Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/11/2007

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE : ECOLE TAURINE

SAMEDI 10 NOVEMBRE

LA FETE POUR LES ELEVES RASETEURS 

 

La Section taurine de Villeneuve-lès-Maguelone, bien qu'excentrée du berceau camarguais, fait preuve d'une belle aficion. Il faut avoir une grosse fe pour faire construire de nouvelles arènes et les faire vivre. Pour cela, les bénévoles de la Section ont créé une école taurine qui, ma foi, a belle allure. Samedi, pour terminer la saison, c'était la fête pour et autour de tous ces apprentis raseteurs. A Villeneuve, portés par la sincérité et le sérieux de l'équipe, les manadiers jouent le jeu. Et, samedi, Saint-Antoine, Lopez, Le Cougourlier, Saumade et Chaballier ont mené du bon bétail que les jeunes ont raseté avec enthousiasme. Malgré le froid, les spectateurs sont restés jusqu'à la remise des prix. 

Quelques photos de l'après-midi.

70cb4386cfe21155dea668d4d0afeebb.jpg
  A la capelado, des plus petits aux plus grands
 
****************
Quelques beaux mouvements 
 
f5d7f114ee25380977e539ae4b5c1c88.jpg
1da7bea011fccf78edf49d94bcef3dad.jpg
e9f03ce032720b7ac50da8214f9df007.jpg
 
*********************
 
Malgré le froid, tous sont restés pour la remise des prix 
 
3191d827e985c178f9fc24c3baa669dd.jpg

 

09/11/2007

BAILLARGUES : NOUVEAUTE

LES BARRICADIERS AVALISENT LES NOUVELLES PLANCHES

b5ef139698dd58078e97e4d6aff2dc4f.jpg

Jean-Luc Meissonnier, maire de Baillargues et ancien raseteur a fait installer dans les arènes baillarguoise, depuis le début de saison 2007, des planches en polyéthylène haute densité, teintées dans la masse, pour remplacer les traditionnelles barrières en bois. Une expérience menée autour de la sécurité des taureaux et des raseteurs.

Tout l'été, les acteurs (raseteurs, manadiers) et les spectateurs se sont posé des questions sur l'opportunité de ces "planches baillarguoise". Est-ce qu'elles influaient sur le comportement des taureaux ? « Les taureaux sentent le plastique et refusent de s’en approcher… Ils préfèrent taper dans du bois… Celui-là a tapé mais en biais, il n’y est plus revenu…». La réponse a été apportée samedi dernier.

05cd3010293fa6983b52c1c491694a66.jpgA la demande de Jean-Luc Meissonnier, Christian Espelly avait mené, samedi, les plus barricadiers de ses taureaux pour enfin en avoir le cœur net. Le débat est clos. Les taureaux tapent à Baillargues. Les Guillierme s’en sont donné à cœur joie. Auzias, Cat Negre, Oufanous, Calgalin et Gastaboï ont offert un festival ; quant à L’Enclume, pour sa dernière course, il a canonné comme à ses plus beaux jours. Bien servis par les raseteurs, les barricadiers ont apporté la preuve. D’ailleurs Christian Espelly commentait : « Mes taureaux ont eu leur comportement habituel».

A la réception d’après course, Jean-Luc Meissonnier ne cachait pas sa satisfaction et remerciait les raseteurs pour le spectacle donné. Henri Itier soulignait : « les efforts faits à Baillargues pour la course camarguaise. Le bilan sera tiré de cette belle innovation qu’est "la planche baillarguoise" qui va dans le sens de la protection des taureaux et la sécurité des hommes avec un marchepied antidérapant ». Sans compter que ce nouveau matériau ne demande aucun entretien. Alors...

Martine ALIAGA 

e8fd1d3171c93eafc4a9b0fc571adbe3.jpg
d5568a300bd63accc43296f970361b07.jpg
68445e3c230e41310b77b6cbba6571c0.jpg
DE FACE OU DE PROFIL ILS ONT TOUS ÉTÉ SPECTACULAIRES !!!
*****************
LE VERRE DE L'AMITIÉ APRÉS LA COURSE
19b723c8e18f22571eb93cb5f64f2bb1.jpg
322eb4aedd6254af1684b9d6dd893db3.jpg
3e2bff0023745ee5986e6cac7df1cd1c.jpg


Photos Luc PERO


11/10/2007

FINALE DU TROPHEE DES AS : PRESENTATION

Arles, dimanche 14 octobre, 15 h

LE DENOUEMENT DE LA SAISON 2007

 

medium_ARLESFINALE2005.jpgLes sept cocardiers de la finale sont connus depuis près d'un mois, le  Bioù d'Or a été élu dimanche dernier,  les douze raseteurs participants ont été déterminés par le classement arrêté le 30 septembre, l'invité désigné, les tourneurs nommément répartis, le programme des festivités affiché, le soleil commandé... tout est prêt à Arles pour que, dimanche, la finale du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence et Championnat de France soit le couronnement de la saison.

medium_ALLOUANI.jpgCorsée par le duel pour le titre entre Loïc Auzolle et Sabri Allouani que séparent seulement 11 points, le dénouement du Trophée des As n'a pas été aussi incertain depuis longtemps et les taureaux retenus, surtout ceux de la première partie, vont avoir du fil à retordre. Souhaitons que cela ne gâche pas la fête mais remarquons, tout de même,medium_AUZOLLE.4.jpg que c'est cela qui passionne les foules. La finale c'est aussi une vitrine de la course camarguaise et les organisateurs déploient chaque année des trésors d'imagination pour que le décorum soit à la hauteur. Bref, une journée qui devrait plaire au plus grand nombre car, on sait bien que ce jour-là, le public n'est pas composé que des initiés qui ont suivi toute la saison.

COMPOSITION DE LA FINALE

CANDELO de Guillierme
medium_CANDELO.jpg

 TOMMY de Saint-Antoine

medium_TOMMY.2.jpg

 SEVERO de Ribaud

medium_SEVERO.2.jpg


ANDALOU de Blanc-Espelly

medium_ANDALOU.jpg

  CAMARINA de Chauvet, Bioù d'Or 2007

medium_CAMA.jpg


RUY-BLAS de Cuillé

medium_RUY_BLAS.2.jpg

MATHIS de Lautier

medium_MATHIS.2.jpg

RASETEURS : Auzolle, Allouani, A. Benafitou, Villard, Jourdan, Gleize, Sabatier, Martin-Cocher, Jockin, Mebarek, Khaled,  Ouffe, plus Moutet invité.

TOURNEURS : à droite, Mata, Fouque, Kerfouche ; à gauche, Bensalah, Zerti

Photos L.PERO

Réservations : 08 91 70 03 70 et www.arene-arles.com
Guichets ouverts samedi et dimanche à partir de 9 h non stop
Ouverture des arènes, dimanche, à 13 h 45


08/10/2007

BIOU D'OR ET AMBIANCE DES FINALES

Le week-end passé : Lansargues et Châteaurenard

 

CAMARINA BIOU D'OR 2007 ENTRE DANS LA LEGENDE 

medium_CAMARINA.2.jpg

L'événement du week-end est, comme chaque fin de saison, l'élection du Bioù d'Or 2007. Camarina est sorti vainqueur des votes de la Commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Pas de grosse surprise. Avec 23 voix, quatre pour Mathis et un nul, le taureau de Chauvet était de toute façon favori. 

Camarina entre donc dans le cercle très fermé des doubles Bioù d'Or après sa couronne de 2005. Il rejoint ainsi Tigre, Rami, Ventadour, Rousset, Président, Tristan et Virat. Loustic et Barraïé, avec trois titres chacun, restent l'exception. "Camarina a fait une excellente saison, commente Bernard Fesquet, président de la commission, satisfait du vote, il a bien commencé à Arles et excellemment terminé à Châteaurenard. Mathis (Bioù d'Or 2006), a commencé très fort notamment cette énorme course à Palavas en mai, mais, au fil des courses, il a fait des fautes de jeunesse. A 8 ans, il aura l'occasion de se rattraper c'est sûr".
Camarina, à 13 ans, recueille le fruit, certes de sa saison (meilleur taureau de la Palme d'Or à Beaucaire et des Maraîchers à Châto), mais aussi celui de son énorme carrière. Ne serait-ce que ses quatre participations d'affilée à la finale du Trophée des As (2003, 2004, 2005, 2006) et le prix du meilleur taureau à chaque fois, plus le titre de Bioù d'Or 2005.
Tout au long de ces années, les redoutables coups aux planches du barricadier de Cadenet ont suscité de grands moments: "Camarina a toujours créé une ambiance festive. Il a fait passer un souffle nouveau sur la course camarguaise, s'enthousiasme Maryse Chauvet, qui remercie le Trophée Taurin, les raseteurs et tous les groupes camarguais qui ont reconnu la valeur de Camarina. Encore une fois, Camarina a vaincu malgré les contradictions...". La Camargue a élu son nouveau roi et les nombreux supporters de Camarina peuvent à nouveau se réjouir, le Seigneur de Camargue porte haut les couleurs de la Provence.

medium_PUBLIC.6.jpg
Le public attentif comptabilise au cours du dépouillement
medium_Annonce.jpg
"CAMARINA de la manade Chauvet est élu avec 13 voix..."
medium_MARYSE.jpg
Maryse CHAUVET au nom des siens, remercie...

AMBIANCE

LES DEUX PREMIERES FINALES
ONT MANQUE DE PEPS

Samedi, à Lansargues :  les blancs du groupe 2 ouvraient le bal avec la finale du Trophée des Raseteurs. Les satisfactions : le public s'est déplacé en nombre sous un beau soleil retrouvé, nombre de raseteurs en contre piste sont venus supporter leurs homologues, l'ambiance en piste a été bonne, Romain de Mermoux, haut la main, récompense le travail d'un "petit" manadier qui n'a pas caché son grand plaisir de recevoir le prix. Les bémols : un manque de faste et d'enthousiasme général, certains taureaux ont déçu.

medium_Brochette.jpg
Sympa ! des raseteurs supporters !
medium_LA_CREPE.jpg
Jean-marie MERMOUX, un manadier heureux
medium_GASTABOÏ.jpg
Le bayle de ROMAIN, LEBRUN dit GASTABOÏ éclate de joie
medium_DEFILE_1.jpg
LE DEFILE FINAL

Dimanche à Châteaurenard : tous les espoirs, blancs et noirs, se retrouvaient pour la fête de la jeunesse. Une jeunesse un peu éteinte, les raseteurs n'exprimant que très peu l'enthousiasme qui sied à leur âge, hormis le vainqueur Christophe Clarion dont la joie faisait plaisir à voir. L'étincelle de l'après-midi est venue de tous ces jeunes supporters de Clarion et de Bournel, venus en nombre de Saint-Laurent d'Aigouze et de Bouillargues, bien décidés à emballer les gradins. Les noirs ont, eux aussi, dans l'ensemble laissé leur pétard au toril et certains moments ont été longuet. Si Rodin amène le titre de Bioù de l'Avenir à la manade des Baumelles - l'expérience a payé - un bel avenir se dessine pour Gavot du Pantaï qui, à 5 ans, a apporté la difficulté.

medium_PANCARTE.2.jpg
medium_bouillargues.2.jpg
medium_supporter_saintoois.jpg
Les supporters ont poutant bien tenté de faire monter la pression...
medium_CLARIBEK.2.jpg
Le vainqueur et son tourneur
medium_PODIUM.2.jpg
La traditionnelle photo



Texte Martine ALIAGA - Photos Luc PERO

06/10/2007

FINALE DU TROPHEE L'AVENIR : PRESENTATION

DIMANCHE 7 OCTOBRE A CHATEAURENARD

UNE BELLE AFFICHE PLEINE D'ESPOIRS

medium_chateaurenard.jpg

 

Les afeciouna se rendront à Châteaurenard plein d'espoirs. Si, il y a quelques années, il était difficile de trouver des cocardiers en devenir, ce n'est pas le cas cette année, ni l'an passé d'ailleurs. Et la finale 2006 à Lunel a prouvé la bonne qualité du cheptel. Ces taureaux jeunes feront-ils les grands rendez-vous de demain, c'est un autre débat ! Pour l'instant savourons, sur le papier, la composition de cette finale 2007, en gardant à l'esprit que le passage dans une grande piste (Châteaurenard), sera pour certains une première. Quant aux raseteurs, ils ont prouvé tout au long de la saison leur enthousiasme et leurs qualités, à eux aussi de faire de cette finale une réussite.

Qui sera Bioù de l’Avenir dans la grande piste de la cité des Maraîchers ? Difficile de se hasarder à un pronostic devant le potentiel des jeunes cocardiers. Les voici en présentation dans l’ordre de sortie :
medium_HUGO.2.jpgHUGO (Joncas)
8 ans - 5 sorties (08/05 Grau du Roi–26/05 Marguerittes–24/06 grande Motte–31/07 Marguerittes-19/08 Mouriès). Comme tous les Joncas il a besoin de pression pour donner le meilleur. Vaillant, il court beaucoup et peut avoir de bonnes réactions. Patrice Brouillet confie : «Il sait se mettre en colère sur la fin mais il faudra qu’il tienne la distance car la pression sera énorme».
DIEGO (Blatière-Bessac)
8 ans - 4 sorties (08/04 St Laurent d’Aigouze-20/05 Vauvert-01/07 Montfrin-29/07 Baillargues-26/08 St Chaptes) Régulier et auteur d’une bonne saison, ce sauteur (issu d’une vache pure Blatière) s’est stabilisé. Il chasse, se livre bien, sait se déplacer dans une grande piste et possède la méchanceté des Iscles.
medium_COUTARD.2.jpgCOUTARD (Fabre-Mailhan)
 7 ans - 5 sorties (25/03 St Laurent d’Aigouze-08/05 Marguerittes-10/06 Paluds de Noves-11/08 Montfrin-09/09 St Laurent d’Aigouze) Venu sur le tard, ce fils de Blaise est préféré à Pasteur (trop jeune). Il a plus de métier et ne se laisse pas enfermer. Combattif, il finit de plus en plus anticipateur et Pascal croit en lui : «En 2006, il n’a pas subi à la Palme d’argent à Beaucaire et ne devrait pas subir à Châteaurenard».
GAVOT
(Lou Pantaï) 5 ans - 6 sorties (29/04 Rognonas-28/05 Eyragues-24/06 Montfrin-21/07 Remoulins-21/08 Pernes les Fontanes-15/09 Vallabrègues) Avantagé par son physique et ses grosses cornes, il a un bon placement et son anticipation fait merveille. Intelligent et rapide, il est difficile à manœuvrer des deux côtés. Vainqueur à Pernes, Vallabrègues et prix de la saison à Rognonas c’est costaud.
RODIN (Les Baumelles)
8 ans - 5 sorties (18/03 St Martin de Crau-20/05 Châteaurenard-08/07 Lunel-12/08 Les Saintes Marie-16/09 Grau du Roi). A son âge il connaît son métier et s’est déjà frotté avec succès aux As comme aux Saintes (prix des Impériaux). Il sort à la place de vedette dans une piste qui lui a réussi. Joël Linsolas déclare : « Son ¼ d’heure en mai a marqué les esprits et s’il pouvait faire le même dimanche ?». Un potentiel de vainqueur qui ne permet pas la faute.
medium_GUINGUE_1b.jpgGUINGUE (Caillan)
5 ans - 3 sorties (24/06 Eyragues-10/08 Châteaurenard-09/09 Remoulins). Ce jeune bioù a du potentiel au bout de cornes. Barricadier, il est capable d’exploits comme après Valette à Châteaurenard ou Estévan à Remoulins. Il connaît la piste (meilleur taureau de la saison des Maraîchers espoirs) mais l’opposition sera de taille. Peut être la surprise ?
L’artiste PICASSO (Chauvet) 7 ans - 4 sorties (13/05 Sommières-17/06 Noves-08/07 Montfrin-15/08 Paluds de Noves) a toutes les qualités. Sa vélocité et sa façon de se tourner rendent l’approche très compliquée. Rapide, cocardier, barricadier et vainqueur sur la saison aux Paluds, c’est la future vedette de Cadenet. René Serme élogieux tempère : «C’est un tout bon mais Châteaurenard est une grande piste».
GUEPARD (Cuillé)
6 ans - 5 sorties (18/03 St Laurent d’Aigouze-01/05 Paluds de Noves-13/07 Générac-05/08 Montfrin-09/09 St Laurent d’Aigouze). Le fauve du Grand Badon a déjà une réputation. Félin et rapide comme l’éclair, il sait rugir de façon intense aux barrières et montrer les griffes au-delà des planches comme à Montfrin (sa meilleure course). Un dévoreur d’espaces sur qui il faudra compter....

    LES HOMMES

 Au classement rien n’est figé pour cette génération douée de raseteurs qui va tout donner pour clôturer la saison en beauté. Les voici en présentation dans l’ordre du classement.
Leader, medium_cario.jpgChristophe CLARION a toujours été dans le trio de tête. Ce gaucher (à fort caractère) audacieux et téméraire s’implique à chaque course. Blessé au bras à Vallabrègues le 19 juin par Rhodanien, il effectue un retour en fanfare au mois d’août et revient sur Marquier. Combattif, il ne craint pas l’adversité. Talonné de près il peut aller jusqu’au bout. 961.5 points.


Son dauphin medium_marqu.jpgMathieu MARQUIER possède un physique avantageux mais n’attaque la compétition que mi-avril. Second l’an dernier à cause d’une blessure il a les moyens de gagner car en plus du physique il possède la technique et l’efficacité. Un droitier élégant et loyal qui défendra ses chances. 944 points.

 


Troisième, Bastien FOUR est lamedium_four.2.jpg révélation. Longtemps en tête, le jeune saintois issu des protections rétrograde à cause d’une blessure aux tendons de la main à Cabannes le 25 juillet (Plus d’un mois d’arrêt). Il reprend le 02 septembre et remonte sur le podium à la force du crochet. Battant, il remporte la cocarde d’argent, participe à la Palme d’0r mais ne peut défendre ses chances au gland d’or. Un pur gaucher travailleur et respectueux du public. 756.5 points.
Nicolas VIOLET est assuré de la quatrième place. En progression, c’est une valeur sure qui ne rechigne jamais à l’effort notamment devant la difficulté. Un droitier redoutable et apprécié. 746 points.
Dernière année au trophée de l’Avenir pour David MOINE et pourtant toujours le même enthousiasme. Un battant toujours sur la brèche qui donne à chaque fois le meilleur de lui-même. Un petit droitier grand par le talent. 694.5 points.
Encore un gaucher travailleur avec Nabil BENAFITOU. Auteur de remarquables prestations il tire parfois les autres vers le haut et subit souvent les assauts spectaculaires des cocardiers. Il lui manque juste un peu de régularité pour grimper au classement. 662.5 points.
Marc BOURNEL est capable d’authentiques exploits. Il forme avec Daniel Martinez son tourneur un duo de premier ordre. 632 pts.
Rémi GUYON, David MAUREL, Julien REY complètent cette jeune équipe porteuse d’avenir.

Eric AUPHAN 

                                                                                    

25/04/2007

RENCONTRE RIBERA - ALLOUANI

PLEINS FEUX SUR PALAVAS-LES-FLOTS 

10e FERIA DE LA MER

DU 27 AVRIL AU 8 MAI 

medium_Palavas5.JPG

  Sabri Allouani et Vincent Ribéra ont programmé le meilleur pour les deux week-ends de la Feria de la Mer. Rencontre avec deux  hyperactifs

 Pour les attraper ces deux-là! Entre deux interviews, un enregistrement télé, la commission sécurité, la billetterie… les deux lascars, portable vissé à l'oreille, ne s'arrêtent pas. Et vu le programme de la 10e Feria de la Mer, on les comprend…

Conversation :

Vincent Ribéra : "Il fallait que pour les 10 ans de la Feria, les animations et les affiches des corridas et courses camarguaises soient dignes de cet anniversaire. La feria est maintenant installée, elle prend de plus en plus d'ampleur. Le public est au rendez-vous et si au début il était typiquement montpelliérain, aujourd'hui – on s'en rend compte au niveau des réservations – il vient de partout.

"Le challenge de la feria : comment faire venir les gens dans les arènes. Palavas est un formidable lieu pour faire la fête : il y a un environnement magnifique, de la place, des parkings, les arènes. Mais il ne faut pas se tromper sur la programmation. Les cartels des corridas sont ce qui se fait de mieux. Les courses camarguaises aussi, notamment celle du 6 mai qui est l'une, si ce n'est la plus grosse affiche jamais proposée à Palavas".

medium_Palavas3.JPGSabri Allouani porte tout le poids de la programmation camarguaise en tant qu'organisateur et raseteur : "J'ai réservé les taureaux cet hiver, c'est pour ça que j'ai pu avoir les meilleurs. Et je remercie les manadiers qui m'ont fait confiance. Palavas est une piste idéale pour la course camarguaise. Elle est grande, ovale, avec des "angles" marqués qui profitent aux taureaux. Les raseteurs peuvent s'accrocher partout et elle permet toutes les formes de rasets. On peut bien s'y exprimer : rasets courts ou grandes longueurs".

La piste palavasienne possède tous les atouts pour que s'y déroulent de grandes compétitions. D'ailleurs les organisateurs ont proposé d'y organiser une finale du Trophée Taurin Midi Libre – La Provence, celle de l'Avenir, dans les saisons prochaines.

Au programme, ce dimanche 29 avril : la royale de Cuillé : "Le côté fantasque et spectaculaire des Cuillé devrait plaire. Cette Royale a du panache et l'équipe des raseteurs est à la hauteur", explique le raseteur qui commente son début de saison : "Cet hiver j'ai soigné ma blessure et je me suis occupé des programmations de Palavas et de Nîmes, je ne me suis donc pas entraîné et le début de saison est un peu difficile. Mais pour moi c'est assez habituel. De toutes façons, la saison est longue, et petit à petit je monte en puissance. Tout va bien!"medium_Palavas2.2.JPG

Malgré ses deux casquettes, Sabri Allouani l'affirme : "Une fois les derniers réglages concernant l'organisation faits, quand je rentre en piste, je suis d'abord raseteur!"

Et connaissant sa volonté, son esprit de compétition et son désir de plaire au public, nul doute que le septuple vainqueur du Trophée des As mettra toute sa science des taureaux et tout son talent  de raseteur pour que la fête soit totale.

Martine ALIAGA

Photos C. ITIER 

  VOIR le programme complet sur le blog et la grille des courses dans la page Courses Camarguaises de Midi Libre