Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/08/2016

MANDUEL *AVENIR*

Course du mardi 30 août 2016

Attila et Saint-Omer corsent les débats

manduel,course camarguaise

Saint-Omer et Joey Deslys

Entrée : 1/4 d’arène. Org. : CT Le Trident. Président : C. Privat. Raseteurs droitiers : Marquier, Sanchis, Maurel, Chig. Gauchers : Deslys, Ferriol, Zbiri. Tourneurs : Moulin, Sagnier, Cuallado, Dumas.


Cette dernière course du CT Le Trident se suit agréablement même si le rythme des hommes n’est pas constant. Mais quand les difficultés arrivent, on peut compter sur Marquier, Ferriol et le jeune J. Deslys. Attila et Saint-Omer apportent leur lot de difficulté, l’ensemble tient la route.
Apache (Raynaud).- Se jette rageusement à la poursuite des blancs et peut taper droit devant. Volontaire et bien en place, garde du punch jusqu’au terme de ses 10 minutes. 2 Carmen et retour.
Attila (Les Baumelles).- Il est sur l’œil, menace de ses cornes “bisques” et de par sa vitesse. Les expérimentés Marquier et Ferriol s’investissent aux ficelles, Attila pousse jusqu’au ras des planches ou oblige à dévier. Et quand il se place, c’est lui qui dicte sa loi. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Hermès (La Galère).- Souvent un peu décalé, il se livre franchement, offrant son frontal. Epouse le rythme des raseteurs dans des séries menées comme un métronome. 9 minutes agréables. 3 Carmen et retour.
Lansac (Fournier).- Beaucoup de fougue pour de longues et belles séries. S’investit dans chaque cite et ne dit jamais non. Multiplie les enchaînements, fait l’effort après Deslys défendant sa 1re ficelle jusqu’à la 11e. Retrouve du jus pour défendre la 2e, qu’il rentre avec mérite. 3 Carmen et retour.
Saint-Omer (Lautier).- A grandes foulées, il ramène les blancs aux barrières. Sans se poser, il tient pied à tout en se jetant au départ (encore plus à gauche) et en tenant la distance. Quand il se cale, c’est une autre histoire, les candidats ne se pressent pas. Marquier déclenche une grosse série où Saint-Omer mestrège pour 11 minutes les rubans. Tient les hommes en respect et rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Moustache (Guillierme).- Il a pris du physique, de la tenue de piste et du coffre depuis son baptême l’an dernier dans ces arènes. Dommage qu’il soit raseté par à-coups car, bien emmené, il va au bout (Chig, Ferriol, Deslys), passe la tête au-dessus ou envoie la corne (Maurel). Tient sa ficelle jusqu’à 13’30 et l’autre une minute plus tard. 6 Carmen et retour.


M. A.
PHOTO GEORGES MARTIN


Trophée de l’Avenir : Zbiri, 19 ; J. Deslys, 8.

Les commentaires sont fermés.