Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/07/2018

AIMARGUES *AS*

Vendredi 6 juillet 2018 - Course du dimanche 8 juillet

Aimargues : les 120 ans de La Ballestilla

lansargues,aimargues,la ballestilla,course camarguaise"On est un petit club taurin, sourit Frédéric Curtil, président du vénérable club taurin La Ballestilla, alors on fait simple et dans ce que l’on sait faire le mieux c’est-à-dire les taureaux". Avec ses Ligues (7 et 15 juillet et 28 septembre), et les Nicollin complets en taureaux jeunes (29 septembre), La Ballestilla s’en tient à sa programmation habituelle. Mais pour fêter l’anniversaire de ce qui est l’un des trois ou quatre clubs taurins plus que centenaires de la zone bouvine, l’équipe de La Ballestilla a quand même haussé le ton. Ce dimanche 8 juillet, le Trophée Léopold-Dupont communément à l’Avenir, est programmé pour l’occasion au Trophée des As. 120 ans il faut marquer le coup ! Les manades auxquelles le CT fait fidèlement appel depuis toujours sont au rendez-vous : Raynaud avec Caberne, Guillierme avec Aroujo, Nicollin avec Mousquioun, Aubanel Baroncelli avec Vincent, Blatière avec Hélias, Cuillé avec Aptel et Occitane avec Boer.

Comme à Lansargues (lire ci-dessous), le problème c’est d’aligner les hommes qu’il faut. Chekade blessé, l’équipe sera composée de Vincent Félix, Jérémy Ciacchini (tout frais vainqueur de la Cocarde d'Or), Youssef Zekraoui, Jérémy Aliaga, Romain Bruschet et Bastien Four. Des valeureux qui, dans la bonne piste aimarguoise, devrait faire briller les cocardiers. En pleine fête votive, le public appréciera.

En ouverture et à la remise des prix, la peña La Gardounenque et le groupe Les Cabidoules du Cailar donneront le « la » des traditions. En clin d’œil aux anciens présidents « camarguais » de ce CT créé à l’origine pour la corrida mais qui, après un léger sommeil, a été repris par les bouvinaïres : Robert Roux, puis Jean-Paul Dumas, Michel Puech, Jacques Servière, Régis Conesa et aujourd’hui Frédéric Curtil.

MARTINE ALIAGA

 

Les commentaires sont fermés.