Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/03/2018

ENTRETIEN : Hadrien Poujol, FFCC

Vendredi 9 mars 2018

Les priorités du président : 
les jeunes et l'avenir
de la course camarguaise

Après le congrès 2017 enregistrant la victoire de votre nouvelle équipe, cette 2e assemblée générale du mandat marquera le premier bilan d’un an d’action. Quelles réalisations importantes ont d’ores et déjà été faites ?

HADRIENPOUJOLPHMALI.jpgAprès avoir sauvé et relancé financièrement et administrativement la FFCC, sous l’impulsion de Jacques Mailhan, nous avons désormais ancré une réelle confiance avec les collectivités qui nous aident à travers de nombreux projets. Projets liés à la formation comme le recrutement d’un CTS en la personne de Cyril Garcia. Ou à la pédagogie avec de nombreux salons et rencontres auprès des plus jeunes. Ou à la communication avec des vidéos et le calendrier mais surtout la création de notre magazine fédéral gratuit pour tous licenciés. Egalement un projet primordial pour les manadiers et les clubs taurins : « Taureaux jeunes en promotion » qui entre 2017 et 2018 a reçu plus de 100 000€ d’aide directe reversée aux clubs taurins pour les aider à organiser ces courses. Nous travaillons au quotidien et nous mettons un point d’honneur à ce que la Fédération soit l’institution qui aide, qui rassemble et qui régit toutes les règles et l’avenir de la course camarguaise. Nous travaillons aussi sur l’évolution de la course camarguaise et nous sommes allés à la rencontre, cet hiver, de nombreux licenciés.

Sur quels points les adhérents vont-ils être amenés à voter, dimanche ?

Comme à chaque congrès, les licenciés voteront le rapport moral, les bilans 2017 et le prévisionnel de 2018. Le congrès de cette année va surtout mettre l’accent sur la présentation de tous les projets 2018. Et ils sont nombreux…

A plus long terme - disons le mandat - quelle est votre vision de la course camarguaise ?

Ma vision est la même que la grande majorité des afeciouna, des bénévoles et des professionnels qui nous demandent de faire évoluer notre tauromachie et notre sport. Nous devons avancer pour l’intérêt général, nous devons convaincre et mettre en place des nouvelles perspectives qui feront que nos courses soient plus attractives pour tous. Nous nous tromperons sans doute sur bien des points mais au moins nous essayerons ! Il faut continuer à développer des projets et notamment étudier avec tous les licenciés, la proposition qui nous a été faite par le Conseil général du Gard et le Syndicat mixte pour accueillir ou créer le pôle sportif de la FFCC au Scamandre afin d’y développer au mieux la formation et la pédagogie auprès des jeunes. Car la priorité reste les jeunes et l’avenir de notre course camarguaise ! Nous allons aussi continuer et accentuer les aides auprès des écoles de raseteurs, des clubs taurins, des manadiers et raseteurs à travers de nombreux projets. D’ailleurs si des afeciouna ont des idées, nous sommes ouverts à toutes propositions qui feraient avancer notre passion commune.

Propos recueillis

par MARTINE ALIAGA

Les commentaires sont fermés.