Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/10/2016

AUREILLE *COMPLETE GILLET*

Dimanche 30 Octobre 2016

DES GILLET SUR MESURE…

AUREILLE 30 10 015.JPG

Gros engagement de Mari-Peù avec Vincent Marignan

Entrée: ¾ Organisateur: CTPR Aureillois Présidence: A Noël Droitiers: Bressy, Ciacchini, Marignan. Gauchers: Bernard, Ferriol, Martin Cocher. Tourneurs: Beaujard, Dunan, Lizon.

La manade Gillet fête dans son fief cinquante ans d'existence dans une ambiance bon enfant et avec des taureaux taillés sur mesure pour l'événement. Malheureusement ça sent la fin de saison pour les hommes qui impriment peu de rythme malgré les bonnes velléités de Marignan. Malgré tout la première partie est plaisante tandis que la seconde à vocation spectaculaire manque de liant. Berlioz est le plus sérieux du lot.

Avec SÉVILLAN (1er) les blancs mènent la danse aux rubans sans qu'il ne démérite. Aux ficelles, il est plus appliqué après les gauchers et s'avère coopératif jusqu'à conserver une ficelle. 4 Carmen et rentrée. Avec ses larges cornes, BERLIOZ (2nd) est compliqué. Un placement rigoureux, une légère anticipation et des cornes menaçantes lui permettent de composer une symphonie sérieuse et sans fausse note. il rentre un gland en musique jouée trois fois. Franc, AMADÉUS (3ème) veut tout honorer aux rubans jusqu'à passer la tête au dessus des bois. Volontaire à souhait aux ficelles, il fait preuve d'un moral combatif et les conserve en musique jouée deux fois.

Expérimenté, MARI-PEÙ (4ème) une fois chauffé brise les planches après Marignan et comme à son habitude enclenche trois grandes percussions et une grosse enfermée sur Marignan mais au dernier tiers de course il gère le travail relatif des blancs même si Ciacchini se met en évidence avec cocarde et glands. Ficelles au toril avec 4 Carmen et retour. Décidé, AGÉNOR (5ème) attend, gratte le sable, saute et revient seul. Sur le premier vrai raset saute après Marignan. Il récidive après Marignan (3) et Bernard puis percute a nouveau Marignan mais le travail est trop relatif et les ficelles rentrent. 3 Carmen et rentrée. Mobile, CILAOS (6ème) défend rapidement ses ficelles. Pourtant il saute après l'homme ou peut percuter une demi-douzaine de fois mais après cinq minutes les hommes lâchent prise et le bioù finit en roue libre. Quel dommage........

AUREILLE 30 10 002.jpg

Duo Sévillan avec Enzo Bernard

AUREILLE 30 10 006.jpg

Anticipation de Berlioz sur Jérémy Ciacchini

AUREILLE 30 10 010.JPG

Arrivée d'Amadéus tête aux planches sur Vincent Marignan

AUREILLE 30 10 025.JPG

Percussion de Mari-Peu sur Enzo Bernard ci-dessus 

et Damien Martin Cocher ci-dessous

AUREILLE 30 10 030.JPG

AUREILLE 30 10 033.JPG

Envolée d'Agénor aux trousses de Vincent Marignan

AUREILLE 30 10 047.jpg

Cilaos s'engage avec Jérémy Ciacchiini

Texte et photos Eric AUPHAN

VAUVERT *33e FINALE DU TROPHEE PESCALUNE*

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

A la capeladon, Velout Pescalune, Pantaï de Camargue,
pena Mithra et les cavaliers de Jeannot et Iris Lafon
chez qui la valeur n'attend pas le nombre des années.

Course du dimanche 31 octobre 2016

Le Pescalune brille en terre gardoise

Scipion et Pourpier trustent les prix. Le podium des raseteurs : 1er Zekraoui, 2e Aliaga, 3e I. Benafitou. Cadenas meilleur animateur. 

 vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

L'action du jour Pourpier catapulte
Ilias Benafitou haut vers les gradins

Aliaga, I. Benafitou, Zekraoui qui jouent le podium, Cadenas qui force l’émotion du public, des cocardiers qui livrent une partition d’envergure dans une 2e partie de très haut niveau... Le public s’est enthousiasmé pour cette belle finale du 33e Trophée Pescalune délocalisée à Vauvert pour cause de réfection des arènes lunelloises. Et si Pourpier confirme sa dangerosité par une action époustouflante après I. Benafitou et Mignon sa maîtrise malgré le rythme imposé, Scipion tient en respect l’équipe blanche affichant son caractère, sa méchanceté et sa grande vaillance.
Papagaï (Lagarde).- Les cornes menacent jusqu’au ras des planches à chaque raset, Cadenas déjà fait frémir le public. Sans vraiment se poser, Papagaï multiplie les actions chaudes, honore tous les cites et zèbre l’espace à la rencontre des crochets. Deux coupures de micro hachent les dernières minutes de sa course qui fut volontaire et brillante. Une ficelle rentre. 5 Carmen et retour.
Vincent (Aubanel-Baroncelli).- Tient cocardièrement ses positions, riposte avec conviction et demande de l’investissement. Cadenas avec ses rasets engagés, Zekraoui conquérant, mettent la pression. En fin de temps, il durcit son jeu, mais les hommes se déchaînent pour un dernier tour de ficelle que s’offre Zekraoui à la 14e. 6 Carmen et retour.
Bigarrat (Fabre-Mailhan).- Attaqué plein pot, il veut tout prendre. Brave, il permet toutes les audaces. Aux ficelles, avec un peu plus d’espace, il peut aller au bout de ses trajectoires. Le rythme des rasets baisse mais Cadenas et Zekraoui le motivent pour la 1re ficelle à Zekroui à la 14e.

 

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaiseMignon (Cuillé).- Cul aux planches, il s’approprie la piste tout entière et attaque par une magistrale anticipation sur Aliaga. Duo de classe avec Cadenas, Zekraoui au plus près des cornes pour 5 minutes les rubans. Aux ficelles, les ripostes restent vives, et les trajectoires haletantes (Zekraoui, I. Benafitou, Cadenas, Aliaga). Le Biòu d’Or 2016 tient le rythme et rentre une ficelle. 7 Carmen et retour.
Scipion (Saumade).- 1’15 brouillon des deux parties aux rubans. Aux ficelles, Scipion hausse le ton, écarte Martin, Aliaga (3 fois), Allam serré de près. Pique une colère et s’en prend aux planches. Puis se cale et affiche son caractère dans de grosses enfermées (Aliaga), des ripostes poussées (Poujol), ou des coups aux planches (Aliaga, Zekraoui). Volontaire et agressif, rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.
Pourpier (Saumade).- Il attaque avec rythme et montre sa fougue, I. Benafitou rentre les reins, les coups pleuvent après Cadenas (2), Dunan, Martin. Aux ficelles, I. Benafitou serré de près jusqu’aux planches, se voit prendre le pied au saut et valdingue jusqu’au premier étage des gradins dans une attaque dantesque du taureau, planches explosées. Ça calme les hommes un moment. Bien placé, Pourpier attend la suite, elle sera d’envergure après Cadenas, I. Benafitou, Zekraoui. Puissant et déterminé, Pourpier rentre une ficelle. 9 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

▲ Excellente course de Youssef Zekraoui
qui remporte le Pescalune (Photo Norbert Raynaud)


Le 33e Trophée Pescalune

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

Le podium des raseteurs : 1er, Zekraoui, 47 points ; 2. Aliaga, 43 ; 3. I. Benafitou, 39,5.
Meilleur animateur : Cadenas.
Meilleur taureau de la saison lunelloise : Pourpier de Saumade. Meilleur taureau de la finale : Scipion de Saumade.
Prix aux bayles.
vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise▲ Photo - Coup de cœur au président de course Jacques Valentin (à droite sur la photo), 17 ans de fidélité aux arènes lunelloises.

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : F. Martin, Cadenas, I. Benafitou, Dunan. Gauchers : Zekraoui, Allam, Aliaga, Poujol, R. Marquis. Tourneurs : Bensalah, Jockin, Khaled, Lopez.

▼ Scipion - Jérémy Aliaga

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

▼ Les vainqueurs de la finale
Scipion et Youssef Zekraoui

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

▼ L'action de Pourpier sur Ilias Benafitou

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

28/10/2016

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER

Course du mercredi 26 octobre 2016

Les lauriers pour la manade des Termes

les saintes-maries-de-la-mer,tau,manade les termes,course camarguaise

Le 213 des Termes et le jeune raseteur Youssef El Mahboub

Sous quelques gouttes de pluie, les Saintes-Maries-de-la-Mer se remplissent peu à peu,  en ce mercredi, d'une foule d'afeciouna qui finalement, à l'heure de la capelado, empliront les arènes à ras bord. Beau succès d'affluence pour le Parc naturel de Camargue qui, après six courses gratuites bondées, affiche, en ce jour payant,  la même adhésion du public aux courses d'étalons Marcel-Mailhan, 34e édition.

Au final, les tau ont affiché les qualités et les défauts des étalons. Quelques-uns n'ont pas réitéré leur précédente prestation, ou bien sont souvent sortis du toril plein de jus mais se sont vite calmés. Normal pour ces jeunes mâles de 3 et 4 ans. La course a tout de même été agréable à suivre, il y a eu du jeu avec tous les tauraux, puis un lot d'émotions (blessure d'un spectateur en contre-piste, puis du raseteur Miralles victime de sa bonne volonté) et un bon final relevé par le panache du Lagarde. 

les saintes-maries-de-la-mer,tau,manade les termes,course camarguaiseEt si le N.213 des Termes (Photo Michel Naval) récompensé du 1er prix sur la finale ainsi que le 3e prix au N.303 de Lagarde, sont bien mérités, le public n'a pas compris le 2e prix donné au N.261 de Raynaud, laissant éclater sa colère envers le jury mais infligeant au manadier un passage en piste sous la bronca. Pas cool !

Parmi les 14 raseteurs se relayant en piste, Youssef El Mahboub se fait remarquer tout comme Laurier et Laurent, les autres étant un peu plus intermittents.

Le Didelot au physique avantageux ouvre la course mais manque vite de jus et se désintéresse à la sortie du raset.

N.211 de Saint-Antoine, lui aussi à la belle plastique, attaque plein gaz, avec du placement et de l'investissement jusqu'aux planches. Quelques moments de retenue. Classique et pas désagréable. Rentre 1 ficelle.  1 Carmen et retour.

les saintes-maries-de-la-mer,tau,manade les termes,course camarguaise◄ N.220 de Vitou Frères. Petit gabarit bien fait avec ses petites cornes refermées, mais éclatant de vaillance. De belles enfermées et de longs enchaînements pour les ficelles qui rentrent. 4 Carmen et retour.

Le N.3169 de Nicollin. Premier raset, il s'envoie et cueille un spectateur au ras du burladero. La blessure nécessite l'évacuation et la course s'arrête un bon quart d'heure. A la reprise, le Nicollin conclut méchamment plusieurs fois, les hommes le craignent. Puis peu à peu perd de sa fougue. Carmen au retour avec ses ficelles.

N.213 des Termes. Belle pointe de vitesse au départ de l'action, tient pied dans les enchaînements et ne lâche pas jusqu'au ras des planches. A tout vouloir prendre, il se laisse parfois distraire mais affiche une réelle volonté et du sérieux. 7 Carmen et retour avec 1 ficelle.

N.261 de Raynaud. Suit avec plus ou moins de conviction, offre son frontal, saute... Une belle trajectoire avec El Mahboub... Il tire la langue et laisse ses ficelles à 9'25. 2 Carmen et retour. Il n'est pas dans un bon jour et ne réitère pas sa course précédente qui lui vaut le prix du meilleur tau de 4 ans.

N.313 de Ribaud. Bien fait mais pas trop attaqué, se laisse parfois distraire puis se désintéresse. Une paire d'action cornes pointées (2 Carmen) mais c'est un peu juste. 

N.307 de Fabre-Mailhan poursuit fougueusement et frise les planches. Montre beaucoup de vivacité au départ de l'action, s'envoie sur Castel, se place, saute à plusieurs reprises... et perd beaucoup de temps dans la contre-piste d'où il bouscule Miralles.

les saintes-maries-de-la-mer,tau,manade les termes,course camarguaiseN.303 de Lagarde. Sort motivé et serre El Mahboub pleine piste, s'envoie après le même. Des sauts, des séries où il perd un peu de nerf mais en garde assez pour s'envoyer plusieurs fois dans les dernières secondes dont ce gros coup après Bakloul. Bravet et finisseur, il rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS MICHEL NAVAL

Les prix

les saintes-maries-de-la-mer,tau,manade les termes,course camarguaise

Les prix aux étalons de la finale : 1er Les Termes ; 2. Raynaud ; 3. Lagarde.

Sur l'ensemble des courses : meilleur 3 ans, le 307 de Fabre-Mailhan ; meilleur 4 ans, le 261 de Raynaud. Plus beau 3 ans, le 3169 de Nicollin ; plus beau 4 ans, le 228 de Blanc.

Raseteurs : à la finale, 1er El Mahboub ; 2e Laurier ; 3e Laurent. Sur l'ensemble des courses : 1er El Mahboub ; 2e Laurent ; 3e Michelier.

25/10/2016

CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES DE COURSE CAMARGUAISE

amicale,manade martini,course camarguaise

Vendredi 21octobre 2016

L'Amicale en safari chez Martini

amicale,manade martini,course camarguaise

Thomas et ses complices chevaux

amicale,manade martini,course camarguaisePas besoin d'aller chercher bien loin. Entre Franquevaux et Gallician, à quelques encablures de la trépidante civilisation, des hommes et des femmes se sont aménagé un petit coin de paradis où chevaux et taureaux profitent dans le calme des prairies et des zones humides. C'est la manade Martini. L’Amicale y a débarqué en ce vendredi placé sous le signe d’un soleil resplendissant, accueillie par le manadier Bernard Fougerolles, Nicole et Gérard Osty, les gardiens du temple, et les cavaliers. La pluie des jours passés a largement arrosé les pâturages mais charrette, camion et 4x4 sont partis à l’abordage dans une joyeuse et cahotante cohue. Au loin, les taureaux avertis par le remue-ménage se mettaient déjà en mouvement. Le spectacle pouvait commencer.

Les gardians ne ménageaient pas leur peine pour trier en plein pays les biòu sélectionnés pour passer sous le feu des photographes. Cavaliers et taureaux à plein galop soulevant des gerbes d’eau arrivant droit vers les spectateurs pour passer comme à la parade devant des Amicaliers aussi esbaudis que des enfants à leur premier Noël.
Puis le troupeau, canalisé par les gardians, se met doucement en marche pour traverser le plan d’eau, les joncs et les enganes. Les bêtes prennent le galop, les éclaboussures s’irisent dans la lumière, la nature donne son meilleur. Beauté à l’état pur, images inoubliables. Des clics et des clacs à n’en plus finir, chacun fait le plein de sa carte mémoire. Applaudissements nourris pour les gardians.
Retour au camp, la troupe est tout sourire. Le soleil reste propice. Tout autant que les tables généreusement garnies d’une brasucade 3 étoiles.

amicale,manade martini,course camarguaiseSous la loupio, les 73 participants s’installent, l’ambiance chaleureuse n’attend plus que Régine Pascal, ses chansons et son goût du partage, pour se débrider. Thomas crée la surprise en faisant entrer en scène, ses chevaux, poulains et même un chevreau pour des tableaux tout en douceur et en complicité. L’assemblée est définitivement conquise. La journée réussie.

Grand merci à la manade Martini.

 

MARTINE ALIAGA

Les courageux se sont hâtés
de se cacher dans les enganes
pour être au coeur de l'action

amicale,manade martini,course camarguaise

LES PHOTOS DE MICHEL NAVAL

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

**************

Le reportage d'Yves Bustin

L’Amicale des Chroniqueurs
en vadrouille à Franquevaux

C’est à la manade Martini que la présidente Martine Aliaga et son staff avait convié ses ouailles pour la sortie d’automne, et ce pour la 2e fois en 2 ans! Il faut dire que chez Martini,  c’est On The Rocks et que tout se consomme sans modération, avec un tiers d'amitié, un tiers de passion, un bon tiers de rigolade et un zeste de liberté. Ce sont donc plus de 70 personnes qui se sont retrouvées, avec un évident plaisir, dans ce lieu sauvage et authentique,  accueillis par le grand sourire de Nicole et Gérard Osty, le pelot, Bernard Fougairolles et ses gardians étaient allés dans le Gers, ambassadeurs de nos traditions.
Autour d’onze heures, ce sont deux charrettes pleines qui sont allées vers les prés  (trempés) pour une démonstration de tri dans l’eau, où les crépitements des multiples photographes ont accompagné hommes et bétail. La ballade des gens heureux ou il est où le bonheur... Loin du bruit, loin des soucis, tous ont apprécié à sa juste valeur, ce moment unique.
Puis ce fut le retour au mas, pour une dégustation de moules en brasucade, où tout le monde a raseté et sans tourneurs, des bestioles inoffensives mais succulentes, sans oublier la désormais incontournable tapenade de Christian  (le compagnon de Martine...). Une photo du groupe par les nombreux mitrailleurs et hop à table.
Un succulent repas préparé par le chef de l’Abbaye de Franquevaux, avec des intermèdes musicaux de l’ambassadrice de la Camargue, Régine Pascal et sa voix d’or. Mais aussi des apparitions équines très appréciées, les sabots sur le comptoir du bar...ou allongés, Regine sur le dos! Si bien que personne  n’a vu le temps passer et que ce fut avec émotion que le retour dans les foyers était obligatoire...
Ainsi va la vie de l’Amicale, une alerte cinquantenaire, avec un prochain rendez-vous, en janvier 2017, pour l'assemblée générale. On aura l’occasion d’en reparler.
 
YVES BUSTIN

amicale,manade martini,course camarguaise

▼ Le reportage Photos Norbert Raynaud

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

************************

▼ La vidéo de Janine Haro

https://youtu.be/4-JU3G6XuKQ

 

*****************

 

23/10/2016

ALES *FINALE DU TROPHE DES RASETEURS*

alès,finale du trophée des raseteurs,errik,camai de la vidourlenque,course camarguaise

alès,finale du trophée des raseteurs,errik,camai de la vidourlenque,course camarguaise

Samedi 22 octobre 2016

Mission accomplie

alès,finale du trophée des raseteurs,errik,camai de la vidourlenque,course camarguaise

Cette finale, ils la voulaient pour, une fois dans la saison, avoir leur course à eux, être sous les projecteurs et recevoir les récompenses en piste. Les raseteurs se sont pris au jeu et ont assuré le rendez-vous. Oui bien sûr, il y a eu des coups de mou mais l’impression d’ensemble reste sympathique. Chacun a raseté avec ses qualités et ses limites, certes, mais avec sincérité et sans tricher dans cette grande piste pas facile. Et ils en ont payé le prix avec les blessures de Moutet et de Moulin. Radouane Errik et Nabil Benafitou, à un point d’écart à l’entame, ont livré un bon duel. Nabil plus incisif en première partie puis gêné par la fatigue et des crampes, ne capitule qu’au dernier cocardier ; Radouane, peinant au début, sans trouver ses marques, puis faisant l’effort dès la reprise avec Camaï puis Trancardel et le premier gland de Milhaudois (7e), l’emporte de quatre petits points. Mention à Damien Moutet qui, à son habitude, est de toutes les attaques et que Castellas (3e) prive du final en le rattrapant à la planche lui infligeant une blessure entre-jambes. La course pâtira de sa sortie. Double mention à Jonathan Vic qui a tenu un bon rythme tout du long, remontant de la 10e à la 8e place, avec la manière. Notons de beaux éclairs de Mathieu Marquier ou par moments l’implication de Dimitri Fougère et le bon comportement général sous l’œil vigilant du président Joris Alvarez.
Côté cocardiers, le choix de la commission du Trophée Taurin, malgré les changements de dernière minute, s’est révélé adéquat et convaincant. D’un Mouret offensif en début de temps et rigoureux, à Milhaudois intempestif et finisseur via un Fétiche volontaire, un dangereux Castellas, puis le sans-faute de Camaï, la difficulté amenée par Triton, la maîtrise de Trancardel... L’ensemble a tenu la route.
Alès la Cévenole et Toro Alès Cévennes ont reçu les afeciouna avec savoir-faire dans ces arènes à l’architecture particulière. Ici l’aficion se vit entre traditions espagnoles et camarguaises. Et s’il est difficile d’attirer autant de monde aux arènes que pour les corridas et courses de la célèbre feria de l’Ascension, en ce samedi, il y a eu une belle animation autour et dans les arènes.
Chacun a tenu son rôle, mission accomplie !


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

alès,finale du trophée des raseteurs,errik,camai de la vidourlenque,course camarguaisePOINTS - PRIX
POINTS DE LA COURSE :
Marquier, 24 points ; Vic, 19,5 ; Errik, 16,5; N. Benafitou, 13,5; Fougère, 9; Moutet, 7,5; Ferriol, 3.

TROPHEE DES RASETEURS: 1er Errik, 296,5 points ; 2e Nabil Benafitou, 292,5 ; 3e Mathieu Marquier, 254 ; 4e Guillaume Cano, 199 ; 5e David Maurel (malade, absent), 184; 6e Damien Moutet, 166,5; 7e Fougère, 146 ; 8e Jonathan Vic, 145,5.
Prix FFCC au meilleur raseteur : Radouane Errik.
Prix du meilleur cocardier : Camaï de la manade La Vidourlenque.

*********

Premier avertissement de Castellas à Damien Moutet

alès,finale du trophée des raseteurs,errik,camai de la vidourlenque,course camarguaise

▼ Course et saison réussies pour Jonathan Vic
 ici avec Fétiche du Joncas

alès,finale du trophée des raseteurs,errik,camai de la vidourlenque,course camarguaise

▼ Nabil Benafitou et Mouret de Fournier

alès,finale du trophée des raseteurs,errik,camai de la vidourlenque,course camarguaise

▼ La roussataïo de Renaud Vinuesa

alès,finale du trophée des raseteurs,errik,camai de la vidourlenque,course camarguaise

▼ Les élégantes et indispensables Arlésiennes

alès,finale du trophée des raseteurs,errik,camai de la vidourlenque,course camarguaise

******************************

20/10/2016

ALES *FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS*

Ce samedi 22 octobre 2016

Le Trophée joue les prolongations

BLOGALESPHLS.jpgAprès la finale de l’Avenir au Grau-du-Roi et celle des As à Nîmes, le Trophée des Raseteurs trouvera son aboutissement ce samedi à Alès (report du 1er octobre pour cause de pluie). L’équipe de raseteurs, les dix mieux classés du groupe 2, ne change pas (lire ci-dessous), et les deux premiers Radouane Errik et Nabil Benafitou se tiennent à un point d’écart. Voilà pour pimenter les débats. En revanche, la liste des cocardiers a subi quelques modifications dans sa deuxième partie, certains déjà loués ne pouvant participer. D’autres taureaux ont donc intégré l’affiche. On ne parle pas ici de "remplaçants - ou alors de luxe - mais d’une sélection de la commission du Trophée Taurin dans un large panel de cocardiers qui ont assuré une saison brillante.
Les trois premiers choisis - Mouret de la manade Fournier N.462, Fétiche du Joncas (N.613), Castellas de Fabre-Mailhan (N.329) - restent à l’affiche. Une entame solide aux qualités cocardières et potentiellement concluantes.
Camaï de la Vidourlenque (N.304) défendra sa 4e position avec la volonté qui marque toutes ses sorties. Un taureau jamais rassasié, jamais battu, qui combat avec bravoure. Triton, lui, s'impose avec caractère et répartie. Dans le grand vivier de la manade Plo, le 718 est un sacré numéro. Placement, enfermées, vigilance et conclusions font partie de sa panoplie. Trancardel de Bon (N.641) allie les réparties cocardières sérieuses et parfois le panache qui le pousse à s’engager aux planches. Milhaudois (N.817), lui, a un moral de combattant spectaculaire. Les envolées du Lagarde sont réputées, ajoutées à sa vaillance, voilà qui devrait enchanter le final.
Des cocardiers de qualité, donc, pour des raseteurs expérimentés qui apportent toute la saison leur savoir-faire et leur passion de raseter. Dans cette grande piste alésienne, il leur faudra du courage et du physique pour faire face aux difficultés et animer la course. Faisons-leur confiance et encourageons-les ! Capelado à 14 h 30.


MARTINE ALIAGA


SAVOIR
Points : les points des sept cocardiers seront comptabilisés en coefficient 1,5.
Réservations : samedi, la billetterie sera ouverte aux arènes à partir de 9h. Réservations : tél. 06 18 48 60 48.
Les précédents vainqueurs du Trophée des Raseteurs : 2015, finale annulée par la pluie à Saint-Rémy-de-Provence, David Maurel. 2014, à La Grande-Motte, Rémi Guyon, meilleur cocardier Aparicio de Rouquette. 2013, à Mouriès, Mathieu Marquier et Estepous de Guillierme. 2012 à Pérols, Rémi Guyon et Sugar de Saint-Gabriel. 2011 à Saint-Martin-de-Crau, Jérémy Lafare et Prince de Chapelle. 2010, à Vendargues, Rémi Guyon et Aiglon d’Occitane. 2009, à Barbentane, Frédéric Jockin et Alésien de Briaux.

CLASSEMENT DES DIX RASETEURS PARTICIPANT

1. ERRIK Radouane (G) 280 points
2. BENAFITOU Nabil (G) 279
3. MARQUIER Mathieu (D) 230
4. CANO Guillaume (D) 199
5. MAUREL David (D) 184
6. MOUTET Damien (D) 159
7. FOUGERE Dimitri (D) 137
8. FERRIOL Jeoffrey (G) 134
9. CLARION Christophe (G) 128
10. VIC Jonathan (D) 126

 

16/10/2016

VENDARGUES *Révélations 2016*

Course du dimanche 16 octobre 2016


Andreloun, l’os du jour

vendargues,révélations,course camarguaise

Andreloun avec Jérémy Aliaga


Ambiance sympathique sous des cieux couleur automne et une humidité tenace malgré le soleil de la veille. La piste est encore par endroit gorgée d’eau bien que la Muleta a travaillé d’arrache-pied et, en première partie, taureaux et raseteurs ont du mal à trouver leurs appuis. A l’entracte, à nouveau damé, le sable tient davantage et chacun retrouve ses facultés.
Les trois premiers malgré leurs qualités pâtissent de la piste glissante mais Vagari se fait respecter, Fougueux tient pied de belle manière, Vieto passe bien. Andreloun, 4e, donne du fil à retordre et garde ses glands. Arlésien abordable, Testasse surprend par ses coups droit dans les planches, et Hélias envoie quelques boulets bien sentis. Aliaga et Katif mènent la course, I. Benafitou plus inégal et les jeunes complètent sur un rythme allégé de fin de saison.
Vagari (Lagarde).- 6 ans. La piste dangereusement glissante rend les hommes prudents. Du coup Vagari domine sans forcer et malgré quelques dérapages, rentre tranquillement ses ficelles en bon premier. Fougueux (Les Termes).- 9 ans. Le long du pourtour, pousse fort après l’homme jusqu’au ras des planches. Tient pied partout, écarte Montesinos, I. Benafitou. Par des enfermées de belle facture, il prend le dessus pour plus de 8 minutes les rubans. Aux ficelles qu’il rentre, bien campé, garde son peps et se cabre après I. Benafitou. 1 Carmen et retour.
Vieto (Bon, remplace Dubaï boiteux).- 6 ans. Physiquement balèze, il se montre abordable dans le raset et plus fantasque aux planches. Remuant et sauteur, il garde sa cocarde jusqu’à 6’50. S’envoie après Errik, tape après Katif. Il enchaîne de bon cœur et conclut après Benafitou, après quelques sauts et des séries. Sauve 1 gland. 5 Carmen plus retour.

vendargues,révélations,course camarguaise
Photo
Aurélie Raynaud
aux prises avec
un Andreloun sauteur

Andreloun
(Raynaud).- 7 ans. Prend possession de la piste en roumégant méchamment. Plein de fougue, il pousse jusqu’aux planches où il peut basculer seul ou après l’homme. Des anticipations (Aliaga), des conclusions (I. Benafitou). Cul aux planches, il durcit son jeu, saute par surprise. Méchant au possible, il donne du fil à retordre et garde ses glands. Un peu trop de sauts encore mais un bel espoir. 6 Carmen et retour.

Arlésien (Chapelle-Brugeas).- 7 ans. Plus abordable, il cavale dans toute la piste prenant tout ce qu’on lui propose. S’enfile de multiples séries, se soulève après I. Beanfitou (2). Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

vendargues,révélations,course camarguaise

Testasse vaillant et finisseur
avec Ziko Katif


Testasse d’Hervas.- 6 ans. Un biais tout particulier pour ce jeune élément qui tape en biais ou droit devant en oubliant de lever la tête. Remuant, à son rythme, il conclut à de multiples reprises, vaillant et entêté. 11’50, 10 Carmen et retour.
Hélias (Blatière-Bessac).- 6 ans. En mouvement et avec des manières brutales, il se montre aussi disponible pour enchaîner. Ilias Benafitou se charge de faire briller cet homonyme qui conclut après lui cinq reprises. 10 minutes un peu brouillonnes, 5 Carmen et retour.

vendargues,révélations,course camarguaise

Les deux -presque- homonymes en pleine action

 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Entrée : 3/4 d’arène. Org. La Muleta. Président : Richard Sarrouy. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Katif, Montesinos. Gauchers : Aliaga, Errik, Méric, Y. Martin. Tourneurs : Grando, Daniel.

BELLEGARDE

Course du samedi 15 octobre 2016

A F. MARTIN et RUSCASSIER LE PRIX DE LA VILLE

DANS UNE TRES BONNE COURSE

bellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaise

Entrée : 2/3 - Organisateurs : Commission des Festivités

Présidence : Bruno Pascal

Raseteurs Droitiers : V Marignan (sort au 5), S Dunan, J Soler, F Martin

Raseteurs Gauchers : N Benafitou, H Poujol, F Allam, Y Zekraoui, M Sanchez

Tourneurs : B Joseph, F Jockin, D Dunan, B Khaked

La piste des arènes bâchée avant les intempéries de l’avant-veille et de la veille, de la graisse de coude pour les bénévoles le matin pour les dernières retouches et c’est parti pour le Trophée de la Ville.  

Plus d’enjeux chez les hommes si ce n’est pour le prix du jour, et pourtant ça rasète sous l’emprise de  F Martin, Y Zekraoui, S Dunan, V Marignan Soler et N Benafitou par passages. Des taureaux qui ont du répondant et qui donnent de bonnes répliques  avec un petit plus pour Ruscassier et malgré la course faussée de Valat et la prestation d’Agassin qui nous a laissé sur notre faim.

Il n’en fallait pas plus pour passer un bon après-midi au pied de la Madone qui surplombe le village. Merci aux membres de la commission des festivités qui ont permis aux aficionas de passer l’après-midi sur les gradins sous un soleil radieux et pour leur plus grand plaisir : Celui de voir courir des biou.

bellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaiseNoirlac (Michel) : Surpris aux pompons il se reprend aux ficelles. Ses réponses sont régulières, les plus étirées jusqu’aux planches où il se dresse. Acquérant un coup de tête, il rentre en musique, jouée 3 fois sa 2de ficelle. Il fallait un premier, il fut avec aisance.

  ⇑ Photo : Départ sur V. Marignan

Folco (Bon) : Malgré sa grosse carcasse, ilbellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaise répond à chaque site  et pousse jusqu’à la limite où il s’écrase contre les planches (Soler 3, N Benafitou, Zekraoui 2, Dunan, Allam) ou les franchit (Zekraoui et Dunan. Ficelles autour des cornes joue le Carmen final qui avait retenti 7 fois.

Photo : Engagement tout en puissance sur S Dunan

bellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaiseRuscassier (Caillan) : Vif, dès le 2d raset, coince Marignan aux planches. Puis cocardièrement parlant, il est au top. Consenti dans de bonnes conditions, ses réparties se concluent par des cornes menaçantes qui frôlent les planches ou il peut se lever (N Benafitou, Dunan, Zekraoui). 13’30 de qualités allouées par les honneurs à 5 reprises.

bellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaiseMetis (Daumas) : Placé d’entrée, il répond promptement  en baissant la tête. 4 minutes pour cocarde et glands puis, les hommes hésitant ont moins d’activité. Il prend un raset, change de terrain et se replace. Tape derrière N Benafitou, Marignan et menace Zekraoui (Photo)  A 350 euros, il reste maître de sa 1 ere  ficelle. 7 Carmen plus rentrée.

Valat (Blanc) : Volontaire, il sort de son positionnement aux planches pour s’élancer dans une réplique qui peut être franche ou élancée (Soler, Dunan, Zekraoui, Martin). Les rasets s’intensifiant, il enchaîne mais hélas, l’humidité de la piste nuira à sa fin de course. Retour en musique qui avait résonné 5 fois.

Agassin (Les Baumelles) : Caractériel, il peut ignorer comme s’engager fortbellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaise et conclure aux bois (Dunan, Martin 3, Allam et N Benafitou 2). Il sait le faire, il l’a prouvé, mais l’irrégularité a primé. 5 carmen plus rentrée ficelles intactes.

Photo : Puissant engagement derrière S Dunan ⇒

Persée (Lagarde) : Dès la sonnerie, sur un départ hésitant scotche Zekraoui contre les tubes. Vulnérable sur les rasets authentiques, il est plus bellegarde,Trophée de la Ville, course camarguaiseincisif sur ceux dont l’homme à sa portée. Tamponne Allam, s’envole derrière F. Martin, Dunan, Soler 2. Epuisé, il ne rend pas les armes et sauve ses ficelles au retenti du disque qui avait tourné 5 fois.

Action derrière J. Soler

 

                                 Texte et Photos Cyril Daniel

 

14/10/2016

SOMMIERES

* En raison de la météo, la finale des Ligues LR
prévue samedi 15 octobre est annulée *

SOMMIERES.jpg

 
Vendredi 14 octobre 2016
 
Les atouts des arènes sommiéroises
 
SOMMIERES2015PHMALI.jpgLe charme de la ville ancienne, les rives agréables du Vidourle, l'ombre des platanes, les grands parkings extérieurs, les campings proches, les marchés, les animations et les arènes... Sommières vit, Sommières bouillonne. Le CT s'affaire et la municipalité accompagne avec bienveillance. Le maire Guy Marotte : « On ne peut être que satisfait, le CT aurait pu connaître des difficultés après son changement de président, mais le trésorier Patrick Pascal a pris la suite et avec son équipe, je constate que nous avons eu de bonnes courses, l’équipe de raseteurs a fait plaisir et les spectateurs se sont déplacés... »
La programmation de la saison 2017 est déjà bien engagée
Le nouveau président explique : « Lors de l’assemblée générale de février, Christian Garrido a décidé d’arrêter, le programme était presque bouclé, nous avons juste fait quelques changements. La saison s’est bien déroulée même si j’espérais mieux. L’Euro de foot en juin, quelques pluies lors de courses de nuit, la météo fraîche en juillet ont certainement nuit mais pour la fête il y a eu beaucoup de monde ». Côté finances : «La situation est saine, nous achetons du matériel et continuons à améliorer les arènes par nous-mêmes, tout en sachant pouvoir compter sur le soutien de la municipalité ». Et le maire de renchérir : « Nous faisons confiance à cette équipe pour la saison 2017, nous les soutenons comme nous avons aidé cet hiver la course camarguaise et la FFCC. La municipalité est avec le CT sans être financièrement un puits sans fond certes, mais l’association est saine... »
Obtenir de la FFCC l’organisation de la finale des Ligues est une reconnnaissance du travail accompli. Le CT Lou Carmen a l’ambition de poursuivre et même de monter en puissance. « Les arènes se prêtent aux Ligues, le public est au rendez-vous et les manadiers nous servent bien. Pour les autres courses, en 2017, le Trophée réalisé par Michel Lucarotti primant le meilleur cocardier sera reconduit, et le Trophée Emile-Bros se déroulera sur 3 courses aux As, pendant la fête. Les taureaux sont déjà réservés, nous avons rencontré les manadiers... Côté raseteurs, on apprécie une équipe qui s’entend bien, pour 2017, nous seront dans les mêmes critères »
Tout est donc réuni pour que le public trouve son bonheur tout au long de l’été sous les ombrages des bords du Vidourle. Reste qu’en ce samedi automnal, la météo pourrait jouer les trouble-fête et pas qu’à Sommières.
 
MARTINE ALIAGA

 

11/10/2016

ALES *FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS*

logo TT2.jpg

ALES
Finale du Trophée des Raseteurs
 
Annulée pour cause de mauvais temps
le 1er octobre, la finale du
Trophée des Raseteurs se déroulera à
Alès, samedi 22 octobre
14h30, 11€
L’affiche des cocardiers a été modifiée
Mouret de Fournier
Fétiche du Joncas
Castellas de Fabre-Mailhan
Camaï de La Vidourlenque
Triton de Plo
Trancardel de Bon
Milhaudois de Lagarde
 
Et les dix premiers raseteurs du groupe 2. 
Réservations : 06 18 48 60 48.