Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2017

FESTIVAL DU FILM DE SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES

Lundi 27 février 2017

Trois jours d'estrambord, trois jours d'images, le Festival du film taurin et camarguais a tenu ses promesses. Au fil des projections, un film m'a particulièrement bouleversé, celui sur Ratis et la famille Raynaud. J'ai voulu leur rendre hommage.

A RATIS

Ratis mon beau, te voilà à la retraite...

manade raynaud,ratis,course camarguaiseTes pelots s'étaient jurés que si tu commençais à fléchir, alors tu resterais au pré. Ce jour-là est arrivé. Dans leur grande sagesse, Marcel, Jean, Frédéric, Aurélie et Aude ont voulu t'éviter le déshonneur de la défaite alors que tu leur montrais tes limites.

Ratis, les dieux de la Camargue t'ont offert un physique hors du commun, une armure parfaite dressée vers le ciel et ce caractère unique transmis du fond des âges par tes ancêtres : la brutalité, la sauvagerie, le sens du combat, la stratégie de la piste…

Ratis, le magnifique, tu as accompli une grande carrière, tu as rendu à ta famille nourricière l'amour qu'elle voue à tous ses taureaux et à toi en particulier, tu les as rendus fiers, heureux… Tu as aussi donné à l'aficion de bien magiques moments…

Ratis, symbole d'un terroir, d'une race, d'une manade…

Ratis, les combats ont meurtri ta chair mais l'émotion ressentie restera.

A jamais, les images tournées raconteront ton histoire et celle de la manade Raynaud. Au gré de tes emportements aux planches, impacts d'envergure sublimés par les caméras posées sous les barrières, le grand frisson touche le spectateur à la vue du sable qui vole, de l'homme qui t'embarque, force et se détend pour échapper à ta puissance. Au-dessus, sur fond de ciel bleu, le public vibre et se lève. Toi, écumant de rage, poils collés, rien ne t'arrête, rien ne te fait peur. Ni les planches ni les poteaux. Seule t'importe cette silhouette blanche et mouvante après qui tu te déchaînes.

Ratis la paix du Grand Radeau est toute à toi désormais. Ratis, libre de naissance, libre jusqu'à ta belle mort.

MARTINE ALIAGA

Photo CHRISTIAN ITIER

Film de FRANCOIS DE LUCA - Studio FM

 

26/02/2017

CINEMA *SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES*

Les vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 février 2017

Rendez-vous au Festival

stgeniesmalgoiresphci.jpg

Le Festival ce sont des films mais aussi des rencontres
comme avec l'ancien raseteur Gérard Martin,
figure incontournable

saint-geniès-de-malgoirès,festival du film taurin et camarguais,françois de luca,ct lou gandar,course camarguaiseSaint-Geniès-de-Malgoirès et le CT Lou Gandar s’apprêtent pour le Festival du film taurin et camarguais des 24, 25 et 26 février. Idée géniale que ce Festival qui, depuis 1998, braque tous les projecteurs sur la petite ville gardoise orpheline de ses arènes mais riche d’une vibrante aficion. Evénement qui, au fil des ans, outre l’animation festive, emmagasine et partage des images. Jusqu’à devenir une véritable vidéothèque qui témoigne de la richesse d’une culture, de la vivacité d’un sport et de l’empreinte d’un territoire.

Chevilles ouvrières du Festival, Robert Féline et François de Luca mesurent l’évolution des films : « Petit à petit, les sujets se spécialisent sur la course camarguaise et son environnement, portraits de manadiers, de raseteurs, de cocardiers, etc. C’est tant mieux ! Même si nous avons aussi des images sur les traditions, et les taureaux de rue, etc.»

Effectivement le programme fait la part belle aux grands noms de la bouvine. Ceux d’actualité tels Mignon de la manade Cuillé ou le raseteur Joachim Cadenas. Ceux faisant partie du gotha comme Frédéric Durand ou Christian Chomel... « Les jeunes sont demandeurs des images de Chomel, ils ne l’ont pas vu en piste... alors nous le passerons, en vedette, le dimanche (17 h 30) ». Cette année sera aussi celle des hommages aux disparus, hommes et bêtes, « les nombreuses archives amassées au fil du temps permettent d’évoquer Jean Lafont, Virat, Camarina, Philippe Cuillé... »

saint-geniès-de-malgoirès,festival du film taurin et camarguais,françois de luca,ct lou gandar,course camarguaiseLe programme des trois jours est dense, tant en extérieur qu’en intérieur et trois grands chapiteaux chauffés - dont un réservé aux projections - viennent se rajouter aux deux salles. Pour la première fois, la peña La Gardounenque sera là, associée à un portrait de son meneur François Manchon (samedi) et si Ricoune animera l’apéro du samedi soir, il présentera aussi un clip sur Sabri Allouani. Pour sensibiliser encore les élus, Il était une fois nos arènes sera projeté dimanche juste avant le palmarès du concours. « Le programme est varié et dense, les films de qualité et il y aura de nombreux invités, précise François de Luca. La météo est annoncée clémente, c’est bien pour les nombreuses animations matinales en extérieur ».

Rendez-vous vendredi 24 février dès 18 h pour les premières projections.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

Les photos des cocardiers qui décorent la grande salle de projection sont de Christian Muscat et Norbert Gauthier 

************


Projections : vendredi 18 h et 21 h. Samedi 15 h 30 et 21 h. Dimanche 14 h 30. Possibilité de se restaurer sur place.
Samedi : 10 h, festival d’abrivado. 11 h, taureaux emboulés de Thibaud. Dimanche : 10 h, abrivado et vaches de Raynaud pour la jeunesse.

STGENIESMALGOIRES1.jpg

STGENIESMALGOIRES2.jpg

****************

24/02/2017

FFCC *ELECTIONS*

Vendredi 24 février 2017

La nouvelle vie d'Hadrien

A 34 ans, Hadrien Poujol devient président
et dirigera l'instance fédérale pendant 4 ans


ffcc,hadrien poujol,course camarguaiseSi le nouveau comité directeur n’est pas encore installé officiellement, Hadrien Poujol, en tête de la liste victorieuse du vote des licenciés vendredi dernier, s’est vite remis au travail. Déjà très impliqué dans l’équipe précédente, et sur la base des projets présentés pendant la campagne, ce tout jeune homme de 34 ans, endosse le costume de président avec beaucoup d’enthousiasme. Il prône la modernisation et la valorisation de la course camarguaise, le respect de tous les acteurs et le culte du taureau. Rencontre.

Que s’est-il passé depuis vendredi dernier ?

Beaucoup de choses.Passées l’émotion et la joie d’être élue, l’équipe s’est remise au boulot. On se connaît bien après cette année 2016 chargée et je suis bien entouré. Chacun avec ses compétences et sa disponibilité, tous avec l’envie d’avancer. Je les remercie d’ailleurs encore pour le travail déjà accompli et celui à venir. La tâche est énorme...

Depuis le début de semaine, tout s’est accéléré bien sûr : préparer le comité directeur du 28 février, la mise en place des projets, les demandes de subventions, la gestion de la saison 2017 dont le Congrès à Lansargues (lire ci-dessous ndlr) dans quinze jours.

Avez-vous pris votre licence de raseteur ?

Oui, oui, je ne peux pas arrêter comme ça, je vais mal le vivre. J’ai passé 20 ans en piste, 17 ans en courses cornes nues dont 16 ans aux As. J’ai encore envie de raseter une année avec mes collègues, tous ces jeunes talentueux. Je vais faire peu de courses et mon jubilé est prévu à Vauvert en octobre. A moi d’être exemplaire et de séparer le président du raseteur, d’ailleurs à la Fédé, on s’organisera de sorte que tout soit carré.

Quel est le planning pour les prochains jours?

Tout d’abord mettre le comité directeur en place, faire fonctionner les commissions, entériner les règlements pour la saison - on va y être très vite -. Nous avons déjà beaucoup travaillé en amont avec les raseteurs, les manadiers, les clubs taurins, le Trophée Taurin et tous les autres acteurs. Dans toutes nos consultations cet hiver, on a bien vu que le taureau est central, qu’il faut le protéger, qu’il faut se pencher sur l’équilibre entre spectacle et compétition. Plus largement, nous mettrons en marche les projets sportifs notamment en direction des jeunes et tous les dossiers évoqués cet hiver.

Comment appréhendez-vous votre premier Congrès?

Il faut que tout soit bien fait côté institutionnel et financier afin que les licenciés soient informés. La FFCC doit donner une belle image pour asseoir la confiance et retrouver son rang. J’aimerais que le Congrès soit dynamique, on va préparer des images... J’espère aussi que ce sera une fête, celle du renouveau et du rassemblement.

 

PROPOS RECUEILLIS
PAR MARTINE ALIAGA

 

 

Les élus au comite dirécteur

Dans l'ordre d'inscription sur les listes : 29 élus liste Poujol, 6 élus liste Triol

 

Hadrien POUJOL, Jacques MAILHAN, Serge SASTRE, Jean-Marc SOULAS, Christian VALLAT, Hicham FADLI, Florent LUPI, Francis TRINQUIER, Aurélien LAGET, Loïc AUZOLLE, Florence CLAUZEL, Aimé HUGON, Joaquim CADENAS,Frédéric NIGUET, Patrick LAURENT, Julien MALIGE, Florent TEDESCHI, Françoise PEYTAVIN, Benjamin BINI, Bérenger AUBANEL, Patrick GARCIA, Bruno PECOUT, Patrick PASCAL, Iris LAFON, Marc MOUCADEL, Christophe PELLENC, Kevin DROUILLE, Bruno QUET, Christel BESSER 

Nicolas TRIOL, Daniel MARTINEZ, Marie-José QUEREL, Michel BAPTISTE, Joël DIJON, Benjamin BLANC

FFCC * CONGRES 11 et 12 mars 2017 *

Vendredi 24 février 2017

Tout est prêt à Lansargues

LANSARGUESPERILLEGUYONPHCD.jpg

18 mars 1956, la Section course libre de la Fédération des Sociétés taurines de France - ancêtre de la Fédération française de course camarguaise - tenait son congrès à Lansargues, salle du cinéma l’Eden, organisé par les CT Lou Garrot et l’Ecole taurine.

61 ans après, la ville réitère et s’apprête à recevoir toute la bouvine. «C’est un honneur pour une petite commune comme la nôtre», explique Nicolas Noguera qui coordonne la gestion de ces Camarguaises avec le comité des fêtes, le CTPR Frédéric-Durand et le CT Le Garrot, toujours là. « On va accueillir toute la Camargue, c’est un sacré événement, apprécie celui qui est aussi premier adjoint du maire Michel Carlier, nous avons les infrastructures avec la halle des sports, la salle Marcel-Pagnol, la manade Boch pour le repas et les arènes pour les taureaux. La course du dimanche n’a pas été facile à monter, il a fallu convaincre les manadiers un peu frileux en cette mi-mars et les raseteurs en cours de préparation mais je crois que l’affiche tient la route».

De fait quand on a pour devise Tan qué viouren dé biouau anouren, on ne peut qu’être à la hauteur d’une telle organisation !

MARTINE ALIAGA
PHOTO CYRIL DANIEL

PROGRAMME DES CAMARGUAISES

Samedi 11 mars 2017

10 h, course de taureaux emboulés, manades Lafon, Les Termes.

15 h, course de Ligue, manades Janin, Le Grand Salan, Félix.

19 h, salle de cinéma Marcel-Pagnol, verre de l’amitié.

21h, projection du film « L’histoire de la Cocarde d’Or » de François de Luca.

Dimanche 12 mars

8 h, halle des sports, accueil des participants.

9 h, 72e Congrès FFCC, suivi de l’apéritif offert par l’UCTPR.

12 h 30, repas à la manade Boch (20 €, Tortilla mexicaine au caviar d’aubergines et salade verte, sauté de porc aux épices et semoule parfumée, café gourmand, vins de pays rouge et rosé). Inscriptions auprès de Marion Boch,
tél. 06 71 44 99 73 ; Olivier Soulier, tél. 06 16 06 86 30 ; Bar du Bon Coin,
tél.04 67 86 70 17.

15 h, aux arènes, capelado d’ouverture.
15 h 30, 11 €, course niveau As, avec COHIBA de Fabre-Mailhan, NOTAIRE de Cuillé, PEDRO de Lautier, CRUCHOT de La Galère, LEBRAU de Laurent, MOKA du Rousty, LOU GAOU de Ricard. Raseteurs : Katif, Zekraoui, Faure, F. Martin, Félix, Robert, J. Martin. Remise des prix au meilleur cocardier et au meilleur raseteur.

 

***********

22/02/2017

MARGUERITTES *SAISON 2017*

Mercredi 22 février 2017

La 89e saison de La Bouvina


MARGUERITTESCHANTALPHEM.jpgSamedi 18 février s’est déroulée la présentation de la temporada marguerittoise. Pas moins de quatorze courses en pointe viendront rythmer cette saison qui d’ores et déjà s’annonce prometteuse si chacun y joue son rôle.

Chantal Bourelly, la présidente, s'est adressé aux quelque deux cents personnes présentes en les remerciant de leur venue, dévoilant au passage les petits plus qui viendront ravir les supporters du Club Taurin comme les deux séjours en cours de saison.

MARGUERITTES20171.jpgPendant ce temps dans les coulisses, les éternelles petites mains s’activaient pour mettre en émoi les papilles de chacun avec le dressage d’un buffet digne des grandes réceptions, autour duquel  de chaleureuses retrouvailles firent tinter verres et éclats de rires. Ouverture des guichets le 26 mars avec un concours de manades. Qu’on se le dise !

Texte et photos
ERIC MARC

MARGUERITTES20172.jpg

MARGUERITTES SAISONPHEM.jpg

20/02/2017

COURSES AU PLAN

A Bellegarde, dimanche 19 février 2017

Des jeunes et des taureaux... 

Reportage photos de Georges Martin

Chaud... Chaud !

BELLEGARDE2PHGM.jpg

BELLEGARDE3PHGM.jpg

BELLEGARDE4PHGM.jpg

BELLEGARDE5PHGM.jpg

BELLEGARDE6PHGM.jpg

BELLEGARDE7PHGM.jpg

BELLEGARDE8PHGM.jpg

BELLEGARDE9PHGM.jpg

Manades Les Baumelles, Tommy, La Galère

*****************

18/02/2017

FFCC *ELECTIONS*

Samedi 18 février 2017

La liste d'Hadrien Poujol
en tête des suffrages

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaiseLa liste menée par Hadrien Poujol a remporté 65% des suffrages, celle de Nicolas Triol 35.
Le nombre de votants - 1863 sur 2293 inscrits - montre la mobilisation des acteurs de la course camarguaise et leur intérêt pour leur Fédération.

En détail  : 1861 suffrages s'exprimaient, 2 blancs et nuls.
La liste Poujol recueillait 1 212 voix
la liste Triol, 649.
Sur les 35 sièges à pourvoir au comité directeur
29 sièges vont à la liste Poujol
6 à celle de Triol.

 

Hadrien Poujol
le nouveau président de la FFCC

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaise

Passage de témoin entre Hadrien Poujol et Jacques Mailhan

Il était minuit passé, vendredi soir, quand les totaux des votes des licenciés de la FFCC pour élire leur nouveau comité directeur sont tombés. Les visages d’Hadrien Poujol et de ses co-listiers s’éclairaient alors d’un grand sourire au vu des chiffres annoncés. La victoire est belle donnant approbation du travail effectué par l’équipe en place. Le résultat laisse aussi la place à six élus de la liste de Nicolas Triol ce qui permettra au camp opposé de s’exprimer au sein de la nouvelle assemblée. Une belle satisfaction : la mobilisation importante des licenciés même si cela a créé un long embouteillage notamment sur le bureau de vote des clubs taurins du Gard menant le début du dépouillement à 22 h 30. 

« Certes cela a été un peu long, attaquait le président sortant Jacques Mailhan (qui reste N.2 de la liste élue, NDLR) mais je remercie tous ceux qui se sont déplacés. Je suis ravi que le monde de la bouvine se soit retrouvé, dans l’apaisement, le sérieux, la sérénité. Plus de 1 200 voix se sont portées sur Hadrien. Je suis sûr de ne pas m’être trompé quand je lui ai demandé de prendre la présidence. Il est jeune, il a des qualités... et une équipe compétente autour de lui. Je remercie aussi les manadiers qui ont voté en nombre pour cette équipe...».

Emu pour sa première prise de parole en tant que président, Hadrien Poujol a rappelé : « Jamais je n’aurais pensé, il y a quelques mois, en être là... Ma vie c’est les taureaux, je dois tout aux taureaux, aux organisateurs, au public... Aujourd’hui je veux m’investir pour la tauromachie et pour la FFCC... Maintenant arrêtons les chamailleries, parlons de course camarguaise et avançons. Travaillons tous ensemble ».
Adoubé par Jacques Mailhan, le néo dirigeant lui rendait un hommage sincère :
« Jacques, c’est toi qui nous a mené dans cette aventure, tu fais partie des grands hommes de la Camargue ».
Le manadier des Bernacles revenait sur l’année 2016 : « Malgré les difficultés, j’ai passé une année merveilleuse, j’ai découvert des gens, des talents... J’ai apporté mon expérience, Hadrien a su écouter les conseils.... et le nombre important de voix de notre liste conforte le bien fondé de notre travail. Il faut que nous continuions le travail des anciens pour le transmettre à nos enfants. Il y a un travail énorme à faire. Bien sûr on ne peut pas changer les règles de bases de la course camarguaise, c’est toujours l’affrontement d’un homme et d’un taureau, mais on peut évoluer, moderniser, attirer les jeunes générations...
A Hadrien de conclure : « C’est parti pour une aventure de 4 ans ».


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER et M. A.

Nicolas Triol : "J'honorerai mon poste..." 

 

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaiseSi la campagne entre les deux listes est quelquefois monté en température par réseaux sociaux interposés, les votes, le dépouillement et l’annonce des résultats ont profité d’une bonne ambiance. Dans sa première prise de parole en tant que président, Hadrien Poujol a tendu la main à Nicolas Triol : « Nicolas, toi aussi tu t’es investi, même si on ne peut pas s’entendre sur tout, il y a du travail et on a besoin de tout le monde » le priant de s’exprimer à ses côtés. Ce dont le candidat perdant s’est acquitté : « Je félicite les vainqueurs et j’honorerai le poste qui m’est offert au comité directeur avec cinq de mes co-listiers. Je remercie mon équipe et j’essayerai de continuer du mieux possible notamment par la mise en place de projets... ».
Après la mobilisation, l’apaisement et le rassemblement, la FFCC est en ordre de marche.

Le décompte des voix

Par bureaux

N.1 : inscrits 838, votants 677, blancs et nuls 1, exprimés 676.Liste Poujol 412. Triol 264.

N.2 : inscrits 433, votants 369, blancs et nul 0, suffrages exprimés 369. Poujol 224. Triol 145.

N.3 : inscrits 311, votants 236, blancs et nuls 0, exprimés 236. Poujol 172. Triol 64.

N.4 : inscrits 520, votants 420, blancs et nuls 0, exprimés 420. Poujol 269. Triol 151.

N.5 : inscrits 191, votants 161, blancs et nuls 1, exprimés 160. Poujol 135. Triol 25.
Total : inscrits 2293, votants 1863, blancs et nuls 2, exprimés 1861. Poujol 1212.Triol 649.

Sièges au comité directeur : Poujol 29. Triol 6.

**********

AFFLUENCE

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaise

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaise

Dépouillement

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaise

Annonce des résultats

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaise

*****************

 

17/02/2017

SOMMIERES

Vendredi 17 février 2017

 Le club taurin sommiérois est né

sommières,course camarguaise

 A Sommières, une équipe de 12 membres motivés a décidé de créer un nouveau club taurin : le club taurin sommiérois et de son pays. Il a pour but de défendre et promouvoir toutes les traditions, d’apporter un œil objectif, de nouvelles idées et des projets. Le programme 2017 est bien avancé : le CT annonce des courses de nuit, une course de tau et une protection. Le bureau est le suivant : Gregory Boissier président, vice-président Jean-Pierre Sauvage, trésorier Sylvain Beker, vice-trésorier Yves Soutoul, secrétaire Leticia Boissier, vice-secrétaire Jacques Boissier.

 

FFCC *VOTE*

Vendredi 17 février 2017 - A Saint-Gilles

Ce soir, le vote

saint-gilles,élections,ffcc,course camarguaiseQuel que soit le vote des licenciés, la Fédération française de course camarguaise aura ce soir un nouveau président et un nouveau comité directeur. Jacques Mailhan à la tête de l’instance depuis 10 mois ne souhaitant pas se représenter en première position - il reste N.2 sur la liste des sortants -, ce sont Hadrien Poujol, à la tête de la liste Rassemblement de tous les acteurs de la course camarguaise et Nicolas Triol La Fédération c’est vous qui briguent les suffrages.

Les électeurs sont attendus pour une assemblée générale ordinaire élective (aucun quorum imposé) ce vendredi 17 février, où ils pourront voter à partir de 18 h 30 et jusqu’à 21 h 30 à la salle polyvalente de Saint-Gilles (à côté des arènes). La commission électorale et ses cinq membres menés par Philippe Ramon est compétente pour faire respecter ces opérations de vote. Chaque liste aura fourni 5 assesseurs pour tenir les 5 bureaux de vote, et 5 scrutateurs pour le dépouillement.

A l’issue des décomptes, il sera attribué à la liste qui a recueilli la majorité des suffrages exprimés - qu’elle soit complète ou pas - la moitié de sièges à pourvoir arrondie à l’entier supérieur (soit 18 sièges).Les sièges restants seront répartis entre les deux listes à la proportionnelle et à la plus forte moyenne.

Le nouveau comité directeur se réunira le lundi 20 février au siège fédéral pour élire son bureau. Puis préparer le prochain Congrès des 11 et 12 mars, à Lansargues.

MARTINE ALIAGA

PRECISIONS

Votes (1) : pour voter, il faut être en possession de sa carte d’identité et/ou de la licence 2017.

Vote (2) : il faut être inscrit sur les listes fédérales (demandes qui étaient à déposer ou à envoyer jusqu’au 14 février 2017, 17 h, cachet de la poste faisant foi), et être à jour de sa cotisation 2017. Ceux qui auraient déposé leurs dossiers dans les temps et qui n’auraient pas eu de retour, pourront quand même voter en récupérant leur numéro de licence sur place et en fournissant leur carte d’identité.

Procurations : pour faciliter l’organisation, il avait été demandé de déposer les procurations à la FFCC jusqu’au 14 février, 17 h. Mais même si cela n’a pas été le cas, les procurations seront recevables le soir du vote.

Votes (3) : le vote s’effectue par liste complète, il ne doit donc pas y avoir de nom rayé sur les bulletins sous peine qu’ils soient nuls.

DECES

Vendredi 17 février 2017

Philippe Cuillé n'est plus

PHILIPPE CUILLE.JPG

Photo Christian Itier

Le 28 janvier dernier à Méjanes, Philippe Cuillé recevait des mains du président Dominique Perron, le prix Corrida Sud-Est de l’UCTPR qui récompensait le bétail de sa ganaderia. Hier matin, c’est avec stupeur que l’on apprenait son décès au terme d’une maladie fulgurante. L’aficion porte le deuil de cet homme de passion. Cocardiers camarguais ou toros de corrida, Philippe en avait fait le socle de sa vie. D’abord manadier en créant avec ses frères et sœur la manade Cuillé en 1970, puis ganadero et, dans le même temps, dirigeant les arènes du Grau-du-Roi, Les Saintes-Maries, Alès, Lunel...
Les obsèques se dérouleront à l’église de Générac, samedi 18 février, à 10 h 30. Selon sa volonté, il n’y aura ni fleur ni couronne mais la possibilité de faire un don à l’association Imagine for Margo qui aide les enfants atteints de leucémie.
Midi Libre et le Trophée Taurin présentent à la famille Cuillé leurs plus sincères condoléances.