Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/09/2017

SOMMIERES *TROPHEE DES AS*

Course du dimanche 3 septembre 2017

Ou trop ou pas assez

sommières,course camarguaise

Monumental engagement de Jazz après Aliaga

Arènes presque pleines, météo agréable, affiche intéressante. La dernière course de la saison du CT Lou Carmen avait tout pour séduire mais au final, les spectateurs sont restés dans la retenue. En partie à cause des cocardiers, trop austères pour la plupart, trop braves pour quelques-uns face à une belle équipe de raseteurs (9 + 5) travailleuse mais qui s'est jetée dans la pagaille au moment des « bonbons » négligeant un peu de régaler le public. Et peut-être que Sauvage aurait été plus gai en 3e position et Laos plus à sa place 4e...  Heureusement, l'entente entre les blancs était au beau fixe permettant de beaux passages, la remise des prix d'envergure et le pot final très apprécié.

Vaccarès (Ricard).- Dynamique au début avec de bons changements de terrain et quelques réactions frappées, il s'enterre par la suite devant le toril où il se défend hargneusement. Les blancs essaient de le forcer pour quelques actions et beaucoup de refus. Garde ses ficelles. 3 Carmen.

Mecano (Blatière-Bessac).- Brouillon à l'entame, lui aussi, prend position au toril. Rasets courts (Zekraoui, Favier), chaloupés (Marignan), rentre-dedans (Benafitou)… rien. D'un coup, la colère lui vient après I. Benafitou pour un coup d'éclat. Brutal, méchant, entêté… les raseteurs lui arrachent deux trois séries frappées. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour (contesté).

Laos (Cyr).- Laos fait ce qu'il veut, quand il veut. En début de course, il promène au petit trot. Placé, ignore superbement les gauchers, à droite I. Benafitou s'investit pour des démarrages et anticipations émotionnants en musique. Maître en l'art de surveiller et d'occuper le terrain, de dissuader les tourneurs, Laos charge après Benafitou, Zekraoui à gauche déclenche de sèches et rapides réponses. Les deux raseteurs sont applaudis. Pas assez de pression pour ce taureau compliqué en ce jour. Garde ses ficelles. Lui accorder un Carmen de domination n'aurait pas été superflu.

Sauvage (Lautier). Branché sur courant alternatif, il prend une avoinée aux rubans. Aux ficelles, Aliaga lui sert des trajectoires plus longues qui lui plaisent. Il faut l'intéresser alors les poursuites prennent de l'intensité pour quelques conclusions. Les hommes grattent régulièrement les ficelles. Lui, placé, en laisse passer pas mal puis fuse quelquefois. Zekraoui, Marignan enflamment l'affaire, Sauvage se soulève, et rentrera ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Jazz (Hervas).- On voit qu'il manque de nerf et son mauvais placement engendre un maximum de pagaille. Pourtant bien emmené par Katif, il sert des répliques pétantes. Prend la bourre pour sa 1re ficelle ouverte et enchaîne de grosses conclusions (Favier, Poujo)l, et une dernière énormissime sur Aliaga. Les deux ficelles à Favier. 4 Carmen et retour.

Jacob (Saumade).- Assailli, il se défend avec fougue. Cocardier, il pousse fort ses répliques jusqu'au ras des planches. Et pas de refus. Avec Aliaga, Benafitou, il place des accélérations. Première ficelle ouverte c'est la ruée où Jacob réplique de son mieux. Combatif jusqu'au bout, ne laisse sa 2e ficelle qu'à la sonnerie. 6 Carmen et retour.

Artiste (Nicollin, hp).- Le bel étalon prend la foudre avec bravoure, vaillance et une belle vitalité au démarrage. Grosses séries où les reprises sont parfois dures, et malgré ce, il garde du jus pour sortir en force sur Marignan. 9 minutes, moult Carmen.

MARTINE ALIAGA

Course du dimanche 3 septembre. Entrée : pratiquement plein. Org. CT Lou Carmen. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Katif, Villard, Marignan, Ciacchini. Gauchers : Aliaga, M. Favier, Poujol, Zekraoui. Tourneurs : Lopez, Garcia, Bensalah, Cuallado, Estève.

Trophée des As : M. Favier, 18 points ; I. Benanfitou, 9 ; Zekraoui, 9 ; Marignan, 8 ; Ciacchini, 6 ; Katif, 5 ; Aliaga, 2 ; Poujol, 2 ; Villard, 2

Prix de la saison : meilleur raseteur animateur, Maxime Favier.

Meilleur cocardier, Trophée Michel Lucarotti, Coquillon de Lautier.

Coup de coeur à Hadrien Poujol et à Benjamin Villard pour leur dernière course aux As à Sommières.

**************

Ilias Benafitou le plus investi des droitiers avec Laos

sommières,course camarguaise

à gauche Zekraoui est le seul à le séduire

sommières,course camarguaise

***************

Les commentaires sont fermés.