 23 points ; Y. Martin, 14 ; Méric, 7 ; J. Deslys, 7.

*************

Dressage en liberté avec Carla Pelissier

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

**********************

20/05/2016

VESTRIC-ET-CANDIAC * VACHES COCARDIERES * Course de Solidarité au Trophée Ph. Thiers

Vendredi 20 mai 2016

QUAND SOLIDARITE
RYTHME AVEC QUALITE

vestric-et-candiac,vaches cocardières,course camarguaise

En ce vendredi, les arènes de Vestric-et-Candiac se mettaient à l’heure de la solidarité pour le Trophée Philippe-Thiers, qui suite au départ de certains partenaires financiers se trouve mis en difficulté… Face à cet état de fait,  certains manadiers, certains raseteurs ont souhaité, ont proposé de se solidariser et de venir en aide à ce Trophée des Vaches Cocardières en s’unissant, l’instant d’un après-midi. Il ne restait plus à penser qu’à côté du public avide de sensations, d’aficiouna, les différentes parties prenantes des différentes corporations allaient se rassembler en jour de bon oeuvre. Mais au final, la déception pouvait se lire sur les visages… Du public certes (environ 230 personnes) mais très peu de manadiers pour qui le trophée fait des efforts en leur permettant d’essayer leurs vaches en courses de sélection et très peu de raseteurs... C’est vrai qu’il était 16h30, que c’était un vendredi …. Mais bon !

Revenons-en à la course proprement dite qui fut "vachement" intéressante, avec des cocardières, toutes différentes dans leur style, mais donnant chacune le meilleur d’elle-même face à une équipe d’hommes en blanc, rasetant dans l’esprit et ce même si les points comptaient pour le Trophée. Comme quoi …..

En première, Galejado (Chaballier – n°707) bien que sérieuse dans son placement, elle ne présente pas de difficultés majeures sur le raset. Après s’être dressée derrière T. Vaccaresse, les ficelles (certes légères) partiront. 1 Carmen plus rentrée.
Tout autant sérieuse, Fangouse (R. Michel – n°128) se loge le long des planches d’où elle gère les débats. Les rasets sont honorés mais seule manque la finition jusqu’à cette action derrière C. Clarion où elle bascule dans le couloir. 2 Carmen plus rentrée.

vestric-et-candiac,vaches cocardières,course camarguaiseJuste avant la pause, Octopussy (Chapelle – n°255) va être la vache, de cette première partie. Rapide, avec l’œil aux aguets, elle fuse et empêche toute tentative hasardeuse.  Si T. Vaccaresse parvient à la tête, l’arrivée sera éblouissante….. Rebelote derrière M. Sanchez, C. Clarion(2) et H. Poujol en prélude à cette enfermée sur T. Dumont. Des Carmen (6) pendant tout comme à son retour avec seulement la cocarde coupée.
Quatrième, Sarah (La Galère – n°917) ne sera pas non plus en reste. Présente sur tout, les actions aux planches vont se succéder, les unes plus piquées que les autres. Des Carmen à la pelle et les bravos à son retour au toril.
Sur le même rythme, Baïonnette (Pagès – n°802), avec davantage de vivacité va continuer sur un festival d’actions aux termes d’échanges sur lesquels elle accélère, cornes en avant.  Confirmation de la lauréate des sélections 2013 et de la Meilleure vache de la Finale 2015. Une pluie de Carmen pendant, retombée  à sa rentrée.
Avant dernière Comète (Raynaud – n°824) va se dépenser dans des déplacements incessants sur vestric-et-candiac,vaches cocardières,course camarguaiselesquels elle est consentie. Par conséquent, l’ensemble paraît désordonné. Mais, quand les hommes l’entreprennent, l’histoire n’est pas la même. J. Ferriol (2), C. Clarion et T. Dumont l’embarqueront avec eux jusque dans le couloir. 4 Carmen plus rentrée.      
Comète tape derrière J. Ferriol ⇒

vestric-et-candiac,vaches cocardières,course camarguaisePour conclure, Valentine (Chaballier – n°027) va souffrir d’un manque de travail. Collée aux planches, on pourrait la croire sérieuse, mais lorsqu’elle s’élance, c’est le brio qui prédomine. Sur 2 rasets très limpides et infinis de T. Vaccaresse, l’arrivée fut magistrale. Emboîtant le pas, C. Miralles, et y prenant goût, T. Vaccaresse  la font récidiver. Des bravos, des Carmen et un beau final de Solidarité au son de l’Air de Bizet en guise remerciements !!

Valentine tamponne T. Vaccaresse

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Texte et photos
CYRIL DANIEL

 

Entrée : 230 spectateurs. Organisateur : CT La Bouvino/Trophée Ph. Thiers. Raseteurs : Ch Clarion (7 pts) , Th Dumont (20 pts) , J. Ferriol (2 pts), C. Miralles (6 pts), H. Poujol, M. Sanchez, T. Vaccaresse (10 pts). Tourneurs : M. Arnel, G. Sagnier

                

19/05/2016

FONTVIEILLE *AS*

Lundi 16 Mai 2016

MAGNIFIQUE GASTABOÏ MAGIQUE CADENAS ....

IMG_9571.jpg

 Gastaboï (Guillierme) explosif après Joachim Cadenas

Entrée: ¾ Organisateur: CTPR Fontvieillois. Présidence: P Bayle. Droitiers: Ayme (sort au dernier sur blessure au tibia), Cadenas, Ciacchini, Villard. Gauchers: Allam, Bouarghane, Favier, Martin Cocher, Ouffe. Tourneurs: Beaujard, Khaled, Kerfouche (rentre au 2nd), Lopez, P Rado.

La royale de la manade Guillieme (50 ans de présence) tient la route face au travail assidu des raseteurs. Un travail pas toujours orthodoxe aux rubans voire aux derniers tours de ficelles et aucune ne rentre au toril. Joachim Cadenas pétri de talent éclabousse la piste de sa classe et sa facilité. Les autres tous travailleurs évoluent dans un style différent. Mention spéciale de combativité à Gastaboï héroïque. Bessoun et Aroujo dangereux tous les deux terminent brillamment.

Une minute et VENTAREU (1er) défend ses ficelles. Sérieusement placé, il assure des poursuites généreuses plus appuyées après les gauchers. Soumis à rude épreuve lors des deux dernières minutes, il s'incline brillamment sur la sonnerie. Sérieux. 3 Carmen et rentrée. Mobile, BEUCAIRE (2nd) ne se fixe qu'aux ficelles après trois minutes. Rapide, il s'engage sans refus avec une préférence pour les droitiers mais au fil de ses onze minutes, il est plus accessible. Vaillant. Carmen au retour. Assailli sans ménagement malgré ses treize ans, GASTABOÏ (3ème) percute quatre fois aux rubans. Encore une demi douzaine d'impacts aux ficelles et une générosité sans faille dans les séries. D'une grande disponibilité il s'octroie le respect des spectateurs mais pas toujours des raseteurs qui s'enflamment pour un petit tour de la deuxième ficelle qui revient à Martin Cocher sur la sonnerie. Excellentissime. 11 Carmen et retour fortement applaudi.

Aux rubans, ESTEPOUS (4ème) saute d'un raset à l'autre quatre minutes. Difficile de poser la main avec son coup de revers et s'il surveille tout ce qui passe dans son périmètre pendant treize minutes, il ne termine pas pas toujours ses poursuites. Cocardier. 2 Carmen dont rentrée. Vif, BESSOUN (5ème) se fait surprendre en soixante secondes aux rubans. Changement radical aux ficelles. Il chasse et part à l'assaut des hommes qu'il repousse avec autorité cornes pointées. Cadenas traverse la piste en longueur puis plusieurs fois en largeur en danger. La lutte ardente pour la première ficelle est pleine de danger aux planches. La seconde sur la trompette. Dangereux. 6 Carmen et retour. Décidé, AROUJO (6ème) est raseté dans la pagaille et au passage faute de placement mais quand il tamponne c'est de bon cœur. Il enferme Favier et accélère a la sortie du raset. Huit grosses actions dont une en bascule après Cadenas. À la dernière minute il rattrape Ayme au moment du saut et l'envoi en contre piste tibia contusionné. Il cède sa seconde ficelle à Bouarghane sur le fil. Combatif. 8 Carmen et rentrée...

IMG_9556.jpg

Jamel Bouarghane à la tête de Ventareu(Guillierme)

IMG_9564.jpg

La technique de Joachim Cadenas avec Beucaire (Guillierme)

IMG_9566.jpg

Gros engagement de Gastaboï (Guillierme) sur Benjamin Villard

 IMG_9613.jpg

Estepous (Guillierme) en duo avec Joachim Cadenas

IMG_9629.jpg

Joachim Cadenas en danger avec l'excellent Bessoun (Guillierme)

IMG_9657.jpg

Aroujo (Guillierme) se dresse sur Benjamin Villard 

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée des As : Cadenas (19) Bouarghane (14) Allam (12) Ayme (10) Ouffe (8) Favier (7) Ciacchini (4) Villard (3).

Trophée des Raseteurs; Martin-Cocher (24).

18/05/2016

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE* 3e Sélection Vaches cocardières*

Mercredi 18 mai 2016

UNE COURSE ENTRE LES GOUTTES !

vaches cocardières,vestric-et-candiac, sélections,course camaguaise

⇑   Sébastien Molina à la tête de la n°128
de la Manade Saint-Pierre   ⇑  

3e Course de sélection pour le Trophée Philippe-Thiers et retour aux arènes de Vestric-et-Candiac et ce jusqu’à la fin maintenant (25 mai, 1er juin et la finale le 15 juin). C’est entre les gouttes (pluie durant la 1re et pluie revenant interrompant la course de la 8e) que cette course s’est déroulée et dans laquelle en sont ressorties les plus convaincantes les pensionnaires des manades Saint-Pierre, Raynaud et Pagès. Chez les stagiaires, les jeunes Joris Ortega et Matthieu Abbal prennent de l’assurance de course en course, Sébastien Molina, s’affirme et Faiçal Aboulghazy réalise de beaux gestes. Mais, cela n’exclue pas le travail des autres qui fut, lui aussi approprié. Nous sommes en ligue, restons indulgents.

La Course : La 1re à fouler la piste fut la n°142 de Raynaud qui, après un début fuyard (7 sauts) a mis du cœur à l’ouvrage en réalisant de jolies poursuites, une envolée derrière Zelphati, Abbal ou encore Molina. Un final bien meilleur que le commence. 5 Carmen plus retour avec  ses ficelles.
Est venue ensuite la n°141 de Pagès. (Photo: action sur J. Ortega ⇒) Vaillantes, d’entrée une série fait tourner le disque. Par la suite bien présente et sans baisser de rythme, elle signe de belles longueurs sur Ortega (2) derrière qui elle va même se dresser en conclusion avant de remettre ça sur vaches cocardières,vestric-et-candiac, sélections,course camaguaiseAbbal. Même si sa fin de course est un peu plus indisciplinée, c’est pas mal du tout. 4 Carmen plus retour avec les ficelles.
Troisième ce fut la n°107 d’Agniel. Sans trop d’avant, cette « védélière » a du mal à suivre la cadence d’autant qu’elle s’use dans des sauts inutiles (7). Retour en silence avec son gland.
Pour terminer cette première partie, la n°171 Du Juge a donné du jeu. Vive, elle brille dans les échanges, se signale derrière Aboulghazy. Seule la finition manque. Retour dépouillé sur la limite avec le disque, joué 5 fois.

Après un bref entracte, la pensionnaire n°128 de Saint-Pierre allait faire monter le niveau. Vive, elle se retourne rapidement. Je ne vous parle même pas dans sa façon de "dailler" dès le départ du raset. De plus, avec un placement non négligeable, vaches cocardières,vestric-et-candiac, sélections,course camaguaiseles hommes sont de gratter la tête pour  parvenir à la sienne. Des Carmen (5) rejoués à sa rentrée avec ses ficelles.
Dans un tout autre registre, la n°062 de Martini, va se prêter au jeu, mais à son rythme, avant de monter sa préférence pour la contre-piste.
Avant dernière, la n°155 du Pantaï est volontaire, elle veut, elle sait mais son manque d’agressivité fait que...
Pour conclure, la n°279 de Nicollin est d’une corpulence imposante. La Dame non pas à la casquette à ma droite mais au parapluie dira même,      « ils se sont trompés, c’est un taureau » ; Malgré la pluie qui s’intensifiait 2 tentatives de rasets allaient être faites. Le premier  d’Aboulghazy ( Photo)qui allait se solder par une arrivée fracassante, et le second de ….. - et mince j’ai le parapluie de ma voisine devant les yeux - qui se solda par une envolée. Hélas la pluie allait nous priver du reste mais sûrement pas nous priver de la revoir dans une des 2 courses suivantes.

vaches cocardières,vestric-et-candiac, sélections,course camaguaise

    ⇑   Mathieu ABBAL à la tête de la n°171 de la Manade Du Juge   ⇑ 

 

                                                           Texte et Photos
                                                     CYRIL DANIEL