Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/08/2018

FOURQUES * AVENIR *

course du Samedi 11 Août 2018

RIGUEUR ET SERIEUX

IMG_5882.JPGPour l'ouverture des Fêtes de Fourques l'ambiance est de mise en bordure du Rhône et aux arènes, où la rigueur et le sérieux ont prédominé tout l’après-midi,  Caliste par sa bravoure et Vaujany par sa maitrise sans faille se sont mis en valeur. Sans démériter et malgré l’implication de Moutet, Améraoui et Alaoui, les autres biou ont souffert  d’un manque général de travail notamment Félin et Sarigan, tous deux à revoir dans un autre contexte.

Ramier (Brestalou -706) : Tranquille défendIMG_5896 - RAMIER (Brestalou) sur Y NAIM.JPG ses rubans près de 2 minutes. Aux ficelles sans forcer il signe quelques allonges et se signale derrière Benhammou. Rentre une ficelle avec le disque entendu 3 fois (?).
IMG_5917 - CALISTE (R.Michel) sur Y NAIM.JPG
Caliste (Michel - 823) : 20'' et place aux ficelles ou positionné, il coupe légèrement à gauche et se place toujours pour la reprise. Aucun refus, bravé et en tenant pied,  il résiste et rentre une ficelle avec les honneurs, joués 8 fois.
Vaujany (Martini - 056) : Fougueux il fait le vide.IMG_5937 - VAUJANY (MArtini) sur D ALIAOUI.JPG Sautant d'un raset à l'autre il suit jusqu'à la limite ou il pointe les cornes. Aux ficelles il maitrise la situation, fait calculer et tous rasets ne peuvent aller à la tête notamment à la 12ème, un de Moutet à frissonner. Conserve sa 1ère ficelle à 350€ au terme d'une excellente course honorée du disque entendu 5 fois.
IMG_5972 - FELIN (Blanc) sur L AMERAOUI.JPG
Félin (Blanc 244) : Méchant comme la galle, il est à l'affût d'un blanc qui s'attarde. Saut après Benhammou, tampon après Aliaoui et enfermée sur Améraoui avant de surprendre Naim en contre piste. N'en prenant pas la mesure et le délaissant, les hommes le laissent en maître de ses ficelles. 2 Carmen plus rentrée.
Sarigan (Lautier - 054) : Après 5 minutes bouillonnent (marathon et 6 sauts) il seIMG_5991 - SARIGNAN (Lautier) sur Y EL MAHBOUB.JPG cale et à droite comme à gauche soit il monte sur le tourneur ou il s'engage sur les raset avant d'aller se caler à l'opposé. Au fil du temps, durcit les règles et rentre ses ficelles en musique.
IMG_6009 - ANIS (Ricard) sur L AMERAOUI.JPG
Anis (Ricard - 244) : Instable, cocarde et glands partent sur ses déplacements avant d'alterner séjours au centre ou contre les bois. Irrégulier dans ses répliques répond au travail soutenu et conclu tête passée. 2 Carmen plus retour.

Entrée : 3/4  Organisateur : CTPR  Présidence : N. Nesty
Raseteurs Droitiers : A Gauthier, R Marquis, D Moutet, B Benhammou, Raseteurs Gauchers : F Aliaoui, L Ameraoui, Y El Mahboub, Y Naïm  Tourneurs :D  Dunan, H Fadli, B Khaled

Texte et Photos Cyril Daniel

10/08/2018

CLUBS TAURINS

Vendredi 10 août 2018

D'ici ou d'ailleurs
une même passion

BEAUVOISIN1.jpg

Les clubs taurins Paul-Ricard au sein de l'Union, tissent une belle toile dans toute la France (et même en Europe). Les tauromachies - LA tauromachie - lient tout le petit peuple des bénévoles autour d'une même passion : les taureaux. Au gré de jumelages, de bouche à oreille, de rencontres dans les arènes ou autour d'élevages, naissent de belles histoires. Le CTPR Lyonnais nous a contactés pour raconter la sienne et son jumelage avec le CT Lou Cosaque de Beauvoisin.
 
M. A.
 
Le club taurin Paul Ricard Lyonnais a organisé le samedi 28 juillet à Montmerle sur Saône (40 km au nord de Lyon) en collaboration avec le comité des fêtes de Montmerle une journée camarguaise avec expositions photos et peintures sur la Camargue et ses traditions, et la tauromachie espagnole, un atelier pédagogique sur la course camarguaise et la tauromachie espagnole avec démonstrations (carreton) de course camarguaise et tauromachie espagnole et participation du public, ainsi qu'un concert gypsy avec Gypsy "Nénin" et un repas gardiane de toro.
La manifestation a attiré plus de 500 personnes et l'atelier pédagogique a intéressé de nombreux adultes et enfants qui ont pu s'essayer aux différentes tauromachies l'instant d'une journée.
Le 22 et 23 septembre 2018, nous recevons une cinquantaine de membres du club taurin Lou Cosaque de Beauvoisin  dans le cadre de notre jumelage, à la manade de L'Hormet Saint-Cyr les Vignes dans le 42 (30 km de Lyon dans la Loire) où nous pourront apprécier pendant le week-end  jeux de vachettes dans les arènes, jeux de gardians, triage du bétail, simulation de ferrade, apéritifs, repas, musique et bonne humeur. Nous attendons une centaine de personnes. Le CT Lou Cosaque  avait reçu le CT Lyonnais en juin 2017 à la manade Martini lors d'une journée en pays. On pourra noter la présence de Morenito de Nïmes, président d'honneur du CTPR Lyonnais.

BEAUVOISIN2.jpg

BEAUVOISIN3.jpg

BEAUVOISIN4.jpg

BEAUVOISIN5.jpg

********************************

09/08/2018

CASTRIES *AS*

Course du mercredi 8 août 2018

Robert et Aroujo lauréats

castries,raspail,robert,aroujo,course camarguaise

Arènes pratiquement pleines, un petit air agréable, la fête bat son plein et c’est jour de la grande course avec La Gardounenque et les Arlésiennes à la capelado et à la remise des prix. En piste, la cadence des hommes n’est pas frénétique mais chacun a ses bons moments et s’adapte aux taureaux. Raspail (2e) relève la 1re partie avec la fin de quart d’heure d’Ubaye (3e). Pedro (4e) et ses anticipations ; Aroujo et sa force de frappe et la générosité brillante de Persée font la seconde. Au final, le travail de Geoffrey Robert est récompensé tout comme la prestation d’Aroujo de Guillierme.
Pélican (Nicollin).- Face à l’empressement des hommes, il ignore ou part plus loin ou fonce dans le tas. Pousse en quelques occasions. Rentre ses ficelles.
Raspail (Blanc-Espelly).- Chasse le long des planches, et pousse ses investigations au ras ou au-dessus des bois. Les enchaînements sont conclus corne pointée. Pas toujours bien placé mais toujours partant. Une fois calé, les difficultés augmentent. Ficelle ouverte, Raspail se bat et conclut (Katif, Charrade) et il en sauve une. 3 Carmen et retour.
Ubaye (Paulin). Borgne côté gauche, il lui faut cibler les hommes et la mécanique est longue à chauffer. Une fois à température, ses finitions prennent de l’ampleur corne pointée (Aliaga, Robert, Zekraoui). Rentre la 2e ficelle, après de belles minutes combattives. 7 Carmen et retour ?
Pedro (Lautier).- Opérationnel tout de suite, répond avec célérité à de multiples invites. Vite retourné, peut taper droit (Robert) pour défendre 5 minutes ses rubans. Surveille et anticipe tous les départs. Bon partenaire une fois la distance trouvée, Zekraoui, Félix et Robert allongent main au frontal. Mais les blancs n’insistent pas assez et les ficelles rentrent. 3 Carmen et retour.
Muscat (Blatière-Bessac).- Arpente la piste en évitant les hommes. « Monte » sur les tourneurs et poursuit son marathon. les hommes insistent et, une fois placé, lui arrachent quelques trajectoires. Rentre 1 ficelle.
Aroujo (Guillierme).- Sous pression d’entrée, se montre agressif. Les pompons sont vite levés sur ses déplacements. Après l’affaire se corse, car les poursuites et les conclusions prennent de l’ampleur. Assidu dans les enchaînements et finisseur (7 actions), rentre ses ficelles en musique déjà entendue 7 fois et les applaudissements.
Persée (Lagarde, 10 minutes, hp).- Il a du gaz, s’engouffre dans chaque raset, les bons et les mauvais. Se détend après Aliaga avec bascule, Zekraoui, Félix. Décolle carrément après Charrade. Généreux et brillant, rentre 1 gland. 5 Carmen et retour.
 
▼ Persée se sent pousser des ailes aux trousses de Charrade

castries,raspail,robert,aroujo,course camarguaise

 
MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER
 
Course du mercredi 8 août. Entrée : presque plein. Org. : CT Le Trident. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Félix, Katif, Marignan, Charrade. Gauchers : Aliaga, Robert, Zerkaoui, Allam. Tourneurs : Estève, Jockin, Moulin, A. Benafitou, Lopez.
Trophée des As : Robert, 6 points ; Charrade, 6 ; Félix, 5 ; Allam, 4 ; Marignan, 2,5 ; Zekraoui, 1,5 ; Katif, 1 ; Aliaga, 1
 

08/08/2018

MONTFRIN *AVENIR - Finale du 60e Gland d'Or*

Course du mardi 7 août 2018

Capelan et la messe est dite

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise
Capelan de Lautier et Damien Moutet

Damien Moutet et les deux prix des cocardiers
pour la manade Lautier :
Capelan (finale) et Timoko (sur les 6 courses)

Difficile de passer après Capelan et son quart d’heure d’anthologie ! Époustouflant de bout en bout, ce petit gabarit se défend avec rapidité, anticipation et finition et cette corne pointée à l’arrivée en font un phénomène. A suivre. Et difficile aussi de garder le même rythme et niveau de compétition après la sortie de Laurier, meilleur animateur, omniprésent et efficace, Reste que l’expérience et l’assiduité de Moutet le place vainqueur de ce 60e Gland d’or, souvenir Pierre Vignon ; 2e Joan Gaillardet.
▼ Gaillardet et Pernen

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

Pernen (N.419 Lou Pantai).- 3’le temps des rubans et d’une série. Serre Moutet et se bat dans des enchaînements dont il a la mesure. Change de terrain, colle Assenat de près, serre Fouad qui plonge en contre-piste. Corrige le bras de Benhammou et rentre 1 ficelle. 6 Carmen et retour.
▼ Moutet et Pernen

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

 
Tiago (N.927, Fournier).- Pas une minute qu’il y laisse cocarde et glands. Dans les planches, Tiago peut surprendre. A la 8’30, Guerrero a chaud et dès lors Tiago va a mas et prend du moral au fil de sa course, A la 9’, la corne frôle Laurier qui brille et lève une ficelle. L’autre au toril. 5 Carmen et retour.
▼ Tiago et Guerrero

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

 
Espigau (N.051, Chauvet).- Presque 4’les attributs et des raseteurs qui hésitent face au comportement particulier de Espigau. Bien avec Laurier, Puis à la 11e, surprend Benhammou qu’il enferme et prend dans ses cornes jusqu’à l’arrivée. Le raseteur glisse sur le sable et évite la corne de justesse avant de plonger en contre-piste. Ouf ! Garde ses ficelles. 2 Carmen et retour.
▼ Espigau et Laurier

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

Benhammou en danger avec Espigau

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

 
Capelan (N.902 Lautier).- Fin comme un athlète, Capelan rentre dans la bagarre d’entrée de jeu et met les blancs en danger à chaque approche. Gaillardet, Assenat, Laurier ont chaud aux fesses et le chaudron montfrinois s’enflamme. Capelan coince la cheville de Gaillardet, conclut après Benhammou et enferme dangereusement chaque raseteur. Ainsi défend avec brio 7’ses rubans. Aux ficelles, les blancs font grise mine, le président Villard lance « entendez vous ! ». Mais le combat est rude, Capelan rentre ses ficelles en musique et sous l’ovation d’un public conquit. 8 Carmen et retour.
Fielous (N.130, Fabre Mailhan).- Lui sait se placer et attend l’engagement des blancs pour se livrer vaillamment dans des séries droite-gauche pour 13’. 2 Carmen et retour.
▼ Targueur sur Gaillardet

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

 
Targueur (N.7105, Plo).- Se soulève après Assenat, saute après Gaillardet et se livre dans une série le temps des pompons, 5’. Le rythme baisse, lui percute après Guerrero à la 9e. Dès lors Targueur change de comportement et dans le doute le président lui fait réintégrer le toril à la 11e. 6 Carmen et retour.
▼ Marapan sur Emeric Assenat

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

▼ sur Damien Moutet

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

 
Marapan (N.086 Cuillé, hp).- D’entrée fait un bond et fait trembler les tubes. Les blancs piétinent, Marapan lui cherche la moindre occasion pour s’envoyer en l’air. A la 8e, un bond après Assenat et seul Moutet lui fait la cocarde à la 12e. Saute après Moutet et réintègre avec glands et ficelles. 5 Carmen et retour.
 
CAMARON
Photos MALI
 
Course du mardi 7 août. Entrée : le plein. Org. : CT Lou Pougaou. Président : Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Benhammou, Moutet, Ayme, Laurier (sort au 5e). Gauchers : Assenat, Gaillardet, Guerrero, Fouad (sort au 2e). Tourneurs : Fadli, Castel, Ruiz, Levy.
Trophée de l’Avenir : Laurier, 13 ; Assenat, 11 ; Benhammou, 7 ; Guerrero, 2.
 
Le Festival de Capelan
▼ avec Anthony Ayme

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

avec Joan Gaillardet

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

▼ avec Pascal Laurier

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

▼ avec Damien Moutet

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

******************

 
Les prix du 60e Gland d’Or

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise


Photo ROMAIN BOFI

Raseteurs
 1er Damien Moutet, 60 points
2e Yoan Gaillardet, 35.
Meilleur animateur : Pascal Laurier.
 
Meilleur cocardier de la finale : Capelan de Lautier.
Meilleur cocardier du Gland d’Or 2018 :
Timoko de Lautier course du 10 juin.
Coup de cœur du CT Lou Pougaou
à Martine Aliaga
 
***************

07/08/2018

PEROLS - 05.08.18 - TROPHEE DE L'AVENIR

Course du Dimanche 05 Août 18

ON ESPERAIT MAIS ………

IMG_5524.JPG

Ouverture de Fête. Alors que le fantasque Baigneur et le sérieux Sirocco ouvrent bien les hostilités, la suite, hormis Charron ne tiendra pas ses promesses. Faute à qui ? A la chaleur, au travail irrégulier des hommes qui ont fait ce qu'ils ont pu, ou à ni l’un ni l’autre, c’est comme ça ?
IMG_5530 - BAIGNEUR (Ricard) sur S RASSIR.JPG
Baigneur (Ricard 880) : D'un calme olympien il n'en demeure pas moins percutant dans ses arrivées après Montesinos (2 dont 1 saut), Bernard et Dunan (2 sauts). Consenti dans l'esprit et sans relâche s'incline à la 13ème. 3 Carmen plus rentrée.
Sirocco (Vellas 808) : Solide, les rasets engagés, notamment IMG_5568 - SIROCCO (Vellas) sur Y EL MAHBOUB.JPGdes gauchers, sont sèchement honorés et concluent après Bernard et El Mahboub. Gagnant le centre, serre Montesinos. Rentre ses ficelles avec le disque entendu 2 fois.
Bambou (F.Mailhan 129) : Son IMG_5581 - BAMBOU (F.Mailhan) sur Y EL MAHBOUB.JPGplacement est autant irrégulier que ses répliques. Il peut suivre, même conclure (El Mahboub, Bakloul) comme lâcher. Perdant de l'intensité au fil du temps, rentre ses ficelles.
Maori (Saumade 143) : Cul aux planches, l'engagement doit être maximal pour qu'une réaction s'ensuive jusqu'à la limite ou la corne menace. Mais,IMG_5609 - MAORI (Saumade) sur S DUNAN.JPG il faut le dire, c’est raide ! Retour en silence ficelles intactes.
IMG_5625 - BOLERO (Laurent) sur G MONTESINOS.JPG
Boléro (Laurent 117) : Comme il est sorti, est resté tanqué devant le toril. Une envolée après Montesinos dans un quart d'heure aux réactions bizarres mises sous le compte de la chaleur.
Charron (Rouquette 027) : Même s'il a la IMG_5635 - CHARRON (Rouquette) sur G MONTESINOS.JPGbougeotte il coopère de fort belle manière en accélérant sur les longueurs avant de se projeter dans les planches derrière Rassir (2), Bakloul, Dunan (2) et Montesinos (2) qui se fera bousculer et contusionner. Ficelles aux corne, le disque qui avait tourné 5 fois le raccompagne.
IMG_5651 - TYRION ( Lautier) sur S RASSIR.JPG
Tyrion (Lautier 044) : Effilé, aux longues banes et à grandes foulées fait un tour avant de se caler et attendre. Quelques provocations de loin, et rien d'autre. Les hommes n'en veulent ou n'en peuvent plus. Cède sa cocarde à sur la trompette. Carmen.

 

Entrée : 1/2 - Organisateur : Mairie - Présidence : J. Alvarez
Raseteur Droitiers : G Montesinos (sort au 5eme) S Dunan Raseteurs Gauchers : Y Naïm, J Bakloul, E Bernard, S Rassir, Y El Mahboub  - Tourneurs : H Kerfouche, T Tourreau

Fait Marquant : Entre chaque taureau, Daniel Siméon présente son analyse la course du taureau entrant.

Trophée de l’Avenir : El Mahboub 6, Bakloul 4

Trophée Honneur : Montesinos 8

Texte et Photos Cyril Daniel

06/08/2018

SOMMIERES *AS FINALE DU TROPHEE EMILE-BROS*

Course du dimanche 5 août 2018

Lou Guechou, patron

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

Lou Guechou - Geoffrey Robert

Geoffrey Robert, meilleur des deux courses
du Trophée Emile-Bros
 2e Ziko Katif

Quand les taureaux dictent leur loi, comme Aïoros, Brennus ou Lou Guechou, les hommes s’appliquent et le public apprécie la difficulté. Et quand la brillance et les coups d’éclats prennent le dessus - avec Brusc et Soliman - les spectateurs participent et l’ambiance va crescendo. Cette finale du Trophée Emile-Bros a bénéficié de la diversité des cocardiers choisis et de bons moments des hommes. Geoffrey Robert le plus en vue monte sur le podium, 2e Ziko Katif. Meilleur cocardier, Lou Guechou de La Galère.

Muscadin (Fournier).- Fonce tête basse un peu dans la pagaille au début et, vaillant, se cabre aux planches pour 2’50 les rubans.Mieux posé aux ficelles (il en rentre une), vive réaction sur Aliaga et de jolies séries bien dessinées. 3 Carmen et retour.

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaiseAïoros (Les Baumelles).- Tient à l’œil toute la troupe et raccompagne sèchement cornes pointées. Change régulièrement de terrain et défend ses glands 5 minutes. Vigilant, il oblige les hommes à l’application. Sort en force sur Katif, Aliaga, enferme Ciacchini. Pousse un peu moins les deux dernières minutes mais garde ses ficelles. 5 Carmen et retour.

▼ Brennus offensif sur Jérémy Ciacchini

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaiseBrennus (Occitane).- Du terrain du toril, il pousse ses ripostes au ras, s’envoie après Ciacchini, et pointe méchamment les cornes vers les avant-bras. Solide, il ne lâche pas un pouce de son terrain et mène le jeu à sa guise. Il lui faudrait plus de pression mais il termine par un magistral coup de barrière avec bascule sur Ciacchini. Rentre un gland. 2 Carmen et retour.

Lou Guechou (La Galère).- Vite fait les rubans en mouvement.Un peu brouillon dans ses trajectoires au début mais ses réactions sont vives et les hommes souvent écartés. Puis, se poste et se la joue en patron par des anticipations et enfermées magnifiques (Charrade, Robert, Katif, Aliaga...). Les hommes n’arrivent pas à résoudre l’équation et Lou Guechou se régale de déjouer leurs plans.Les deux dernières interventions sur Katif et Robert font applaudir le public. Rentre ses ficelles. 8 Carmen et retour.

Cupidon (Lautier).- Attaqué bon train, ses rubans volent sans élégance.Cupidon se livre trop franchement et se fait vite déborder. 2 belles finitions (Carmen) mais trop tendre, rentre nu à la 7e.

▼ Brusc sur Geoffrey Robert

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

Brusc (Ricard).- Il se joue des barrières, après l’homme ou seul. Placé ou décalé, à son rythme, il décide de participer ou pas. Puis la mécanique s’enclenche, coup de barrière sur Ciacchini, et Robert qui lambine se fait éclater aux tubes. Geoffrey se prend au jeu et Brusc traverse les planches puis frappe encore après lui. Termine sur Ciacchini et Allouani. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Soliman (Saumade, hp, 8 minutes, remplace Eos).- Un jeune étalon de 4 ans tout beau et frétillant. Bien positionné, il ne se jette pas pour rien mais quand il vient, ça déménage. Un gros coup sur Katif et un décollage plus haut que les tubes sur Aliaga (lire ci-dessous), coup de barrière sur Robert, pour bien finir. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS LAURENT SONZOGNI

Course du dimanche 5 août.

Entrée : presque plein. Org. : CTLou Carmen.Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Ciacchini, Charrade, Katif. Gauchers : Aliaga, Méric, Robert, Sabde. Tourneurs : Benafitou, Beaujard, Estève, Jockin, Ull.

Trophée des As : Katif, 18 points ; Charrade, 12 ; Robert, 7 ; Allouani, 6 ; Aliaga, 4 ; Ciacchini, 3.

Les prix de la fête

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

▲ Laura et Laurent Cavallini (photo Mali)

Meilleur lot taureaux jeunes, manade Cavallini.
Meilleur taureau jeune, N.441, manade Saumade.

Trophée Emile-Bros : meilleur taureau de la finale, Lou Guechou, manade La Galère. Raseteur le plus méritant sur les deux courses du Trophée Emile-Bros, Geoffrey Robert ; 2e Katif. Coups de cœur à Marcel Berna et au portier, Bernard, blessé à la Ligue du 31 juillet.

L'action du jour
Et Soliman s'envola…

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

Un raset pleine piste en fin du Trophée Emile-Bros, de Jérémy Aliaga et Soliman (7e, hp) de la manade Saumade se sent pousser des ailes à la poursuite du raseteur. Impact sur l’homme (photo de gauche) puis emporté par son élan et comme suspendu, l’étalon passe la tête bien au-dessus des tubes (photo à droite) faisant une belle frayeur aux spectateurs des premiers rangs. Avec ça le jeune taureau de 4 ans fait montre de placement et se livre encore sur trois actions bien frappées. De quoi attester des gènes de cogneur de son papa, Eos.

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

**************

GRADINS (photos Mali)

Rafraîchissement des tribunes

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

▼ Blessé samedi 4 août par Mesclun de Bon
(voir les photos ci-dessous)
Yannick Martin était, ce dimanche, en tribune
avec un gros hématome dans le dos

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

▼ Une brochette d'anciens
à la parlotte avec Sabri Allouani
Frédéric Durand et  Christophe Garrido

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

*****************

Samedi 4 août, complète de la manade Bon
l'action de Mesclun sur Yannick Martin
devant notre photographe Christian Itier


Photos Laurent SONZOGNI

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

************************

04/08/2018

JONQUIERES *AVENIR*

Course du jeudi 2 août 2018 - Finale du Raisin d'Or

Boa rentre sa cocarde
Ameraoui et Bakloul récompensés

jonquières,boa,ameraoui,course camarguaise

Boa ici avec Bakloul

Cette finale du Raisin d’Or est de bonne tenue avec des taureaux bien choisis par la fine équipe de Rachid, notamment Boa de la manade Nicollin. Les raseteurs font le job avec qualité et rythme, Ameraoui et Bakloul en sont récompensés.
Colbert (Laurent).- Avec beaucoup de réactivité, il se donne droite-gauche dans de petits périmètres. Des sauts après l’homme dont 3 très engagés. Il ne laisse pas déborder et se fait sentir pressant après les raseteurs. Ameraoui lève le 1er gland à la 7e. Défend ses ficelles qu’il rentre. 3 Carmen et retour.
Biterrois (Rouquette).- Frappe sur Benhammou (1er gland). Sans trop de tenue de piste, les raseteurs ne font pas grand-chose pour amener de la qualité à son quart d’heure. Il peut appuyer derrière les blancs quand on lui donne confiance. Martin pour les deux ficelles en 9 minutes. 2 Carmen et retour.
Pelico (Ricard).- Un saut d’entrée. Puis il enchaîne avec cadence des sauts après l’homme. Attention en contre-piste. Il s’engage dans des séries bien conclues. Benhammou stoppe le chrono à la 9e. 3 Carmen et retour.
Faucon (Cuillé).- Se tient dans les planches avec efficacité. Met la corne derrière Benhammou, frappe sur Bakloul, Bernard, Dunan 2 fois, Benhammou 4 fois. Il tient son monde à distance et résiste pour sa 2e ficelle qu’il enferme avec maîtrise. 8 Carmen et retour.
Boa (Nicollin).- Coupe de la cocarde à la 5e. Frappe sur Martin, Bakloul, forte enfermée après Ameraoui. Perd juste un gland et reste maître de sa cocarde. Tonitruant, il fait feu avec de nombreuses finitions aux bois qui enchantent l’assistance. Une course pleine avec une grosse préférence pour les gauchers. 8 Carmen et retour.
Barcarin (Fabre-Mailhan).- Saut derrière Benhammou. En bon métronome, il n’oublie personne. Se projette vite sur ses adversaires et ses poursuites sont convaincantes. Un peu plus raseté, sa course aurait pris de volume. Il coince Benhammou au bois. Très plaisant.15’. 4 Carmen et retour.
Bolero (Lautier).- Merveilleusement bien enbanné. Il est craint. Se sert de ses cornes avec intelligence. Il crée le danger sur ses finitions. Coupe cocarde à la 6e. Un septième très convaincant. Des Carmen.
 
JEANNOT
PHOTO GEORGES MARTIN
 
Course du jeudi 2 août.
Entrée : le plein. Organisation : CT L’Aficion. Présidence : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Dunan, Benhammou, Moine, Ameraoui. Gauchers : Bernard, Méric, Y. Martin, Bakloul. Tourneurs : Toureau, Dunan, Dumont.
Trophée de l’Avenir : Ameraoui, 18 points ; Y. Martin, 16 ; Benhammou, 12 ; Bernard, 2 ; Bakloul, 2.
Palmarès du Raisin d’Or : 
Ameraoui meilleur raseteur. Bakloul meilleur animateur. 
Boa de Nicollin, meilleur taureau. Joyko des Termes, meilleur taureau de la fête.

03/08/2018

MARSILLARGUES *AS*

Vendredi 3 août 2018 - Course du jeudi 2 août

Le bouquet pour Félix

Marsillargues,Félix,course camarguaise

Vincent Félix avec Aragon de Laurent

Le prix du meilleur raseteur est octroyé à Vincent Félix. Malgré les courses qui s'enchaînent et la chaleur, les raseteurs ont fait de leur mieux. Un petit problème (tourneur, gardian) sur la première ficelle d'Aragon fait monter la température. Côté taureaux, Aragon est finisseur, Crapone dominateur et Vincent sérieux.

Canio (N.519, Blatière-Bessac).- un peu plus de deux minutes aux rubans. Aux ficelles, placé au toril, il fait de la résistance et les conserve.

Paniou (N.525, Nicollin).- Moins d'une minute et on attaque les ficelles. Pour la 1re, il serre Félix et, sans refus, la cède à la 5e minute. Pour la 2e ,qu'il défend jusqu'à la 9e, il se dresse après Zekraoui et répond à de nombreuses séries. 2 Carmen et rentrée.

Crapone (N.419, Occitane).- Toujours en mouvement et sans refus, il conserve ses rubans, cinq minutes. Bien consenti, il finit fort, il se dresse après Fougère, prêt à en découdre. Du coup, il n'est pas assailli. Dominateur, conserve aisément ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Vincent (N.5108, Aubanel-Baroncelli).- Il laisse ses rubans rapidement. Placé aux ficelles, il frappe sur Katif et Zekraoui. Change de terrain, serre Félix deux fois, perd la 1re ficelle à la 10e minute. Malgré les nombreux rasets jusqu'au terme de sa course, conserve la 2e. 7 Carmen et rentrée.

Frisé (N.868, Ricard).- Deux minutes pour ses rubans. Il passe plusieurs fois les planches, se fixe enfin pour ses ficelles. Il saute après Zekraoui deux fois, Katif. Puis raseté au compte-gouttes, garde ses ficelles sans forcer. 2 Carmen et rentrée.

Aragon (N.761, Laurent).- Trois sauts, deux coups de barrière en deux minutes pour ses rubans. Pour la 1re ficelle, il se dresse après Errik, Zekraoui 2, Félix. Défend un dernier tour jusqu'à la 12e minute. Pour la 2e, il serre encore Errik et Zekraoui et la rentre en musique entendue 7 fois.

Escapa (N.015, Vinuesa).- Vif et rapide, il vient fort après Zekraoui et Katif. Son 2e gland résiste 6 minutes. Avec un bon placement, il quiche Félix. La 1re ficelle part à la 8e. Pour la 2e il accompagne vivement Félix et Martin jusqu'aux planches et la conserve. 4 Carmen et rentrée.

SAINT-HILAIRE
PHOTO CHRISTIAN ITIER

Course du jeudi 2 août.

Entrée : plein ; Organisateur : mairie. Président : Jacques Servière. Raseteurs droitiers : Félix, Charrade, Katif, Fougère, Arroca. Gauchers : Errik, J. Martin, Zekraoui. Tourneurs : Estève, Perez, Lopez, Cuallado, Joseph.

Trophée des As : Errik, 7 points ; Zekraoui, 5,5 ; Charrade, 5 ; Katif, 4 ; J. Martin, 2.

01/08/2018

MARGUERITTES *AVENIR*

Course du mardi 31 août 2018 - Finale de la Marguerite d'Or

Un duel de folie !

marguerittes,margurite d'or,course camarguaise

▲ Mangin déterminé aux planches se jette après Rudy Marquis

Christophe Clarion cueille la Marguerite d'Or
2e Pradier.
15e Souvenir Marcel-Mailhan
à Mangin du Joncas

La capelado orchestrée par la Soleiado de Margarido est suivie par les pequelets du village. La 1re partie de cette finale est bien animée et l’ensemble a connu une intensité énorme par sa qualité et l’esprit des tenues blanches malgré une chaleur écrasante.
marguerittes,margurite d'or,course camarguaiseChristophe Clarion
vainqueur de la
55e Marguerite d'Or

La détermination remarquable de Matéo, Assenat qui monte crescendo et ce duel fantastique entre Clarion et Pradier pour le titre, quel après-midi ! Au final, Clarion s’impose de peu et prend la 55e Marguerite d’Or, Pradier, 2e. A Mangin du Joncas, le 15e Souvenir Marcel-Mailhan.
Balaïre (Guillierme, N.204) s’engage fort et vient serrer Fouque à la planche, obligeant le raseteur à sortir sur blessure. Les placements et les anticipations lui donnent un sérieux avantage, les engagements sont francs et poussés fort dans les bois, Balaïre reste maître du jeu. 15’. 2 Carmen et retour
Mistral (Fournier, N.844) se fait dépouiller les pompons en une 1’30. Aux ficelles, le rythme change, Mistral se durcit et vient raccompagner ses ravisseurs avec vigueur et finit par tenir son camp. 15’. 4 Carmen et retour.
Arlequin (Fabre-Mailhan, N.048) a du répondant, appuie sur les anticipations et offre de belles charges. Les changements de terrain sont constants. Matéo frôle la corne, le dénouement des ficelles donne de l’intensité et de l’intérêt à sa course. 15’.
4 Carmen et retour
Andreloun (Raynaud, N.958) annonce la couleur d’entrée de jeu en se jetant sur les tourneurs avant d’aller se caler aux quatre coins de la piste. Les crochets approchent, les coups de tête fusent et il faut vraiment entrer dans son berceau pour le sortir de sa position défensive. 15’. 1 Carmen et retour.
Mangin (Joncas, N.920) est au jeu, s’engage bien, s’affirme quand ça se bouscule pour finir droit à la planche. Il finit par enfermer Marquis dans une grosse action, ses doutes s’estompent et font place à une belle mise à jour de ses qualités qui s’en retrouvent récompensées. 15’. 5 Carmen et retour.
Hagetmau (La Galère, N.120) enchaîne à tout va et se livre avec du cœur avant de baisser de régime et devenir plus sélectif sur ses engagements. Il opte pour les droitiers et se ressaisit pour assurer sa fin de partie. 15’. 8 Carmen et retour
Mandarin (Ricard, N.253, hp) se place et va sentir monter rapidement la pression. Le jeu devient plus régulier, Mandarin s’implique bien et honore son service. 12 minutes. 2 Carmen et retour.
 
ERIC MARC
Texte et photos
 
Course du mardi 31 juillet.
Entrée : le plein. Président : F. Trinquier. Org. : CT la Bouvina. Raseteurs droitiers : Fouque, Marquis, Pradier. Gauchers : Clarion, Matéo, Assenat. Tourneurs : Guyon, Arnel, Khaled, Rado.
Faits marquant : Fouque se fait blesser par Balaïre, jambe droite.
Trophée de l’Avenir : Assenat, 1 point.
Trophée Honneur : Clarion, 16 ; Matéo, 16 ; Pradier, 9 ; Marquier, 5.