Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/08/2016

CASTRIES *TROPHEE DES AS*

Course du mercredi 10 août 2016

Belgourari, Zekraoui, Serpatier
pour le 20e Trophée de la Ville


Entrée : plein. Organisateur : Cercle taurin Le Trident. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Belgourari, I. Benafitou, Cadenas, F. Martin, Katif, Allam. Gauchers : Aliaga (sort au 5e), Ouffe, Zekraoui. Tourneurs : Khaled, Joseph, Galibert, Bensalah, Kerfouche.


L’affiche de ce 20e Trophée de la Ville a tenu toutes ses promesses, avec un joli décorum d’avant course et remise des prix. Une après-midi dense, où chaque cocardier joue une partition originale - mention à Serpatier - face aux pointures des As qui se jaugent et se défient. Belgourari habile, Cadenas incroyable d’audace, Zekraoui valeureux dans un ensemble entreprenant font monter la température et passer beaucoup d’émotions.
Vallespir (Blatière-Bessac).- Affiche sa brutalité et sur les premières minutes distribue les uppercuts. Puis, bien calé demande de l’engagement, bouscule Zekraoui (1er passage à l’infirmerie). Les hommes réfléchissent avant de le défier. Les gauchers ont sa préférence et Aliaga, Ouffe, Zekraoui (revenu en piste), se font pilonner (2 Carmen). Mais dur, dur de le convaincre sur la fin. Garde ses ficelles.
Estepous (Guillierme). - Toujours en mouvement, sa vitesse répond à la précipitation des blancs. Quelques sauts- surprise, une longueur avec Cadenas, tape en force après I. Benafitou, F. Martin et se défend d’un coup de revers. Maintient le rythme et se tenant davantage, garde sa 2e ficelle. 3 Carmen et retour.
Platon (Nicollin) affiche une volonté sans faille. Les hommes s’enhardissent. Cadenas lui donne de la vigueur par deux cites pleine piste. La pression monte, Platon se bat dans la pagaille jusqu’à coincer Zekraoui contre la planche (retour à l’infirmerie). Tient sa 2e ficelle presque jusqu’au terme. 4 Carmen et retour.
Serpatier (Blanc-Espelly).- Mouvement, vitesse d’exécution et ce raset engagé de Cadenas fermement raccompagné. Les hommes s’éparpillent, il passe d’un raset à l’autre pour 3 minutes les pompons. Aux ficelles, ses anticipations (Cadenas, Belgourari) font mouche et l’étau se desserre. Il surveille tous les départs, accélère sur les longueurs, jusqu’à basculer après Cadenas et I. Benafitou. Termine dangereux et dominateur avec une ficelle. 7 Carmen et retour.
Rouffian (Lagarde).- S’engage bravement à chaque raset, tamponne après Benafitou, Belgourari. Aux ficelles, colérique et indiscipliné, s’enrage après Cadenas et Allam. Le rythme tombe un peu, Rouffian se pose et oblige à plus de rigueur. Se hisse haut après Zekraoui en danger, idem après Katif. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Colbert (Paulin).- Cueillette rapide des premiers attributs sur ses déplacements. Ne reste pas longtemps en place, peut se décaler mais s’emporte violemment sur le “caviar” servi par Zekraoui qui repart pour une autre explosion. Et I. Benafitou stoppe le chrono à 10’30. 2 Carmen et retour.
Papalino (Chaballier, hp).- Rageur, il s’escampe sur tout ce qui bouge, cherche la castagne, et, s’il lâche la sortie du raset, quand l’homme garde le cap, ses coups aux planches sont redoutables. Comme ces deux dernières minutes de folie où les coups pleuvent. Le dernier baroud d’honneur de Cadenas, après la trompette, Papalino au tampon, ravit les spectateurs. 4 Carmen et retour.

 

MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Belgourari, 10 ; Cadenas, 6 ; Allam, I. Benafitou, 3 ; Katif, 2,5 ; Zekraoui, 2 ; Ouffe et Aliaga, 1.
Les prix du 20e Trophée de la Ville de Castries : meilleur raseteur, Belgourari ; meilleur animateur méritant, Zekraoui ; meilleur cocardier, Serpatier de Blanc-Espelly.

Les commentaires sont fermés.