Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/07/2017

VERGEZE - Trophée de l'Avenir

Course du Samedi 29 Juillet

LA COURSE PREND SON ENVOL

AVEC OURANOS et CARABIN

IMG_6757.JPG

IMG_6777.JPGC'est le trophée de l'avenir en ce samedi qui est proposé avec un concours de 7 manades. A la capelado, ils seront 7 à défiler (plus 3 tourneurs) et avec le coeur a l'oeuvre, ils vont faire au mieux surtout en première partie, une première partie qui ne restera pas dans les mémoires. D'ailleurs sur les gradins, ça goutte, ça regarde passer les canadairs, ça papote. Par contre ça roumègue pour certains rasets. Mais, certains taureaux de par leur comportement se prêtaient-ils à autre chose ?  Heureusement la seconde sera plus  captivantes avec Ouranos, Carabin et à un degré moindre Sylvio.  Chez les hommes, aucun ne se détache vraiment.

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaiseChicolo (Chaballier – n°916) : Peu intéressé par les gauchers si ce n'est quand il est en mouvement, à droite il n'en demeure pas moins irrégulier. 2 engagements après Vacaresse et Belgourari, quelques passages de tête pour 2 Carmen.IMG_6802- CONSCRIT (St Pierre) sur R GUYON.JPG
Conscrit (St-Pierre – n°117) : Après un première partie de course ou il fuit les hommes par des déplacements, il va davantage s'en intéresser en les accompagnants jusqu'aux planches pour 2 Carmen contestés.
Adonis (Raynaud – n°175) Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaise: Sans envie et avec un léger coup de tête il limite ses répliques au maximum et ne peut résister plus de 10 minutes.

Ouranos (Lagarde – n°819) : ll a envie. Ses Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaiserépliques sont sèches, vives, et les arrivées menaçantes. Vacaresse et Sanchez seront gratifiés d’un engagement. Cédant rapidement ses glands, il défend avec vaillance sa cocarde. Derrière Belgourari il brise les planches. La première ficelle part à l’ultime minute, la seconde reste en place. Fort applaudi, les honneurs joués 4 fois le raccompagnent. IMG_6883 - SYLVIO (Félix) sur M BELGOURARI.JPG

Sylvio (Félix – n°010) : Tout en vaillance, cocarde et glands partent en 3 mouvements. Au fil du temps, la colère monte. Serre Belgourari pour une arrivée 50/50, enchaine les rasets. Mais, trop franc il ne peut tenir la distance… Une dizaine de minutes récompensées par le disque joué 5 fois.

IMG_6917 - CARABIN (Saumade) sur C ZELPHATI.JPGCarabin (Saumade – n°982) : Quel moral !! Personne ne pourra dire le contraire. Au même rythme, sans fléchir les rasets sont honorés. Tandis que Bengourari de fera coincer la cheville au saut, il tape derrière Vacaresse… Très à l’aise dans la bourre, dans les séries,  il s’en dégage pour se replacer à l’opposer et repartir de plus belle. Des Carmen, 6 ou 7 pendant renouvelés à sa rentrée fortement applaudi

Napaca (Blatière-Béssac – n°910) : Une course plus que « lacunaire ». UnIMG_6938 - NAPACA (Blatière) sur C ZELPHATI.JPG coup de ci de là (Bruschet, Gougeon, Zelphati) mais aussi beaucoup de défensive... Retour en Silence.

------------------------------------------------------------

Entrée : 2/3 (Gratuit) -  Organisateur : Commission des Festivités - Présidence : Jacques Valentin

Raseteurs : T Vacaresse, R Bruschet, C Zelphati, M Sanchez, M Belgourari, M Gougeon, R Guyon -  Tourneurs : S Fargier, B Joseph, A Duran

Texte et Photos Cyril Daniel

SOMMIERES *AS*

Lundi 31 juillet 2017

Intense et animé

sommières,trophée emile bros,course camarguaise

Belle prestation de Lou Guechou,
tout comme celle de François Martin

Les gradins sont pleins, l’ambiance excellente, les cocardiers tous d’un très bon niveau pour cette 1re journée du Trophée Emile-Bros de qualité où François Martin retrouve son élégance avec application. Dommage que, parfois et pour certains blancs, le ton monte trop haut. Cela coupe le rythme de la course et des taureaux et gâche le plaisir des spectateurs.
Epervier (Cuillé).- Excellent premier qui gère l’espace et raccompagne méchamment, corne à l’affût. C’est chaud après F. Martin, Katif, Benafitou. Il donne du fil à retordre, anticipe, coupe le terrain ou peut se cabrer en finition. Malheureusement, se blesse patte avant gauche et rentre à la 13e avec ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Santen (Les Baumelles).- Met du temps à trouver le bon rythme mais quand les hommes accélèrent, il fait le ménage. Performant dans la bourre, il appuie les poursuites et se soulève de nombreuses fois. Sauve sa 2e ficelle. 7 Carmen et retour.
Pedro (Lautier).- Brouillon au début, aux ficelles, étale ses qualités. Leste et rapide, vite tourné, il presse les hommes, anticipe. Gère l’espace et la pression, raccompagne prestement et même prend le pas sur le raseteur. Laisse sa 1re ficelle sur le gong. 5 Carmen et retour.
Lou Guechou (La Galère).- Entame brouillonne mais après, c’est lui qui gère. Il pousse à fond, très belles longueurs avec F.Martin, au bout après Rassir. Avec Lou Guechou, il faut trouver la bonne distance, d’autant qu’il peut se réserver ou anticiper à tous moments. Belles trajectoires après Rassir, Aliaga et rentre ses ficelles en patron. 4 Carmen et retour.
Jacob (Saumade).- Il pâtit de la mauvaise humeur qui s’est installée, vite fait les rubans sans aucun ménagement. Le public gronde. Pourtant il a du gaz et se montre bon partenaire sur les trajectoires allongées (F. Martin). Quand il se place et que les rasets sont plus académiques, il brille. Très sollicité, 1 minute de respiration lui est acordée. Mais 2e ficelle ouverte, la bourre repart et dans le désordre, Katif passe sous les pattes (sans mal). 12’30, Allouani éteint le chrono. 5 Carmen et retour.
Montesquieu (Lautier).- Très rapide, ça lui tombe dessus pour 2 minutes aux rubans. Aux ficelles, avec un peu plus de place, raccompagne avec panache au fil des planches. Le calme revient et les ficelles sont grattées en rythme. Sans se perdre le taureau maîtrise et la 2e ficelle à Benafitou à 13’40. 3 Carmen et retour.
Gaou (Ricard, hp pour 10 minutes).- Il a du placement et ce grain de folie qui le fait s’emporter comme une bombe aux trousses des blancs. Méchant, il brise les planches après Aliaga, Katif, explose tout après Katif et conclut superbement sur F.Martin. Les ficelles rentrent, 4 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
Photo Laurent Sonzogni


Trophée des As : Benafitou, 20 pts ; Allouani, 12 ; Katif, 10 ; F. Martin, 6 ; Rassir, 5 ; Errik, 4 ; J. Martin, 4 ; Aliaga, 4.
Course du dimanche 30 juillet.
Entrée : grand plein. Org. : CT Lou Carmen. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, I. Benafitou, Katif, F. Martin. Gauchers : Aliaga, Errik, Poujol, Rassir, J. Martin. Tourneurs : Estève, Garcia, Kerfouche, Bensalah (exclu au 6e + 7e taureau), Ull (exclu au 4e + 5e).

30/07/2017

MARSILLARGUES *AVENIR/ESPOIR*

Dimanche 30 juillet 2017

Boa étrenne les nouvelles arènes

Le cocardier de Nicollin et Romain Fouque
gagnent le 10e Bajan d'Or

Le jeune cocardier de Nicollin, Boa, réussit son examen de passage dans cette piste marsillarguoise aux belles proportions et étrenne ainsi les nouvelles installations. Il remporte le 10e Bajan d’Or avec Romain Fouque, meilleur animateur. 
Offley (Ricard, N.469).- Il coupe le ruban d'inauguration à sa sortie du toril, et s’il tient son placement, son esprit fantasque s’exprime par quelques actions intempestives (1 Carmen) et des sorties du raset parfois contraires.  Les hommes sont prudents. 11’ les rubans et rentre ses ficelles.
Cerf (Saint-Pierre, N.629).- Surveille, un peu décalé des planches, poursuit cornes pointées, pousse et de temps en temps joue des cornes. Trois belles accélérations sur les longueurs proposées par Fouque. 4 Carmen et retour avec ses ficelles.
Boa (Nicollin, N.122).- Se lance avec fougue et franchise, ne laisse rien sans réponse et va au bout. Ses ripostes rapides prennent de l’ampleur comme ses attaques aux planches. Des actions agressives jusqu’à basculer après Fouque. Fatigué sur la fin, mais il garde  du moral et ses ficelles. 8 Carmen et retour.
Dakar (Occitane, N.124).- Meilleur quand il reste dans les planches, en revanche retient ses charges dès qu’il se centre. Aux ficelles, demande encore plus d’investissement, mais la pression manque et il retombe dans ses travers. 11’.
Izarac (Vinuesa).- Choisit le devant du toril où il revient toujours. Jusqu’au-boutiste sur quelques passes allongées par Bernard. Loin de sa base, il n’est pas partant. Zekraoui essaie de près pour une charge dangereuse, tout comme Fouque, 2 fois. Pas facile, rentre ses glands. 3 Carmen et retour.
Pourpre (Blanc).- Remuant et véloce, pour plusieurs belles accélérations. Bien placé après les rubans (6’), il se livre avec vivacité (Ameraoui) et se cabre méchamment après Zekraoui. Garde une ficelle. 5 Carmen et retour.
Aptel (Cuillé, N.075, hp, 12’).- Saute seul ou après l’homme, mais bien titillé, appuie ses finitions jusqu’à basculer. Des actions bien frappées où il laisse beaucoup d’influx. Rentre un gland. 4 Carmen et retour.
MARTINE ALIAGA
 
Trophée de l’Avenir : Bernard, 14 ; Ameraoui, 6 ; Fouque, 2 ; Y. Martin, 2 ; Michelier, 2.
Course du samedi 29 juillet. Entrée :  presque plein. Organisateur : CT Lou Bajan. Président : A. Laget. Raseteurs droitiers : Fougère, Fouque, Michelier. Gauchers : Y. Martin, Zekraoui, Bernard, Ameraoui. Tourneurs : Toureau, Arnel, Lopez.
 
*********
Les arènes marsillarguoises
s'offrent un coup de neuf
Nouveaux gradins, nouvelle billetterie, sanitaires à l'intérieur, du tube rouge, du bois pour ceinturer la contre-piste et une piste conservée... Les nouvelles installations marsillarguoises ont de la gueule. Et conservent leur charme entre les murs crèmes de l'église, le château, la mairie (un peu en décrépitude) et - dommage - le Café français fermé. En ce jour de première course, les habitués cherchent leurs nouveaux repères "Ah l'entrée a changé de place, comment je rentre aux travettes ?", les raseteurs mesurent la contre-piste "on dirait qu'elle est moins large"... les spectateurs essaient les places pour la meilleure vue... A la présidence, on teste le nouveau matériel. Reste l'angle du grand portail qui devrait changer de configuration. Au final, l'impression est plutôt bonne, la mairie a fait le job, les Bajans et les autres peuvent plonger de bon coeur dans leur fête.
 
 

29/07/2017

VERGEZE - VACHES COCARDIERES

Course du vendredi 28 Juillet

A L’IMPOSSIBLE NUL N’EST TENU

Les Blancs ont mouillé le maillot mais bon ……

IMG_6504.JPG

Pour son 3ème jour de fête locale, la plaza vergezoise accueillait la gente féminine avec un concours de manades Blatiere-Bessac, Chaballier et Chapelle qui autant le dire d'entrée a été faussé par le manque non pas de travail, lais tout simplement d'hommes. En effet, ce sont seulement 5 tenues blanches qui sont venues se présenter au Maestro de cérémonie et qui ont fait le maximum, le maximum pour donner du rythme, le maximum pour que les Cocardières se mettent en valeur. Mais ça ne marche pas toujours. A un moment, il faut que tout monde se remette en question. 5 hommes (sur 6 invités)  dans cette grande piste ô combien compliquée (piste spacieuse, barrières hautes, contre piste large), c’est nettement insuffisant.

Pour la Manade Blatière-Béssac : Elisa et Sarah initialement prévues sont IMG_6515 - CORA - SANCHEZ.JPGremplacées par Cora (n° 547) qui  a bien joué son rôle de première. Entre placements, déplacements, sauts (2) et séries elle meuble ses 10 minutes en IMG_6629.JPGrépondant en faisant légèrement les pas. 2 Carmen plus retour avec ses glands. Seconde remplaçante, Orphée (annoncée n°407 mais marquée 947 – 7ème  a démontré un potentiel fort intéressant. En se déplaçant constamment, elle répond avec beaucoup de vivacité jusqu’au fil planches bien que ces dernières soient trop éloignées du départ du raset…Bien que souffrant de la grandeur de la piste, sa course demeure fort positive IMG_6576 NOELLE - CHARNELET.JPGet tournée vers l’avenir. Pour finir chez le trio Orange et vert, Noëlle (n°407- 4ème) du haut de ses 13 ans, va s’imposer.  Tantôt positionner dans les planches, tantôt légèrement éloignée, ses répliques se font tête basse, et un sec coup de tête vient augmenter la difficulté pour les hommes méfiants. 1 coup de barrière derrière Charnelet, le retour se sait en musique (joué 3 fois) avec ses glands.

Pour la Manade Chaballier : Sarah (n° 701 – 2sde) manque IMG_6550 - SARAH - GOUGEON.JPGde pétard. Néanmoins, elle accepte tout, pousse aux planches après Sanchez ou elle sa se lever 2 fois. Vulnérable elle cède 1 ficelle. 3 Carmen plus rentrée. Argentina (annoncée n°231 mais marquée 339) est IMG_6594 - ARGENTINA - CAIZERGUES.JPGbrouillonne. Elle accepte tout, mais manque de concentration et de suivi. Elle aussi semble se perdre dans l’espace qui lui est proposé. Rentre 1 ficelle en silence. Pour conclure IMG_6620 - MAMILLE - GOUGEON.JPGchez les Sang, Blanc et Or, Mamille (n°915 – 6ème), la plus expérimenté va se placer et malgré quelques tentatives des hommes ne pourra pas se montrer son savoir. Cède que sa cocarde. Carmen au retour.

 Pour la Manade Chapelle : Damisello (n° 927 – 2ème) sort toute pétaradante. IMG_6564 DAMISELLO - CHARNELET.JPGLes hommes jouent le jeu, est toute pétillante elle se jette dans les rasets sans retenue. Les planches de la retiennent guère. Pour preuve, ses 3 sauts derrière Sanchez et Gougeon (2) qui vont faire tourner le disque, comme ses séries. Carmen la raccompagne  avec ses ficelles. En conclusion de la course, IMG_6653 - CANOPEE - RICCI.JPGCanopée (n°214) dès la sonnerie s’en prend aux planches, qu’elle vient buter quand un homme est dans son champ de vision dans le couloir. Sur les rasets, plein gaz et en faisant légèrement le pas elle s’engage pour ne jamais lâcher prise. Les hommes en prennent la mesure et l’emportent dans de jolis échanges. 5 Carmen plus rentrée.  

 Entrée : 1/3 - Organisateurs : Commission des Festivités - Présidence : Jacques Valentin

Raseteurs Droitier : M Charlenet, A Caizergues -  Raseteurs Gauchers : M. Gougeon, JL Ricci, M Sanchez                                   

Tourneurs : JR Grando, S Fargier                  Texte et Photos Cyril Daniel

BEAUCAIRE *AS - FINALE DE LA PALME D'OR*

Samedi 29 Juillet 2017

"Costaud mais pas mauvais"

Daniel Siméon a su adapter son casting pour arbitrer
les 4 prétendants à la Palme d'Or

IMG_5787.JPG

"Oui, les taureaux sont costauds pour cette finale de la Palme d’Or, assume Daniel Siméon, responsable des arènes beaucairoises, costauds mais pas mauvais dans le sens que ce sont des cocardiers qui ont besoin de charge mais qui ne refuse pas pour autant ». Il est vrai qu’avec deux premiers ex æquo (22 pts) Cadenas et Zekraoui ; 3e, I. Benafitou (18 pts) et 4e, Katif (16 pts), la Palme ne manque pas de prétendants. « La pression a été forte dès la première journée, analyse Daniel Siméon, avec quatre premiers possibles ; pour la 2e, la volonté de Cadenas à passer premier devant Zekraoui, a rajouté de l’intensité ».

A l’inverse d’une Cocarde d’Or qui se gagne sur une seule course et avec les taureaux adéquats, ou le Trophée des As qui se joue sur une saison, là, la compétition est resserrée sur trois journées et « se doit de présenter les meilleurs taureaux du moment. Et même si l’effet spectaculaire est passé en second plan les deux premières journées, l’émotion s’est transmise différemment au public, sensible à l’intensité des échanges. L’affiche de cette finale est le plus équilibrée possible compte tenu de son contexte ». Dans l’ordre de sortie, se présenteront donc Cohiba (Fabre-Mailhan), Vincent (Aubanel-Baroncelli), Aïoros (Les Baumelles), Laos (Cyr), Attila (Lautier), Margasse (Rambier). Le 7e choisi pour son côté fantasque et spectaculaire sortira hors points Trophée Taurin et hors Palme d’Or, histoire de conclure un peu plus légèrement.

Pour commencer l’après-midi, rendez-vous à 16 h 30 pour se régaler des évolutions toujours captivantes de la manade Renaud Vinuesa, accompagnée de la Pichoto Camargo.

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Trophée des As, 17 h, 12€.

Raseteurs invités : Allam, bouhargane, Cadenas, Chekade, Errik, Katif, F. Martin, Poujol, Zekraoui.

28/07/2017

HOMMAGE A JEAN LAFONT

LE CAILAR SAMEDI 5 AOUT 2017

JOURNEE HOMMAGE A JEAN LAFONT

10h30, dépôt de gerbe aux Hourtès en mémoire du manadier Jean Lafont. 11h30, animation avec la fanfare du garage sur le portalet. 12h, abrivado manades Agnel, Aubanel, 7 taureaux. Après l'abrivado, sur le portalet, interprétations lyriques par l'ensemble Archemia. 12h30, apéritif dans les jardins de la maison Vidal, bd Gambetta, animé par l'ensemble Archemia et la Fanfare du garage.

13h30, repas dans la cour de la mairie et sur la place de la République Réservations en mairie au 04 66 88 01 05 et restaurant Le Tamaris, 04 66 88 07 91. 20€.

16h, aux arènes, capelado avec le groupe traditionnel Li Cabidoulo et les gardians des manades Jean Lafont et Nicollin. Interprétations lyriques par l'ensemble Archemia. 16h30, 9 €, course de 4 tau et 3 vaches de la manade Nicollin.

Bandido de 7 taureaux après la course.

CLASSEMENT DES RASETEURS

LOGOTT.jpg

CLASSEMENT DES RASETEURS

Parution dans Midi Libre et La Provence
du vendredi 28 juillet 2017

TROPHEE DES AS - GR 1

1. MARIGNAN Vincent (D) 389

2. KATIF Ziko (D) 335

3. ZEKRAOUI Youssef (G) 330

4. CADENAS Joachim (D) 301

5. CIACCHINI Jérémy (D) 244

6. BENAFITOU Iliass (D) 225,5

7. FAVIER Maxime (G) 186,5

8. ERRIK Radouane (G) 182,5

9. ALIAGA Jérémy (G) 169

10. FOUR Bastien (G) 152,5

11. MARTIN Jérôme (G) 101

12. OUFFE Julien (G) 92,5

13. CHEKADE Amine (D) 89

13. AYME Anthony (D) 89

15. ALLAM Fayssal (G) 87,5

16. BOUHARGANE Jamel (G) 71,5

17. DUNAN Stephane (D) 70

18. RASSIR Sofiane (G) 49

19. BELGOURARI Mehdi (D) 47

20. POUJOL Hadrien (G) 42,5

21. GROS Romain (D) 32

22. FAURE Lucas (D) 30

23. SOLER Jeremy (D) 28,5

24. MARQUIS Rudy (G) 26

25. MARTIN François (D) 17

26. VILLARD Benjamin (D) 14

27. ALLOUANI Sabri (D) 12

28. BRUSCHET Romain (D) 11

29. AUZOLLE Loïc (D) 10

30. BENAFITOU Adil (G) 5

TROPHEE DE L’AVENIR - GR 3

1. FELIX Vincent (D) 534

2. ROBERT Geoffrey (G) 459

3. DESLYS Joey (G) 358

4. GAILLARDET Joan (G) 354

5. ZBIRI Smaïn (G) 337

6. MERIC Marvin (G) 313

7. BERNARD Enzo (G) 307

8. PRADIER Yoan (D) 294

9. JAUBERT Florent (D) 249

10. BRESSY Ludovic (D) 247

11. NAIM Yassin (G) 244

12. MARTIN Yannick (G) 206

13. MICHELIER Yannick (D) 205

14. CHARRADE Antoine (D) 203

15. AMERAOUI Loïc (D) 201

16. MATEO Ludovic (G) 173

17. VACARESSE Tom (D) 170

18. EL MAHBOUB Youssef (G) 142

19. BEN AMMAR Sofian (G) 130

20. FOUQUE Romain (D) 103

21. ORTIZ Rodrigue (D) 89

22. BRUNEL Alexis (G) 81

23. LOPEZ Florian (G) 57

24. CASTELL Tristan (D) 45

25. FAVIER Nicolas (G) 43

26. ZELPHATI Charlie (G) 23

27. CHAHBOUNE A. (G) 21

28. LAURIER Pascal (D) 12

29. MONTESINOS Gabriel (D) 7

TROPHEE HONNEUR - GR 2

1. MAUREL David (D) 215

2. GUYON Rémi (D) 173

3. OUDJIT Jean-Henri (D) 145

4. MOUTET Damien (D) 109

5. FOUGERE Dimitri (D) 92

6. FERRIOL Joffrey (G) 69

7. VIC Jonathan (D) 68

7. CLARION Christophe (G) 68

9. MARQUIER Mathieu (D) 62

10. MOINE David (D) 54

11. BENAFITOU Nabbil (G) 44

12. JOURDAN Victor (D) 41

13. GAUTIER Anthony (D) 31

14. MARTINEZ Damien (D) 30

15. SANCHIS Boris (D) 28

15. SANCHEZ Marc(G) 28

17. PINTER Jéremy (G) 24

18. MARTIN COCHER D. (G) 23

19. ALARCON Loïc (G) 19

20. CANO Guillaume (D) 16

20. CAIZERGUES Kévin (D) 16

22. AROCA Samuel (D) 14

23. GOUGEON Mickaël (G) 13

24. CHIG Mohamed (D) 12

25. RODRIGUEZ Vivien (G) 11

25. GARCIA Ludovic (G) 11

27. ALIAOUI Farid (G) 9

27. RICCI Jean-Louis (G) 9

29. LOPEZ Mickael (G) 7

30. MEBAREK Sidi (D) 6

31. MIRALLES Cédric (D) 4

31. LAFARE Jérémy (G) 4

33. SABOT Benjamin (D) 2

33. ROIG Thomas (D) 2

33. DOUVILLE Thibaud (D) 2

33. CHARNELET Mickaël (D) 2

27/07/2017

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

 

trophee taurin,taureaux classés,course camarguaise

TAUREAUX CLASSES 2017

 

Manade Allard : Ventadis

Aubanel-Baroncelli : Vincent

(Les) Baumelles : Aïoros, Artemis, Athos, Cortex, Optimus, Regain, Santen + Boudet (28/07)

Blanc : Bartaveu, Galopin, Ourazy, Ulmet, Verdoun

Blatière-Bessac : Canio, Ivanhoé, Mécano, Omega, Sisley, Vallespir

Bon : Escobar, Folco, Monro, Trancardel

(Le) Brestalou : Ramier, Renard, Zeus

Caillan : Chicharito, Ruscassier, Tastaïre

Cavallini : Artiste, Cupidon

(Les) Chanoines : Gamin, Noï

Chapelle-Brugeas : Méphisto

Chauvet : Arlésien, Colvert, Jupiter, Prince, Raplau, Toscan

Cougourlier : Bimbe

Cuillé : Coquet, Dalloz, Epervier, Loubard, Mandarin, Massena, Mignon, Mustang, Notaire, Pharmacien, Ventoux

Cyr : Laos, Lazare, Lebrau

Espelly-Blanc : Miro, Peu Se, Raspau, Serpatier

Fabre-Mailhan : Bigarra, Castellas, Cigalon, Cohiba, Faro, Marcias, Nectar

Félix : Vincent

Fournier : Mouret, Muscadin, Pagnol

(La) Galère : Cruchot, Lou Barri, Lou Guechou, Rudy, Toronto, Tyrosse, Saint-Eloi

Gillet : Argentin, Cerf, Cilaos, Gregau, Mari Peu

(Le) Grand Salan : Pérille

Guillierme : Aroujo, Beu Caire, Bessoun Estepous, Gravilhous, Ventareu

Hervas : Mouflet

Janin : Sparagus, Rex

(Le) Joncas : Banache, Fétiche, Lucky, Talleyrand

Lagarde : Papagaï, Ouranos, Rouffian

Lafon : Dardaillon

Laurent : Aragon, Artalet, Fouquet, Lebrau, Roméo

Lautier : Attila, Becassié, Cardinal, Cerbère, Chico, Montesquieu, Pedro, Rameau, Sauvage

Layalle : Cheyenne, Ibis, Lou Pastre, Mimosa, Pivert

Navarro : Guichou

Nicollin : Camarié, Juvénal, Mousquioun, Paniou, Pélican, Platon, Rostand, Sugar, Sultan, Sylverado, Tzigane

Occitane : Bel Ami, Boer, Brennus, Patou, Petrus

Pagès : Campeon

(Lou) Pantaï : Beleu, Pirate, Teston

Paulin : Camerone, Colbert, Cupidon, Maquisard, Queyras, Ubaye

Plo : Ramier, Roussillon, Sérapis, Scampi, Tamarin, Triton

Raynaud : Andreloun, Léo, Tailleur

Ricard : Absolut, Bendor, Braconnier, Frisé, Marquis, Milouin, Perroquet, Vaccares

(Le) Rhône : Banaru, Quintus, Padilla

Ribaud : Gaura, Riquet, Verdaou

Richebois : Canaille, Laurier, Vercors

Rouquette : Apparicio, Biterrois, Melgueil, Ulysse

(Le) Rousty : Moka

Rousseau : Albator

Saint-Antoine : Aramis, Greco, Orion, Quarante Sous, Saint-Vincent

Saint-Pierre : Blanquet, Calendau, Cerf + Merlan (28/7)

Saumade : Baucis, D'Arbaud, Caruso, Castor, Clovis, Eos, Jacob, Médoc, Pourpier, Scipion, Trélus

(Les) Termes : Fougueux, Helios

Vidourlenque : Camaï

Vinuesa : Bayle, Mesrine

 

Les taureaux difficiles sont en rouge gras souligné

 

 

Mise à jour le 28 juillet 2017

REMOULINS * AVENIR/ESPOIR*

Jeudi 27 juillet 2017

La Cerise d'Or à Coquillon et Ameraoui

Tourtoulen, Mangin et Dantes enchantent la 2e partie

REMOULINSMANGIN3PHVENTADOUR.jpg

Mangin du Joncas met Bouhargane en difficulté

La première partie de cette finale de la Cerise d’Or a été dure avec de costauds coardiers, et surtout des hommes avec peu d’envie, ce que le public n’a pas apprécié. En 2e, changement de décor avec du beau travail et des taureaux au diapason. Les trois taureaux du titre n’ont pas chatouillé le jury mais le feu d’artifice a duré 45 minutes.
Mistifio (Fabre-Mailhan, N.904).- Il fait le ménage dés sa sortie, puis il se cale. Il déroule sur les gauchers ignorant ici et là les droitiers. Sa 2e ficelle retourne en musique. 3 Carmen.
Tailleur (Raynaud, N.943).- Pas commode le bougre ! En se décalant, il pose problème. Il a de la vitalité après Naim, puis Bouhargane. Grâce à une série qui le met en valeur, il déclenche 3 fois le disque. Rentre ses deux ficelles sur sa tête avec Carmen.
Ramier (Brestalou, N.943).- Dans le désordre, il ne refuse rien. Beaucoup de détermination dans ses actions Enfin de course, il durcit le jeu. Les efforts du président étant vains, les hommes lèvent le pied. Il garde ses deux ficelles dans la confusion (sono en panne). 3 Carmen.
Aroujo (Guillerme, N.765 ).- Enfin des actions puissantes. Il fait souffrir les planches, passe la tête, sabot sur l’estribo. Sur le qui vive, il donne le meilleur dans ses terminaisons. Applaudi, il rentre sa 2e ficelle en musique après 7 Carmen en course.
Tourtoulen (Saumade, N.9106).- Il fait dans le classique et c’est aux ficelles que son combat va a mas, il montre une autre facette en s’engageant à fond. Un peu de pagaille mais il s’en sort à merveille. Il cède sa 2e ficelle à l’ultime minute. 7 Carmen.
Mangin (Le Joncas, N.920).- D’entrée il fait un festival de coups de barrière. Bouhargane se fait malmener en contre-piste (pas de mal). Extraordinaire après Naim, une grosse enfermée sur Castell. Il change de terrain pour mieux recevoir les passages. Avec lui le bonheur était en piste. 9 Carmen. (Castell sort et doit être évacué).
Dantes (Fournier, N.102, hp).- Une autre machine à faire des coups de barrière qui va mettre en transe le public. Du bonheur encore pour finir cette succulente 2e partie. Des Carmen et encore des Carmen !
Carmen général pour cette 2e partie très enlevée


GUY MARTINELLI
Photo : VENTADOUR

Trophée de l’Avenir : Y. Martin, 16 pts ; Améraoui, 15 ; Naim, 8 ; Bernard, 5.
Course du mardi 25 juillet. Entrée : le plein. Président : D. Gaillard. Org. : Union Taurine. Raseteurs droitiers : Castell, Améraoui, Guyon. Gauchers : Naim, Y. Martin, Bernard, Bouhargane. Tourneurs : Jockin, Lebrun ,Toureau, Durand.

Cerise d'Or, Souvenir P.-Mayor : à Ameraoui et Coquillon de Lautier (course du 9 juillet)

26/07/2017

BEAUCAIRE *TROPHEE CAMARINA*

Mercredi 26 juillet 2017

L'association Camarina de Beaucaire a élu le vainqueur de son Trophée Camarina, choisit comme meilleur taureau de la 1re journée de la Palme d'Or. L'association communique : 

GRECO DE LA MANADE ST ANTOINE
REMPORTE POUR LA 3e FOIS
LE TROPHEE CAMARINA


IMG_5490.JPG"Le 23e Trophée Camarina a été enlevé sans discussion par GRECO de la manade Saint Antoine, vainqueur pour la 3e fois, à l’issue d’une course où le résultat d’ensemble s’est révélé bien inférieur à l’année passée, taureaux flats, manquant de jus, la chaleur actuelle jouant sans aucun doute son rôle.

La famille Clauzel était soulagée, car après un arrêt d’un an pour grave blessure, le doute était permis concernant la santé de GRECO, sa récupération et son état psychologique face au combat surtout dans une piste comme Beaucaire et dans un contexte de Palme d’Or.

La réponse est venue, nette, grâce à son fond de noblesse, de race, le taureau se chauffant pour finir « à mas » sur des bases très solides, bien aidé par un Zekraoui énorme tout l’après midi et un Katif retrouvé. Mais que dire des tourneurs ? Leur manque de respect vis-à-vis de tous les taureaux nous fait dire que l’heure de l’exclusion temporaire est venue.

Impossible de passer sous silence la course de JUPITER en final. Patrick Laurent exploite le taureau comme il faut, en fonction de ce qu’il est, extraordinaire de bravoure, de noblesse, se donnant avec tellement de cœur dans le combat, mais en contre partie souffrant à l’extrême à chacun de ses coups de barrière hyper violents, ou dans les séries de reprises. Patrick le fait sortir hors points, hors Trophée Taurin, hors Palme d’Or. Il annonce la couleur avant la course. Son honnêteté est à saluer. Et ces prestations données dans un cadre de quasi« festival » nous permettront de le suivre avec grand intérêt en 2017 et 2018.

Le 23e Trophée Camarina sera remis à la famille CLAUZEL le vendredi 17 novembre 2017 au Casino de Beaucaire au cours d’une 23e soirée qui s’annonce somptueuse".