Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/09/2016

DISPARITION

Dimanche 11 septembre 2016

Virat s'est éteint


BLOGVIRAT1.jpg
Il s’est éteint dans son paradis sur terre, le Mas d’Anglas, choyé par ses gardians. Il repose désormais au pied de sa statue qui veille sur ses frères de manade et sur les prés du Cailar. A 21 ans, Virat a tiré sa révérence après huit années d’une douce retraite. Né en 1995 de la vache Vivo et de l’étalon Belori, sous l’ère Jean Lafont, le N.507 a grandi auprès de son nouveau propriétaire Louis Nicollin (1997) à qui il offrira le Biòu d’Or en 2002 puis en 2004. Et de multiples récompenses de 2001 à 2008, jusqu’à sa despedida en août 2009 aux arènes où il avait débuté, à Beauvoisin.

Entre-temps que de souvenirs, que d’images, que d’émotions... Un beau cocardier, fier dès son entrée en piste, généreux dans ses poursuites, noble dans le combat et finisseur avec panache... Un taureau courageux qui perd un œil en 2003 à la finale du Trophée des As, à Arles, et surmonte son handicap pour revenir plus fort et gagner le titre suprême au bout de cette magnifique saison 2004. Et des blessures à répétition qui perturbent sa carrière... Dont celle de la finale des As 2004 où victime de sa vaillance, il se fait un traumatisme cervical. Ah Virat ! Tu as marqué cette décennie-là, et la carrière de raseteurs comme Sabri Allouani, Benjamin Villard, Hadrien Poujol et bien d’autres.
Ah Virat ! Tu as rejoint au ciel le paradis des grands cocardiers où les Seigneurs de Camargue demeurent à jamais. Dans nos mémoires, gravés pour toujours, tes exploits sur le sable des pistes, ta devise rouge et verte, fièrement portée. Ah Virat, ta statue a désormais une âme puisque tu es enterré à ses côtés.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

BLOGVIRATSTATUE.jpg

La statue a maintenant une âme,
celle de Virat enterré à ses côtés

*****************

Les commentaires sont fermés.