Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/03/2018

AIMARGUES *29e JOURNEE FANFONNE GUILLIERME*

Lundi 5 mars 2018

La ferveur toujours

Fanfonne Guillierme, Pierre Aubanel, Florence Clauzel
associés dans un même hommage

DSC_4396.JPG

Un peu moins de monde qu'à l'accoutumée, vu la pluie annoncée et la course de l'après-midi annulée mais la 29e journée en l'honneur de Fanfonne Guillierme a connu, dimanche, la même ferveur et le même bonheur des gens de bouvine à se rassembler.

Malgré la grisaille du ciel, un petit air guilleret dans les rues pavoisées d'azur et d'or... Aimargues est fière de son emblématique manadière, les Camarguais sont heureux de la fêter et de se retrouver au premier rendez-vous de la saison. Toutes générations confondues. En costume, à cheval ou a pied. La flamme est maintenue.

La matinée a déroulé son programme immuable, messe en provençal, bénédiction des chevaux devant la mairie, défilé jusqu'à la statue de la dame de Praviel pour l'acampado. Tous les discours des élus ou des personnalités ont associé à la mémoire de Fanfonne, les récents disparus Pierre Aubanel et Florence Clauzel. "Fanfonne, je vous imagine chevauchant Prince aux côtés de Pierre et Florence, sur les drailles immortelles", a évoqué Naïs Lesbros, Reine d'Arles, aux côtés de J.P. Franc, maire, les élus, Hadrien Poujol président FFCC, Guy Chaptal capitaine de la Nacioun Gardiano, Christian Espelly. Avant que ne s'élance l'abrivado magistrale ouverte comme il se doit, puis la roussataïo avec ses adorables poulains.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER ET CYRIL DANIEL

DSC_4288.JPG

▼ Les Espelly

DSC_4265.JPG

▼ La famille Aubanel

DSC_4269.JPG

▼ Antonin

représentant la manade Raynaud

DSC_4270.JPG

▼ Famille Félix

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

▼ Petite halte abreuvoir

DSC_4337.JPG

DSC_4303.JPG

▼ Le défilé

DSC_4346.JPG

▼ La Nacioun Gardiano
et les gens de métier

DSC_4359.JPG

▼ Les amazones

DSC_4372.JPG

▼ L'acampado

DSC_4386.JPG

▲ ▼ Nais Lesbros, Reine d'Arles

DSC_4411.JPG

DSC_4390.JPG

▼ L'abrivado

DSC_4439.JPG

▼ La roussataio

DSC_4447.JPG

DSC_4451.JPG

********************

 

 

 

 

05/03/2018

DECES *TOTO BENELLI*

Lundi 5 mars 2018

L'ancien raseteur Toto Betelli est décédé, ses obsèques se dérouleront ce mardi 6 mars. En novembre 2013, l'Association Camarina lui avait remis un prix en tant que plus ancien raseteur beaucairois.

Ci-dessous le texte d'Henri Michon qui lui fut lu ce jour-là.
Bel hommage à l'homme, au raseteur et plongée dans la course libre des années 40, 50.

 

totobenelli.JPGPour l'état civil, c'est Sauveur... Sauveur Betelli, né en 1921. Mais dans le monde de la bouvino et dans son entourage c’est Toto... Tout simplement toto Betelli.

Il nous disait dernièrement : "Je suis le dernier….le dernier des Betelli pour la descendance, sur Beaucaire, le dernier des Toto, le dernier des résistants et le dernier des anciens raseteurs…" Il va sans dire… des raseteurs de la grande époque où les Beaucairois occupaient une place importante dans le milieu taurin, autant par leur nombre que par la qualité de leurs prestations. Dernier de cette époque où les raseteurs comme il nous le rappelait, partaient pour les villages voisins soit à pied, soit à bicyclette, avec quelquefois deux vélos pour trois personnes, chacun son tour charriant le camarade. Et pour les pistes lointaines, ils prenaient le train…

Dernier de cette époque où les raseteurs, les connus, les reconnus, formaient des équipes comme le « Carré d’As », « Les 12 Méridionaux » ou « le Brelan d’As » ce dernier étant composé de Maurice Bonnet, Auguste Ciampi et Toto Betelli. Une référence dans le milieu… Il faut dire que le grand Julien Rey fut pour Toto un modèle, un conseiller, un professeur. Tout comme le grand Jean Boncoeur qui, un jour dans les arènes de Lunel s’adressa au jeune Betelli qui ne s’arrêtait pas de tirer sur les plis de son pantalon et de tirer des plans sur la comète avant de passer les gros taureaux d’Aubanel : il finit par lui dire « Jeune, ou tu passes ou tu restes derrière… » Toto un peu vexé a fini par passer et il a fait la cocarde primée à 1500 F. Cette course restera gravée dans sa mémoire…et pour cause ! A la fin de la course, Boncoeur prit le jeune Beaucairois par la main et ils firent un tour de piste sous les bravos. Le lendemain la presse présentait Toto Betelli comme….l’étoile montante de la course libre.  Il fallait briller devant les copains raseteurs beaucairois et ils étaient nombreux, les Blanchet, Bonnet, Ayglin, Michel, Ramage, Granito, Rey et bien d’autres !

Sa carrière de raseteur ou plutôt son palmarès, n’a pas été à la hauteur de sa passion mais cela n’a pas été de sa faute. Des coups de corne, des ennuis musculaires, une épaule quelque peu fragile, deux cornadas sérieuses dont une au Cailar où il était simple spectateur, et puis voilà qu’il remplace son collègue Ramage qui venait de se faire blesser. Toto s’habille et prend un gros coup de corne dans l’aine, ce qui l’éloignera des pistes un long moment. A Beaucaire c’est le Cinq-Francs d’Aubanel qui lui inflige une grave blessure à la gorge à quelques centimètres de l’artère, une cornada spectaculaire qui aurait pu avoir des conséquences tragiques. Notre valeureux raseteur se remettra de cette grave blessure et repartira de plus belle pour de nouvelles rencontres, de nouveaux défis  avec courage et surtout passion.

Puis il y aura cette période triste de la guerre qui éloignera notre ami des pistes de la région. Comme bon nombre de jeunes gens, il est appelé pour effectuer le Service de Travail Obligatoire en Allemagne. Comme beaucoup de jeunes gens de cette époque, il refusera ce voyage organisé de l’autre côté du Rhin... En gare de Nîmes, il tente une évasion... Il sera repris aussitôt et emprisonné en attendant un nouveau départ.

Quelque temps plus tard, aux alentours de la gare de Manduel, il saute du train, fausse compagnie à ses compagnons d’infortune et rejoint Bellegarde à travers les vignes. Il se réfugie chez des amis. Toto Betelli rentre en Résistance !

Mais la passion des biou demeure intacte. De temps en temps, il ira courir dans des villages voisins sous des noms d’emprunt : Peu Pelus, Lebre ou Bonnet.  Cette malchance qui le poursuit ne l’empêchera pas de vivre intensément sa passion jusqu’à la trentaine bien sonnée…. (En fait jusqu’en 1953).

La Palme d’Or, la Cocarde d’Or, les grandes courses à Lunel, les Saintes-Maries, Nîmes, alterneront avec des courses plus modestes dans toute la planète bouvino et bien au-delà. Avec des organisateurs de spectacles comme notre ancien voisin Jo Durand, il va parcourir la France. De l’Espagne à la Belgique, dans des arènes portatives ou avec le Cirque Bouglione, il fera découvrir aux "Estrangers" l’art taurin sous toutes ses formes au cours de spectacles hispano-provençaux.

Notre ami n’a pas dérogé à la règle qui veut que les raseteurs ont toujours eu des surnoms : tels le Fondu, Le Petit Noir, Pantoufle, Pantouflette, Bechique, La Carpe, la Bête... on en passe et des meilleures. Dans l’entourage des raseteurs de l’époque, Toto Betelli c’était Crespito. Pourquoi ce surnom ? Parce que tous les raseteurs ont un taureau… un taureau avec lequel ils s’entendent bien… Le Crespito de la manade de Montaut-Manse, c’était le biou de Totot : d’où le surnom de « Crespito ».

Voilà ce que l’on pouvait dire entre autre de cet homme qui aujourd’hui à 90 ans, a toujours la passion. Il nous disait, avec le recul du temps et la sagesse de l’âge, qu’il ne regrettait rien de cette époque, qu’il n’avait aucun regret, que la course camarguaise avait de beaux jours devant elle, à condition de ne pas faire n’importe quoi… et on le comprend !

HENRI MICHON

TOTO.JPG

********************

 
 

 

03/03/2018

AIMARGUES *JOURNEE FANFONNE GUILLIERME*

Samedi 3 mars 2018 - Dimanche 4 mars 2018

Tous pour Fanfonne !

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaiseImperturbable, la statue de Fanfonne Guillierme attend sur la place l’hommage annuel du peuple de bouvine. Ce dimanche, de grand matin, avec une immuable ferveur, les Camarguais de tous horizons prendront la route et convergeront à Aimargues. Comment expliquer cet engouement qui, année après année, réunit des milliers de personne ? Certainement l’envie de partager des valeurs communes. D’afficher la vivacité des traditions par de beaux défilés. De glorifier la lengo nostro lors de la messe et de l’acampado. De montrer la beauté des costumes. D’apprécier la roussataio. De vibrer à l’abrivado ouverte. de partager et de transmettre aux nombreux péquelets présents la fe di biòu. De revendiquer cette culture portée par la Dame de Praviel tout au long de sa vie.

Les cocardiers resteront au pré

En revanche, l’après-midi les cocardiers de la devise azur et or, habituellement associés à la fête, resteront dans leurs prés. Sage décision après les épisodes météorologiques de la semaine, la neige tombant drue mercredi, puis la pluie laissant les prés détrempés et les roubines débordantes.

En plus du programme – inscrit dans le marbre (lire ci-contre), la journée s’enrichit d’une expo photo sur le thème « Mademoiselle Fanfonne, toujours présente ». Et à jamais dans les cœurs.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

Samedi 3 mars, vernissage de l’expo et conférence « Autour de Mademoiselle Fanfonne » par Robert Faure, Michel Falguières et Maurice Vial.

 

 

AU PROGRAMME DU DIMANCHE 4 MARS 2018

8 h 30 : défilé dans les rues du village des groupes folkloriques provençaux, des manadiers et gardians, calèches et musiciens. 9 h 30, messe des gardians en provençal, église Saint-Saturnin.

10 h 30, bénédiction de chevaux, place de l’hôtel de ville

10 h 45, acampado sur le maintien des traditions place du Château.

11 h 30, abrivado de la manade Aubanel et roussataïo (aller et retour) de la manade Fourmaud (avenue des anciens combattants aux arènes).

12 h, apéritif dans la cour de l’école Fanfonne-Guillierme (à côté des arènes) ; 13 h, repas traditionnel, salle Lucien-Dumas.

Suite aux intempéries du début de semaine, la course des taureaux de la manade Guillierme prévue l’après-midi est annulée.

10-13 h et 16 h-18h, au temple, expo photos « Mademoiselle Fanfonne, toujours présente », entrée gratuite.

OBSEQUES PIERRE AUBANEL

Samedi 3 mars 2018

Le dernier hommage rendu à Pierrot

pierre aubanel,manade aubanel,course camarguaise

pierre aubanel,manade aubanel,course camarguaiseAprès le décès de Pierre Aubanel, ses obsèques ont réuni, mardi dernier, aux Saintes-Maries de la Mer, les couleurs des manades familiales. Le « rouge et blanc » emblématique de la manade Aubanel-Baroncelli, « l’azur et argent » de Pierre Aubanel.

De Saint-Gilles à l’église des Saintes-Maries en passant par le tombeau du Marquis, les marques de respect se sont succédé.

pierre aubanel,manade aubanel,course camarguaiseFamille, Nacioun Gardiano, manadiers, gardians, Arlésiennes et gens de bouvine, tous réunis pour rendre hommage à Pierrot.

Bérenger et Réginald, ses fils, prendront soin désormais de l’héritage baroncellien.

 

 

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

* Les obsèques de Pierre Aubanel se sont déroulées le mardi 27 février 2018, aux Saintes-Maries-de-la-Mer

pierre aubanel,manade aubanel,course camarguaise

CHATEAURENARD *SAISON 2018*

Samedi 3 mars 2018 - Saison 2018

chatoGRVPHHB.jpg

Une temporada bien remplie

 

A Châteaurenard, les taureaux c’est maintenant, ou presque. Le premiers cocardiers fouleront le sable, samedi 10 et dimanche 11 mars. En plus des affiches de la temporada 2018, vendredi dernier à la salle de l’Etoile, municipalité, UTC et TAC ont présenté le programme du Congrès de la Fédération française de course camarguaise qui, cette année prend la route des Bouches-du-Rhône.

Le Trophée des Maraîchers

Quant au Trophée des Maraîchers, Bruno Pécout en a listé les dates et les participants. A savoir, le 22 avril, As, concours de manades ; 13 mai, Royale de Saumade ; 1er juillet, concours pour la Saint-Eloi ; 5 août (fête de la Madeleine), concours ; 9 septembre, finale au sein d’une grande journée festive, tauromachique et culinaire. Raseteurs en alternance : Cadenas, Four, F. Martin, Dunan, Marquis, Chekade, Félix, J. Martin, G. Robert, Zekraoui, Auzolle. A l’Avenir, 3 juillet, 8 août, 8 septembre, finale du Maraîcher espoir et 3e Souvenir Steven-Lieballe. Et pour compléter l’offre, une journée-ferrade le 1er mai à la manade Caillan, journées à l’ancienne les mardi 3 juillet et mercredi 8 août , la journée du taureau le mardi 7 août, des taureaux jeunes le 7 septembre.

MARTINE ALIAGA
PHOTO HERVE BERNON

 

Les prix des Grands Rendez-Vous 2017

La présentation de la saison châteaurenardaise a aussi été l’occation de revenir sur les Grands Rendez-Vous du Trophée Taurin Midi Libre – La Provence 2017. Après huit courses validées et répondant à ce label à Arles, Sommières, Palavas, Vauvert, Le Grau-du-Roi (2 fois), Beaucaire, et les Saintes-Maries de la Mer, le raseteur Joachim Cadenas est déclaré vainqueur avec trois rendez-vous remportés. L’Association des grandes arènes lui a remis un chèque de 2000 €. Au niveau des taureaux, c’est le cocardier Mignon de la manade Cuillé qui se distingue. Une année exceptionnelle pour l’exemplaire de Pierre Cuillé qui, après avoir été élu Biòu d’Or pour la troisième fois, obtient le prix des Grands Rendez-Vous et également un chèque de 2 000€.

ESTEVAN

 

FFCC LE CONGRES A CHATO

Samedi 10 mars : 10 h 30, course d’école taurine.

11 h, 4e élection de la Damisello doù Casteù.

11 h 30, défilé pour la maintenance du patrimoine culturel et la promotion des traditions.

15 h, Ligue, bétail de Félix, Nicollin, Le Rousty. Raseteurs désignés par la FFCC.

Dimanche 11 mars : 9 h, salle de l’Etoile, congrès FFCC. 12 h, au MIN, apéritif. 12 h 30, repas. 15 h, 12 €, Course du Congrès avec Canio de Blatière-Bessac, Banaru du Rhône, Sultan de Lautier, Lou Guechou de La Galère, Optimus des Baumelles, Aragon de Laurent, Arrogant de Daumas. Raseteurs : Four, F. Martin, Aliaga, Marquis, Dunan, Chekade, Félix, Robert. Remise des prix en piste.

18 h, bodega Bienvenida, apéritif

************

DETAIL DES GRANDS RENDEZ-VOUS 2017

 

 

1- VENDREDI 14 AVRIL – ARLES

Bendor (Ricard) - Epervier (Cuillé) – Vaccares (Ricard) – Mignon (Cuillé) – Perroquet (Ricard) - Mustang (Cuillé) – Brusc (Ricard).

Points de bonification à Cadenas, 3 ; Zekraoui, 2 ; Favier, 1.

Meilleur raseteur du GRV : Cadenas

Meilleur taureau Trophée Rami : Mignon, manade Cuillé

 

2 – LUNDI 17 AVRIL – SOMMIERES

Royale de Saumade : Trélus – Castor – Jacob - Caruso – Scipion – Pourpier – Eos

Points de bonification à Cadenas, 2 ; Aliaga, 2 ; Cheakde, 1 ; Benafitou, 1 ; Poujol, 1.

Meilleur raseteur du GRV : Cadenas

Meilleur taureau : Pourpier, manade Saumade

 

3 – LUNDI 8 MAI – PALAVAS-LES-FLOTS

Castellas (Fabre-Mailhan) – Ubaye (Paulin) – Ulmet (Blanc) – Mignon (Cuillé) – Cupidon (Paulin) – Greco ( Saint-Antoine) – Pirate (Blatière-Bessac)

Points de bonification à Zekraoui, 3 ; I. Benafitou, 2 ; Katif, 1 ; Aliaga, 1

Meilleur raseteur du 3e GRV : Zekraoui

Meilleur taureau : Mignon, manade Cuillé

 

4 - JEUDI 25 MAI – VAUVERT

Papagai (Lagarde) – Vincent (Aubanel-Baroncelli) – Pedro (Lautier) – Ulmet (Blanc) – Optimus (Les Baumelles) – Cupidon (Paulin) – Nîmois (Fabre-Mailhan)

Points de bonification à Zekraoui, 2 ; Benafitou, 2 ; Ciacchini, 1,

J. Martin, 1.

Meilleur raseteur du 4e GRV : I. Benafitou

Pas de meilleur taureau ?

 

5 – DIMANCHE 25 JUIN – LE GRAU-DU-ROI

Royale de Saumade – Trélus – Castor – Jacob – Caruso – Scipion – Pourpier – N.415

Points de bonification à Katif, 2 ; Benafitou, 1 ; Zekraoui, 1 , Favier, 1, Cadenas, 1

Meilleur raseteur du 5e GRV : Katif

Meilleur taureau, prix Olivier-Arnaud : Scipion, manade Saumade

 

6 - DIMANCHE 23 JUILLET – BEAUCAIRE

Aramis (Saint-Antoine) – Chico (Lautier) – Sylverado (Nicollin) – Mignon (Cuillé) – Cupidon (Paulin) – Marquis (Ricard) – Artalet (Laurent).

Points de bonification à Cadenas, 2 ; Zekraoui, 2 ; F. Martin 1.

Meilleur raseteur du 5e GRV : Cadenas

Pas de meilleur taureau

 

7 – DIMANCHE 13 AOUT - LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER

Boer (Occitane) – Sylverado (Nicollin) – Serpatié (Espelly-Blanc) – Camaï (La Vidourlenque) – Massena (Cuillé) – Greco (Saint-Antoine) – Jupiter (Laurent).

Points de bonification à F. Martin, 5 ; Cadenas, 4 ; Zekraoui, 1 ; Four, 1.

Meilleur raseteur du 7e GRV : François Martin

Meilleur taureau, Souvenir Paul-Garric : Jupiter (Laurent)

 

8 – MARDI 15 AOUT – LE GRAU-DU-ROI

Aramis (Saint-Antoine) – Mesrine (Vinuesa) – Trancardel (Bon) – Cupidon (Paulin) – Galentoun (Lautier) – Scipion (Saumade) – Marengo (Vellas) – Landié (Nicollin)

Points de bonification à Zekraoui, 1 ; Cadenas, 1 ; Allouani, 1 ;

I. Benafitou, 1

Meilleur raseteur du 8e GRV : Zekraoui

Meilleur taureau, Souvenir Etienne-Mourrut : Cupidon (Paulin)

***********

Joachim Cadenas et Mignon de Cuillé
les deux récompensés au final

*************

 

 

 

01/03/2018

NEIGE

Reportage du photographe Ventadour

à la Jassette, Lunel
taureaux d'Aubanel

et à la manade Occitane

neige,course camarguaise

neige,course camarguaise

neige,course camarguaise

neige,course camarguaise

neige,course camarguaise

neige,course camarguaise

neige,course camarguaise

neige,course camarguaise

Voir également reportages
vidéo et photos sur Toril TV.com