Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/07/2016

FRONTIGNAN *AVENIR*

frontignan,trophée du muscat,course camarguaise

L'entrée majestueuse du Senglié

Dimanche 31 juillet 2016

Parpaioun et I. Benafitou
bravent les éléments

Entrée : 2/3 d’arène. Org. : CT Lou Senglié. Président : Michel Cassagne. Raseteurs droitiers : Ameraoui, I. Benafitou, Chig, Laurent, Vic, Sanchis. Gauchers : Y. Martin, A. Benafitou. Tourneur : Daniel, F. Lopez.
La météo s’affole et les nombreux spectateurs affrontent la pluie, le vent entre quelques éclaircies. La sculpture du Senglié, l'emblématique cocardier de Fernand Granon et emblème du club taurin frontignanais, ouvre la capelado de cette course d’étalons (5 sur 6) bien dotée en prix. Michel Cassage, président du club taurin et de course, retrace la vie du Senglié, un discours pédagogique et bien tourné qui a captivé les gradins. La journée fête les 80 ans de l'AOC Muscat de Frontignan, et le 100e anniversaire de la naissance du Senglié dont la stèle est visible  au rond-point à l'entrée du Cailar. 
Le Trophée du Muscat va à I. Benafitou, 2e, Ameraoui, 3e A. Benafitou. Le Souvenir Jean-François André au meilleur cocardier, Parpaioun de Guillierme. Le prix du plus bel étalon à Mareyeur de Paulin. Coup de cœur à Hubert Hugo, jeune retraité de l’UCTPR.

Ménélas (Le Ternen).- Sous la pluie, Ménélas multiplie les actions barricadières dont deux énormes (I. Benafitou et Ameraoui), puis temporise et gère avec expérience. 14’30, 3 Carmen et retour.
Melvin (Rambier).- Sous le soleil. Des sauts pour réjouir les touristes, des trajets brouillons, des envies de démolition. A 4 ans, le bel étalon jette sa fougue, les hommes ont du mal à le capter. Avec la fatigue, se pose un temps, prend quelques rasets mais repart vite en rage et explose les planches et le portail.
Beluguet (Nicollin).- 4 ans. Beau spécimen, plein de gaz, qui trouve vite sa place et fonce dans les rasets. Assidu dans les enchaînements, peut terminer au ras des planches. Une partition classique agréable. Rentre 1 ficelle. 1 Carmen et retour.
Parpaioun (Guillierme).- Tempête de sable et de vent. Belle bête de 4 ans, vive et l’œil à l’affût. Du placement et de l’envie dans les séries. Entrepris, le désordre ne lui convient pas mais en tête à tête, il poursuit jusqu’à la limite. Garde son gland jusqu’à la 11e et ne laisse ses ficelles qu’au terme. 3 Carmen et retour.
Picasso (Chaballier).- 5 ans. Au premier essai, il écarte vivement Ameraoui. Puis se cantonne dans des réponses moins poussées mais, quand les blancs le testent de près, les ripostes prennent de l’ampleur. Coup de barrière sur I. Benafitou avec bascule, grosse action sur Ameraoui, puis encore Ilias à qui il laisse son unique ficelle. 11 minutes inégales. 3 Carmen et retour.
Mareyeur (Paulin).- Magnifique et puissant taureau de 4 ans. Les hommes lui servent quelques trajectoires peu engageantes et les réactions de Mareyeur manquent de conviction. 1 coup de barrière après I. Benafitou. Rentre 1 gland. 1 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des Raseteurs : Ameraoui, 14 points ; Vic, 6 ; Chig, 2 ; Laurent, 2.

Les commentaires sont fermés.