Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/06/2016

BEAUVOISIN

Samedi 4 juin 2016 - Dernièrement à la Tour d’Anglas


Lou Cosaque a rendu hommage
au Biòu d’Or dont il porte le nom


Fidèle depuis sa création aux “rouge et vert”, le club taurin progtramme la complète de Nicollin, ce dimanche, au sein d’un week-end taurin


COSAQUE2.jpgFidélité aux “rouge et vert”. Ce pourrait être la devise du club taurin Lou Cosaque, né en 1970, sous la présidence d’honneur de Jean Lafont, en charge alors de l’emblématique élevage dont les cocardiers courent à Beauvoisin depuis 1946.
21 octobre 1956 - 21 mai 2016, voilà 60 ans tout juste que le taureau Cosaque était sacré Biòu d’Or. 1970 - 2016, voilà 46 ans que le CT de Beauvoisin en a pris le nom. Et la tête... qui, une fois naturalisée, fut offerte par Jean Lafont. Elle trône toujours au siège du club, le café du Commerce. Des dates anniversaires, occasions pour le président Alain Lion et toute son équipe de passionnés de rendre hommage au premier des douze Biòu d’Or (pour 8 cocardiers) de la devise “rouge et verte”. Direction Le Cailar et la Tour d’Anglas où est érigée la stèle du célèbre taureau, mort en 1958. Un monument qui avait grand besoin d’être rafraîchi, rénovation dont le CT Le Cosaque s’est chargée. Autour du taureau de légende, avaient pris place les adhérents du Cosaque, les afeciouna, les amis de la marque et les personnalités parmi lesquelles le maire de Beauvoisin, Guy Schram, Hadrien Poujol représentant la FFCC ; René Girard, entraîneur de football, amateur de course et de la manade ; Gérard Barbeyrac, ancien raseteur, tourneur et DTN de la FFCC ; Fernand Toulouse, des “Amis de la devise rouge et verte” ; les gardians de la marque dont Guillaume Granchi, Luc Lopez, Jean-Pierre Durrieu...
COSAQUE1.jpgEt Louis Nicollin en personne, trouvant dans un emploi du temps serré, un moment à partager avec ces fidèles de la devise : « Croyez-moi tous les lundis, je regarde les résultats, les veilles de courses, je regarde, et je trouve qu’en ce moment on est un peu au creux de la vague... On a beau me raconter ce que l’on veut... mais méfiez-vous je suis marié avec une Marsillarguoise depuis 1969, donc je connais les taureaux quand même... C’est vrai que Beauvoisin est le berceau de la manade Lafont et j’espère que cette année, on y sera bons... ».

Une fois retracée la carrière du Cosaque par Nicole Eyral en provençal traduit par Michel Rouzier, un des membres fondateurs, le tombeau réhabilité était dévoilé. La Coupo Santo résonnait alors à la mémoire du cocardier.

CYRIL DANIEL ET MARTINE ALIAGA
PHOTOS CYRIL DANIEL


Samedi 4 juin : 12 h, abrivado manade Martini. 16 h 30, 5 €, Ligue. Bandido.
Dimanche : 12 h, abrivado manade Cayzac. 16 h, 9 €, Tr. de l’Avenir, 4e souvenir André-Bourzes et Aimé-Rigon, complète de Nicollin. Bandido.

Les commentaires sont fermés.