Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/03/2018

SAINT LAURENT D'AIGOUZE 18.03.18

SAMBA, TIBERE,  LE DUO PRINTANIER

EN ORANGE ET VERT

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,manade blatière-bessac

C’était à la manade Blatière-Béssac d’ouvrir ce 23ème Printemps des Royales du Club Taurin Lou Bandot en ce dimanche 18 mars, avant-veille du printemps. Trop tôt dans la saison, souffrants des conditions météorologiques ou aux dispositions pas toujours présentes, les pensionnaires de la devise orange/vert n’ont pas paru en pleine possession de leurs moyens. Si Samba (9ans) et Tibère (8ans) ressortent de l’ensemble, le petit dernier Danilo (6ans) à des principes non négligeables.

Chez les hommes, la forme est bien présente. Même si certains leur reprochent des rasets pour rien, d’autres de faire monter les taureaux sur les tourneurs avant de s’engager, ils se sont bien investis dans cet après-midi Saint-Laurentaise.

saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessacZucchero (n°023) : Pas dans le coup, mais alors pas du tout et sans cesse en mouvement, ses répliques sont rectilignes et entrecoupées de 13 incursions en contre piste. saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessac

Jonker (n°131) : Sans jamais quitter le terrain des planches, il se contente de répondre sans mordant en baissant légèrement la tête. A 2 reprises franchit les planches après Ortiz. A mi-course baisse de rythme et demande davantage d’engagement.2 Carmen.

saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessacJuste avant la pause, Samba (n°936) va bien conclure la première partie. Sans vice, cède cocarde et glands en moins de 2 minutes. Puis aux ficelles, il se chauffe. Ses arrivées sont de plus en plus serrées. A de multiples fois, il passe les cornes sur les planches où il se dresse aux termes de rasets consentis comme derrière Vacaresse (2), Charrade, Castell (2), Ortiz, avant de basculer après Clarion. Les honneurs, joués 6 fois le raccompagnent.  

Gullivert (n°107) : A l’image de Jonker,saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessac il se place, se dégage toujours dans les planches mais ses réactions semblent souffrir, tant d’un manque de punch que d’une sous dose d’agressivité même si certaines d'entre-elles sont serrées. Néanmoins percute derrière  Chebaiki et Naïm avant de céder se première ficelle sur la trompette. 3 Carmen plus rentrée.

saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessacHugo (n°210) : Contrairement au  titre de l’émission de télé du même nom, avec Hugo, c’est loin d’être le délire. Pas mal de bougeotte  chez ce grand banu qui se disperse au fil des minutes avant d’être attiré par la contre piste (8 fois).saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessac

Avant dernier, Tibère (n°023) est sans contexte la révélation du jour. Malgré un manque de maturité certain qui lui fait commettre  quelques fautes de placement, sa volonté est irréprochable. Bons et  mauvais (très peu) rasets trouvent réponse. Sur les plus serrés la conclusion est menaçante comme après Ortiz (3), Vacaresse (2), Charrade ou encore Clarion. Les honneurs à plusieurs reprises.

saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessacPour conclure, Danilo (n°208) est le plus pétillant. Plein de bravoure, il répond au coup par coup, raccompagne bien et ne lâche pas prise. Consenti arrêté, peut anticiper les départs comme sur Vaccaresse. Des Carmen (5) renouvelés à son retour …

 

Entrée : 2/3

Organisateur : CT Lou Bandot

Présidence : Th Cure

Raseteurs droitiers : T Vacaresse , T Castell, A Charrade, R Ortiz, D Fougère

Raseteurs gauchers : E Chebaiki, Y Naïm, C Clarion

Tourneurs : M. Arnel, B Joseph

Fait Marquant : La course débute avec 1/4 de retard du fait d’une belle averse d’une vingtaine de minutes demie heure avant l’heure prévue.

 Texte et Photos Cyril Daniel

Les commentaires sont fermés.