Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/10/2017

ARAMON

Course du samedi 28 octobre 2017 - Jubilé de Rémi Guyon

RELICAPELADO_2 (1).jpg

Ovation à un raseteur d'Honneur

REMIbogastaboi_3 (1).jpg

Avec Gastaboï, dernier échange

REMITOURHONNEUR_3.jpg« Je voulais raseter encore une dernière fois pour que vous vous rappeliez de moi tant que je suis en forme », dédicace Rémi Guyon à son public venu en nombre pour son jubilé.
Malgré un vent violent et réfrigérant, les spectateurs ont pratiquement rempli les arènes aramonaises et les copains de piste ont accompagné le raseteur qui, après 11 ans de tenue blanche, mettait un terme à sa carrière. Infatigable travailleur, respectueux des afeciouna et des organisateurs, Rémi le compétiteur, la locomotive, le courageux, le raseteur de caractère va manquer à la course camarguaise. Lui n’a oublié personne dans des remerciements où l’émotion a parfois étranglé la voix : à son père, sa famille d’adoption, la Félix family (équipe autour de Thierry Félix), ses tourneurs (Dany, Fred, Icham, Déde et Michel Lizon pendant 9 ans), les organisateurs devenus des amis, les présidents de course (11 se sont succédé au micro), Fanny sa compagne, Numa, Léo, Max ses enfants...
En piste, affublées du sac à dos fétiche de l’Aramonais, 60 tenues blanches attendaient Rémi, sous les applaudissements des spectateurs debout.
Puis gardians et non raseteurs se sont frottés aux deux vaches emboulées (Poussinette de Gillet et Licorne du Pantaï) qui leur étaient dédiées. Elles en ont vu de toutes les couleurs, des écarts, des « quite », des soleils, des figures improbables, quelques gadins et beaucoup de rigolade. Si si, j'ai les photos (voir ci-dessous)
Pelo de Caillan et Jérôme de Didelot-Langlade, emboulés eux aussi, ont défié les anciens tourneurs et anciens raseteurs, façon Cocarde d’Or.
2000 rasets et un vol plané plus tard pour Sabatier, et la course passait « en pointe » avec Mouret. Le cocardier de Fournier, par son placement et ses ripostes jusqu’au ras des planches, se montrait à la hauteur voire dangereux avant de se caler davantage. Magnan de Saint-Pierre, très participatif, généreux dans les enchaînements et se cabrant parfois en finition, mettait de l’ambiance.
Bouillarguais de Félix permettait aux artistes d’allonger les trajectoires tandis que Jougaire de Fabre-Mailhan montant le ton aux ficelles, appuyait aux planches jusqu’à coincer le pied de Rémi Guyon. Rapide et remuant, Zalguendo de La Galère, passait le pitre à plusieurs reprises sous les demandes brillantes de Robert. Forain du Joncas mettait les gaz dans des enchaînements rythmés, où Rémi, glands dans le crochet, mettait un point d’honneur à raseter encore et encore. Gastaboï, toujours aussi vaillant et généreux, accompagnait le raseteur et lui offrait sa dernière ficelle.
Bravant le froid, personne n’avait quitté les étagères pour remercier Rémi de son investissement.
Qui a beaucoup donné, recevra énormément ! Rémi a offert son cœur et son corps aux taureaux, l’aficion lui a renvoyé de l’amitié, de l’affection, de la reconnaissance... Samedi, à Aramon, un raseteur d’Honneur a terminé sa carrière, la course camarguaise lui a dit merci !


MARTINE ALIAGA

Photos CHRISTIAN ITIER et MALI

Course du samedi 28 octobre. Entrée : presque plein. Org. CTPR. Présidents (taureaux en pointe) : Moucadel, Servière, Roumajon, Chabanon, Laget, Paillet, Gonfond. Raseteurs et tourneurs : les amis de Rémi Guyon.

Emboulés juste pour rire

▼ Camille Félix "sauvée"
par Jeoffrey Robert

aramon,remi guyon,course camarguaise

aramon,remi guyon,course camarguaise

▼ Quatre Félix en piste, Vincent, Camille, Thierry,
et le grand-père qui n'a pas pu s'empêcher
d'en tenter un

 aramon,remi guyon,course camarguaise

▼ André
forza Remoulins !

aramon,remi guyon,course camarguaise

▼ Hubert la classe !

aramon,remi guyon,course camarguaise

▼ Heu... Jérôme est-ce bien raisonnable !

aramon,remi guyon,course camarguaise

▼ Félix... encore !!!

aramon,remi guyon,course camarguaise

******************************

 

Les commentaires sont fermés.