Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/08/2016

LATTES *AVENIR*

Course du jeudi 25 août 2016

Marignan score

lattes,avenir,marignan,course camarguaise

Le style, la facilité, crochet bien adroit...
Marignan à la tête de Faro de Fabre-Mailhan


Entrée : 1/2 arène. Organisateur : mairie. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Marignan, Moutet, Vacaresse. Gauchers : Errik, J. Martin, N. Benafitou. Tourneurs : Dunan, Ménargues.


Les jambes sont lourdes côté raseteurs mais Vincent Marignan est encore en forme et score (37 points), Vacaresse fait l’effort. Côté noir, un maximum de jeunes cocardiers (7 et 5 ans) et un, plus expérimenté Faro qui donne le plus de fil à retordre.
Roumanis (Michel).- Met son beau gabarit dans le raset et choisit l’angle du toril où il revient toujours. S’enfile quelques séries et place deux belles accélérations (Moutet, N. Benafitou. 14 minutes, 4 Carmen et retour.
Antifio (Fabre-Mailhan).- Vif, attentif et bien placé, il fait souvent le pas au départ. Participatif, il se livre dans de longs enchaînements pour 9 minutes agréables. 2 Carmen et retour.
Modigliani (Chaballier).- Tient un bon rythme sur les sollicitations des blancs et pousse jusqu’au ras des planches. Une bonne pointe de vitesse dans le raset, lui fait tenir ses rubans plus de 10 minutes. Sérieux dans son style classique, il rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Faro (Fabre-Mailhan).- Il domine dans les séries et garde un bon rythme. Placé opportunément, il engage de belles accélérations (Marignan, Vacaresse) et pousse fort jusqu’à la limite. Prend le pas sur Marignan, surveille tout, et envoie une corne vengeresse après N. Benafitou. Cocardièrement au point, rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Darac (Michel).- Tout jeune, inexpérimenté, il met du cœur dans les poursuites même s’il part parfois à contre temps. Une série jusqu’au ras des planches, un suivi serré après Vacaresse. Anticipe Errik, pousse après Vacaresse, Marignan. Un peu en dents de scie à l’image du travail des hommes. Rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Picasso (Chaballier).- Placé, il attend froidement, et les hommes ne l’entreprennent pas. Lui, les balade, les rasète, gardant sa cocarde jusqu’à la 8e. Sollicité, il s’envoie après Benafitou, bascule, puis s’engage dans un dernier coup de barrière violent après Marignan. Le 2e gland sur la sonnerie. 2 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Marignan, 37 points ; Vacaresse, 13.

Les commentaires sont fermés.