Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/09/2016

LE GRAU-DU-ROI *TROPHEE DES AS*

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

Course du dimanche 18 septembre 2016

Marignan et Scipion prennent la Mer

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

Un des multiples coups aux planches de Margasse,
ici sur Vincent Marignan

Entrée : archi-plein. Organisateur : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Chekade, Katif, Marignan, Soler. Gauchers : Aliaga, Bouhargane, Four, Poujol. Tourneurs : Labrousse, Fouque, Dunan, Ull, Daniel.


En ce jour de finale du Trophée de la Mer, l’avant-course est pétillante affichant devant des gradins conquis, l’enthousiasme d’une chevauchée camarguaise et le charme d’une ribambelle d’Arlésiennes et d’enfants. La remise des prix est grandiose, récompensant Vincent Marignan (1er), Chekade (2e) et Aliaga (3e), I. Benafitou, meilleur animateur. Scipion de Saumade se taille la part du lion cumulant le Trophée de la Mer (course du 11 septembre) et le prix des CT graulens sur la saison. Robert Crauste, maire, offre la médaille de la ville à Sabri Allouani pour l’ensemble de sa carrière et le bouquet à Denis Labrousse, tourneur, pour sa dernière année de piste. La course en elle-même manque d’un raseteur meneur et du coup, le liant fait défaut malgré - et c’est à souligner - l’envie évidente de bien faire. Côté taureaux, Chico se démarque en 1re partie, et les barricadiers Optimus et Margasse y vont d’une grosse ration d’embardées aux planches. Ratis reste, en ce jour, bien difficile à séduire.
Trélus (Saumade).- Sans se départir de son calme, il montre du caractère, le long des planches, pour des ripostes poussées. Aux ficelles, se cabre après Marignan, I. Benafitou, Aliaga. 8’40 de bon ton. 3 Carmen et retour.
Sugar (Nicollin).- Attaqué bon train, baroule d’un raset à l’autre menaçant de ses cornes pointées. Plus stable aux ficelles, disponible droite-gauche, les actions sont plus affirmées et il conclut droit devant. 13’30 classiques et agréables. 4 Carmen et retour.

Chico (Lautier).- Bien posté et gérant ses déplacements, il règle la course à sa mesure. Des séries prestement enchaînées, finitions au ras des planches, quelques moments de calme et repart au charbon. Il se bat intelligemment et énergiquement et rentre ses ficelles. 9 Carmen et retour.
Ratis (Raynaud).- Tamponne après Aliaga, I. Benafitou et repousse les hommes pour 4’30 les rubans. Aux ficelles, ce n’est pas la cohue, son placement est irréprochable et il n’accepte pas les tourneurs trop près. En revanche, les droitiers doivent vraiment le rentrer pour qu’il s’engage et les gauchers ne lui mettent pas assez la pression. Deux-trois gros coups après Aliaga, Poujol, mais trop de retenue. Malgré les primes qui s’envolent, les ficelles rentrent. 7 Carmen et retour.
Optimus (Les Baumelles).- Il a des fourmis dans les pattes et les raseteurs ne lui offrent qu’un travail décousu. La première offensive est pour I. Benafitou. Puis les actions s’enchaînent tonitruantes et frappantes. Une bonne dizaine pour autant de Carmen. Une ficelle rentre avec les honneurs.
Margasse (Rambier).- Lui affectionne les droitiers. L’étalon au puissant caractère affiche son calme entre deux déchaînements aux planches. Au moins seize violents impacts et Poujol qui lui extirpe une action à gauche. Carmen en boucle et au final avec ses ficelles.
Jazz (Hervas, hp).- Il n’est pas dans un bon jour, et signifie vite qu’il n’a pas grande envie. Quelques séries mollassonnes et trois coups aux planches (3 Carmen). Il est temps de passer à la remise des prix.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


POINTS - PRIX
Trophée des As : Chekade, Four, 19, 5 ; I. Benafitou, 12 ; Katif, Aliaga, 7,5 ; Poujol, 6 ; Bouhargane, 1,5.


Trophée de la Mer
1. Vincent Marignan, 60 points ; 2. Chekade, 30,5 ; 3. Aliaga, 28,5. Meilleur animateur : I. Benafitou. Meilleur cocardier, Scipion de Saumade.

Prix des clubs taurins graulens (Union taurine, Dur, Lou Seden, l'Aficion)
Meilleur cocardier de la saison, Scipion de Saumade

AVANT-COURSE

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

La Camargue recèle tous les talents. Mis en scène par Patrice Blanc, le mouvement et les couleurs emplissent la piste en des tableaux chatoyants et rythmés. La beauté des chevaux, la rigueur de l'ensemble, l'enthousiasme au service de la technique des cavaliers et cavalières impeccables dans leurs tenues assorties, conquièrent les spectateurs. Musique entraînante pour carrousel pétillant, et un grand coup de frais sur les traditions.

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

Arlésiennes en ribambelles, gracieuses et souriantes, des enfants à qui transmettre, en un clin d'oeil aux soixante-dix ans de la fête du Grau-du-Roi. La capelado peut commencer sur un "Raseteur" chanté par le ténor sur l'air du toréador.

Les groupes participants : Les Groupes de Tradition, Lou Rian de Prouvènço d'Avignon, Lou velout Pescalune de Lunel, Pichoto Camarguo de Mauguio, Li Cabidoulo du Cailar, Le Temps du costume de Nîmes, les cavalières et cavaliers de l'Association Traditions du Sud. Et Patrice Blanc.

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

le grau-du-roi,trophée de la mer,marignan,scipion,course camarguaise

 

Les commentaires sont fermés.