Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/07/2018

BEAUCAIRE *AS* 1re journée de la Palme d'Or

Lundi 16 juillet 2018 - Course du dimanche 15 juillet, 11h

Des cocardiers imposants !

Un manque de dépassement de soi côté raseteurs

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

Pour sa dernière course à Beaucaire
Jupiter s'est démultiplié

Si l’affiche était belle malgré le forfait de Cadenas blessé et si Zekraoui prend la tête de cette Palme d’Or, il aura manqué cette étincelle, cette folie qui transcende un homme, élève un raseteur qui se dépasse et prend la course à son compte, avec brio ! Surtout avec Ourazi, Pourpier et Jupiter (pour ses adieux à Beaucaire), qui manquent d’opposition mais leur grande forme leur permet tout de même une belle prestation !

Canio (N.519, Blatière-Bessac).- Canio doit faire le tri sur une longue série gauche droite, 2’ le temps des pompons. Zekraoui est son meilleur partenaire pour 7 minutes intenses et sans répit. 2 Carmen et retour.

Banaru (N.507, Le Rhône).- Lui reste une énigme et les blancs n’ont pas totale confiance. A la 3e, Zekraoui pose la main et à la 5e il lève la cocarde sur un raset engagé et brillant. Avec autant de classe, il s’offre le 2e gland à la 6e. Martin pour une longueur, Zekraoui suit derrière. Mais les ficelles au toril, 1 Carmen.

Marquis (N.882, Ricard).- Très vite, s’évade et passe les limites sans compter ! Saute après Martin et ne tient pas en place. Un marathonien qui n’en voit pas la fin, spectaculaire et inépuisable, S’envoie après Zekraoui, Bouhargane, Puis calme les sauts mais court et court jusqu’à garder ses ficelles à plus de 1000 € ! 1 Carmen et retour.

Trancardel (N.641, Bon).- Du lourd, du costaud et des cornes ! Pour de sacrées rencontres à l’arrivée parfois explosive comme sur Marignan. Puis s’envole après Zekraoui. A la 7e, Katif en allonge un ! Bouhargane donne le change avant que Charrade stoppe le chrono à la 14e. 4 Carmen et retour.

Ourazi (N.883, Blanc).- 1,3’ qu’il percute après Ciachini. Et s’il laisse vite filer ses attributs, il conserve haut les cornes ses ficelles. L’étau se relâche et avec trois raseteurs en moins, les cigales s’en donnent à cœur joie et les blancs hésitent. Ourazi est en forme. A la 7e, Dunan s’affiche, Charrade suit à la 10e, Marignan à la 12e et encore Dunan à la 14e, mais jamais le combat ne prendra. 6 Carmen et retour.

Pourpier (N.514, Saumade).- Très vite, conclut fort sur Ciachini, saute après Allam et les attributs résistent presque 7 minutes. Pourpier a du répondant et veut en découdre mais les jambes sont lourdes chez les blancs. Les primes s’envolent mais rien n’y fait ! 1 Carmen et retour.

Jupiter (Laurent, hp).- D’emblée saute et affiche sa volonté de combattre, Belles actions après Zekraoui puis Ciachini (2). Ouf, Jupiter ne fait pas semblant, il percute et s’envole après l’homme dans un bel engagement, Défend plus de 7 minutes ses attributs et s’il trouve Dunan le temps de deux envolées spectaculaires, il rentre ses ficelles en musique. 6 Carmen et retour.

CAMARON
Photo MARTINE ALIAGA

Course du dimanche 15 juillet. Entrée : 3/4 d’arène. Président : Joris Alvares. Organisateur : Régie Municipale. Faits marquants : Martin sort au 4e et Bouhargane et Katif au 5e. Raseteurs droitiers : Katif, Charrade, Ciachini, Marignan, Dunan, F.Martin. Gauchers : Zekraoui, Bouhargane, Naïm Allam. Tourneurs : Kerfouche, Fadli, Beaujard, Esteve, Lopez.

Trophée des As : Zekraoui, Charrade, 14 points ; Marignan, Ciacchini, 8 ; Allam, Naïm, 4 ; F. Martin, 3 ; Bouhargane, 2.

▼ L'action magnifique d'Ourazi de Blanc
auteur d'un très bon quart d'heure
sur Jérémy Ciacchini

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

▼ Pourpier dominateur

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

 

▼ Le festival de Jupiter
de la manade Laurent

beau, pétillant, joueur

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

Les commentaires sont fermés.