Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/06/2016

LA GRANDE-MOTTE *AS*

Samedi 25 juin 2016


Bastien Four appose sa griffe

la grande-motte,as,course camarguaise


Le gaucher Saintois et Burano de l’Aurore
remportent le Trophée de La Grande-Motte.


Hier. Entrée : 1/2 arène. Org. CT Lou Gregau. Présidence : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, I. Benafitou, Katif. Gauchers : Aliaga, Four, Ouffe, Zekraoui (sort au 2e, douleurs musculaires). Tourneurs : Joseph, Estève, Fouque, Bensalah.


La chaleur écrase la piste, les gradins à l’ombre ont la préférence du public, les “Cinq à Sète” font le show sous les applaudissements. En ouverture, les deux jeunes cocardiers des frères Vitou sont à la hauteur du travail des jeunes de l’école de raseteurs de Baillargues. Et le Trophée de La Grande-Motte récompense Four et Burano de l’Aurore. La course est plaisante, un peu plus relevée en 1re partie, les cocardiers donnent du jeu, Burano gère le mieux son temps de course. Le gaucher saintois, Bastien Four s’impose par un travail régulier et une main sûre. A droite, c’est Katif qui mène.
Pélican (Nicollin).- Vadrouille pour 3 minutes les premiers attributs. Va son chemin comme il lui plaît, accélère sur les rasets engagés. Quand il se place, il fait le pas et enchaîne sérieusement. A Zekraoui, la 2e ficelle sur la trompette. 1 Carmen et retour.
Burano (L’Aurore).- S’il ne reste pas longtemps en place, quand il se poste, les invites ne sont pas nombreuses. D’autant qu’il peut s’envoyer aux planches. Sélectionne ou fait parler sa vitesse d’exécution et parachève par plusieurs interventions offensives. Défend sa 1re ficelle jusqu’à la 12e et rentre l’autre après de belles séries. 6 Carmen et retour.
Ramier (Le Brestalou).- Sa rapidité n’inspire guère les blancs, lui, reste disponible et prendrait même un peu plus de pression. Quelques anticipations (Aliaga), puis Katif l’embarque et Ramier se soulève. Attentif, rien ne le rebute et il tient pied dans les séries. Rentre sa 2e ficelle. 6 Carmen et retour.
Chico (Lautier).- Baroule mais poursuit jusqu’au ras des planches. Le faux rythme des blancs ne le sert pas, lui qui se chauffe dans les enchaînements. Calme, régulier, quand les hommes croient qu’il baisse de régime, il enclenche le turbo. Quelques poursuites serrées et rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Hugo (Le Joncas).- Vite fait les pompons, Hugo fend l’air et conclut après Katif. Sa franchise et sa vaillance lui font prendre de longues séries. Four l’a à sa main pour cocarde, 1 gland, et une ficelle. Katif met un terme à 8’30. 2 Carmen et retour.
Cheyenne (Layalle).- Lui aussi a la bougeotte et collabore de bon cœur jusqu’à conclure de belle manière. Il se livre aux blancs sans retenue et la 2e ficelle part à 8’30. 2 Carmen et retour.
Triffis (Plo, hp).- Avec détermination, il s’engouffre après les hommes. Se place, se dresse après Aliaga (2), Katif, Benafitou (2), Auzolle. Offre son cœur et montre son caractère pour 10 belles minutes. Ramène une ficelle et plein d’espoirs à Pontevès. 6 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Four, 22 points ; Katif, 14 ; Zekraoui, 10 ; Auzolle, 10 ; I. Benafitou, 9 ; Aliaga, 6 ; Ouffe, 2.

*******************

L'école de raseteurs de Baillargues
et les taureaux emboulés de Vitou Frères

De la vaillance, de l'envie, de la fougue pour les deux exemplaires de la manade Vitou Frères et un gros investissement aux planches pour le second qui catapultent l'élève raseteur (sans mal). 

la grande-motte,as,course camarguaise

la grande-motte,as,course camarguaise

**************************

Les commentaires sont fermés.