Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/12/2016

AMERBCC *AG DES MANADIERS*

Mercredi 30 novembre 2016


La Raço di biòu aux Marquises

manadiers raço di biou,course camarguaise

Jacques Mailhan, président, Marie-Pierre Callet
élue des Bouches-du-Rhône

Patrick Laurent


Entre protection des taureaux et nouvelles réglementations sanitaires, une matinée de travail studieuse pour les éleveurs.
La salle des Biòu d’Or de la manade Laurent, si chargée d’histoire, accueillait, mercredi passé, l’assemblée générale de l’Association des manadiers éleveurs de la Raço di Biòu pour courses camarguaises sous la présidence de Jacques Mailhan. Grand nombre de ces professionnels avaient fait le déplacement pour suivre les différentes interventions et faire part de leurs problèmes au quotidien. Jacques Mailhan ouvrait la matinée en saluant « d’une manière générale la bonne tenue des courses en 2016 et félicitant les heureux propriétaires de Mignon Biòu d’Or (manade Cuillé) ; Marengo Biòu de l’Avenir (Vellas), du trio de taureaux vainqueurs du Trident d’Or (Gillet) et Octopussy Cocardière d’Or (Chapelle) ».
Le président listait ensuite les sujets problématiques de la profession : les aléas financiers de la FFCC, la parution de l’arrêté ministériel IBR (rhinotrachéite infectieuse bovine), l’instruction complexe des dossiers PAC, des trésoreries difficiles à maintenir à l’équilibre, la crise de la viande... Florence Clauzel, en charge de la commission finance fédérale, rendait compte du travail de l’équipe en place depuis février, qui a épongé la dette, remis les comptes de fonctionnement à l’équilibre et travaille sur la pérennisation de l’institution.
Le temps ensuite d’enregistrer les demandes des manadiers pour la prochaine saison des courses dans l’optique - voire l’urgence - de protéger les cocardiers qui doivent défendre leurs attributs en piste face à des raseteurs doués et toujours plus sportifs (lire ci-dessous).

manadiers raço di biou,course camarguaiseLes dossiers PAC et IBR ont tenu une large place dans les débats. Sébastien Attias, directeur du GDS des Bouches-du-Rhône, a éclairé, de toute sa connaissance et avec la passion qu’on lui connaît, ces dossiers difficiles. Notamment la demande par le GDS d’aménager l’arrêté IBR, pour les manades et ganaderias, par un protocole vaccinal alternatif (le vaccin IBR délété). Possible mais contraignant et coûteux. « Pour le 13, représenté ici par l’élue du département Marie-Pierre Callet, les éleveurs vont être aidés, a expliqué Sébastien. Aux manadiers du Gard et de l’Hérault de faire le point et solliciter leurs élus aux Départements ou à la Région, les chambres d’Agriculture, le préfet, les syndicats... » Une intervention applaudie par les manadiers.

Le volet viande AOP taureau de Camargue a permis à Olivier Roux (abattoirs Alazard et Roux) de vanter la bonne tenue de l’AOP face à la viande classique malgré les difficultés des abattoirs en règle générale : «la vente directe se porte bien et le taureau Camargue bénéficie d’une bonne image». D’où des discussions sur l’extension du périmètre de l’AOP.
Agriculture, élevage, finances, viande... les manadiers ont passé en revue toutes les facettes de leur métier. Et leur président de conclure : « Je formule le vœu que nous arriverons encore une fois à surmonter les différentes crises qui peuvent fragiliser temporairement notre métier mais qui n’arriveront pas à ébranler notre passion commune ».


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Parmi les demandes des manadiers à la FFCC :
Catégories Ligue, Avenir, As, primer un attribut après l’autre.
Ligue : toutes les pistes, 6 stagiaires et 2 tourneurs.
Avenir : toutes les pistes, 7 raseteurs, 2 tourneurs. 12 minutes de courses pour les taureaux de moins de 7 ans.
As : toutes les pistes, 8 raseteurs, 3 tourneurs.
Trophée Taurin : les points comptés aux raseteurs du groupe 2, uniquement aux courses aux As.

manadiers raço di biou,course camarguaise

**************************


x

Les commentaires sont fermés.