Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2016

BELLEGARDE

Course du samedi 15 octobre 2016

A F. MARTIN et RUSCASSIER LE PRIX DE LA VILLE

DANS UNE TRES BONNE COURSE

bellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaise

Entrée : 2/3 - Organisateurs : Commission des Festivités

Présidence : Bruno Pascal

Raseteurs Droitiers : V Marignan (sort au 5), S Dunan, J Soler, F Martin

Raseteurs Gauchers : N Benafitou, H Poujol, F Allam, Y Zekraoui, M Sanchez

Tourneurs : B Joseph, F Jockin, D Dunan, B Khaked

La piste des arènes bâchée avant les intempéries de l’avant-veille et de la veille, de la graisse de coude pour les bénévoles le matin pour les dernières retouches et c’est parti pour le Trophée de la Ville.  

Plus d’enjeux chez les hommes si ce n’est pour le prix du jour, et pourtant ça rasète sous l’emprise de  F Martin, Y Zekraoui, S Dunan, V Marignan Soler et N Benafitou par passages. Des taureaux qui ont du répondant et qui donnent de bonnes répliques  avec un petit plus pour Ruscassier et malgré la course faussée de Valat et la prestation d’Agassin qui nous a laissé sur notre faim.

Il n’en fallait pas plus pour passer un bon après-midi au pied de la Madone qui surplombe le village. Merci aux membres de la commission des festivités qui ont permis aux aficionas de passer l’après-midi sur les gradins sous un soleil radieux et pour leur plus grand plaisir : Celui de voir courir des biou.

bellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaiseNoirlac (Michel) : Surpris aux pompons il se reprend aux ficelles. Ses réponses sont régulières, les plus étirées jusqu’aux planches où il se dresse. Acquérant un coup de tête, il rentre en musique, jouée 3 fois sa 2de ficelle. Il fallait un premier, il fut avec aisance.

  ⇑ Photo : Départ sur V. Marignan

Folco (Bon) : Malgré sa grosse carcasse, ilbellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaise répond à chaque site  et pousse jusqu’à la limite où il s’écrase contre les planches (Soler 3, N Benafitou, Zekraoui 2, Dunan, Allam) ou les franchit (Zekraoui et Dunan. Ficelles autour des cornes joue le Carmen final qui avait retenti 7 fois.

Photo : Engagement tout en puissance sur S Dunan

bellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaiseRuscassier (Caillan) : Vif, dès le 2d raset, coince Marignan aux planches. Puis cocardièrement parlant, il est au top. Consenti dans de bonnes conditions, ses réparties se concluent par des cornes menaçantes qui frôlent les planches ou il peut se lever (N Benafitou, Dunan, Zekraoui). 13’30 de qualités allouées par les honneurs à 5 reprises.

bellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaiseMetis (Daumas) : Placé d’entrée, il répond promptement  en baissant la tête. 4 minutes pour cocarde et glands puis, les hommes hésitant ont moins d’activité. Il prend un raset, change de terrain et se replace. Tape derrière N Benafitou, Marignan et menace Zekraoui (Photo)  A 350 euros, il reste maître de sa 1 ere  ficelle. 7 Carmen plus rentrée.

Valat (Blanc) : Volontaire, il sort de son positionnement aux planches pour s’élancer dans une réplique qui peut être franche ou élancée (Soler, Dunan, Zekraoui, Martin). Les rasets s’intensifiant, il enchaîne mais hélas, l’humidité de la piste nuira à sa fin de course. Retour en musique qui avait résonné 5 fois.

Agassin (Les Baumelles) : Caractériel, il peut ignorer comme s’engager fortbellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaise et conclure aux bois (Dunan, Martin 3, Allam et N Benafitou 2). Il sait le faire, il l’a prouvé, mais l’irrégularité a primé. 5 carmen plus rentrée ficelles intactes.

Photo : Puissant engagement derrière S Dunan ⇒

Persée (Lagarde) : Dès la sonnerie, sur un départ hésitant scotche Zekraoui contre les tubes. Vulnérable sur les rasets authentiques, il est plus bellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaiseincisif sur ceux dont l’homme à sa portée. Tamponne Allam, s’envole derrière F. Martin, Dunan, Soler 2. Epuisé, il ne rend pas les armes et sauve ses ficelles au retenti du disque qui avait tourné 5 fois.

Action derrière J. Soler

 

                                 Texte et Photos Cyril Daniel

 

Les commentaires sont fermés.