Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/04/2018

TROPHEE TAURIN

Vendredi 20 avril 2018

La compétition est ajournée

Programmé pour débuter ce dimanche 22 avril, le Trophée Taurin voit la première journée de la compétition repoussée jusqu’à accord entre les différentes parties prenantes. Différentes réunions auront lieu dans les jours qui viennent pour une reprise - tous l’espèrent - du dialogue.
La FFCC explique : « Suite à un travail conséquent qui a été fait durant l’hiver avec l’ensemble des acteurs de la course camarguaise, notamment au travers de rencontres avec toutes les associations représentatives, un règlement sportif encadrant la compétition a été élaboré. Les représentants des journaux Midi Libre et La Provence, rencontrés aussi à plusieurs reprises, ont accepté la démarche inscrite dans une nécessaire évolution et en vue d’une nouvelle convention de partenariat.
Le règlement sportif a été adopté à l’unanimité lors de la réunion du comité directeur du 23 mars 2018. Le début de la compétition des 3 trophées était prévu ce dimanche 22 avril. Mais depuis quelques semaines des mouvements contestataires du côté des raseteurs et des exigences côté des manadiers font que les conditions ne sont pas réunies pour commencer la compétition comme cela était prévu. Pourtant, dans le cadre des négociations qui se sont déroulées ces derniers mois, tous les présidents de chaque corporation : manadiers, raseteurs, organisateurs et clubs taurins (ACTO et UCTI) avaient tous une même volonté de faire évoluer la course camarguaise et défendre l’intérêt général.
Force est de constater que la recherche de l’intérêt général a été de courte durée et les deux corporations que sont les manadiers et raseteurs ne s’entendent pas sur ces avancées et refusent de commencer la compétition.
L’association des raseteurs a lancé un appel à boycotter les courses de Ligue pour les tourneurs. La Fédération est consternée face à cette situation. Elle l’assimile à une prise en otage des clubs taurins, des organisateurs et des afeciouna. Cette situation entame la crédibilité que porte sur la Fédération l’ensemble des partenaires qui ont décidé de soutenir la course camarguaise par le biais de sa Fédération Française. La compétition ne démarrera donc pas ce dimanche 22 avril 2018.
La Fédération s’efforcera de faire le nécessaire pour commencer la compétition dans les meilleures conditions ».

Rectifié le lundi 23 avril : *Une erreur a été signalée dans le communiqué fédéral, concernant la phrase : « règlement sportif adopté à l’unanimité lors du comité directeur du 23 mars ». Renseignements pris auprès de la FFCC : « Il s’agit effectivement d’une erreur, le règlement sportif a été voté et adopté à la majorité (et non unanimité), article après article. Pour l’article portant sur les coefficients des courses, une voix a été comptabilisée contre ; concernant les points de bonification, il y a eu 5 voix contre et 3 abstentions ». Voilà qui est clair et net.

Les désaccords des raseteurs

En désaccord avec la Fédération française de la course camarguaise sur plusieurs points, l’Association des raseteurs, par l’intermédiaire de son bureau, nous prie d’insérer le communiqué suivant :
« Suite à une réunion de crise lundi 16 avril et l’invitation surprise hier (mardi 17 avril) au siège de la FFCC, l’Association des raseteurs avec ses adhérents s’est prononcée sur un mouvement de grève en course de Ligue dans un premier temps et tant qu’un accord n’est pas trouvé avec la FFCC. On ne cèdera pas.
Le président devait rencontrer toutes les catégories (de raseteurs) et on attend toujours.
Et pour finir le nouveau code disciplinaire permet encore plus d’exclure les raseteurs et tourneurs aux yeux du grand public alors qu’il se veut équitable.
Nous voulons être comme toutes les parties prenantes, jugés en discipline au siège de la FFCC et en assumer les conséquences ».

Les commentaires sont fermés.