Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/04/2017

BEAUCAIRE *AS* Muguet d'Or (1)

Course du dimanche 9 avril 2017

Avec les honneurs !

Absolut, Artalet, Jupiter
font briller la seconde partie de la course

beaucaire,muguet d'or,course camarguaise

Une énorme action de Jupiter sur Zekraoui

Cérémonial d’ouverture avec les descendants de la race Baroncellienne en cette 1re journée du Muguet d’Or où le clan Aubanel-Baroncelli divertit le public avec des démonstrations de travail camarguais. La première partie ne décollera à aucun moment malgré les espoirs que semblait porter Milouin qui se trouve rapidement hors course. Fort heureusement, l’émotion renaît en seconde partie avec des biou plus engagés dans l’action. Du côté blanc, Zekraoui, Favier et Marignan prennent l’ascendant dans le classement.
Fouquet (N.756, Laurent) est froid, il a du mal à trouver ses placements et l’énergie nécessaire. Favier le provoque à la 5e minute. Chekhade le tire à lui en le bousculant un peu mais cela restera insuffisant. 2 Carmen.
Vosgien (N.588, Aubanel-Baroncelli) n’est pas facile à cadrer, dans un incessant ballet de va-et-vient, il cherche sa place mais en vain. Aucune implication de valeur, il finit par se perdre définitivement.
Milouin (N.871, Ricard) se cale et guette les hommes, prêt pour l’affrontement. Favier s’engage à la 3e, ça part fort, l’arrivée est spectaculaire. Mais une mauvaise réception en contre-piste lui fait réintégrer le toril prématurément.
Queyras (N.632, Paulin) attend d’être provoqué, il faut le chercher dans son terrain pour le voir aller de l’avant et passer la corne au-delà des planches et devenir un brin audacieux. Les départs se font avec un léger contre temps et le biou finit par mettre de la retenue. 2 Carmen et retour.
Absolut (N.507, Ricard) ne démarre pas pour rien, Favier vient le titiller et le faire grimper aux tubes. Les duos s’enchaînent avec diablerie, Zekraoui emboîte le pas, Bouhargane suit, l’émotion renaît sur les gradins qui en redemandent. 5 Carmen et retour.
Artalet (N.816, Laurent) prend l’estribo et enthousiasme Carmen. Calé à la barrière, c’est avec du caractère qu’il réplique aux engagements qui vont a mas, devant le toril c’est un plaisir. 5 Carmen et retour.
Jupiter (N.619, Laurent, hp) ne tourne pas à l’économie et se dresse avec fierté aux planches. Progressivement, il trouve son antre pour évoluer avec intérêt en démarrant avec force au cul des blancs. Une belle conclusion ! 5 Carmen et retour.


ERIC MARC
PHOTO HERVE BERNON


Trophée des As : Zekraoui, 21 points ; Marignan, 18 ; M. Favier, 16,5 ; Bouhargane, 6 ; Allam, 3 ; Dunan, 3 ; Chekhade, 1,5.
Muguet d’Or : Zekraoui, 17 ; Favier, 15, Marignan, 13.
Dimanche 9 avril. Entrée : 3/4 d’arène. Org. : Régie municipale. Président : A. Laget. Raseteurs droitiers : Marignan, Dunan, Ciacchini, Sanchis, Chekhade. Gauchers :  Bouhargane, Zekraoui, M. Favier, Allam. Tourneurs : Lopez, Beaujard, Moulin, Ull, Cuallado.

 

LES COURSES DU 7 AU 12 AVRIL 2017

LES COURSES HORS TROPHEE

 

Mercredi 12 avril 

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER : 15 h 30, 7 €, SAS Taureaux des Saintes, dél. Niguet. Taureaux jeunes en promotion des manades Laurent, Saint-Antoine, Allard. Raseteurs : Montesinos, Alarcon, Oufdil, Ayme, Four, Lafare, Auzolle. Tourneurs : Fouque, P. Rado.

LIGUES


MERCREDI 12 AVRIL

SAINT-CHAPTES : 14 h 30, 5 €, Ass.Maintenance vaches, dél.Mouillor. Manades Chapelle, Briaux, Leron, Gros, de la Clastre, Ribansol, Didelot-Langlade. Raseteurs : Assenat, Roux, Longuet, Aliaoui, F. Garcia, Zelphati, Roustain, Mazzoleni. Tourneurs : Joseph, Lebrun

 

09/04/2017

PALUDS DE NOVES *AVENIR/ESPOIR*

Dimanche 09 Avril 2017

CHICHARITO MAÎTRE A JOUER...

paluds-de-noves,course camarguaise

Belle attitude de Chicharito (Caillan) avec Enzo Bernard

Entrée: 2/3 Organisateur: CT Les Paluds Présidence: F Ginoux Droitiers: Améraoui, Bressy, Guyon, Michelier, Moine Gauchers: N Bénafitou, Bernard, Deslys, N Favier Tourneurs: Khaled, Lieballe, Toureau.

Ouverture de la temporada en douceur qui vaut par la maître prestation de Chicharito et celle de Givalond. Les gauchers s'investissent plus que les droitiers qui reprennent quelques couleurs après la pause. Une minute d'applaudissements est effectuée afin d'honorer la mémoire de Aimé Raffin membre du club, responsable de la sono décédé le 28 Février 2017. Présidence sérieuse de Florian Ginoux qui su primer à bon escient notamment à Chicharito la difficulté du jour.

Sauteur impénitent mais franc sur le raset, COUCOUSSA (Ricard) conserve ses rubans dix minutes grâce à un coup de revers prononcé. Ses poursuites manquent de percussion sauf à deux reprises après Deslys. 2 Carmen et silence au retour. Rapide et volontaire, GIVALOND (Cuillé) se livre des deux côtés et pointe les cornes. Aux ficelles, il enferme sérieusement Favier et se donne généreusement au travail intensif dans dix minutes trente récompensées 5 fois et retour. ARANDA (Caillan) a du mal à se fixer mais s'envoie puissamment en contre piste après Bénafitou. Inconstant et en manque de placement, sa méchanceté évidente le gaspille. Il termine pourtant par une action fracassante après Deslys. 2 Carmen et retour.

Si Bernard coupe la cocarde après deux minutes, CHICHARITO (Caillan) serre vite sa garde. Placement, anticipation, vitesse et sens aiguisé du combat sont ses atouts. Bressy doit lâcher, Bernard fait frémir les gradins plusieurs fois, Bénafitou percuté lève la cocarde, les enfermées s'enchaînent les Carmen aussi pour une prestation très aboutie. 10 Carmen et retour avec ses ficelles. Brave, GAUGUIN (Lautier) défend ses ficelles en deux minutes. Il fait preuve d'abnégation finissant sabots sur le marche pied. Pas ménagé il se bat dans des séries intenses répétées et perd la seconde sur le fil. 9 Carmen et rentrée. AMARRANT (Cuillé) aussi perd vite ses rubans. Aux ficelles agressif, il met en danger Bressy dans le berceau des cornes. Il accuse le coup physiquement mais termine par une émotionnante enfermée sur Améraoui. 7 Carmen et retour. Corpulent, ELYX (Ricard) tient le centre et a du mal à se tourner. Lorsqu'on court avec lui ses arrivées (7) terminent en fracas au-delà des bois. Dommage, ses douze minutes manquent de rythme. 5 Carmen et retour.

 paluds-de-noves,course camarguaise

Coucoussa (Ricard) pointe les cornes après Joey Deslys 

paluds-de-noves,course camarguaise

Givalond (Cuillé) s'engage derrière Ludovic Bressy

paluds-de-noves,course camarguaise

Percussion d'Aranda (Caillan) sur Joëy Deslys

paluds-de-noves,course camarguaise

Chicharito (Caillan) en duo avec Nicolas Favier

 paluds-de-noves,course camarguaise

Gauguin (Lautier) et Enzo Bernard réunis dans un joli raset 

paluds-de-noves,course camarguaise

 Amarrant (Cuillé) s'engage avec conviction derrière Améraoui

paluds-de-noves,course camarguaise

Envolée d'Elyx (Ricard) avec Nicolas Favier 

Texte et photos Éric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Deslys (10) Bressy, Favier (7) Améraoui (5) Bernard (3) Michelier (2)

SAINT-CHAPTES *COURSE DE SOLIDARITE*

Course du samedi 8 avril 2017 - Taureaux jeunes


De la passion
pour le souvenir d’Andréa

saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaise


saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaiseSous l’impulsion de Laurent Rey, membre de la FFCC, cette manifestation au profit de la bonne cause (l'association "Au nom d'Andréa") a pu voir le jour en pays de Gardounenque, avec le parrainage pour cette édition de l’As Joackim Cadenas ainsi que de l’international du quinze de France, Nicolas Mas. Le monde de la bouvine sensible à cet engagement a répondu présent comme à chaque fois que la situation l’impose. Diverses personnalités politique et sportive ont également tenu à participer à cette manifestation en toute humilité. Voilà un beau geste !

Une première partie bien animée avec le premier de la manade Fabre Mailhan (N.148) qui mesure rapidement la piste et prend ses marques. Le goût et l’anticipation font sa force. Il ne demande qu’à grandir et c’est fort dommage que le disque ce soit fait aussi discret. Du même élevage,  le 105 qui règle promptement son jeu et se cale aux planches. Les engagements vont bon train dans les séries et on peut voir qu'il connaît déjà son métier, ce qui ravit le public qui apprécie tout autant les beaux gestes des hommes (6 Carmen et retour).
La manade du Juge présente son 002 qui met les gaz pour terminer à la planche. Ce numéro fait preuve d’enthousiasme et ne demande  qu’à en découdre avec ses adversaires, ce qui déclenche la réjouissance sur les tribunes (3 Carmen et retour).

Le retour d’entracte voit évoluer le 907 de Fabre-Mailhan avec une aisance et un tempérament cocardier, rien ne lui échappe, avec lui les hommes sont dans l’œil du cyclone. Pas d’erreur c’est un biou de premier ordre (2 Carmen et retour).
Le Juge présente son numéro 138, très réactif aux crochets qui le coiffent. Il va pousser dans les bois ses partenaires qui s’élancent dans un ballet qui met en valeur ses qualités et sa place en piste. La devise Fabre Mailhan envoie le 022. Attention chaud devant ! Il vient hardiment sur la troupe, coupe le terrain pour venir de plus en plus fort à l’estribo, là c’est du lourd !
Et pour finir, le 033 du même élevage, tout aussi percutant que le précédent, avec en prime des envolées de plus en plus spectaculaires comme derrière Auzolle qui se retrouve projeté au troisième rang. Du grand frisson pour conclure. Un grand bravo à tous !

 

Texte et photos
ERIC MARC

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Comité des Fêtes. Président : Guy Chaneac. Raseteurs droitiers : Auzolle, Douville, Moine. Raseteurs gauchers : Poujol, Ricci, Aliaoui. Tourneurs : Fadil

LES PARRAINS
Joachim Cadenas et Nicolas Mas

saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaise

*********************

MAUGUIO *TROPHEE AVENIR/HONNEUR*

Course du samedi 8 avril 2017

Grasilho et Kimono :
le blé en herbe

mauguio,kimono,grasilho,course camarguaise

Naim avec Kimono (photo Mali)

Entrée : 200 personnes. Org : CT Lou Biou. Président : J. Roumajon. Raseteurs droitiers : Ameraoui, Castell, Michelier. Gauchers : Naim, Ouffe, Gaillardet, EL Mahboub, Benammar. Tourneurs : Ull, Lebrun, Kerfouche, Abbal.

Si Maquisard, Postier et Hélios se battent d’expérience, les belles promesses des jeunes Melgueil et surtout Grasilho et Kimono font l’intérêt de la course. L’équipe blanche rasète par à coups, les plus dans le coup et dans l’esprit sont Naim, Castell et El Mahboub.

Maquisard (N.601, Les Termes).- Placé ou décollé, il est capable de poursuites abouties et de séries bien ponctuées. Volontaire et finisseur, il laisse ses ficelles au terme une belle prestation. 6 Carmen et retour.

Postier (N.932, Janin).- Bien armé, il se dégourdit les pattes le temps des pompons. Aux ficelles, il choisit son positionnement et fait parler sa vitesse. Met les hommes au défi dans des séries plusieurs fois conclues (Naim, Castell 2 fois). Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

Melgueil (N.005, Rouquette).- Rapide, anticipateur parfois, il défend ses glands 3 minutes. Encore vert mais il ne s’en laisse pas conter et marquant sa préférence à gauche, il serre Gaillardet et conclut après El Mahboub. Rentre 1 ficelle. 6 Carmen et retour.

Hélios (N.508, Les Termes).- Expérimenté, il se livre dans des séries jusqu’au ras des planches à l’appel de Naim et Gaillardet. Mieux calé par la suite, il perd du mordant et les hommes en prennent la mesure même s’il retrouve du jus après Castel. 12 minutes, 3 Carmen et retour.

Grasilho (N.009, Rouquette).- Attaqué plein pot d’entrée, il montre sa fougue et sa grande volonté est mise à rude épreuve. Il ne lâche rien ! Franc, classique, il enchaîne jusqu’à friser les planches. En tête à tête avec Castell, il conclut brutalement. Ficelle ouverte, pas de quartier mais Grasilho assure. Se rebelle après Ouffe et sort puissamment sur Castell. Rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.

Kimono (N.108, Janin, pour 12 minutes).- La fougue de la jeunesse alliée à la rapidité d’exécution et une grosse volonté. Passés les glands, et même s’il manque de patte, il se bat sans refus et enchaîne en toute circonstance, cornes pointées. Termine par une belle série conclue sur Castell. Garde une ficelle. 7 Carmen et retour.

Hors points pour 10 minutes, un vrai bébé de 3 ans, Emir de Rouquette N.424. Trop jeune pour l’évaluer mais remuant, fougueux, et quand il se cale, de la volonté jusqu’à basculer aux trousses de Castell. Musique.

 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

 

Trophée de l'Avenir : Ameraoui, 14 points ; Castell, 9 ; Naim, 9 ; Gaillardet, 8 ; El Mahboub, 7 ; Benammar, 7.

07/04/2017

COCARDIER

Vendredi 7 avril 2017 -Dimanche 9 avril à Mauguio

Icare le taureau qui voulait voler

Les années comptent double pour les barricadiers de cette trempe. Et Icare, spectaculaire combattant de la manade Paulin, prend une retraite méritée à 13 ans. 
Dimanche, à Mauguio, le N.418 entrera en piste une dernière fois histoire de se rappeler aux bons souvenirs des afeciouna. Et des souvenirs d’Icare ce n’est pas ce qui manque. Images fracassantes et violentes (finale des As 2013, Arles, meilleur taureau) ; images inoubliables d’une finale de l’Avenir à Lunel (2012) où Icare offre son premier Biou de l’Avenir à la manade Paulin ; images d’un combattant rapide et explosif, ignorant les obstacles des barrières pour littéralement s’envoler au cul de ces tenues blanches qu’il aurait bien voulu bouffer. Puissant, bagarreur, violent, certes, mais aussi franc, généreux, terriblement séduisant avec son mourre de boxeur et ses cornes en avant. Icare, un taureau référence pour sa manade qui a ouvert la voie à Ubaye (Biou de l’Avenir 2014 à Vauvert) et Cupidon (Biou de l’Avenir 2015 à Châteaurenard). Les trois seront réunis ce dimanche à Mauguio.
Le 20 mars 2011, à Mauguio, Icare faisait déjà le titre de la presse taurine, ce 9 avril, les spectateurs lui offriront l’ovation due à sa carrière flamboyante.
                                  
MARTINE ALIAGA
 
* Ce dimanche 9 avril, à Mauguio, course Trophée des As, organisée par le CT Le Melgueil, 16h, 11€
Les adieux d'ICARE de Paulin
Paulin : CUPIDON - MAQUISARD - UBAYE
Cuillé : COQUET - DALLOZ - LOUBARD - CICERON (hp)
Coef 1 - Groupe 1 - Raseteurs : Aliaga, Ayme, I. Benafitou, Katif, Marquis, J. Martin, Ouffe, Soler. Tourneurs : Elberack, P. Rado, Estève, C. Garcia

2016 CLASSEMENT DES RASETEURS

LOGOTT.jpg

TROPHEE DES AS - Gr 1
1. KATIF Ziko (D) 14 points
2. ZEKRAOUI Youssef (G) 10
3. FAURE Lucas (D) 7
3. ERRIK Radouane (G) 7
5. ALLAM Fayssal, (G) 3
6. AYME Anthony (D) 2
6. MARTIN Jérôme (G) 2
6. ALIAGA Jérémy (G) 2
ENTRANTS
Ce dimanche, les entrants prioritaires sont ceux définis par le classement ci-dessus (As). Pour les raseteurs n’étant pas inscrits à ce classement, ce sera celui de 2016 qui fera foi.

 

CLASSEMENT FINAL 2016


TROPHEE DES AS
1 CADENAS Joachim (D) 638,5
2 KATIF Ziko (D) 501
3 FAVIER Maxime (G) 432,5
4 FOUR Bastien (G) 400,5
5 ALIAGA Jérémy (G) 343
6 BENAFITOU Iliass (D) 269
7 BELGOURARI Mehdi (D) 251
8 ZEKRAOUI Youssef (G) 245,5
9 CHEKADE Amine (D) 207,5
10 AUZOLLE Loïc (D) 187,5
11 ALLAM Fayssal (G) 170,5
12 ALLOUANI Sabri (D) 163
13 OUFFE Julien (G) 152
14 POUJOL Hadrien (G) 136,5
15 BOUHARGANE Jamel (G) 124
16 AYME Anthony (D) 120
17 CIACCHINI Jérémy (D) 113,5
18 MARTIN Jérôme (G) 94,5
19 RASSIR Sofiane (G) 94
20 VILLARD Benjamin (D) 62,5
21 GLEIZE Alexandre 50
22 BRUSCHET Romain (D) 48
23 FAURE Lucas (D) 40
24 MASCARIN Romain (D) 30


TROPHEE DE L’AVENIR
1 MARIGNAN Vincent (D) 1055,5
2 MARTIN François (D) 807
3 FELIX Vincent (D) 740
4 CHARRADE Antoine (D) 627
5 BERNARD Enzo (G) 611
6 GAILLARDET Joan (G) 545
7 BRESSY Ludovic (D) 414
8 DUNAN Stéphane (D) 410,5
9 ROBERT Geoffrey (G) 365
10 PRADIER Yoan (D) 346
11 MERIC Marvin (G) 342
12 NAIM Yassin (G) 339
13 AMERAOUI Loïc (D) 328
14 ZBIRI Smaïn (G) 264
15 DESLYS Joey (G) 254,5
16 MARTIN Yannick (G)  245
17 SOLER Jérémy (D) 227
18 MATEO Ludovic (G) 168
19 MONTESINOS Gabriel (D) 148
20 BEN AMMAR Sofian (G) 141
21 MARQUIS Rudy (G) 127
22 LOPEZ Florian (G) 116
23 VACARESSE Tom (D) 114
24 FAVIER Nicolas (G) 102
25 ORTIZ Rodrigue (D) 86
26 CHAHBOUNE Brahim 78
27 RADO Florian (D) 25


TROPHEE DES RASETEURS
1 ERRIK Radouane (G) 296,5
2 BENAFITOU Nabil (G) 292,5
3 MARQUIER Mathieu (D) 254
4 CANO Guillaume (D) 199
5 MAUREL David (D) 184
6 MOUTET damien (D) 166,5
7 FOUGERE Dimitri (D)146
8 VIC Jonathan (D) 145,5
9 FERRIOL Jeoffrey (G) 137
10 CLARION Christophe (G) 128
11 GUYON Rémi (D) 120
12 JOURDAN Victor (D) 114
13 ALIAOUI Farid (G) 99
14 MOINE David (D) 81
15 MARTINEZ Damien (D) 75
16 SANCHIS Boris (D) 68
17 CHIG Mohamed (D) 66
18 MARTIN COCHER Damien (G) 64
19 SANCHEZ Marc (G) 60
20 OUDJIT Jean-Henri (D) 56
21 GAUTIER Anthony (D) 53
22 IBARRA Rémy (D) 41
23 AROCA Samuel (D) 40
24 MIRALLES Cédric (D) 39,5
25 GUIN Romain (G) 39
26 CAIZERGUES Kévin (D) 38
27 CARTALADE Kévin (G) 38
28 RICCI Jean -Louis (G) 38
29 OUFDIL Hicham (D) 37
30 SABOT Benjamin (D) 35
31 SABATIER David (D) 34
32 ROIG Thomas (D) 29
33 RODRIGUEZ Vivien (G) 27
34 RUIZ Olivier (G) 20
35 DUMONT Thomas 19
36 CASTEL Cyril (D) 18
37 CHARNELET 17
38 GARCIA Ludovic (G) 16
39 ALARCON Loïc (G) 9
40 PINTER Jérémy (G) 9
41 GOUGEON Mickaël (G) 8
42 ANANE Mehdi (G) 5
43 LAURENT Jean-Michel (D) 5
44 PAPARONE Nicolas (D) 5
45 JODAR Emmanuel (D) 3
46 OLESKEVICH Nicolas (G) 3
47 ELHAJJOUJI Fouad (G) 2
48 LAFARE Jeremy 2
49 PEREZ Yannick (D) 2
50 LOPEZ Mickaël (G) 2
50 MONDY Thomas (G) 2

03/04/2017

VENDARGUES * TROPHEE DES AS*

Course du dimanche 2 avril 2017

Merci Youssef !

vendargues,main d'or,course camarguaise

Entrée : 3/4. Organisateurs : CT La Muleta. Présidence : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Z Katif, L Faure, J Vic, A Ayme. Gauchers : Y Zekraoui, J Aliaga J Martin, R Errik, F Allam. Tourneurs : L Esteve, F Jockin, E Cuallado, M Elberack
 
Pour cette 2e journée de la Main d’Or et le début officiel de la compétition, si les taureaux semblent être dans le bain, il en est autrement chez les hommes, dont pas mal d’entre-eux  semblent encore chercher leurs marques surtout dans la difficulté comme avec Dardaillon et Laos, les  deux taureaux compliqués de la journée. Y. Zekraoui, déjà en jambes a tiré la course d’un bout à l’autre, Z Katif, dans une droite bien timorée aura été intermittent alors que J. Aliaga aura tenté sans toujours parvenir au but attendu (levée de l'attribut), si ce n’est celui créer de l’émotion. Mais, rien que pour cela, il mérite la citation.
vendargues,main d'or,course camarguaiseMandarin (Cuillé) : Une ruée blanche s’abat sur lui et il fait front sans retenue le temps des pompons (3’). Trouvant progressivement ses repères, ses allonges sont pimentées d’un petit coup de revers et conclues à gauche. 13’ pour 6 Carmen.
Dardaillon (Lafon) : Il va mettre tout le monde l’heure. Les hommes essaient mais ne peuvent pas toujours y arriver. Cul aux planches, et  doté d’une grande armure, ses réactions sont vives. De ses cornes, il sait s’en servir surtout à l’arrivée de ses échanges, anticipés surtout à droite, où elles viennent passer sur les planches. Peu bousculé, il conserve ses ficelles (doublées). 3 Carmen plus rentrée.
Trancardel (Bon) : A grandes foulées et mobile cède les rubans envendargues,main d'or,course camarguaise 3’. Ses ripostes derrière Aliaga (2) sont serrées et parfois conclues, ses séries (9’ et 13’) démontrent qu’il en a sous sa grosse carcasse. Rentre 1 ficelle avec le disque entendu 5 fois.
vendargues,main d'or,course camarguaiseLaos (Cyr) : Trop peu pour ne pas dire pas du tout consenti à droite, son côté de prédilection, à l’opposé, seul  Zekraoui parviendra à résoudre l’énigme en s’embarquant dans de belles trajectoires où Laos s’engage avec force (Carmen). Il cèdera uniquement sa cocarde (7’) et un gland (13’), son retour se faisant en silence. Pourquoi ?
 
vendargues,main d'or,course camarguaiseTriton (Plo) : Son l’instabilité pendant 3 minutes ne permet guère des rasets à son avantage. Puis aux ficelles, un peu plus statique, ses répliques sont appuyées, serrées et lâchées qu’à l’extrême limite où il peut se lever comme derrière Katif (2), Aliaga (2) ou Zekraoui (2). Ficelles intactes il reçoit son 7e Carmen au retour.
Dijeu (Richebois) : Mobile, distrait, imprévisible sa course va vendargues,main d'or,course camarguaiseprévaloir par ses arrivées aux bois où parfois avec saut, il n’hésite pas à se mettre en valeur comme derrière Ayme, Allam, Errik, Zekraoui… Il semble ne s’intéresser que quand la pression monte, mais, quand c’est le cas, il a tendance à baisser de rythme…. 3 Carmen plus rentrée
vendargues,main d'or,course camarguaiseTyrosse (La Galère), hors points : Sans difficulté majeure, les blancs se déchaînent. Non sans peiner (malgré les deux temps de répits), il fait front droite, gauche, multiplie les coups de butoir (une dizaine) dans 10 minutes. Musique.
Texte et Photos CYRIL
 
Trophée des As : Z Katif 14, Y Zekraoui 10, L Faure 7, Errik 7, Ayme 3, Aliaga 2, Allam 2, J  Martin 2
 
 

 

02/04/2017

CE DIMANCHE

Les organisateurs au chevet des pistes

Il y a bon espoir de voir des cocardiers aujourd'hui

saintlaurentbache.jpg

A Saint-Laurent, les bâches sont en place
depuis avant-hier soir

Les organisateurs sont suspendus aux prévisions de la météo. Hier, la pluie soutenue a coûté l’annulation des Ligues et courses qui étaient prévues. Alors, tous ont relevé les manches pour limiter les dégâts des eaux, drainer les pistes et même les couvrir pour qu’aujourd’hui, les arènes puissent recevoir le public.

A Saint-Laurent-d’Aigouze, par exemple, la course de Ligue de samedi n’a pu se dérouler mais les membres du CT Lou Bandot ont sorti les grandes bâches pour épargner le sable et pour que la 2e journée du Printemps des Royales permette à la manade Nicollin de sortir ses espoirs. « Si la pluie s’arrête comme il semblerait, explique Arnaud Chabanon, le président, on fera le maximum pour sécher la contre-piste et rendre la piste praticable. On a prévu de la sciure, les pelles et les rateaux... A chaque pluie, c’est pareil... Nos arènes ne sont pas assez drainée, déjà la semaine dernière les Fabre-Mailhan n’ont pu sortir...». Même topo à Remoulins où les troupes du président André Paillet tracent des rigoles et où l’aspirateur d’eau est prévu ainsi que les serpières et les copeaux de bois... Et l’Union taurine a bon espoir de tenir sa course.

A Vendargues, les bénévoles de la Muleta sont les champions de remise en état après orage. Jamais battus par les intempéries, toujours prêts à faire au mieux... Quant à Vauvert, la journée des ambassadeurs du terroir est maintenue et Bruno Pascal est positif : «Nous serons aux arènes de bonne heure et tout devrait bien se passer».

Allez, on y croit !

MARTINE ALIAGA

01/04/2017

TROPHEES OVATION ET RALAMPAGUITO

LA MARSEILLAISE, dernièrement à Noves

Ovation à la tauromachie

DSC_4062.JPG

Si nos confrères du quotidien La Marseillaise connaissent quelques difficultés, ces inconditionnels des tauromachies ne baissent jamais les bras, en témoigne la soirée qui s’est tenue dernièrement à Noves. Une soirée festive et chaleureuse à l’invitation de la municipalité et du CT L’Encierro de Noves qui accueillaient les gens de taureaux et de toros, les dirigeants de La Marseillaise représentés par Karim Allouache, et les responsables des tauromachies Yves Bustin pour la course camarguaise et Thierry Ripoll pour la corrida.

Les jeunes talents des arènes, le raseteur Vincent Marignan et le torero Adrien Salenc ont reçu les trophées Ovation. Dominique Perron, président de l’Union des clubs taurins Paul-Ricard a fait l’unanimité des deux pratiques s’octroyant le Trophée Relampaguito et le Trophée Lebrau. Enfin, Bernard Carbuccia - Marsella de son nom de torero - responsable des corrida d’Istres, a été mis à l’honneur. La mémoire des disparus André Chamand, historique chef de rubrique, et Denis Gouin, photographe istréen, a été saluée d’une salve d’applaudissements.

Et même si la course prévue l’après-midi par « Les Amis de La Marseillaise » en solidarité au journal, a été annulée par la pluie, l’ambiance de la soirée a réchauffé les cœurs.

M. A.

Photo MICHEL NAVAL