Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/04/2018

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES *1er mai*

Samedi 28 avril 2018

Les 10 ans de la manade Rambier

Manade Rambier,Saint-Geniès-des-Mourgues,course camarguaise

Pierre Rambier et Arnaud Rouquairol

«C’est une journée d’amitié avec la famille, les amis, les proches, le village et le club taurin», estime Pierre Rambier pour présenter ce mardi 1er mai à Saint-Geniès des Mourgues, où pour les 10 ans de son élevage, il sortira en complète. «10 ans c’est une bonne occasion pour valoriser cette manade qui travaille bien, mérite d’être mise en valeur et qui est capable de présenter sept taureaux. En plus, elle est située sur notre village, explique Rémi Dumas, président du CT Le Trident. Du coup, avec la mairie, nous avons organisé une journée complète autour de la course».

« Un manadier fêté dans son village, c’est une grand plaisir, reprend Pierre Rambier, nous mènerons la complète, sans prétention... Avec les taureaux il faut rester humble et modeste. Mais je pense que la course devrait être intéressante, gaie, à tendance spectaculaire...».  Bien sûr, il y aura Pescaïre (4e, 9 ans), l’étalon Margasse, lui qui a fait connaître la devise gris et blanc (5e, 11 ans) et Dexter (1er, 12ans), les plus expérimentés. Puis les 7 ans, Facteur (2e) un peu fantasque ; Mirabeau (3e) vaillant ; Briscard (6e), brillant et prometteur ; Sansouïre (7e) qui avait fait la finale des Ligues 2016 à Aimargues, puis blessé, il n’avait plus couru. « C’est leur première course, informe le manadier, alors on verra bien... Et puis il faut profiter des bons moments et cette journée en sera un, c’est l’essentiel ».

La fête débutera dès le matin au déjeuner sur le terres du Mas de Nabrigas où se déroulera ensuite la ferrade. Vers midi, départ des près pour l’abrivado de sept taureaux par la route de Lunel-Viel, enfermée au village. De là, direction l’apéritif au Café de France, puis repas (sur réservations, tél. Rémi Dumas, 06 14 48 86 42) à la Maison pour tous. 16h, capelado avec les Arlésiennes et les gardians puis place aux biòu et aux raseteurs.

Dans cette belle ambiance, familiale et festive, on devrait se régaler sous les platanes du petit plan saint-geniérois.

MARTINE ALIAGA

Les commentaires sont fermés.