Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/09/2017

CHATEAURENARD *AS*

Dimanche 10 Septembre 2017

UN FOUR A POINT NOMMÉ DE LA FINALE DES MARAÎCHERS….

IMG_2706.jpg

Grosse action aux planches de Lebraù (Manade Laurent) sur Maxime Favier

Entrée: 3/4 Organisateur: TAC Présidence: P Gibert Droitiers: Auzolle, Cadenas, Chekade, F Martin Gauchers: Favier, Four, R Marquis, J Martin, Ouffe, Poujol Tourneurs: Cuallado Fadli, Fouque, Khaled Kherfouche.

Auréolée d'un décorum imposant de cavaliers, arlésiennes, charrettes et les peñas de Saint Etienne du Grès et la Gardounenque, la 52ème finale des Maraîchers couronne Bastien Four très travailleur. Il dépasse Joachim Cadenas pas sous son meilleur jour. Maxime Favier le guerrier de service ne ménage pas sa peine tandis qu'Amine Chekade revient à son meilleur niveau. Les rasets de Jérôme Martin nous aimantent tandis que ceux de François manquent de réussite. Pourpier est désigné meilleur taureau de la saison tandis que Lebraù remporte logiquement celui de la finale.

Tout en vaillance, COHIBA (Fabre-Mailhan n°570) se jette dans le combat avec des accélérations toniques. Il se déplace et use d'un coup de revers pour se dégager de la pression. Cadenas stoppe le chrono de ce bon premier aux ficelles doublées à la 14ème. 2 Carmen et rentrée. Attentif, CHICO (Lautier n°557) enferme sévèrement les gauchers mais c'est Auzolle qui traverse la largeur et doit mettre le turbo. Four (coupe et cocarde) et J Martin (2 glands) nous régalent. Aux ficelles, il y a des temps morts mais la première ouverte offre un final avec une grosse série et déclenche le disque. Excellent il rentre ses ficelles en musique jouée cinq fois. MESRINE (Vinuesa n°590) débute par un grand coup de barrière après Auzolle et récidive après Chekade puis il anticipe Cadenas. Dominateur il percute à nouveau Chekade. Un peu lourd sur le raset, il compense par son placement et de l'agressivité et manque de travail aux ficelles pour s'exprimer pleinement. 5 Carmen et retour. Quatre rasets et on passe aux ficelles de LEBRAU (Laurent n°820) qui délaissé saute seul mais Favier lance les hostilités et le bioù s'envoie avec lui deux fois au-delà des planches. Placé, il calme les ardeurs et tamponne Cadenas deux fois et saute après J Martin. Il fait preuve de beaucoup combativité et sa fin de course est remarquable. Il laisse sa première ficelle à Chekade mais quel moral. 9 Carmen dont rentrée. Sans trouver sa place, CUPIDON (Paulin n°707) est soumis aux rasets intensifs mais percute Four, Favier et Cadenas. Il se soulève souvent à l'arrivée et aux ficelles continue d'être agressif aux planches dans neuf minutes intenses où les hommes ne le laissent pas respirer. 5 Carmen et retour. Deux minutes et SCIPION (Saumade n°525) pas dans un grand jour défend déjà ses ficelles. A mi-course. Cadenas traverse la piste et déclenche le premier Carmen. Le bioù retrouve son placement et son agressivité percutant Poujol mais aussi les tourneurs. Il termine mieux jusqu'à conserver sa seconde ficelle malgré la lutte intense. 6 Carmen et rentrée. MILHAUDOIS (Lagarde) cède ses rubans en une minute sur les déplacements. Aux ficelles il améliore sa défense. Mieux fixé, après avoir tamponné Four il décolle littéralement après Favier. Généreux dans l'effort, il fait voler les planches et continu sa débauche d'énergie aux planches s'inclinant sur la sonnerie. 6 Carmen et retour.….

IMG_2712.jpg

Encore Lebraù (Manade Laurent) avec Maxime Favier

IMG_2715.jpg

Envol de Lebraù (Manade Laurent) avec Jérôme Martin

IMG_2722.jpg

Coup de barrière de Lebraù (Manade Laurent) sur Joachim Cadenas

Texte et photos Éric AUPHAN

Trophée des As: Chekade (24) Four (22,5) Favier (21,5) Cadenas (15,5) J Martin (6) F Martin (6) Ouffe (4,5) Auzolle (3)

Palmarès 52ème Trophée des Maraîchers :

Meilleur taureau de la saison : Pourpier (Manade Saumade)

Meilleur taureau de la finale : Lebraù (Manade Laurent)

Raseteurs : 1er Four (55) 2nd Cadenas (48) 3ème Favier (37)

Coup de cœur pour sa dernière course à Chateaurenard à Hadrien Poujol

Les commentaires sont fermés.