Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/04/2017

TROPHEE TAURIN

Vendredi 21 avril 2017

Continuer sur la lancée

Le public fait le choix des affiches
qualitativement supérieures

MARIGNANPHMALI.jpgRestant sur la très bonne impression de la Royale de Saumade à Sommières, lundi dernier, on peut dire, après ce week-end pascal, que la saison 2017 est maintenant bien lancée. Le mois de mars a servi de rodage aux bêtes et aux hommes avec déjà de bien belles réalisations en Languedoc du côté de Mauguio, Vendargues, Beaucaire ou Le Grau-du-Roi (As et Avenir cumulé).

► Photo : l'élégance de Vincent Marignan, homme en forme de ce début de saison.

La meilleure nouvelle est l’adhésion du public qui, sensible à la teneur (sérieux, brillant) des affiches, se déplace en nombre, déjà en ce printemps. Pour autant le samedi reste un jour compliqué pour les organisateurs vu le nombre des courses Avenir, taureaux jeunes, Ligues, écoles de raseteurs.

Les hommes en forme subjuguent les foules. Vincent Marignan étincelant de facilité et d’élégance fait, après sa victoire au Trophée de l’Avenir en 2016, une entrée aux As remarquée, tandis que Youssef Zekraoui impressionne par son implication. Quant à Joachim Cadenas, après sa blessure à Aimargues, il reprend la piste plus sobrement mais se montre toujours provocateur d’émotions fortes. Les afeciouna le suivent passionnément, à juste titre.

A l’Avenir, les hommes démarrent plus doucement - semble-t’il - mais les Robert, Félix, Bernard, etc. promettent bien des éclats futurs. Ne soyons pas trop pressés.

Côté taureaux, la relève est attendue. Mignon et toutes ses qualités - il l’a encore prouvé à Arles - ne suffiront pas pour monter les gros plateaux (en tenant compte que certaines vedettes ne sont pas encore sorties). Et si de nombreux cocardiers offrent beaucoup d’espoirs, ils devront confirmer au plus haut niveau.

Raison de plus pour adhérer à la protection des jeunes taureaux prônée par la Fédération française de course camarguaise et le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Mener des taureaux à maturité reste le but des éleveurs et des parties prenantes de la course camarguaise. Le seul moyen d’y arriver, leur laisser le temps de grandir et de s’aguerrir.

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Les commentaires sont fermés.