Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/11/2016

SAINT-REMY-DE-PROVENCE *30 ANS AETCC*

Aujourd'hui

Plateau "Royal" pour l'anniversaire

Trois décennies pour s'implanter, faire ses preuves et devenir incontournable par son sérieux et son professionnalisme.

BLOGAETCC.jpg

Une partie des manadiers AETCC
près de leur présidente Françoise Peytavin (à gauche)

Ils étaient les “petits” manadiers en ce jour fondateur de novembre 1986 au bar de l’Oasis à Carnon. Aujourd’hui, ils sont labellisés manadiers AETCC aux côtés des deux autres entités de la profession. L’Association des éleveurs de taureaux de course camarguaise a pris toute sa place: «Cela n’a pas été un chemin tranquille, se souvient Françoise Peytavin, présidente depuis 1992, à la suite de Georges Navarro, il a fallu faire ses preuves. L’association est aujourd’hui bien installée, nos manadiers ont la réputation d’être sérieux et professionnels. Les résultats sont là et la belle aventure continue... ».
De la naissance à la reconnaissance, il y a eu bien des étapes à franchir. Francis Caillan, vice-président, en fait le tour : « D’abord être reconnus par la FFCC et le Parc régional de Camargue. Puis entrer au comité directeur de la FFCC, participer aux courses de tau du Parc. Parallèlement nous avons créé des antennes (Gard-Hérault et Bouches-du-Rhône), pour être actifs auprès des différents GDS (autorités sanitaires) et des collectivités territoriales (accès aux subventions)... ».
« Notre taureau de bataille, sourit le manadier, porte toujours sur le côté sanitaire du cheptel et la fonction d’éleveur-naisseur. Nous avons été précurseurs en la matière ».
« Aujourd’hui, notre association compte 31 manades, soit environ 1/3 des élevages, résume la présidente, et nous entretenons toujours notre spécificité. A savoir que tout le monde a droit à la parole, il n’y a pas d’ego surdimensionné... Nous accompagnons les plus jeunes dans un vrai esprit de solidarité et d’entraide ». Après 24 ans de présidence, Françoise Peytavin souhaiterait prendre du recul mais pas facile de succéder à l’active manadière. « Françoise, c’est la force tranquille, tout doucement elle a fait grandir l’AETCC, sans faire de bruit, gentiment elle a imposé les volontés de l’association..., exprime Francis Caillan, nous mettons, petit à petit le pied à l’étrier d’adhérents plus jeunes qui prendront la suite ».
En attendant, l’AETCC recueille les fruits de son sérieux, des trophées dans toutes les compétitions : entre autres, les Biòu de l’Avenir, Jeannot du Grand Salan (2005), Coyote de Caillan (2008), les Cocardières d’Or Raynausie et Valsière de Chaballier, les meilleurs cocardiers du Trophée des Raseteurs dont Chamarel de L’Aurore (2002), Romain de Mermoux (2007) ou Camaï de La Vidourlenque (2016)... le vainqueur de la finale des tau aux Saintes, manade des Termes (2016), etc. et maintes participations aux différents trophées.
Avant de souffler les 30 bougies, les vœux de la présidente pour l’avenir : « Garder notre sérieux et nos valeurs d’amitié et d’entraide ».


Texte et photo
MARTINE ALIAGA


CE 11 NOVEMBRE
Journée anniversaire
organisée par le comité des fêtes en partenariat avec le CT des Alpilles.
10 h 30, gratuit, quatre taureaux espoirs d’Agu et Mogador, emboulés pour l’école taurine.
12 h, apéritif de remerciements aux aficionados offert par le comité des fêtes.
12 h 30, restauration disponible sur place.
A partir de 14 h, course “Royal du Trentenaire” : Le Brestalou : RAMIER - Le Ternen : QUINTILIEN - Caillan : CHICHARITO - La Vidourlenque : APOLLON - Pagès : CAMPEON - GROS - Gros : GALOUBET - Cyr : MISTIGRI.
Raseteurs : F. Martin, Deslys, Dunan, Robert, Zekroui, Faure, Ouffe.

Les commentaires sont fermés.