Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2017

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE LA PROVENCE - FINALE HONNEUR

paluds-de-noves,finale honneur,course camarguaise

Jeudi 28 septembre 2017 - Ce samedi, à Paluds-de-Noves

L'équipe de Florian Ginoux est prête

paluds-de-noves,finale honneur,course camarguaise

 

Avec dix courses à l’Avenir, des étalons et des emboulés, le club taurin des Paluds, mené par Florian Ginoux à la suite de Sébastien Gonfond, a trouvé une belle opportunité à organiser la finale du Trophée Honneur, ce samedi. « Nous nous sommes dits, explique Florian Ginoux, c’est l’occasion ou jamais de mettre en valeur notre association née en 1931 et notre village où l’animation des arènes joue un grand rôle. Cela récompense aussi notre travail depuis des années afin de maintenir une régularité taurine et cela nous permettra aussi de d’élargir nos frontières et de nous ouvrir encore un peu plus au milieu taurin ».
Cette équipe de 18 membres est rodée en témoignent la qualité des courses, la réputation de la fête votive autour du 15 août et du trophée local celui de la Saint-Roch qui déplace les afeciouna de toute la zone taurine.
« Le seul bémol est la superficie de la piste - petite - et le nombre de raseteurs. Mais nous sommes habitués à travailler avec les raseteurs du groupe 2, on a en bien besoin toute la saison et nous avons tissé des liens depuis bien longtemps avec eux. L’ambiance est bonne. Cette finale - c’est une première - élèvera encore notre niveau taurin et intéressera notre public fidèle, intransigeant et entier et ceux qui viendront en plus. D’autant qu’au niveau taureaux c’est pas mal du tout. C’est aussi du stress, cela nous tiens à cœur de réussir cette journée... ça se passera bien !».
Alors rendez-vous ce samedi, aux Paluds-de-Noves, pour la première des trois finales du Trophée Taurin Midi LIbre - La Provence.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS ERIC AUPHAN

L’AFFICHE
Trophée taurin Midi Libre - La Provence - Finale Trophée Honneur.

Samedi 30 septembre 2017

15 h, 10 €, grande capelado.

Les cocardiers : Pernen du Pantaï, Muscadin de Fournier, Monro de Bon, Caraque de Chauvet, Montesquieu de Lautier, Quintilien du Ternen, Lucky du Joncas.

Raseteurs : Maurel, Guyon, Oudjit, Moutet, Ferriol, Vic, N. Benafitou, Pinter, Moine.

Restauration possible à midi au bar des Arènes ou au Café du Siècle.
A partir de 20h, soirée repas (16€).

Infos et réservations : tél. 06 74 23 03 15.

**************

paluds-de-noves,finale honneur,course camarguaise

CLASSEMENT DES RASETEURS

Parution du vendredi 29 septembre dans Midi Libre et La Provence.
Demain, classement du Trophée Avenir et présentation de la finale des Saintes-Maries-de-la-Mer

TROPHEE HONNEUR

1. MAUREL David (D)* 334

2. GUYON Rémi (D)* 275

3. OUDJIT Jean-Henri (D)* 257

4. MOUTET Damien (D) 211

5. MARQUIER Mathieu (D) 156

6. FERRIOL Joffrey (G) 144

7. VIC Jonathan (D) 118

8. CLARION Christophe (G) 100

9. FOUGERE Dimitri (D) 95

10. MARTIN COCHER D. (G) 67

11. JOURDAN Victor (D) 64

11. BENAFITOU Nabil (G) 64

13. MOINE David (D) 62

14. MARTINEZ Damien (D) 49

15. GAUTIER Anthony (D) 47

16. PINTER Jéremy (G) 44

17. SANCHIS Boris (D) 34

18. SANCHEZ Marc(G) 30

19. CANO Guillaume (D) 26

20. RICCI Jean-Louis (G) 25

21. ALARCON Loïc (G) 19

22. CHIG Mohamed (D) 18

23. CAIZERGUES Kévin (D) 16

24. GOUGEON Mickaël (G) 15

25. AROCA Samuel (D) 14

26. RODRIGUEZ Vivien (G) 13

27. GARCIA Ludovic (G) 11

28. ALIAOUI Farid (G) 9

29. LOPEZ Mickael (G) 7

30. MEBAREK Sidi (D) 6

31. LAFARE Jérémy (G) 5

32. MIRALLES Cédric (D) 4

33. SABOT Benjamin (D) 2

33. ROIG Thomas (D) 2

33. DOUVILLE Thibaud (D) 2

33. CHARNELET Mickaël (D) 2

 

*Les raseteurs qui sont rentrés dans le régime des 20 meilleures courses sont indiqués par un astérisque

***********

PRESENTATION

Le chaudron provençal
mise sur l'Honneur

paluds-de-noves,finale honneur,course camarguaiseLes arènes des Paluds de Noves sont petites et conviviales. Le public très proche du taureau y vit des émotions palpables. Le petit chaudron provençal comme aiment le surnommer les fidèles, ne cesse de clamer son enthousiasme au moindre éclat. Ce contexte pousse les hommes en blanc à s’investir pour transmettre au public. Cette saison, l’Association des raseteurs avait opté pour le choix des 20 meilleures courses pour établir le classement.

L’efficace David Maurel (Photo ci-dessus) est leader du Trophée Honneur. Il se plait en Provence où il avait déjà remporté l’édition 2015, et avec une cinquantaine de points d’avance, inscrit son nom au palmarès. Pour sa dernière année Rémi Guyon, fervent artisan des succès des courses palunaises, dont il connaît les moindres angles, aura à cœur de laisser une belle image à ce trophée qu’il a tant de fois mis en valeur. Jean-Henri Oudjit clôture le podium et avec seulement 18 points d’écart, il pourrait aller chercher la seconde place. Damien Moutet fut exemplaire toute la saison. Il prodigua ses conseils et son envie aux plus jeunes, n’hésitant pas à prendre les devants quand cela fut nécessaire. Son compatriote Mathieu Marquier (blessé) lui aussi a démontré une envie de bien faire permanente. En 6e, le premier gaucher, Joffrey Ferriol. Suit Jonathan Vic, un droitier que l’on a plus retrouvé en Occitanie cette saison, toujours à l’aise avec les courses de clubs taurins. Puis enfin sera en piste Nabil Benafitou lui aussi très impliqué dans le club taurin palunais où il mène toujours ses prestations avec implication.

ESTEVAN

Voir grille pour les raseteurs participants (hors blessés et absents).

Les noirs en détail

paluds-de-noves,finale honneur,course camarguaise

Quintilien du Ternen
l'un des sept cocardiers de la finale (Photo MALI)

Dans l’ordre de sortie en piste, revue qualitatif des effectifs taurins.

Pernen (Lou Pantaï, N.419, 13 ans). Il ouvrira les débats. Mobile en début de course, il fait preuve d’une belle vaillance des deux côtés en faisant le pas sur les gauchers. Capable de venir menacer aux planches avec ses cornes, il a remporté le trophée J.-Chauvet et C.-Lambert 2017 à Barbentane en sortant premier. Il effectuera sa 4e sortie de la saison après Pernes-les-Fontaines, Rognonas et Barbentane.

Muscadin (Fournier et fils, N.508, 12 ans). Combatif, il ne se laisse pas manœuvrer facilement. Alliant vaillance et placement opportun, il est capable de venir fort aux planches ou en contre-piste s’il sent l’homme à sa portée. Auteur de prestations sérieuses, cette place en finale vient récompenser sa régularité cette saison après ses sorties à Bellegarde, Remoulins, St-Andiol, Montfrin, Fourques

Monro (Bon, N.608, 11 ans). Séreux, il alterne un comportement spectaculaire et cocardier. Il est capable de grosses enfermées et de sauts après les blancs. Il devrait terminer cette première partie de la meilleure des façons. La saison 2017 l’aura vu sortir au Grau-du-Roi, Pérols, Vendargues et Remoulins.

Caraque (Chauvet, N.917, 8 ans). La configuration de la piste devrait lui permettre de mettre en valeur son placement rigoureux le long des planches. Vaillant et mobile, il peut venir finir criminellement en envoyant sa corne au-dessus des bois. Cette saison, cinq pistes l’auront vu courir (Redessan, Fontvieille, Noves, Lansargues et le Grau-du-Roi).

Montesquieu (Lautier, N.749, 10ans). Montesquieu est un biòu vaillant capable d’anticiper les gauchers. Travaillé comme il se doit, il répond aux séries en venant chatouiller avec sa corne les chevilles des blancs au moment du saut. Nul doute que cette position lui donnera les moyens de s’exprimer correctement. Il a participé à 2 courses cette année (Saint-Gilles, Sommières).

Quintilien (Le Ternen, N.950, 8 ans). S’il navigue en début de course, il trouve rapidement sa place dès que l’on attaque ses ficelles. Quintilien est un taureau qui aime la pression et qui se bonifie dans les séries en venant finir fort aux planches. Cette saison, il a effectué 8 sorties (Mauguio 2 fois, Baillargues, La Grande-Motte, Remoulins, Frontignan, Saint-Génies-des- Mourgues et Le Grau-du-Roi), remportant le trophée à Frontignan et Mauguio en août.

Lucky (Le Joncas, N.854, 9 ans). Finira cette course de manière spectaculaire. Fidèle à ses origines, il fait preuve d’une générosité poussant les séries jusqu’aux ras des barrières. Dès lors que le rythme s’accélère, il peut venir finir par des coups de barrière ou sauter après les blancs. En 2017, il a effectué 3 sorties à Marguerittes, Paluds de Noves et Saint-Gilles.

VINCENT

Les commentaires sont fermés.