Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2018

DECES *FLORENCE CLAUZEL*

Vendredi 16 février 2018

L'adieu à Florence Clauzel

FLORENCECLAUZEL.jpgUn grand chagrin s’est abattu sur la Camargue à l’annonce du décès de Florence Clauzel. Manadière engagée, elle s’était battue en 2005 pour assainir l’élevage et ainsi sauver le sang de cette race du Mas des Grandes Cabannes du Vaccarès. Puis avait choisi d’y rejoindre son père Jean-Pierre Clauzel et abandonné sa vie parisienne pour s’impliquer jour après jour auprès de ses cocardiers à la manade Saint-Antoine.
Florence faisait aussi partie de l’équipe engagée dès les premières heures pour remettre la FFCC en ordre de marche. Active également à l’Association des manadiers de la Raço di biòu et dans toutes les actions de promotion de la course camarguaise et de défense des valeurs et culture provençales. Par sa présence attentive, son abord chaleureux, son engagement militant, ses compétences professionnelles, elle avait gagné le cœur de tous les afeciouna.
« Je suis abasourdi, témoigne Hadrien Poujol, président de la FFCC, Florence avait donné un élan particulier à notre combat de sauvegarde de la FFCC. Mais elle était plus que ça, c’était une amie. Quand j’avais un doute, je l’appelais, elle était attentive et toujours de bon conseil. Nous sommes tous infiniment malheureux ».
« Perdre quelqu’un qu’on aime, c’est une grande tristesse, ajoute le président des manadiers de la Raço di biòu, Jacques Mailhan. Florence c’était une grande dame, une bonne personne, très active, compétente...une personnalité extraordinaire ».
Françoise Peytavin, présidente de l’association de manadiers AETCC, pleure aussi le départ de Florence : « Elle était comme un membre de ma famille, la fille que je n’ai jamais eue. Nous étions très proches, c’est un terrible malheur ».
Son départ crée un vide immense laissant son père Jean-Pierre Clauzel, ses enfants Maxime et Pierre, son compagnon Bertrand, anéantis. Une messe à sa mémoire sera donnée ce vendredi, à 14 h, à l’église des Saintes-Maries-de-la-Mer. Pour tous ceux qui voudront marquer leur attachement à cette belle grande dame de bouvine passionnée et tellement attachante.

MARTINE ALIAGA

PHOTO JEAN-MARIE LOPEZ

Les commentaires sont fermés.