Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/08/2016

PEROLS *AS*

Dimanche 7 août 2016 - 1re journée de la Ficelle d'Argent

Pirate à l'abordage !

perols,ficelle d'argent,course camarguaise

Pirate fracasse les planches à la poursuite de Nabil Benafitou

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : comité des fêtes. Président : J. Alvarez. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Dunan, Faure, Aroca (sort au 1er), Ibarra. Gauchers ; N. Benafitou, Ricci. Tourneurs : Ull, F. Lopez.


La présidence réclame l’indulgence des spectateurs en ce jour de multiples courses dont 4 aux As, et de période propice aux blessures des raseteurs. Et de fait, sept blancs et deux tourneurs se présentent à la capelado en cette première journée de la Ficelle d’Argent. Il manque du monde. Les présents ont fait ce qu’ils ont pu, Ilias Benafitou en tête, mais le temps s’est étiré longuement durant les quarts d’heure. Marquis (6e) réveille les gradins, quant à Pirate, (7e hp), il saborde les planches avec rage et part à l’abordage des raseteurs haut et fort. Finalement, les spectateurs s’en contenteront et puis c’est à la fête à Pérols.
Ulysse (Rouquette).- Impressionnant de froideur quand, placé, il jauge les hommes ; impressionnant de puissance et de méchanceté quand il sort de sa querencia, la corne pointée jusqu’au ras des planches ou plus. I. Benafitou le défie courageusement pour des conclusions frappées (3 Carmen). Mais les glands resteront sur les cornes. Quel rude premier.
Mandarin (Cuillé).- Trouve les bonnes positions et met du cœur à tout honorer. Se livre bien, fait le pas au départ pour une cocarde à 300 € qui nargue les hommes et qui rentre. 5 Carmen et retour.
Rameau (Lautier).- Difficile à convaincre mais I. Benafitou l’embarque et Rameau met les gaz. Une série bien menée, puis un saut impromptu qui surprend un spectateur en contre-piste. Course arrêtée 4 minutes. Au retour, quelques enchaînements puis se fait réticent et rentre 1 gland.
Orion (Saint-Antoine).- Donne du jeu en toute franchise, en poussant ce qu’il faut. Bien positionné, garde 4 minutes ses rubans, s’engage dans des enchaînements pour 12 minutes agréables. 4 Carmen et retour.
Cigalon (Fabre-Mailhan) se livre plein pot, les hommes ont vite fait la cueillette. Droite-gauche, tout en vaillance sans hésiter avec parfois un petit pas d’anticipation. Il en prendrait même un peu plus. Défend sa 1re ficelle avec conviction et rentre la 2e. 3 Carmen et retour.
Marquis (Ricard).- De multiples sauts, quelques timides rasets et soudain (10e), un gros coup après Dunan. Le public est réveillé. Les primes sur la cocarde montent, les hommes tentent, Marquis s’engage avec fracas : 2 énormes coups de barrière sur Dunan, deux sur I. Benafitou. Et le chiffon rouge à 500€ qui réintègre. 4 Carmen et retour.
Pirate (Blatière-Bessac, hp).- Démolisseur dans l’âme, agressif en finition, une vraie bête de scène. A chaque bonne occasion, il s’escampe, bascule, fracasse... Faure, I. et N. Benafitou, Ibarra sont gratifiés d’énormes coups de semonce. Une planche vole au 2e rang des gradins. Aziz, le menuisier, est à l’œuvre, sous la menace de Pirate qui réjouit le public. Rentre un gland. 6 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER


Trophée des As : I. Benafitou, 19 points.
Trophée des Raseteurs : N. Benafitou, 14 ; Ibarra, 8 ; Ricci, 4.

Les commentaires sont fermés.